Par bernard.kuchukian le 08/02/19

 

Ma source n’est pas sulfureuse, elle trouve son origine dans les archives du Figaro. Plus sérieux et bienpensant, tu meurs.

 Siège de la diplomatie française en Italie depuis 1874, le palais Farnèse, jusque là propriété des héritiers des Bourbons des Deux-Siciles, devient celle de la France le 13 décembre 1911.

De tous les ambassadeurs de France, c'est le marquis de Noailles qui est le «plus magnifiquement logé» s'était exclamé Le Figaro en 1877. En effet depuis 1874, le palais Farnèse est le siège de l'ambassade de France auprès du roi d’Italie.

Construit par Alexandre Farnèse à partir de 1515, celui-ci fait appel aux plus grands artistes de son temps: Michel-Ange, Raphaël, ou Titien. Épris d'histoire antique, Farnèse collectionne les statues grecques et romaines. C'est vraiment un lieu d'exception. L'ambassadeur bénéficie ainsi de somptueux appartements: «Les fresques et les plafonds sont l'œuvre de Dominiquin, du Carrache, et de Vassari» comme le rappelle Le Figaro. Le Palais abrite également l'École francaise de Rome depuis 1875.

L'Italie, jalouse de ses trésors

En 1909, l'État italien souhaite augmenter le loyer: «Nous avons voulu chercher ailleurs; mais nous n'avons rien trouvé» note Le Figaro du 28 décembre 1909. Ainsi, La France offre d'acheter ce noble palais romain.

«Laissé à la France, le Palais Farnèse l'attachera mieux que jamais à l'Italie» précise le quotidien en 1909. Face à ce projet d'acquisition, c'est une véritable levée de boucliers parmi les associations artistiques et les sociétés archéologiques.

L'État italien s'émeut: l'Italie est jalouse de ses trésors. Le Popolo Romano, journal italien fait alors «remarquer avec infiniment de bon sens que la France demande à acheter le palais Farnèse, mais non pas à l'emporter chez elle!...»

En 1911, pour faire taire toute polémique, l'Italie fait adopter une clause: elle garantit légalement les droits de l'Italie. Celle-ci pourra ainsi racheter le Palais. C'est chose faite en 1936: Mussolini souhaite reprendre ce joyau de l'architecture romaine. La France loue alors le Palais via un bail emphytéotique de 99 ans; depuis 2002, la France paie un loyer symbolique d'un euro. Mais elle doit entretenir le bâtiment.

Fin de citation. Nous en sommes là.

La crise actuelle viendrait-elle de la volonté secrète et  alors scélérate de ces populistes italiens qui voudraient augmenter le loyer pourtant  fixé par le grand MUSSOLINI.

Quelle horreur ! Vite Monsieur le président de la République française (tsoin, tsoin), rassurez nous.

Par bernard.kuchukian le 16/12/18

 

Il est en permanence,  près de moi  et de l’ordinateur de mon domicile,  d’où partent la plupart de mes billets,   un cylindre noir en matière de synthèse,  de  huit centimètres de haut, qui représente un baril de pétrole.

Un truc de deux dollars,  un bidule de rien du tout,  acheté il y a quelques années à la boutique du musée du pétrole de la presqu’ile de Glavestone, un peu au sud de Houston, au Texas.

Passé le temps où une famille de quincaillers arméniens de Kayseri (c’est au centre de la Turquie actuelle) diversifiait,  au milieu du XIXème siècle son activité, en mettant en bidons d’un ou deux litres,  le pétrole livré en vrac et en wagon,  depuis Bakou.

Deux générations plus tard, ils étaient devenus banquiers,  et l’ingénieur Calouste GULBENKIAN, le dernier d’entre eux, avait découvert et mis en valeur tous les pétroles du Proche Orient d’aujourd’hui, devenant un temps l’homme le plus riche du monde.

Le cours du baril de pétrole est désormais  devenu le moteur du monde..

Il a même été  un temps un moyen de pression de politique arabe, qui a déséquilibré le monde occidental, mais n’a pas réussi à l’abattre. 

La terre entière s’est trompée quand elle a cru que le pétrole et les énergies fossiles, c’était terminé.

C’est faux, du pétrole, du gaz, il y en a partout et en quantité. La seule question est le cout de son exploitation. Certains ont imaginé que le cours montrait à l’infini. Alors, on a diversifié, et cherché encore.

Un ingénieur des Ponts et Chaussées, Sid Ahmed GODZALI,  ministre algérien du pétrole,    avait averti,  voici 25 ou 30 ans.  Plus on s’éloignera à l’augmentation d’un prix à 50 $ le baril, plus la recherche nouvelle sera couteuse,  voire ruineuse. Tant d’années après, du pétrole il y en a toujours. On a bien essayé de le monter à plus de 100 €, et alors le pétrole pas cher est revenu. En quantités énormes.

On est ce soir à 51  € le baril. La moindre menace,  ici chinoise,  sur une baisse des achats, c’est la panique. Qui sait si elle ne correspond pas,  en réalité,  au troc,  que font surement  au nez des Américains impuissants, et s’ils le font ils ont bien raison de le faire, les Chinois avec les Iraniens.

Quand on aura terminé avec le pétrole, il y aura à épuiser le gaz naturel. Puis viendra le méthane du très grand est russe. Infini.

La marge est immense devant nous.

Est-ce  une raison pour en faire le support de la fiscalité des Etats. Pourquoi pas, certains Etats le font déjà.

Mais alors, il faut supprimer tous les autres impôts. Bon, je rêve.

Par bernard.kuchukian le 14/12/18

 

Apparemment, on craint en haut lieu des désordres fiscaux dès janvier.

Voici qu’après la circulaire Internet pour les professionnels, les particuliers reçoivent moi ce jour des courriers personnels pourtant datés du 21 novembre indiquant qu’en cas d’évolution personnelle pour les retraités, on pourra changer de taux et de situation dès le … 2 janvier 2019 sur impots.gouv.fr, rubrique gérer mon prélèvement à la source.

Mais qui est le ministre idiot qui a déclaré que le prélèvement à la source allait libérer plein de fonctionnaires. C’est le contraire qui va se passer, vous verrez.

Par bernard.kuchukian le 11/12/18

Dans cette affaire, d’un strict point de vue économique, presque tout le monde a raison, les gilets jaunes et le président aussi s’essaie si maladroitement à imaginer le problème de l’immigration, pour autant qu’on veuille bien le traiter avec la tète et pas avec le cœur.

Quelle est la réalité ? La réalité est qu’au bout des 40 dernières années de politiques pratiquement identiques, le modèle social français, celui issu de la 2ème guerre mondiale avec la nécessaire reconstruction et le renouveau économique, est à bout de souffle.

Depuis longtemps, la France n’a plus les moyens de sa politique.

Soyons sérieux. Les très riches resteront très riches. Les Français concernés sont, au demeurant, dérisoirement pauvres par rapport aux autres.  Ils sont d’ailleurs peu nombreux.

Ce n’est surement pas,  en les décapitant qu’on aura trouvé la solution. La guillotine appliquée à  LOUIS XVI n’a surement pas réglé la situation économique de la France à la Révolution.  Ce sont les guerres victorieuses de BONAPARTE passé ensuite à NAPOLEON qui ont rétabli.

Bref les très pauvres resteront très pauvres.

Il demeure le milieu, ce sont justement les gilets jaunes. Les artisans, les petits commerçants ou les petits patrons, l’immense majorité des professionnels libéraux – avocats compris- qui sont la « classe moyenne ».

C’est elle qui est écrasée, et pas les autres.  C’est elle qui se révolte. C’est elle qu’on appelle « les riches ». Gagner 10.000 €  par mois n’est pas etre riche quand certains les gagnent chaque jour…

Les petits bourgeois vont encore etre en étau. Retraités compris. 

La guillotine, l’échafaud va etre pour eux. Rien qu’eux.

Français.

Il demeure alors LE PROBLEME, que personne n’ose dire. C’est l’immigration. L’analyse qui suit n’a rien de raciste, et si elle l’a, tant pis.

Le gâteau de l’économie française ne peut plus augmenter les parts en distribution.

Il y a bien longtemps que cette situation est acquise.

On peut la dater de l’époque POMPIDOU avec l’ouverture des portes françaises à une immigration de masse, pour casser les petites rémunérations. Et puis la croyance qui a suivi : malgré la crise du pétrole, les Français allaient devenir économiquement supérieurs, les entreprises françaises aloient etre les premières du monde. On ne fabriquerait plus de casseroles ou de bassines pour les vendre aux colonies sous monopole de pavillon, ce qui était désormais impossible,  mais de la très haute technologie à fort pouvoir de croissance. Les petits salaires allaient devenir plus gros, pour éviter dans les familles d’avoir à travailler mari et femme.

Et alors, on a délocalisé massivement ailleurs, et la Chine a tout mangé.

Car elle produit maintenant non seulement les casseroles et les les bassines de base de l’économique française, mais aussi les avions et la prétendue haute technologie qu’on imaginait lui vendre.

Et nous restons avec un pays désindustrialisé, qui ne peut plus renvoyer ses immigrés à petites formations et salaires chez eux. Car la solution évidente était d’aider leurs pays d’origine, souvent d’anciens territoires français, à se développer et à équilibrer les échanges.

Exemple. L’ouvrier tunisien en France revenait en Tunisie, où des activités étaient créées et développées. Et ainsi le problème de l’immigration et celui de l’économie étaient réglés en même temps. Tout le monde était content. On importait des chemises tunisiennes. Las, les Chinois ont tout bouffé, et ont même cassé des économies des anciennes colonies. Du coup, nous restons avec tous les problèmes sur les bras.

D’autre part, on a incité les entreprises françaises à s’installer hors les frontières, tandis qu’au contraire, on n’incitait pas les entreprises étrangères à venir en France pour produire et non pour servir de boites aux lettres.

On a certes imaginé les zones franches, pour régler à la fois la question de l’immigration mal traitée, et créer si possible de l’activité. Traitée socialement, la matière est un échec, sauf les plus valeurs immobilières  de certains.

Ah, l’immobilier. Et si on reconnait enfin que c’est l’envol des prix qui est  aussi la cause de la situation actuelle : au lieu de s’investir dans l’activité, l’économie s’est investie dans l’immobilier ? Plus values pour certains. Activité pour le bâtiment certes en importations d’ouvriers immigrés. On n’a rien réglé, au contraire même.

La voici la vérité, au moment où le plus débilement du monde on signe le pacte de Marrakech, dont heureusement on pourra se sortir comme d’ores et déjà le Brésil  l’a annoncé, mort né qu’il est.

Le peuple français comme la plupart de ses gouvernants manquent tout simplement de courage.

La France, c’est un pour cent de la population mondiale.

Nous ne sommes malheureusement plus les plus riches, et les plus intelligents. LOUIS XIV et NAPOLEON 1ER sont morts depuis longtemps.

Alors, il n’y a plus que deux solutions.

  1. Ou on continue, et alors notre gâteau commun,  riches  et pauvres français va continuer de se réduire,
  2. Ou on stoppe et on rappelle que nous ne pouvons plus assurer la misère du monde. La formule n’est pas de la famille LE PEN et de ses amis et soutiens, elle est, je le rappelle, de feu Michel ROCARD.
Par bernard.kuchukian le 09/12/18

Revoir sur You tube,  le film en italien sous titré en français, quelques minutes,  du professeur Adriano SAGATORI, psychiatre italien, qui  expliquait sa vue du candidat Emmanuel MACRON, avec des considérations ahurissantes.

Ahurissantes,  quand on revoit aujourd’hui le film qui a été diffusé bien avant l’élection présidentielle.

Alors, on vous dira que le psychiatre est de droite, et douteux.

Je vous rétorquerai que ce n’est pas parce que l’électeur de Marine LE PEN déclare  que l’eau de mer est salée que sa déclaration sera pour autant tendancieuse. Ou fausse.

Par bernard.kuchukian le 09/12/18

 

Voici en anglais (après tout que mes lecteurs apprennent autre chose que l’anglais, avant de devoir se mettre à l’arabe), ce qu’écrivait hier  et qu’écrit encore ce  matin,  le ministère britannique des affaires étrangères, le FOREIGN OFFICE, sur son site Internet,  au rang des conseils aux voyageurs en FRANCE.

 

« « Protests against fuel prices linked to the yellow vest (gilets jaunes) movement continue across France, leading to blocked roads and motorways in some areas. Demonstrations are also planned in Paris on Saturday 8 December, which could be widespread and could cause extensive disruption. Recent demonstrations have led to violence and extensive damage to property. In preparation for Saturday’s expected demonstrations, which may again turn violent, the authorities have announced that a number of museums and tourist sites in central Paris will be closed. Shops on the Champs Elysées and surrounding streets, as well as some Metro (underground) stations, will also be closed. You should be aware that substantial numbers of police and gendarmerie officers will be present in central Paris to ensure security. Outside Paris, related demonstrations are likely to occur in other towns and cities across the country. Motorists travelling through France may also experience delays or blockages caused by demonstrators at motorway toll booths. In all cases, you should avoid any demonstrations if at all possible and follow the advice of the local authorities.

If you’re crossing the Channel, check the website of your chosen operator before you set off. In the event of any disruption, information about alternative routes and operators is available via this interactive map.

There remain some migrants around Calais, who may seek to enter the UK illegally. There have been instances of migrants seeking to slow down traffic on approach roads to ports, including by placing obstacles on the Calais Port approach road. If this happens you should keep moving where it’s safe to do so, or stop and call 112 if isn’t safe to proceed (keeping car doors locked).

There is a general threat from terrorism. There may be increased security in place over the Christmas and New Year period, including at Christmas markets and other major events that might attract large crowds. You should remain vigilant and follow the advice of local authorities.

Terrorists are very likely to try to carry out attacks in France. Due to ongoing threats to France by Islamist terrorist groups, and recent French military intervention against Daesh (formerly referred to as ISIL), the French government has warned the public to be especially vigilant and has reinforced its security measures. Check the French government’s advice about what to do if a terrorist attack occurs. See Terrorism

All vehicles, including motorbikes, driving in central Paris, Lyon and Grenoble now need to display a special ‘pollution sticker’. You must display a sticker to drive in central Paris from 8am to 8pm on Monday to Friday. The requirement to display a sticker can be implemented at any time, depending on pollution levels. Some older vehicles don’t qualify for a sticker at all due to their high emissions; these vehicles can’t be driven in central Paris at all from 8am to 8pm on Monday to Friday. For more information, and to apply for a sticker, visit the French Ministry of Environment website (in English).

Around 17 million British nationals visit France every year. Most visits are trouble-free. The most common problem reported is pick-pocketing. See Safety and security

If you’re living in or moving to France, visit our Living in France guide in addition to this travel advice. » »

P.S. Ces Anglais connaissent d’autant mieux la situation que leur ambassade en France est  exactement sur le même coté, rue du faubourg Saint-Honoré, un peu avant l’entrée du palais de l’Elysée.

Par bernard.kuchukian le 08/12/18

C’est en anglais, arrêté au 6 décembre courant, sur Internet.

Traduisez vous-mêmes.

 « « Location:  

Paris and throughout France on December 8, 2018. The announced route of the march is from Place de la Bastille to the Arc de Triomphe. Expected gathering points and routes include, but may not be limited to, areas in the 1st, 4th, 8th, 16th, and 17th arrondissements.

Event: 

Demonstrations by the “Gilets Jaunes” (yellow vests) and other groups are expected again on December 8, 2018 and may continue through the coming weeks. The groups are protesting fuel prices, taxes, and other government policies. Demonstrations may become violent, resulting in damage to property, including overturning vehicles and setting them on fire. Police responses may include water cannons and/or tear gas.

Actions to Take:

  • Be aware of your surroundings
  • Keep a low profile and avoid crowds
  • Avoid as much as possible the areas of the demonstrations
  • Shelter in place if in the areas affected
  • Close windows and shutters to avoid possible smoke and tear gas
  • Move your vehicle away from areas where demonstrations are expected
  • Consider relocating in advance to another area
  • Maintain easy access to passports and other documents, prescription medicine, infant formula, and chargers for electronics
  • Monitor local media for updates
  • Notify friends and family of your safety

U.S. citizens may monitor English-language French media at the following:

Assistance:

P.S.

Ci-dessus, le  « Consider relocating in advance to another area » est révélateur et savoureux.

Il y en a même pour Marseille. C’est sans doute pourquoi la consule américaine est présente ici ce week-end, j’ai ainsi vu que le drapeau américain était hissé à l’entrée du consulat (j’ai déjeuné hier au Café de la Banque, c’est à coté).

Par bernard.kuchukian le 08/12/18

Sur son site Internet, conseils aux voyageurs, la légitime vengeance des Belges que moquent les Français :

En raison des actions prévues par le mouvement des Gilets Jaunes le weekend des 8 et 9 décembre, nous incitons les voyageurs à reporter leur séjour dans la capitale ce weekend. Si vous venez à Paris, suivez les mesures de précaution suivantes :
•             Évitez les foules et éloignez-vous de tout rassemblement.
•             Préférez les arrondissements de la rive gauche
•             Ne vous rendez pas sur les lieux symboliques et autres zones touristiques (Arc de triomphe, Champs-élysées,  Boulevard Haussman, Rivoli, Concorde, Champs de mars, Bastille, République, Nation)
•             Évitez de venir en voiture dans le centre de Paris car beaucoup de feux de signalisation sont endommagés occasionnant parfois une circulation chaotique. Si vous vous déplacez en voiture, prévoyez assez de carburant pour tout votre trajet. Le site Pénurie-monessence renseigne les endroits où des pénuries aux pompes sont signalées. 
•             Stationnez les véhicules dans les parkings souterrains et non dans les rues (même pour un laps de temps très court).
•             Suivez  régulièrement l’actualité (radio, TV, médias sociaux).
•             Ne vous mêlez pas aux discussions et autres polémiques.
•             Ne résistez pas aux forces de l’ordre, obtempérez
•             Ne tentez surtout pas de forcer les barrages filtrants ou bloquants. La plupart des incidents violents aux barrages ont été le résultat d’altercations entre des manifestants et des automobilistes ayant tenté de forcer le passage. La radio (inforoutes FM 107.7), Bison Futé ou l'application Waze donnent des informations en temps réel sur les embarras de circulation.

Les problèmes les plus importants seront vraisemblablement localisés à Paris, mais il est possible que d’autres villes soient également touchées. Pour tous les déplacements en France (y compris les départements et territoires d’outre-mer), nous invitons les voyageurs à respecter les mesures de précaution ci-dessus.

Par bernard.kuchukian le 08/12/18

Voici ce soir en en français le commentaire  de 16 H 45 en temps universel, de « recommandations aux voyageurs,  sur Internet du ministère canadien des affaires étrangères d’OTTAWA, à propos de la situation en France.

« « Niveaux de risque

Prenez les mesures de sécurité normales

Il n’existe pas de préoccupations importantes sur le plan de la sécurité. La sécurité générale est semblable à celle du Canada. Vous devez prendre les mesures de sécurité habituelles.

Faire preuve d’une grande prudence

Il existe des préoccupations sur le plan de la sécurité, ou les conditions de sécurité pourraient changer rapidement. Vous devez faire preuve d’une grande prudence en tout temps, surveiller les médias locaux et suivre les instructions des autorités locales.

IMPORTANT: Les deux niveaux ci-dessous constituent des avertissements officiels du gouvernement du Canada. Ils sont publiés lorsque la sécurité des Canadiens qui voyagent ou habitent dans le pays peut être compromise.

Éviter tout voyage non essentiel

Il existe des préoccupations particulières en matière de sécurité qui pourraient vous mettre en danger. Vous devriez reconsidérer la nécessité de vous rendre dans le pays, le territoire ou la région. Si vous vous y trouvez déjà, vous devriez déterminer s’il est vraiment nécessaire d’y rester. Si votre présence n’est pas essentielle, vous devriez envisager de partir pendant que vous pouvez encore le faire sans danger. Il vous incombe de décider ce que l’expression « voyage non essentiel » signifie selon les besoins de votre famille ou de votre entreprise, votre connaissance d’un pays, d’un territoire ou d’une région, ou tout autre facteur.

Éviter tout voyage

Il existe un risque extrême sur le plan de votre sécurité personnelle. Vous ne devriez pas voyager dans ce pays, ce territoire ou cette région. Si vous vous y trouvez déjà, vous devriez envisager de partir si vous pouvez le faire sans danger. » »

 

Je n’ai ni le temps ni le cœur ce soir de rechercher les commentaires du type « recommandations aux voyageurs » sur les sites Internet des ministères des affaires étrangères des autres pays.

Ca ne doit pas etre triste.

Par bernard.kuchukian le 08/12/18

 

Une des fâcheuses conséquences de ces manifestations inévitables,  dues à l’aveuglement général, vieux de quarante ans,  est que ce midi, je n’ai pu manger le couscous que je me  proposais d’offrir à mon épouse.

Notre restaurant tunisien préféré est au début de la rue de la République,  et la station de métro « Vieux Port » était fermée.