bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 01/10/16
Dernier commentaire ajouté il y a 2 années 9 mois

 

Ainsi donc, pour l’instant, la grande mosquée de MARSEILLE               n’aura-t-elle  connu qu’une première pierre, assez couteuse parait-il, mais aussi la dernière.

Ici,  sur mon blog, point de communication à la CASTON,  puisque nous parlons de … construction, mais un point de vue religieux. Pour une fois.

C’est le juif PAUL qui vient nous aider. Certes, il n’était pas dans le bâtiment, comme beaucoup d’acteurs du temps du Christ (lui-même et Joseph  aussi par exemple). Non, PAUL était ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui un V.R.P. en cordes, entreprise familiale qu’il commercialisait partout.

PAUL  traite en quelques lignes la question de la construction des édifices dans sa première épitre aux Corinthiens (3) :

« « Selon la grâce de Dieu qui m’a été accordée, tel un bon architecte, j’ai posé le fondement. Un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la matière dont il bâtit.  De fondement en effet, nul n’en peut poser d’autre que celui qui s’y trouve, c’est-à-dire Jésus Christ.(…)  » »

Mieux que la juridiction administrative devant laquelle a été porté le débat, nous avons SAINT PAUL. C’était aussi simple que cela.