bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 17/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

C’est curieux les coïncidences.

Voici en effet qu’on apprend que le parquet,  nécessairement aux ordres du ministre, ici socialiste, fait ouvrir une enquête contre deux députés, Marine LE PEN et Gilbert COLLARD, pour l’information qu’ils ont donnée à la presse,  à travers des photos des massacres du génocide et du crime contre l’humanité et la civilisation,   suivant la formule de la  déclaration commune de 1915, perpétré actuellement en Irak et en Syrie au moins, en attendant peut-être la suite.

C’est évidemment une atteinte grave  et intolérable aux prérogatives des élus du peuple souverain.  En effet, si eux ne peuvent pas s’exprimer librement et par tous moyens,  alors qui d’autre ???

Voici que ce soir,  rien à voir apparemment, on apprend qu’un  jeune manifestant a violemment frappé  aujourd’hui à la tête le premier ministre espagnol, Mariano RAJOY, homme de droite. Et que la foule a applaudi l’agresseur.

Moi qui prétend être un  bon connaisseur de l’histoire de la guerre civile,   et celle espagnole est une référence historique de premier ordre, je le suis, je dis attention à gauche.

Je rappelle en effet  que la guerre civile espagnole a commencé  en 1936 à Madrid,  dans la nuit où des hommes, laissés  ainsi libres de cette action par un gouvernement socialiste,  sont allés cueillir dans son lit le député de droite José  CALVO SOTELO, l’ont amené de force en pyjama, et qu’on ne l’a jamais revu vivant ensuite.

Par bernard.kuchukian le 17/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

Il y en a marre des taux réduits de T.V.A.  Voici qu’on épingle les restaurateurs, qui sont montrés comme des voleurs de T.V.A. On a réduit les taux et eux ont augmenté leurs bénéfices. De qui s’est-on moqué ? De nous.

Stop, et interdiction aux journalistes invités gratis dans les restaurants et les hôtels d’aller pleurer sur leurs sorts à la télé. Vous allez faire faillite. Chiche, venez si vous osez.

On ira moins au restaurant. On est d’ailleurs tous trop gros (moi le premier).

Tout le monde pareil.

Nous autres, les avocats, on paie bien 20 %. On ne peut faire pire.

Par bernard.kuchukian le 17/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

En passant par les poussières de l’empire colonial.

 

Décision n° 2015-724 DC du 17 décembre 2015 du Conseil constitutionnel - Loi organique portant dématérialisation du Journal officiel de la République française

Par sa décision n° 2015-724 DC du 17 décembre 2016, le Conseil constitutionnel s'est prononcé sur la loi organique portant dématérialisation du Journal officiel de la République française.

Le texte déféré supprime, dans les collectivités de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Wallis-et-Futuna, de la Polynésie française ainsi qu'en Nouvelle-Calédonie, la publication sur papier, au Journal officiel de la République française, des lois, des ordonnances, des décrets et, lorsqu'une loi ou un décret le prévoit, des autres actes administratifs. La loi déférée prévoit dans le même temps un droit pour toute personne d'obtenir la communication sur papier d'un acte publié au Journal officiel de la République française, tout en réservant le cas des demandes abusives, en particulier par leur nombre ou par leur caractère répétitif ou systématique.

Ces règles sont identiques à celles prévues, pour le reste du territoire national, par une loi ordinaire qui n'a pas été déférée au Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel a jugé qu'en l'état actuel des moyens de communication,  et eu égard au développement généralisé des services de communication au public en ligne, dès lors que le Journal officiel de la République française est mis à la disposition du public sous forme électronique de façon permanente et gratuite, le législateur organique pouvait, sans méconnaître aucune exigence constitutionnelle, prévoir une publication exclusivement électronique du Journal officiel de la République française.

Par bernard.kuchukian le 17/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 mois

 

Ce qui reste des communistes actifs est devenu le Front de gauche. L’U.M.P. est devenue les Républicains.  On parle maintenant de changement de nom du Parti socialiste.

Du coup, voici que le Rassemblement Bleu Marine de mon ami COLLARD veut que le Front  national change de nom.

Vive le changement.

Par bernard.kuchukian le 16/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

 

Oui, Frédéric SICARD ressemble bien à  un plagiaire lorsqu’il écrit dans    La Semaine juridique  de ce lundi 14 décembre 2015 : «  Les avocats ont un rôle essentiel pour la défense des intérêts publics et c'est pour cela qu'on doit leur reconnaître une valeur constitutionnelle. »

 

Et avec huit ans de retard, car le premier à avoir développé la notion de statut constitutionnel de l’avocat défenseur s’appelle Philippe KRIKORIAN.

Ce vol littéraire est celui de la communication faite sur le sujet et le titre du statut constitutionnel de l’avocat défenseur à La Gazette du Palais, des 2/4 décembre 2007.

Et si le confrère parisien,  une fois en place se poursuivait lui-même devant son conseil de l’ordre en raison de sa faute déontologique pour atteinte aux principes d’honneur de loyauté, de confraternité, etc. etc.

Car dans sa communication précitée, il ne cite nullement et jamais le nom du découvreur du principe du statut constitutionnel de l’avocat : Philipe KRIKORIAN.

Faisons lui confiance: il va corriger son "oubli".

Par bernard.kuchukian le 16/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

Comme c’est beau la liberté d’expression. A défaut d’autre chose.

Mon ami Gilbert COLLARD  a ici un sens impayable de la bonne formule.

Celle qu’il vient d’employer pour désigner le maire de Nice, par ailleurs désormais président du Conseil régional de Marseille, nous parlons de Monsieur Christian ESTROSI, est admirablement juste :  « ventriloque politique ».

J’imagine que les esprits chagrins viendront essayer de soutenir que cette formule serait une injure, pire une diffamation.

Gilbert, avec toi, nous  les attendons de pied ferme.

Car, au surplus,  c’est mignon tout plein un ventriloque. ROBERT nous dit :  « personne qui peut articuler sans remuer les lèvres, d’une voix « étouffée  qui semble venir du ventre ». Victor HUGO : « Ursus était ventriloque. On le voyait parler sans que sa bouche remuât ».

Tout seul, ventriloque n’a rien d’injurieux, politique non plus.

Les deux mots accolés alors ?

Non, pourquoi, l’homme politique en question va bel et bien avoir deux langages politiques différents en même temps.

Une diffamation ?

Encore plus compliqué, et le passé politique de contradictions et de changements successifs du personne permettra d’apporter toutes preuves contraires.

Gilbert, continue.

Par bernard.kuchukian le 15/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

Ceci est la conséquence de la guerre en Syrie.  Ceux qu’on appelle soit les terroristes de Daech, soit –vous verrez bientôt- les révolutionnaires de l’Etat islamique pour l’instant auto proclamé ont besoin d’argent.

Ils se sont appropriés des champs pétrolifères  dans le nord de l’Irak,  c’est du vol, du moins pour l’instant,  et revendent à bas prix le pétrole sur le marché parallèle, qui seul leur est ouvert. Les Turcs en profitent, mais pas seulement eux, puisque ce dépassement du marché officiel contribue avec d’autres éléments à tirer les prix à la baisse.

Voici qu’on apprend maintenant que du coton venu du nord de la Syrie est bradé à bas prix par les mêmes au profit des mêmes Turcs. Ceux-ci dont l’industrie cotonnière est très importante vont maintenant nous revendre à moins cher leurs fabrications issues de cotons volés aux Syriens.

Nous étions déjà des receleurs indirects, nous le seront bientôt en direct. Il ne restera donc plus qu’à acheter des cotonnades chinoises ou indiennes.

Par bernard.kuchukian le 14/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

C’est le 21 janvier prochain qu’en audience solennelle, la Cour d’appel d’AIX EN PROVENCE examinera les recours formés contre les  dernières élections ordinales et bâtonnable marseillaises.

Au cœur de la discussion, l’ordonnance du 31 juillet 2015,  instaurant le binôme électoral. Avec ses ambiguïtés, celles dont nous avons déjà largement parlé, spécialement à propos du bâtonnier. Un homme + une femme ???

Bon, ce ne sera pas « le symbole de Nicée » comme pour la dualité du Christ, mais il y aura modeste matière à discuter.

Ceci  sera d’autant plus que le texte de l’ordonnance est sur le point de passer au Parlement pour ratification, sans vote de détail des articles qui le composent, suivant ce qui m’a été confirmé par des spécialistes de la commission des lois. Bref, on n’aura donc pas d’explication parlementaire de texte.

A suivre.

Par bernard.kuchukian le 14/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

Sous la plume de son batonnier du moment, le  barreau de MARSEILLE fait actuellement la promotion d’une soirée organisée, ces jours-ci,  sous forme de loto de bienfaisance au bénéfice de la Ligue contre le cancer, dans les locaux de la maison locale de l’avocat , avec comme invité le dénommé MADENIAN, surtout célèbre pour avoir été condamné définitivement  en 2011 par le Tribunal correctionnel de PARIS  et déclaré que les électeurs du Front national sont des fils  (et des filles) de pute.

Au nom des 6.800.000 que nous sommes ce soir, moi je n’irai pas.

Et mon cancer à moi, je le conserverai pour moi, sans aller injurier personne. Qui le mériterait bien pourtant.

Par bernard.kuchukian le 14/12/15
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 5 mois

 

La formule est  célèbre et de Charles MAURRAS.

Où est le désespoir dans les 6.800.000 électeurs, ou dans l’absence de présidence du fait d’un montage adverse peu glorieux  ?

Nous le saurons dans moins de 18 mois.