bernard.kuchukian

Par bernard.kuchukian le 30/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

Et que nous voulons enterrer une bonne fois pour toutes.

Voici ses premiers mots.

« « Napoléon (…),  lorsque nous nous occupions de l’organisation de l’ordre judiciaire, et des moyens d’assurer à nos cours, la haute considération qui leur est due, une profession dont l’exercice influe puissamment sur la distribution de la justice a fixé nos regards ; nous avons en conséquence ordonné, par la loi du 22 ventose an 12, le rétablisselent du tableau des avocats ; comme un des moyens les plus propres à maintenir la probité, la délicatesse, le désintéressement, le désir de la conciliation, l’amour de la vérité et de la justice, un zèle éclairé pour les faibles et les opprimés, bases essentielles des leur état.

« « En retraçant aujourd’hui les règles de cette discipline salutaire dont les avocats se montrèrent si jaloux dans les beaux jours du barreau, il convient d’assurer en meme temps à la magistrature la surveillance qui doit naturellement lui appartenir sur une profession qui a de si intimes rapports avec elle ; nous aurons    aussi garanti la liberté et la noblesse de la profession d’avocat, en posant les bornes, qui doivent la séparer de la licence et de l’insubordionation. » »

 

Le décret n’emploie JAMAIS le terme « ordre des avocats », jamais. On lira la suite sur le document attaché

Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

    

C’est la méthode turque qui interpelle actuellement.

Le temps ottoman n’est plus,  heureusement où on les aurait génocidés,  comme jadis on l’a fait en 1915 avec les Arméniens, les Assyro-Chaldéens,  et ensuite les Grecs,  et quelques autres en 1922,  avec le génocide pontique.

On   apprend  en effet qu’à ANKARA, le président ERDOGAN vient définitivement règler le sort des fonctionnaires  qui l’embarrassent ou le genent dans son action.

Il les a tout simplement révoqués. Par milliers.

Ah le droit administratif turc…

Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

Voici que la batonnière de MARSEILLE circularise,  hier,   la lettre du conseil de l’ordre des chirurgiens dentistes,  d’un appel à confrères, nous quoi,  pour l’aider dans sa tache disciplinaire, en raison de ce qu’il dit de la complexité du sujet qu’il reconnait ne plus maitriser désormais.

Quel bel aveu de connivence des poursuivants, oubliant au passage que l’honneur de l’avocat est celui de la DEFENSE.

Nous ne sommes pas le parquet. Enfin, on ne devrait pas l’etre.

L’envoi est à l’exact moment où quelques confrères courageux et déterminés,  dont je suis (nous serons six et je dois normalement avoir l’honneur de terminer l’attaque générale des avocats)  se préparent,  mardi 2 mai,  à aller soutenir devant le Conseil constitutionnel,  que tout notre système disciplinaire  d’avocats doit etre mis à néant, parce qu’il est entièrement  à base réglementaire et non légale.

Ce qui, au passage,  le distingue de celui des chirurgiens dentistes à base législative, lui.

Il y a de quoi etre perplexe devant une telle démarche et à ce moment précis.

J’en dirai davantage rue de Monpensier.

Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

 

Evidemment, personne n’a jamais lu ou entendu parler de Fernard BRAUDEL  et de son  magistral traité,  en trois tomes, « Identité de la France » (1).

Et on  emploie désormais n’importe comment le terme « insoumis ».

Vous etes des connards ! (2)

En français, pas en droit coranique, la soumission c’est l’action de mettre ou fait de se mettre sous le pouvoir d'une autorité contre laquelle on a lutté ; avec la privation d'indépendance qui en résulte. L’exemple est jadis  celui de  la soumission de la Grèce à l'Empire ottoman. Pas seulement lui.

En droit coranique, c’est alors  l’islam, soit la traduction exacte  du mot « soumission à Dieu ».

Ce fut historiquement la  soumission de tous les peuples locaux envahis et forcés par les Arabes et les Turcs,   au nom de l’islam ou simplement l’islam.  

Jadis par les Ottomans, une partie des Balkans, la Grèce entière, un morceau de la Hongrie, la Bulgarie entière, l’Anatolie entière, y compris de grands  morceaux d’Arménie, par les Arabes tout le proche orient actuel, Palestine, soit encore la Syrie, le Liban, Israel, plus l’Irak, la Jordanie, l’Egype, La Libye, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc. Localement, les berbères furent obligés de se soumettre à l’islam.

Ils allèrent jusqu’à  l’Espagne dont ils furent heureusement chassés en 1492. Par les rois catholiques.

Quand ce n’étaient pas les Arabes, le relais était pris par les Ottomans sunnites, et quand  ce n’étaient ni les Arabes ni les Turcs, c’était la soumission par la religion chiite, comme ce fut en Perse, l’actuelle Iran.

Or, mes  amis politiques et moi sommes des insoumis, des vrais, au sens exact du terme.

Et nous refusons cette assimilation là.

Les autres sont de dangereux manipulateurs illéttrés à défaut d’etre des imbéciles, pire des ennemis du peuple.

Car, je suis aussi le peuple. Français.

 

Qui fut professeur au lycée Bugeaud, à Bab el Oued dans l’ALGER de l’Algérie française. Je suis Gascon par ma mère, qui était une BéGUé. Vous savez comme le chantait justement  Claude NOUGARO qu’à TOULOUSE,  on se traite de con à peine qu’on se traite.
Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

             

Alors voilà, le pape catholique romain FRANCOIS, lui qui a enfin au bout d’un siècle reconnu par deux fois en déclarations solennelles le génocide arménien de 1915 pour le condamner officiellement,   a fait  ces jours-ci le voyage d’Egypte, qu’avait fait voici quelque temps déjà,   plus discrètement,  Marine LE PEN.

Sauf que le caractère marqué de la visite du pape a été pour soutenir publiquement maintenant  nos frères chrétiens coptes.

Dont on sait,  enfin,  qu’ils sont maltraités, pourchassés et qu’on cherche à les éliminer  systématiquement de leur terre d’Egypte.

Comme on l’a fait avec nos autres frères assyro-chaldéens en Irak, dont ils ont disparu.

 

Rappelez-vous  alors ce que j’ai écrit souvent depuis des années ici sur ce blog, et spécialement lors de la visite du pape arménien apostolique KAREKIN II à MARSEILLE.

 

Car c’est là qu’on vient d’apprendre voici quelques jours qu’une des arrières grands-mères de Madame LE PEN était copte elle-même.

 

Je dis qu'il  est  plus urgent de s’intéresser au sort des vivants pour éviter qu’ils ne disparaissent, qu’à ce qui s’est passé par d’autres et ailleurs il y a plus de 70 ans.

Alors, voyez vous, face à des réalités de ce genre, je trouve que les crétines et crétins bêlants et bêlantes de notre blogosphère et d’ailleurs sont aussi pitoyables que dangereux.

Encore heureux qu’ils aient profité de la liberté  d’expression que j’ai combattue y compris pour eux.

Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

Alors,  voilà une chercheuse espagnole, universitaire mais  aussi apicultrice, a  découvert par hasard que les vers qui s’attaquent à ses ruches font de grands trous dans les sacs plastiques. Ils les mangent et les digèrent ensuite. Les sacs.

Evidemment, tout le monde scientifique va se mettre maintenant au travail pour trouver l’enzyme desdits vers et ainsi trouver aussi le truc de la destruction des déchets plastiques,  qui empoisonnent la société contemporaine.

Apparemment, l’information est nettement plus sérieuse que l’affaire,  que nous avions connue jadis,  des enzymes gloutons dans les poudres à laver, voire des avions renifleurs de pétrole (sous GiSCARD D’ESTAING).

Par bernard.kuchukian le 29/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

 

Je lis quelque part que le Parlement européen demanderait,  à l’occasion de la réflexion sur les procédures législatives relatives à la composition du Parlement européen et  aux processus électoraux, un vaste débat public à engager  avec une réflexion interinstitutionnelle approfondie sur l’avenir de l’Union européenne.

C’est meme écrit et expliqué dans un billet de Michel BENICHOU, européen convaincu.

Sauf que, excusez moi, mais on est en train de défoncer,  avec allégresse,  des portes ouvertes.

Tout le monde fait maintenant du Marine LE PEN, surtout sans  elle.  

Car tout le monde est européen, mais à la condition de savoir de QUELLE EUROPE on parle. Tout en finissant par reconnaitre qu’il y a quelque chose à changer.

Je n’exprime ici que mon point de vue, dont je sais qu’il est partagé au sein du mouvement, et par de très proches dont je suis ami.

Une fois encore, c’est l’organisation actuelle de l’Europe qui est attaquée.

Pourquoi ?

Parce qu’au point où nous sommes, les objectifs économiques, c’est évident,  ne sont pas atteints.

Qu’on le veuille ou non, au lieu d’une seule, il y a désormais,  au moins  ACTUELLEMENT,  deux Europes.  Faisons foot-ball.

Une  première division,  l’Allemagne, le Benelux, le Danemark, l’Autriche, la France.

A l’exception de cette dernière,   qui a parfaitement assimilé l’Union européenne avec sa grande liberté économique.

Et puis une deuxième division, une autre, dans l’ordre décroissant,  la Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Italie.

Pour l’Italie, elle a glissé de la 1ère à la 2ème division.

Enfin une division d’honneur,  Pologne, République tchèque, Bulgarie, Hongrie, restés hors euro.

Et puis le Royaume-Uni, lui aussi hors euro, toujours à part, qui après ses difficultés d’il y a quelques années, se dit que l’Europe ACTUELLE n’est pas pour elle, EN L’ETAT.

Et la France ? Et bien la France  qui demeure officiellement en 1ère division, risque désormais  sa relégation  qu’elle le veuille ou non en 2ème division.

Voici le vrai problème actuel.

La vérité vraie, c’est que meme s’il est élu, Emmanuel MACRON aura à résoudre le MEME PROBLEME.

Et il n’a pas de remède miracle. Pas meme en accueillant tous les migrants du monde : MACRON est un produit Jacques ATTALI, qui lui-même déclare on l’oublie un peu, que la France n’en n’a pas besoin.  Non, la France n'a pas besoin des migrants. Et pourtant ATTALI n’est pas membre du RASSEMBLEMENT BLEU MARINE. On, me l’aurait dit sinon.

Par bernard.kuchukian le 28/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

 

Mais que vient faire le souvenir des nazis massacrant des Français à ORADOUR avec Marine LE PEN ?

Merde à la fin. On s’en fout. Oui, on s’en fout.

Le sujet de la présidentielle n’est pas là. Ca suffit.

Et il  aurait été bien que MACRON passant  à ALGER aille se recueillir devant la Grande Poste pour célébrer la mémoire des dizaines de Pieds noirs  massacrés par l’armée française le 26        mars 1962.

Par bernard.kuchukian le 28/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

Alors voilà, on a maintenant  trouvé le magistrat de service pour vous déclarer,  la main sur  la cœur que si jamais Marine LE PEN était présidente de la République, il ne pourrait plus servir l’Etat.

Qu’il s’en aille donc, au surplus parce qu’il ment tout simplement en nous servant le couplet habituel de PETAIN et des Juifs.

Zut à la fin. Nous ne sommes pas responsables des fautes  du peuple français en 1940. Ni mes amis, ni moi.

La vérité est que l’intéressé,  né en 1950  à Constantine,  est atteint par la limite d’âge et que quel que soit celui que nous élirons prochainement, Monsieur Serge PORTELLI ne sera plus magistrat.

Et qu’il ne nous fasse pas non plus le coup des grands principes. Je suis pied noir  comme lui, moi plus vieux que lui,  et je lui interdis aussi de parler en ce nom là.

La vérité, c’est cela.

Par bernard.kuchukian le 27/04/17
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

 

 

J’ai engagé une discussion sur la qualité de la signature de la Caisse des dépots et consignations, qui a eu cependant la malencontreuse idée de s’associer par moitié dans une société civile immobilière marseillaise aujourd’hui en redressement judiciaire, au point que je viens de l’assigner en qualité d’associé suivant l’art. 1857 du Code civil.

 

Alors, sur le moteur de recherches de Google, on trouve non seulement mon billet, mais aussi des communications sur cette qualité là.

 

C’est que la Caisse des dépots et consignations estle seul établissement bancaire ou financier à disposer de la garantie de l’Etat. Le seul.

 

Vous avez compris que je n’ai aucune inquiètude quant au recouvrement de la créance de ma cliente, c’est une question de semaines. Le thème de ce billet est ailleurs, ici :

 

Alors que la Caisse a la garantie totale de l’Etat, par contre, on met le doigt sur quelque chose qui concerne notre profession toute entière à l’exact moment où :

 

Les banques nous ont notifié les plafonds de garantie en cas de leur défaillance. Voyez ce qu’en dit Madame LE PEN dans son discours : c’est totalement exact.

 

Nos CARPA. travaillent désormais à perte avec des banques qui ne présentent pas le degré de garantie de la Caisse des dépots et consignations.

La discussion devrait s’arreter là.

Oui, je veux la dissolution des caisses, et qu’on aille placer les fonds de nos clients à la Caisse, et si possible les notres aussi.

En raisonnant autrement, les élus de la profession trahissent celle-ci.