Par bernard.kuchukian le 15/11/18

 

L’agence russe R.T. (qui, au passage va etre réintégrée au service de presse de l’Elysée), annonce qu’alors qu'un projet de loi vise à faire légalement d'Israël «l'Etat-nation du peuple juif», la ministre de la justice – une fort belle femme,  soit dit en passant, ce qui ne gâche rien-  Ayelet Shaked estime que le maintien d'une majorité démographique juive est un impératif qui prime sur les questions de droit.

«Il y a lieu de maintenir une majorité juive, même au prix de la violation des droits» : c'est ainsi que la ministre de la justice israélienne Ayelet Shaked avait défendu le 12 février 2018, lors d'une conférence, la proposition de loi qui vise a définir Israël en tant qu'«Etat-nation du peuple juif», dans des propos rapportés par Haaretz.

 «Israël est un Etat juif. Ce n'est pas un état composé de différentes nations», a-t-elle ainsi fait valoir, soulignant que l'Etat devait administrer une égalité des droits civils,  mais pas nationaux. «Il y a des endroits où le caractère juif d'Israël doit être maintenu, et cela peut parfois se faire au détriment de l'égalité», a encore soutenu Ayelet Shaked.

La ministre de la justice a par ailleurs critiqué les arguments présentés par l'Etat, qui n'a invoqué que des raisons de sécurité pour défendre la loi.

Selon elle, la question de la démographie aurait dû être au centre du débat.

Et de soutenir qu'il était «normal» qu'une communauté juive soit par définition uniquement juive.

Le centre Adalah, qui défend les droits des minorités arabes en Israël, estime que si cette loi venait à être promulguée, elle pourrait être utilisée pour justifier légalement une discrimination généralisée à l'encontre de tous les citoyens israéliens non juifs.

Il faut approuver le caractère tout simplement réaliste de la proposition ministérielle.

Il suffit de séjourner 24 heures en Israël pour se convaincre que ce qu’on cherche  c’est à chasser ceux qui ont construit le pays actuel pour prendre leurs places, et que le ventre des femmes arabes  est l’arme suprême contre les Juifs.

Par bernard.kuchukian le 27/11/15

 

Après déjeuner, j’ai fait le tour des bâtiments de justice de notre ville.

J’ai déjà écrit sur le petit drapeau de la maison de l’avocat.

Ailleurs maintenant.

Tout seigneur, tout honneur, oui, vous me lisez bien, le Tribunal de commerce de Marseille. On n’y manque jamais un pavoisement, quels que soient les présidents et les juges successifs.

Son secrétaire de présidence, Monsieur FASCE est parfait.

Un grand et beau drapeau était là, comme à chaque fois qu’il le faut.

Je n’en dirai pas autant du bâtiment pourtant imposant  du Tribunal d’instance, vide de tout pavoisement, ni de celui des chambres correctionnels, pourtant adjacent au Tribunal de commerce, même rue.

Quant au bâtiment abritant les chambres civiles du Tribunal de grande instance, il faut être juste, lui avait  dans son coin, son drapeau, de taille raisonnable.

Je ne suis pas allé voir au Conseil de prudhommes.

Par bernard.kuchukian le 15/09/15

 

              

Il parait que Marine LE PEN l’y verrait bien.

Moi, je bois du petit lait.

Par bernard.kuchukian le 13/09/15

 

Le journal de Maurice GARCON le 14 février 1945 :

« « Il pèse un morne ennui. Tout va mal. On gâche l’admirable succès de la Libération. Epurer, c’est prendre les places en chassant ceux qui les détiennent. La France est une foire d’empoigne. Hier, j’ai rencontré CASSIN. Il est maintenant président du  Conseil d’Etat. Juif et fuyant en Angleterre, il a soutenu notre moral pendant quatre ans de Londres en nous donnant par Téhessef des conseils de résistance inoffensifs pour lui et dangereux pour nous. Il est revenu. » »

Par bernard.kuchukian le 13/09/15

 

Voyons, on commence enfin par signaler,  des manifestations essentiellement en Europe de l’est, Hongrie, Slovaquie, Pologne, attendez prochainement la Croatie, puis l’Europe du nord avec le Danemark, les Pays Bas ou la Belgique, tandis que les Espagnols et les Portugais ne manifestent pas, ils expulsent.

« On est chez nous ».

On ne veut pas ce ces nouveaux immigrants, au surplus parce qu’ils pratiquent l’islam, religion inassimilable nulle part dans le monde.

Allez donc demander aux Israéliens ce qu’ils en pensent.

On va tout droit inévitablement à des manifestations, et des contacts violents.

 

Par bernard.kuchukian le 13/09/15

 

Voici qu’on apprend que la consule de France à BODRUM (c’est en Cilicie, jadis petite ARMENIE, et encore, traité de SEVRES,  terre française entre 1919 et 1924),  vient d’être suspendue. Pour faire du fric et peut être aussi pour des considérations politiques, on verra, elle alimentait  le flot migratoire qui va submerger l’Europe, dont la France, en vendant des canots pneumatiques. On saura plus tard que ces canots étaient au surplus de mauvaise qualité, d’où des chavirages, des drames, des photos pour faire pleurer les imbéciles, etc. Classique.

Quand on va sur le site Internet de l’Ambassade de France en Turquie, on apprend que TOUS les consuls de France dans ce pays sont honoraires et qu’ils sont TOUS, de nationalité turque. A ANTALYA, c’est Monsieur Ahmed EROL ;          à ISKENDERUN, c’est Monsieur Raymond ( ?) MAKZUME ; à MERSIN, c’est Monsieur Iskender BOTROS ; à IZMIR (enfin à SMYRNE quoi), c’est Madame Zeliha TOPRAK ; à BURSA, c’est Monsieur Mehmet ERBAK ; à EDIRNE (jadis ANDRINOPLE), c’est Monsieur Ercan DURSUNOGLOU. En catastrophe, on a enlevé la mention de BODRUM, mais la consule générale était turque bien sûr.

Tous sont censés sur le site être « au service de Français ».

Bon il reste l’ambassadeur à ANKARA, un certain  Charles FRIES. On espère qu’il ne vend rien lui.

Par bernard.kuchukian le 08/09/15

 

Dimanche dernier, midi. Je cherche un restaurant proche du Parc Chanot, c’est dans le 8ème arrondissement. Ils sont tous fermés le dimanche.

J’en trouve un sympathique, avec une cour ombragée, mais il y a plein de  monde.

C’est un restaurant classique à la française, avec une partie pizzeria.

A l’entrée, trois Chinois, qui,  exclus comme les autres en pareille matière de cigarette, fument sur le pas de la porte.

A l’intérieur, plein de Chinois,  qui ont réquisitionné l’établissement pour apparemment un baptême. Ou une fête de famille. A tous les coups, vu le nombre et la tenue,  c’est le personnel de l’important consulat général de Chine, tout proche.

C’est évidemment complet.

J’ai compris et donc je demande à l’un des Chinois de l’entrée (il connait le quartier mieux que moi) s’il  a idée d’un autre restaurant ouvert par là.

Il me répond je crois que le chinois plus loin est ouvert.

Par bernard.kuchukian le 06/09/15

 

 

Pourvu qu’il ne soit pas trop tard.

C’est dans la charte du Rassemblement Bleu Marine :

« « La protection des frontières françaises, assurée par les seules autorités nationales, participe de la maîtrise des phénomènes migratoires. » »

 

Feu Monsieur PASQUA ne disait rien d’autre, non ?

Par bernard.kuchukian le 06/09/15

 

 

Voici un panorama non-exhaustif de  la  « christianophobie ordinaire » en 2015 :

- Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, le calvaire de l’église de Cabourg (Calvados) est vandalisé

- Le 1er janvier 2015, ce sont les statues de l’église Notre-Dame de Bressuire (Deux-Sèvres) qui subissent le même sort.

- Dans la nuit du 3-4 janvier, à Plouguernével (Côte d’Armor), le porche de l’église Saint-Pierre est souillé quand, au même moment, des tags sont retrouvés sur l’église Notre-Dame-La-Grande à Poitier (Vienne).

- En ce début du mois de janvier 2015, à Capestan (Hérault) les vitraux de la collégiale Saint-Étienne sont dégradés. Le 7 janvier, ces actes de vandalismes touchaient l’abbatiale de Gaillac (Tarn) et l’église Saint-Hilaire à Rouillé (Vienne).

- Le 8 janvier, des vols et actes de vandalisme sont signalés à l’église Saint-Pierre de Blagnac (Haute-Garonne).

- Le 10 janvier, à Barbizon (Seine-et-Marne), la chapelle du Pôle missionnaire est profanée, la porte du tabernacle brisée, le ciboire et les hosties jetés au sol. Toujours le 10 janvier, à Agen (Lot-et-Garonne), la crèche de l’église Notre-Dame-du-Bourg est saccagée, l’église orthodoxe roumaine de Rennes (Ille-et-Vilaine), taguée.

- Dans la nuit du 10 au 11 janvier, la façade de l’église Notre-Dame de Saint-Maurice-de-Beynost (Ain) essuie des jets de pavés, puis, la nuit suivante, au Château d’Oléron (Charente-Maritime), l’église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption est victime d’actes de vandalisme et d’une tentative d’incendie. Le même jour, on profane des tombes chrétiennes à Ryes (Calvados) et des dégradations similaires sont relevées dans deux autres cimetières du Bessin.

- Le 14 janvier, l’abbatiale Saint-Pierre de Moissac (Tarn-et-Garonne) est profanée et pillée.

- Avec pas moins de trois départs d’incendies, ce vandalisme ordinaire touche également l’église Notre-Dame de l’Assomption au Teil (Ardèche), le 21 janvier.

- Dans la nuit du 24 au 25 janvier, on tague les murs de l’église Sainte-Marie Notre-Dame à Sumène (Gard) Sumène.

- Le 25 janvier, l’église Notre-Dame de Vierzon (cher) est profanée, son tabernacle fracturé et son ciboire volé, tandis que le même jour, un incendie criminel avec trois départs de feu touche l’église de Saint-Christophe-du-Bois (Maine-et-Loire).

- Le 29 janvier les murs extérieurs de l’église Saint-Étienne à Tours (Indre-et-Loire) sont recouverts de tags anarchistes. Le 30 janvier à Montréjeau (Haute-Garonne), les troncs de l’église sont pillés pendant qu’une école privée catholique de Nancy (Meurthe-et-Moselle) est recouverte de tags.

- Le 5 février, après avoir menacé une bénévole de paroisse de la collégiale Saint-Martin de Saint-Rémy-de-Provence, un homme se livre à un saccage, renverse les bougies, casse des bancs et brise la pierre d’Autel.

- Dans la nuit du 6 au 7 février, une vingtaine de tombes sont vandalisées (croix arrachées notamment) au cimetière communal de Sevran.

- Le 8 février, c’est l’église Notre-Dame de l’Assomption d’Orgelet (Jura) qui est à son tour profanée.

- Le 10 février, des vols sont commis dans les troncs de l’église catholique Saint-Saturnin de Pompignan (Gard).

- À Port Leucate (Aude), le mur extérieur de l’église Saint-Jacques est souillé par des tags le 12 février.

- Entre le 6 et le 8 février derniers, pas moins de 5 profanations sont constatés dans l’Ain, à l’église Saint-Maurice de Neuville-les-Dames, à l’église Notre-Dame d’Ambronay, à l’église Saint-Martin de Vonnas, à l’église Saint-Étienne de Jujurieux et dans la collégiale Notre-Dame-des-Marais de Montluel.

Silence : il faut souffrir en silence…

Que ne dirait –on pas si des synagogues, désormais gardées militairement, ou des mosquées, étaient attaquées.

NON, quelque chose ne va plus.

Par bernard.kuchukian le 03/09/15

 

« L'afflux des réfugiés menace l'identité chrétienne de l'Europe », c’est que  déclare le président de la Hongrie.

Avec plus de courage que jadis, cette petite phrase quand il faisait les yeux doux au FRONT NATIONAL, qu’un autre Hongrois célèbre, Monsieur SARKOZY, qui parlait aussi de la défense de la foi chrétienne européenne.