Par bernard.kuchukian le 16/05/12

Je dois à un ami Arménien militant, fidèle, et curieux, la copie que je mets en ligne ci-après du tableau de l'ordre des avocats au barreau de CONSTANTINOPLE en 1886,

Deux observations fondamentales:

1°. C'est plein d'Arméniens. Meme au conseil de l'ordre.

2°. C'est écrit en turc comme on l'écrivait à l'époque en caractère arabes à l'époque, mais aussi en caractères latins, et la souscription avec authentification est... en français.

Par bernard.kuchukian le 15/05/12

Le monde entier, tellement sûr de lui et de ses idées bien pensantes, supérieures et condescendantes, découvre tout abasourdi un parti carrément nazi au nouveau Parlement grec. Du nazi brut de brut.

On n'est même plus au détail de l'histoire avec les chambres à gaz : c'est encore plus simple, il n'y en a pas eu.

AUCHWITZ, c'est où ce truc ?

Voilà en gros ce que dit le responsable du nouveau parti hellène, au nom pourtant charmant : » L'AUBE DOREE »

Remarquez que s'il avait un peu de culture historique et meme beaucoup, il pourrait dire que de nombreux juifs de Salonique, descendants des maranes espagnols ont été sauvés des nazis par ... le général FRANCO.

Questions : on va le poursuivre ce quidam ? Non.

Pire, on va lui donner de l'argent. Enfin l'Europe va en donner à la Grèce ou lui en faire cadeau forcé. Il en profitera nécessairement.

C'est peut être comme pour les Arméniens.

Les Turcs et leurs amis ont bien raison de nier ce génocide, puisqu'en plus on va leur filer des euros. Il faut aider la Turquie, n'est-ce pas ?

Là, non peut être, parce qu'une fois payés les Grecs, il n'y en aura plus pour les Turcs.

Je résume, seule la négation du génocide des juifs est susceptible de rapporter de l'argent. En Grèce au moins.

Quelque part, je ne suis pas tranquille.

Par bernard.kuchukian le 24/04/12

Ce 24 avril 2012, on célèbre donc l'anniversaire de la promulgation le 24 avril 1915 d'un décret de TAKLAT Pacha , ministre de l'intérieur du sultan de CONSTANTINOPLE, prescrivant systématiquement la déportation, le massacre et aussi, surtout ne pas l'oublier, la confiscation de tous les biens des Arméniens -chrétiens comme par hasard- dans une première partie de l'empire ottoman. On devait voir plus tard pour les autres, à commencer par les Assyro-Chaldéens -autres chrétiens comme par autre hasard- en Mésopotamie, puis d'autres Arméniens encore. Plusieurs autres co-assassins en chef intervinrent avec lui.

Sinistre anniversaire, pardon drôle d'anniversaire au moins en France, puisque si je résume bien la situation, il est acquis que ces malheureux ont bien été massacrés en grand nombre (1.500.000 pour les uns, les Arméniens, 500.000 pour les autres, les Assyro-Chaldéens). Mais que finalement, si j'ai bien compris la suite, on ne sait pas exactement par qui. En tout cas pas par les Turcs de l'époque, puisqu'il n'existe pas - j'ai bien compris - de décision de justice qui l'aurait reconnu.

Evidemment, il n'en n'existe pas puisque le tribunal international qui aurait dû le juger a été expressément prévu dans le traité de Sèvres, tandis que quatre années après celui-ci, on a abrogé le texte à Lausanne. Par un autre traité que celui qui m'enseignait jadis le droit international, le professeur Paul de GEOUFFRE DE LA PRADELLE appelait le traité scélérat. Il était bien élevé mon maitre.

HITLER soutenait à son époque que personne n'avait réagi contre le génocide arménien. Pourtant , on en parlait déjà en ce temps-là et même à la Cour d'assises de BERLIN qui acquittait TEHIRLIAN, le glorieux assassin de TALAT Pacha .

Finalement, c'est encore HITLER qui gagne aujourd'hui. Qui réagit, personne. Qui est l'autre gagnant : les fleuristes, pour les gerbes commémoratives. C'est tout.

Mes hommages du jour vont aux membres du commando de l'opération NEMESIS du DACHNAK :

* Soghomon TEHLIRIAN, à BERLIN, le 15 mars 1921, exécuta TALAT Pacha, ministre de l'intérieur, chef du commando. A la différence des autres vengeurs, TEHIRLIAN fut le seul à être poursuivi et jugé. Il fut acquitté par la Cour d'assises de BERLIN.

* Aram, ou Arshavir CHIRAGUIAN, ou SHIRAGUIAN, à ROME, le 5 décembre 1921, exécuta SAID HALIM Pacha, premier ministre.

* Le même CHIRAGUIAN, à BERLIN, le 17 avril 1922, exécuta DJEMAL AZMI, encore appelé le bourreau de TREBIZONDE. Oui, à BERLIN où il était retourné, parce qu'entretemps, c'est bien une romance arménienne, CHIRAGUIAN était allé se marier à CONSTANTINOPLE à sa chérie qui lui manquait.

* Aram YERGANIAN, compagnon de CHIRAGUIAN, à BERLIN, le 17 avril 1922, exécuta Behaeddin CHAKIR, le docteur CHAKIR, idéologue du génocide.

* Le même YERGANIAN, exécuta JEMAL Pacha, ministre de la marine, à TBILISSI, capitale de la Géorgie, le 25 juillet 1922.

* Agop MELKONIAN, qui s'était converti en MELKUMOV dans l'Armée rouge, exécuta ENVER Pacha, ministre de la guerre, passé lui chez les Russes blancs, à BOUKHARA, au Tadjikistan, le 4 aout 1922.

Par bernard.kuchukian le 23/04/12

Ce lundi 23 avril, toute les Marine ne flottent pas pareil.

Il y a celle qui rit et moi avec elle. L'espoir.

Et puis, celle qui pleure. Et va pleurer encore. Et là, il n'y a pas d'espoir ...

Evidemment, j'avais déjà signalé la dérive voici quelques mois. Mais qui suit ? La marine français a pris l'eau.

L'entrée pour 20 % du turc YLDIRIM dans le capital de C.M.A. C.G.M., le plus grand armateur français, le seul armateur marseillais, n'a pas réglé les problèmes.

Il faut encore payer la chute des marchés, des folles erreurs de calculs d'expansion infinie, la folie spéciale d'une construction inutile, soit le nouveau siège social de Marseille. Résultat, on met tout le monde à contribution. On se vend aux Turcs. Le Conseil général du département dépense l'argent public pour reprendre l'ancien siège social qui aurait parfaitement pu faire l'affaire. On tend la main à une nouvelle subvention. Et on mutualiste la flotte avec les Italiens.

Tant que ce ne sont que les Italiens.

Par bernard.kuchukian le 12/03/12

Mais hier le président SARKOZY a parlé des Arméniens en queqlues mots dans son long discours de VILLEPINTE.

IL a aussi parlé des pieds-noirs.

Comme je suis les deux, comme je suis content. Il est gentil Monsieur SARKOZY...

Heu-reux, je suis, heu-reux.

Mon bulletin de vote ne sera pas nécessairement du meme avis que moi.

Par bernard.kuchukian le 04/03/12

Voici le point de vue d'un journal arménien cité sur un autre journal des Français de l'étranger. Il concerne entre autres choses la décision récente du Conseil constitutionnel.

"S'agissait-il d'un scénario prémédité de Sarko

Toute cette histoire est,certes, triste, mais instructive pour le peuple arménien, ainsi que ses autorités qui poussaient les mouvements des jeunes à manifester leur amour fou envers la France.

En réalité, la France a donné une bonne leçon à notre société, expliquant à celle-ci que la politique ne se base pas sur l'amour ou la haine. La France a résolu ses problèmes avec la Turquie, imposant à celle-ci les règles de sa géopolitique. Il fallait comprendre dès le début qu'il s'agissait des intérêts politiques et non d'un concours de beauté où la France était membre du jury et l'Arménie une candidate qui aurait gagné face à sa concurrente turque. Alors que les Arméniens se félicitaient dans la rue et déposaient des fleurs [devant l'Ambassade de France], les autres acteurs menaient leur jeu politique.

Que l'Arménie en tire cette fois-ci des leçons!

JOURNAL JAMANAG

c/o yézéguélian".

S'il se trouve quelques lecteurs génés, qu'ils n'hésitent pas à ne pas lire.

Par bernard.kuchukian le 03/03/12

A la lumière de la récente décision du Conseil constitutionnel, la règle est donc pour les Arméniens, le mensonge, meme s'ils disent vrai.

En effet, le génocide de mon peuple se discute.

Par contre, pour la Shoah, la règle est la vérité. Point.

Certains soutiennent meme (mais ils risquent eux les poursuites pénales),la vérité si je mens.

La présente communication est faite au visa de l'art. 10 de la convention européenne des droits de l'homme et déclarations de Benoit XV en 1915.

Par bernard.kuchukian le 29/02/12

La décision d'hier du Conseil constitutionnel n'a qu'un seul avantage.

Celui de rappeler le principe de la liberté d'expression de l'art. 10 de la convention européenne des droits de l'homme. Entre autres choses.

Appliqué à notre profession et à la blogosphère, on pourrait ainsi une fois encore et inlassablement rappeler l'arret COSTA C. PORTUGAL.

A c'est sur qu'à la télévision stalinienne on n'a jamais entendu parler.

A suivre ?

Par bernard.kuchukian le 29/02/12

« Voici que ces malheureux Arméniens sont presque entièrement détruits (dum miserrima Armenorium gens prope ad interium adductur).

« C'est dire, sachez belligérants, que toute une population vient d'être trainée à la mort. »

BENOIT XV, au Vatican 6 décembre 1915.

Point de vue du chancelier du Reich (le 1er), le comte von HERTLING, répondant au nonce apostolique, Eugenio PACELLI, le futur Pie XII (1) sollicitant l'intervention de l'empereur d'Allemagne en faveur des Arméniens.

« Le retour à une situation pacifique n'est évidemment possible que si les Arméniens se soumettent au gouvernement turc, renoncent entièrement à leurs ambitions politiques désormais sans objet et retrouvent leurs obligations de loyaux sujets. (...) Si S.E. le cardinal secrétaire d'Etat pouvait trouver un moyen pour s'opposer à l'activité criminelle de ceux qui poussent les Arméniens à une résistance stérile, alors un grand malheur pourrait être évité au peuple chrétien dont le sort a si vivement préoccupé S. Eminence. »

Berlin, 14 mars 1918.

_____________________________________________

(1) Dont je tiens la bénédiction privée.

Par bernard.kuchukian le 29/02/12

Voici déjà le communiqué de presse de mon ami Philippe KRIKORIAN.

Je m'exprimerais ce soir. Le temps de retrouver le témoignage de Benoit XV.