Apr
28
divorce: bien doser ses propositions

Il est toujours difficile dans un divorce de mettre de côté son désir de vengeance ou son sentiment de culpabilité.

Beaucoup y arrivent, conscients que c'est l'intérêt des enfants que leurs parents n'entrent pas dans une guerre souvent stérile et la médiation familiale les aide fréquemment.

Mais pour que l'accord intervenu soit viable, s'inscrive dans la durée et ne dégénère pas, il faut savoir bien doser ses propositions et l'avocat peut vous y aider.

Car s'il est nécessaire pour arriver à un accord de faire des compromis, il l'est tout autant de valider avec son avocat que les propositions faites ne vont pas, à terme, rendre la vie impossible et ouvrir ainsi la voie à un conflit que, pourtant, on souhaitait éviter.

Quelles que soient les circonstances et les raisons qui incitent des époux à accepter un accord déséquilibré, ils le regrettent quelques années plus tard et désirent alors tout faire pour revenir sur ce qui leur semble désormais être une totale injustice.

Il est impossible, une fois le divorce prononcé, de revenir sur les éléments du divorce lui-même et notamment la prestation compensatoire ou le partage des biens (car dans le consentement mutuel il est intégré au divorce).

Par contre l'ensemble des décisions concernant les enfants pourra être modifié à condition toutefois que la situation des parents ou des enfants ait réellement changée depuis la date du divorce, ce qui n'est pas toujours le cas.

Dans tous les cas, cela entraînera un conflit d'autant plus grave qu'il sera en fait l'expression de tout ce qui a été omis dans le divorce.

L'époux qui aura l'impression d'avoir été bafoué par l'accord de divorce se considérera comme victime d'une sorte "d'escroquerie" morale et sera donc peu enclin à négocier, l'autre aura exactement le même sentiment puisque l'accord accepté sera remis en question. Le résultat est toujours des plus néfastes, les parents se battent et les enfants souffrent.

Il est donc absolument impératif, lors de la discussion d'un accord de divorce ou de séparation, de faire le point avec son avocat des conséquences pratiques de chaque point de l'accord, des possibilités réelles de modifications post-divorce, de déterminer si les propositions sont équilibrées et légitimes et surtout de se projeter dans l'avenir afin de voir si cet accord est compatible avec une nouvelle vie de couple, post-divorce.

Commentaires

Nom: 
Jack Russel de Marseille
Site: 
http://

...sur ce qui n'est pas écrit : pourquoi n'est-ce pas écrit ? Ne serait-il pas préférable de l'écrire ?

Souvent, dans les contrats -- un divorce c'est une forme de contrat de séparation ! -- le plus important et qui cause le plus de problème est justement ce qui..n'est pas précisé !

C'est pour celà que je le précise...

Nom: 
veronique levrard
Site: 
http://veronique.levrard.avocats.fr

je viens de mettre en ligne un article sur le droit collaboratif, qui semble être dans toutes les propositions sur le blog guinchard.

le droit collaboratif en question

que pensez vous de l'introduction en droit français de cette notion ?

merci de déposer un commentaire sur mon blog, pour lancer le débat

comme je viens de l'indiquer sur votre blog, je trouve cela très bien et je sais que c'est très efficace mais un problème financier me semble devoir se poser en cas de désaccord compte tenu des diligences importantes nécessaires pour aboutir à un accord et de la nécessité éventuelle en cas de désaccord de reprendre deux autres avocats.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA