Jun
09
Divorce: se donner le temps

Dans une séparation, celui qui est à l'origine de la rupture est souvent pressé et c'est normal, il a pris d'abord la mesure de la situation puis l'a accepté et s'est décidé, l'ensemble de ce processus décisionnel a pris du temps et lorsqu'enfin il est prêt, il voudrait que tout aille au plus vite.

Mais l'autre conjoint, celui qui subit, n'en est pas au même point et de loin.

Pour être très imagée, l'un des conjoints est dans le TGV, l'autre sur le quai; ils n'avancent pas à la même vitesse.

Il faut savoir être patient et connaître le déroulement du processus séparatif.

On compte 5 phases dans la séparation:

le déni la négociation (je suis prêt à tout accepter pour qu'il/elle revienne) la colère la dépression - tristesse l'acceptation

La plupart du temps, celui qui a décidé de partir est dans la dernière alors que l'autre est dans la première, il faut donc laisser le temps au temps.

Notamment dans un divorce par consentement mutuel car le but est la pérénnité et il faut pour cela un accord équilibré.

Commentaires

Nom: 
alexia
Site: 
http://

le but d'un divorce par consentement mutuel est la pérénnité,

que voulez-vous dire?

Il me semble que c'est la sérénité...mais c'est vrai que les choses pérennes apportent de la sérénité,ce doit être pour cela qu'on se marie...

Mais je ne vois pas ce qu'il y a de pérénne dans un divorce ,c'est par définition une rupture,expliquez-moi ,Maître.Merci

Nom: 
charlie
Site: 
http://

Je pense que Me Bogucki parle des accords pérennes issus du consentement mutuel, concernant les biens et les enfantss communs.

Malgré la rupture les enfants du couple le seront toujours, et longtemps après le divorce.

les conjoints ne sont pas sur la même ligne.

J'ai aussi pour usage de dire que dans une séparation, tout n'est pas noir d'un côté et tout blanc de l'autre, chacun a sa responsabilité ...

Nom: 
zorg
Site: 
http://

pour l'huile qu'ils jettent sur le feu afin de s'assurer de confortables revenus pérénnes.......

je crains que vous n'ayez pas pris la peine de me lire, dommage.

notre métier ne consiste absolument pas à mettre comme vous le dites, "de l'huile sur le feu", bien au contraire.

relisez mes billets

Nom: 
jenny
Site: 
http://

Je suis convaincue que la majorité des avocats respectent leur devoir d'apaisement, notamment lorsque des enfants sont concernés.

Malheureusement, et c'est mon cas, l'avocatE de mon ex mari, non seulement ne fait rien pour apaiser son client, mais en audience, elle ne montre aucun recul, même contre les avis unanimes de la Sauvegarde de l'Enfant et la Protection Judiciaire de la jeunesse, ni même en considération de l'appréciation sévère de la Juge des Enfants envers un père aliénant .

Cela a sans doute à voir avec le fait que mon ex mari m'a également complètement spoliée financièrement et ne regarde pas à la dépense pour s'assurer les services de son avocate.

Je me sens parfois plus atteinte et choquée par ses propos en audience que par ceux de mon ex mari, comme si le fait que cette avocate, (qui est une mère également !!) , parle de moi en ces termes, avait plus de poids et de violence que les agressions verbales de son client. Mon avocat essaie de me défendre contre elle en audience, tout comme il essaie de remplir sa mission , mais, comme les JAF et JDE, nous nous rendons compte que la Justice ne peut rien faire lorsque les enfants sont adolescents et englués dans un extreme conflit de loyauté ...sauf à attendre qu'ils grandissent et comprennent .

J'ai souvent envie d'ecrire à l'ordre des avocats pour qu'elle soit rappelée à son éthique professionnelle, et qu'elle mette un peu d'humanité dans sa fonction, mais il semblerait qu'elle batisse sa réputation, justement, sur sa détermination , comme un point d'honneur, à gagner contre les avocats de la partie adverse....quel que soit l'enjeu, enfants victimes de S.A.P ou pas...

J'espère qu'elle reste une exception, car ce genre de personne n'a pas sa place dans un tribunal des affaires familiales.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Moi aussi j'apporte mon témoignage : celle de mon conjoint et un as par contre celui de la partie adverse, ... c'est sidérant: mon conjoint porte mon nom, plus loin, moi je suis l'épouse, les conclusions font état de faits démontés parleur propre pièces,... il fait trainer la procédure

il ya des nuls et des incompétents partout y compris chez vous

elle illustre bien la difficulté à faire se rencontrer en même temps les decisions.

Nom: 
stef
Site: 
http://

Bonjour,

Le contenu de votre message me parle ! Je suis papa de 2 enfants. Leur maman a décidé de vivre avec un autre. Je rencontre les mêmes problèmes : aliénation de mon enfant ado, avocat qui rempli son rôle à la "perfection" si j'ose dire, mensonges et extrapolations lors des audiences, et mon avocate qui est conciliante, ne rentre pas dans le conflit ! J'ai bien l'impression malheureusement que le JAF est plus sensible au conseil de madame malgré des faits indéniables ! Mais j'ai encore un peu d'espoir en la justice, en tout cas je pourrai le confimer ou l'infirmer suite à la prochaine audience qui fait suite à une enquête sociale qui m'est très favorable ...

Nom: 
doris
Site: 
http://

Maître, ne fermez pas les yeux sur les agissements de vos confrères, de beaucoup trop de vos confrères! C'est indéniable, s'ils cherchent à fare gagner une procédure à leur clients, cela se passe le plus clair de leur temps au détriments des enfants! C'est ignoble! Même dans des divorces, soit disant à l'amiable, un divorce où seul les chiffres seraient à démontrer, vos confrères s'amusent à faire valoir des sujets hors sujet, des sujets pour détruire la partie adverse et sachez le, les enfants avec! Alors, l'éthique, elle est où? Ecrire des pages et des pages, des mensonges sur mensonges, c'est pourquoi faire? Faire des notes d'honoraires?

Et Jenny a raison, on n'en veut plus à nos ex PN! Ils sont fous, même conscient, des fous conscient quoi! Mais l'avocate de la partie adverse, une mère ou un père comme nous, nous blessent pour vous, pour votre métier, nous blessent encore plus de l'humanité!

Puis quand les juges femmes s'y mettent aussi, aveuglées et bornées, c'est un peu la fin des générations à venir, des générations futures!

Ses juges là, ne devraient-ils pas mettre fin aussi aux conclusions mensongères à la queuleuleu, sans preuves! Les retourner tout simplement aux auteurs en les invitant à respecter la justice! Quel progrès ce serait!

I HAD A DREAM!

Nom: 
Information
Site: 
http://

éditer pa le Conseil National des Barreaux, je cite :

Article 1er : les principes essentiels de la profession d'avocat.

Respect et interprétation des règles

1.3 Les principes essentiels de la profession guident le comportement de l'avocat en toutes circonstances.

L'avocat exerce ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité,dans le respect des termes de son serment.

Il respect en outre, dans cet exercice, les principes d'honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modératon et de courtoisie.

Il fait preuve, à l'égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

Discipline :

1.4.La méconnaissance d'un seul de ces principes, règles et devoirs, constitue en application de l'article 183 du décret du 27 nov. 1991 une faute pouvant entraîner une sanction disciplinaire.

*****************

Combien d'avocats sanctionnés pour avoir enfreint ses règles ?

Sans généraliser, beaucoup me semble-t-il, n'ont vu que le mot indépendance et encore pas comme il faudrait.

Nom: 
zorg
Site: 
http://

ce message ne s'adrèssais pas à maitre blogucki mais faisait état d'une pratique fort répandue et chaque jour constatée.....

Nom: 
HOMACAO
Site: 
http://

Oui que dire de celle qui demande le divorce puis qui, s'avisant ( avec la complicité bien entendu de son avocat ) que lors de l'ordonnance de non conciliation le JAF lui a laissé le domicile conjugal - arguant du fait justifié qu'un enfant mineur ( 16 ans et demi ) y réside - mais sans mentionner " jusqu'à la majorité du dernier enfant mineur " comme il est de coutume s'ingénie alors à faire retarder la fixation à plaider à l'aide de tous les artifices de procédue - allant même jusqu'à faire plaider un incident vidé de sa substance, ce qui, renvoi après renvoi avec la honteuse complicité du JAF sur le bien fondé de ces renvois, lui a permis de retarder seulement d'un AN la fixation à plaider et ce malgré toute la détermination de mon avocat que ces procédés révolte !

Voyez plutôt: ordonnance de non conciliation en Juin 2005, à ce jour, toujours pas de fixation à plaider ! Je ne sais plus vers qui me tourner pour faire cesser cette ignominie ! Car pendant ce temps, le domicile conjugal dont je suis seul propriétaire se dégrade faute d'entretien, Madame n'etant pas en capacité de l'effectuer !

Nom: 
pat
Site: 
http://

convoqué devant le JAF, sans avocat je me trouve dans le couloir a attendre, arrivent madame ex, avec son avocat et......notre fille (12 ans). Je suis tres étonné de voir notre enfant ici. Salutations fraiches et ma fille vient me voir et nous parlons pendant les deux heures d'attente. Je n'évoque pas le fait qu'elle a du sauter l'école pour venir trop heureux de la voir et désirant ne pas l'impliquer plus dans l'affaire.

Au moment ou on nous appelle pour l'audience, l'avocate de mon ex me fait signe, m'entraine a l'écart et me dit que ma fille est venue pour être entendue par le juge sur le droit de visite pour confirmer les demandes de madame!

Evidemment sonné par cette manoeuvre je me suis retouvé sans moyens face au juge.....l'avocate a demandé que la petite soit entendue par le juge qui a refusé en disant qu'un enfant n'était jamais entendu au pied levé pendant l'audience concernant ses parents....il est evident que l'avocat le savait, il est évident qu'elle a utilisé notre enfant pour me déstabiliser , la petite avait été brieffée comme si elle devait être entendue (elle me l'a dit plus tard)

Et savez vous quel était l'enjeu de ce cirque:

reduire mon droit de visite de deux WE par mois a un et demi en moyenne.........

Pire apres le jugement qui a accordé toutes les demandes de mon ex, elle m'a laissé le même droit de visiste qu'avant ......

Quand on veut ecraser quelqu'un sans autre objet que la victoire a tous prix, tous le moyens sont bons, certains avocats ne s'en privent pas.

Nom: 
Information
Site: 
http://

Sans vouloir être indicrète, avez-vous essayé de vous entendre avec madame et proposer un accord qui préserve vos intérêts respectifs et surtout votre enfant ? Sachez qu'à tout moment vous pouvez changer le cours de la procédure (même pour faute) et proposer un arrangement en bonne intelligence.

Nom: 
pat
Site: 
http://

justement madame contestait un accord que nous avions passé en médiation familiale.......et ou je n'avait pu sauver qu'un point: mon droit de visite 2 WE par mois, j'avais cédé sur le reste de ses demandes de l'époque.....

Nom: 
Information
Site: 
http://

on voit là les limites de la médiation familiale.

Certains préconisent la présence d'avocat pour finaliser les accords pris au cours de la médiation.

Nom: 
homacao
Site: 
http://

L'enfant en question n'habite plus au domicile conjugal depuis sa majorité en Oct 2006 !

Nom: 
Information
Site: 
http://

que votre enfant à son mot à dire mais pas obligatoirement devant un Juge si l'enfant est écouté par les deux parents "en bonne intelligence".

Quels ont été les motivations du Juge pour réduire vos droits de visite ? Pourquoi avoir négocié durant une médiation pour obtenir un minimum de 2we par mois alors que la norme est de 1 we sur deux environ ?

Nom: 
Information
Site: 
http://

il peut décider seul de voir ou pas ses parents et à sa convenance. Je ne comprends pas votre démarche devant le Juge car même à 16 ans, votre enfant était capable de discernement. Et même si vous me répondez "il était sous l'emprise de sa mère" je répondrais c'est une réponse peu tangible car un enfant de 16ans reconnaît souvent le bien que procure la présence de son père et/ou de sa mère selon l'éducation et les valeurs transmises.

Encore faut-il, il me semble, que les parents aient fait l'effort de s'entendre avec lui quoi qu'il advienne et indépendemment de l'autre.

Le droit de visite n'est pas un droit ad vitam eternam, même si c'est avec le temps que nous créons des liens affectifs avec nos enfants.

Nom: 
jenny
Site: 
http://

en instrumentalisant la Justice..

.ça existe aussi, et ce n'est pas moi qui le dis mais Marcel Ruffo le pédopsychiatre qui en voit de plus en plus en consultation, amené soit par le parent qui sent le lien se distendre de plus en plus , soit par le parent manipulateur qui cherche à instrumentaliser tous les acteurs à des fins narcissiques et malveillantes envers l'autre parent.

D'autres éminents experts devant les Tribunaux familiaux le confirment aussi.

La parole des enfants amenés devant un juge pour demander à moins voir un de leurs parents devrait toujours ête entendue avec précaution. Comme devraient être étudiés les vraies motivations du parent qui en fait la demande.

Le nier c'est faire preuve , pour le moins, d'aveuglement.

Jenny

http://www.myspace.com/stop_alienation_parentale

.

Nom: 
Information
Site: 
http://

n'est à mon sens qu'une invention pratique mais illusoire pour disculper le parent le moins investi dans la relation avec l'enfant. Auparavant on disait mère-poule...aujourd'hui le sap, allez comprendre.

Nom: 
jenny
Site: 
http://

alors maintenant, selon vous Chère Mme Intox, un parent mis brutalement en quarantaine dès la séparation le serait à juste titre, faute d'investissement parental ?

Je suis une mère ( plutôt du genre mère-poule) et tout comme la majorité des pères ( aussi du genre nouveau papa-poule) qui souffrent dans leur chair de ne plus voir leurs enfants et de les savoir emplis de haine par procuration, je ne suis pas , mais alors pas d'accord du tout avec votre vision archaique et rétrograde de l'opposition des sexes.

...quand j'étais jeune on disait " qui veut noyer son chien l'accuse de la rage..."

Nom: 
doris
Site: 
http://

Madame 'JE SAIS TOUT' je vous déclare inapte à comprendre quoi que ce soit! Vous êtes bornée et instrumentalisée par je ne sais quelle association!

Vos certitudes sont affligeantes et blessantes pour ceux et celles qui vivent le contraire de vos affirmations!

Nom: 
doris
Site: 
http://

Certains avocats se rendent coupables de 'non assistance à l'enfance en danger'! C'est monstrueux et que font les juges!

RIEN!

Nom: 
Information
Site: 
http://

après un divorce seulement environ 10 % des pères voient leurs enfants.

A mon sens, bcp de pères ancrés dans le conflit se vengent via les enfants (c'est la mère qui demande le divorce le plus souvent). Mais au final, ces mêmes enfants une fois adolescents ne veulent parfois plus les voir puisque le conflit était plus important cqfd, les Juges attribuent les enfants à la mère dans 80 à 90% des cas.

On pourrait en dire tout autant de certaines mères et on peut le déplorer mais force est de constater qu'il s'agit le plus souvent des pères.

Nom: 
charlie
Site: 
http://

Je serais curieux de connaitre la source de cette étrange statistique... à moins que vous ne vouliez dire que 10% des pères ne voient PLUS leurs enfants après un divorce ?!

En tout cas environ 10% obtiennent la résidence alternée et continuent de vivre au quotidne avec leur enfant (dans la plupart des cas avec l'accord de la mère) ; les autres obtenant au mieux un DVH de quelques jours par mois...

Nom: 
mam
Site: 
http://

....".. et ce n'est pas moi qui le dis mais Marcel Ruffo le pédopsychiatre qui en voit de plus en plus en consultation, amené soit par le parent qui sent le lien se distendre de plus en plus , soit par le parent manipulateur qui cherche à instrumentaliser tous les acteurs à des fins narcissiques et malveillantes envers l'autre parent....."

et QUE FAIT, Rufo?

A part constater ?

Un médecin , un psy a-t-il une possibilité d'action?

Nom: 
Attention
Site: 
http://

@attention

Par doris le 15/06/09 - 15:27

Madame 'JE SAIS TOUT' je vous déclare inapte à comprendre quoi que ce soit! Vous êtes bornée et instrumentalisée par je ne sais quelle association!

Vos certitudes sont affligeantes et blessantes pour ceux et celles qui vivent le contraire de vos affirmations

qu'est-ce qui me vaut votre attaque en règle alors que je ne suis pas intervenue sur ce fil ?

Ce n'est plus chez vous "être bornée et instrumentalisée" mais avoir des hallucinations maladives qui relèvent carrément de la psychiatrie :!!!

Nom: 
Information
Site: 
http://

m'avait à l'époque effrayé (il ya peut-être 3ans) car ma procédure était en cours. Je ne me souviens plus de la source exacte mais cette info provenait d'une étude tout à fait sérieuse et documentée, désolée je ne me souviens que des 10 %. Et c'est bien que 10 % des pères divorcés qui entretiennent des liens avec leurs enfants après le divorce.

Nom: 
charlie
Site: 
http://

doit être quelque peu déformée, comme je vous l'ai dit environ 10% des pères obtiennent une résidence alternée.

Votre chiffre reviendrait à dire que tous les autres ne verraient plus leurs enfants...

Nom: 
doris
Site: 
http://

Madame attention, voilà que je reconnais mon erreur, entre attention et information mais il n'y a pas de hasards si je vous ai confondues. D'ailleurs votre réponse en est la preuve: 'hallucinations maladives qui relèvent de la psychiatrie!'

Vous voyez à quel point vous dépassez les limites de vos jugements!

Je vous ai accusé pour un commentaire pour lequel vous n'êtes pas responsable! Je vous demande PARDON!

Mais, si je vous ai confondu avec information, il y a une raison: N'appartenez-vous pas toutes les deux à une association au nom de: "Je fais un enfant toute seule, pour mon égo, les hommes, tous les hommes étant des cochons!

Depuis le temps que je trouve 'attention' très bornée on nous rajoutte une "information" du même gabarit!

Donc information, soyez amie avec attention et foutez nous la paix avec vos certitudes réciproques!

Nom: 
jenny
Site: 
http://

Je vous cite!

"On pourrait en dire tout autant de certaines mères et on peut le déplorer mais force est de constater qu'il s'agit le plus souvent des pères."

donc, si je vous suis toujours, les quelques mères qui se voient du jour au lendemain violemment rejetées par leurs enfants, relèvent d'un comportement abandonnique et revanchard , comme le seraient les pères auxquels systématiquement, vous reprochez d'abandonner leurs enfants ..... certains le font pour ne pas devenir fous après des mois et des années de lutte en vain contre une justice qui en est toujours a chercher à mettre un mot sur l'endoctrinement des enfants .

D'autres, comme moi, le font à la demande de la justice elle-même, qui conseille l'abandon de procédure pour tout simplement neutraliser un père en toute puissance, retranché derrière la parole de nos enfants, enfouis dans un conflit de loyauté sévère.

....

Alors vos commentaires, non seulement sont violents et irrespectueux de notre douleur, mais c'est de l'intox pure et simple.

Et si vous vous informiez vraiment auprès des intéressés(e)s ?

www.acalpa.org par exemple ?

Nom: 
Doris
Site: 
http://

Oui, notre dernière preuve d'amour pour nos enfants, c'est de renoncer à une procédure qui ne nous mène nulle part et qui ravive la douleur de nos enfants constamment!

La justice est impuissante! Mais les mères qui agissent dans l'intérêt de leurs enfants abandonnent le combat pour la tranquillité de leurs enfants!

Quelle abominable solution! Nous avons le choix entre 2 drames: abandonner nos enfants ou les faire vivre journalièrement dans un conflit qui ne les concerne pas!

Le choix des mères responsables c'est l'abandon!

Mais à quel prix? Au prix du désespoir!

Nom: 
Information
Site: 
http://

je n'ai pas songé une seconde aux personnes qui abandonnent leurs enfants parce qu'une procédure est trop difficile à supporter...

L'intérêt de l'enfant reste de voir ses parents même a minima...et la justice permet de faire respecter ce droit me semble-t-il.

Nom: 
pat
Site: 
http://

"et la justice permet de faire respecter ce droit me semble-t-il."

absolument pas ; la justice énonce un jugement mais n'a pas de moyen ou de volonté de le faire exécuter en ce qui concerne deux point essentiels:

le respect de l'enfant

le respect des droits de visite.

par contre les moyens lourds existent pour faire payer les pensions......

l'argent est plus important que le respect d'une vraie vie d'enfant

Nom: 
mam
Site: 
http://

"voir ses parents ; même a minima...et la justice permet de faire respecter ce droit me semble-t-il."

ça semble évident.

Mais ça ne l'est pas!

et la Justice dans ce cas ravive les conflits.

La douleur et le désespoir n'en parlons pas...

mème si les juges font preuve parfois de beaucoup de compassion

Je ne pense pas que que des personnes dans ce cas abandonnent leurs enfants parce que la procédure est trop difficile à supporter mais parce que la procédure mène droit au mur.

Nom: 
doris
Site: 
http://

@mam: Oui, il ne s'agît pas d'abandonner les enfants mais mettre fin un une procédure qui est dans le mur, déjà!

@ pat: L'argent, l'argent, l'argent voilà la plus importante occupation des juges! C'est du noir sur blanc! Cela les protège! Quant à leur psychologie c'est kif kif avec :"une porte de prison"!

Nom: 
jenny
Site: 
http://

" L'intérêt de l'enfant reste de voir ses parents même a minima...et la justice permet de faire respecter ce droit me semble-t-il "

Je ne peux pas croire que vous soyiez sincère en écrivant ceci..

Les Tribunaux familiaux s'engorgent de procédures interminables pour des DVH, de requêtes consécutives à des éloignements volontaires du lieu de résidence pour mettre une distance geographique et symbolique entre des enfants et l'un de leurs parents...Maître Bogucki le sait bien et évoque suffisamment les diverses conséquences des séparations conflictuelles.

Admettez enfin l'evidence, nous ne sommes plus dans les années 60. La société, la famille, le couple, et le divorce, tout cela a évolué et la Justice peine à trouver des solutions. Faute de moyens sans doute et faute de vouloir avancer en phase avec la société telle qu'elle est aujourd'hui.

Nom: 
pat
Site: 
http://

ce pouvoir de la justice est seulement encadré par les textes mais le juge possède une tres grande liberté d'interprétation. J'en ai entendu un me dire votre demande est prévue dans les textes, mais ce n'est pas applicable, car tout le monde sait que ça ne fonctionne pas (il parlait de la résidence alternée)

Le juge ne rend compte a personne, sauf cas extreme et la on se rend compte qu'il est soutenu même dans les cas aux conséquence extremement graves .

Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

Nom: 
jojo
Site: 
http://manaut.georges@wanadoo.fr

On parle beaucoup de 10%. C'est quoi ? Il n'y a que 10 % de décisions de justice qui consacrent la domiciliation des enfants chez le père.La moitié,parce qu'il s'agit d'une volonté de la mère,l'autre moitié parce qu'il s'agit d'une impossibilité de la mère(handicap,alcolo,toxico,etc.. Concernant la résidence alternée,elle n'est décidée en France que dans 10 % des décisions,2,5 % quand la mère y est opposée.A comparer avec le Canada dont la résidence alternée est décidée dans 90 % des cas.

Enfin,se donner le temps pour divorcer.C'est surtout l'institution judiciaire qui se prend du bon temps en condamnant systématiquement les enfants à attendre plusieurs mois avant quils ne puissent pousuivre des liens avec leur deuxième parent.

Nom: 
Information
Site: 
http://

la garde alternée me semble réalisable et dans l'intérêt des enfants lorsque les deux parents la demande.

Et encore, certains me disent qu'avec le temps elle ne fonctionne pas.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

"Madame attention, voilà que je reconnais mon erreur, entre attention et information mais il n'y a pas de hasards si je vous ai confondues."

Il n'y a surtout pas de hasard, madame, car ce n'est pas la première fois chez vous comme chez d'autres, de porter des accusations imbéciles mais graves ou faire des procès d'intention tout aussi imbéciles et graves !!!!

Votre commentaire dont l'agressivité le dispute à la stupîdité en est une pure illustration :

Mais, si je vous ai confondu avec information, il y a une raison: N'appartenez-vous pas toutes les deux à une association au nom de: "Je fais un enfant toute seule, pour mon égo, les hommes, tous les hommes étant des cochons! Depuis le temps que je trouve 'attention' très bornée on nous rajoutte une "information" du même gabarit!

Donc information, soyez amie avec attention et foutez nous la paix avec vos certitudes réciproques!

Ayant un père, un mari, un fils, des amis, il faudra m'expliquer, chère madame, comment je peux considérer tous les hommes comme des cochons ! Vous avez omis d' ajouter "tous des violents et des violeurs" !!! Mais je sais pour le coup grace à la pertinence de votre argumentaire à quelle association vous appartenez, vous !

Je vais donc vous dire sans ambage, madame, si vous avez le même comportement dans la vie non virtuelle, il n'y a rien d'étonnant à ce qu' "on" vous vous fuit comme la peste !

Nom: 
doris
Site: 
http://

En efffet, je ne suis pas la seule sur ce blog et bien d'autres partagent mon avis sur votre côté bornée ! Restez donc avec vos certitudes, vous n'êtes pas capable de vous mettre en question.

Et surtout, ne vous inquiétez pas pour ma vie privée!

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Comme vous y allez......

Selon la professeure de psychologie et médiatrice Francine Cyr il y a 13% de résidences alternées au Canada et seulement 2 % de résidences alternées égalitaires !

F. Cyr précise que la résidence alternée peut prendre plusieurs formes et cite comme exemple la semaine chez un parent la fin de semaine chez l'autre !

Les enfants de moins de 5 ans sont essentiellement à la garde de leur mère.

C'est au Québec qu'il y a le plus de résidences alternées, mais l'immense majorité est demandée conjointement par les 2 parents.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Que ce soit clair : que vous ou d'autres considérent que je suis " bornée" parceque je ne bêle pas avec vos moutons ou que je hurle pas vos loups m'importe autant que ma première brassière !

Quant aux "certitudes" vous en êtes l'incarnation, à tel point que vous êtes inapte à lire et comprendre ce qui est écrit sans l'interpréter à votre sauce ou à accepter un autre regard sur le SAP que vous brandissez comme une ceinture de chasteté qui vous protègerait.

je me dois une fois de plus de vous rappeler que si les pages de ce blog sont largement oouvertes à la discussion, je ne saurai accepter l'échange d'insultes!

Nom: 
pat
Site: 
http://

"la garde alternée me semble réalisable et dans l'intérêt des enfants lorsque les deux parents la demande."

il suffit que la mère s'y oppose pour qu'elle en touche les bénéfices : pouvoir sur l'ex et pension.....cqfd

ce qu'il faut démonter, a tous prix!

Quand la résidence alternée sera la règle sauf pour celui qui la refuse pour lui même, je parie que les conflits seront beaucoup moins nombreux, sauf si l'on considère (comme la majorité) qu'avoir la résidence principale équivaut a avoir tous pouvoirs sur l'enfant ce qui élimine mécaniquement le conflit.......et dans ce cas l'intérêt de l'enfant c'est d'être dépendant d'un seul parent l'autre étant la pour le décorum.....c'est bien cela?

Nom: 
Attention
Site: 
http://

il suffit que la mère s'y oppose pour qu'elle en touche les bénéfices : pouvoir sur l'ex et pension.....cqfd

On peut retourner l'argument :

Il suffit que le père l'obtienne pour avoir tout pouvoir sur l'ex et ne plus avoir de PA à payer !

Ce qu'il faut démonter à tous prix cqfd

Et si la résidence alternée égalitaire devient la règle ( ce qui est tout à fait improbable) je parie qu'il faudra multiplier le nombre de JAF par 3 ou 4 tant les conflits vont s'accroitre et s'exacerber !

Et si je parie....c'est que toutes les études sur ce point le démontrent !

Nom: 
pat
Site: 
http://

si la mère n'a "que" la résidence alternée alors le père a tous pouvoirs, (alors qu'en droit de visite "habituel" les pouvoirs sont équilibrés?)

c'est lumineux

vous ne voyez pas une très légère faille dans votre raisonnement???????

l'équilibre que vous appelez de vos voeux (officiels) vous fait peur.

Qu'un père puisse dire "je ne suis pas d'accord" vous est insupportable, mais figurez vous que cette situation si insupportable existe même dans des couples unis qu'en dites vous?

Et que valent des études que vous mettez en avant sur une situation qui n'existe pas: la RA égalitaire pour une majorité de séparations!

PS pour l'absence de pension en RA vous repasserez : 400 euros par mois c'est pas mal pour une pension nulle, le juge a maintenu le montant de la pension qui existait en droit de visite classique....comme quoi j'ai acheté la RA

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA