Jul
26
droit de visite et d'hébergement, les droits et obligations de chacun

Certaines décision sont très précises, d'autres moins. cela dépend des juges mais aussi des demandes des avocats, car les juges ne peuvent statuer que sur ce qui leur est demandé.

Toutes les décisions à ce titre sont prises, "à défaut de meilleur accord entre les parents". Autrement dit, vous avez toujours le droit de vous arranger entre vous. Si vous n'y arrivez pas, vous devez appliquer la décision du juge.

Si la décision du juge ne précise pas certains points, sachez qu'il y a des règles par défaut, voici donc un florilège des questions les plus courantes, à appliquer seulement si la décision du juge ne prévoit rien de spécifique.

le droit de visite et d'hébergement n'est pas une obligation pour celui qui en bénéficie, par contre c'est une obligation pour le parent qui a la résidence habituelle des enfants

à défaut d'autre indication dans le jugement, c'est à celui qui bénéficie du droit de visite et d'hébergement de chercher et ramener l'enfant jusque chez le parent avec lequel il réside habituellement

les frais de transport sont à la charge de celui qui bénéficie du droit de visite et d'hébergement

le parent chez lequel demeurent l'enfant doit fournir, pour l'exercice du droit de visite et d'hébergement tout le nécessaire à l'enfant à savoir, vêtements et chaussures adaptés, propres, en bon état et en nombre suffisant, trousse de toilette, matériels pour les activités habituelles, médicaments...

le carnet de santé, la pièce d'identité ou le passeport de l'enfant doivent suivre l'enfant et être remis au parent bénéficiaire du droit de visite et d'hébergement

le parent bénéficiaire du droit de visite et d'hébergement peut librement se faire substituer par une personne de confiance de son choix

chaque parent doit indiquer à l'autre le lieu ou il se rend avec l'enfant et permettre une communication libre au moins hebdomadaire entre l'enfant et le parent avec lequel il n'est pas

les règles des week end et jours de semaines ne s'appliquent pas pendant les vacances scolaires

les règles de l'alternance en cours durant l'année scolaire ne s'appliquent pas pendant les vacances scolaires

le parent choisit librement le lieu des vacances de l'enfant et les activités qu'il y aura, sauf problème spécifique

le parent bénéficiaire d'un droit de visite et d'hébergement n'est pas obligé de se libérer de ses obligations professionnelles pour prendre l'enfant durant les congés.

le parent bénéficiaire du droit de visite et d'hébergement choisit librement d'envoyer l'enfant chez des amis, dans la famille, en colonie, en voyage linguistique...

la pension alimentaire reste due intégralement même pendant que l'enfant est avec l'autre parent

Commentaires

Nom: 
TELLIER
Site: 
http://

Un grand MERCI!

Vous avez bien comprise la situation.

J'ai à ce jour pris contact avec mon avocate pour un arangement à l'amiable. Je suis prete à faire des concessions mais je demanderai tout de meme un droit de visite de manière progressive. La peur me rattrappe...

Je garde cependant en tete ce que vous me dites pour lui proposer de prendre les enfants (des jujus de 2 ans, l'ainé est l'enfant de son ex) quelques heures en semaine.

Merci de vos réponses et solutions.

Nom: 
Linotte
Site: 
http://

J'ai vu des batailles aussi légitimes se discrediter dans la precipitation...

Dites vous bien qu'en saisissant la justice vous pouvait plus y perdre qu'y gagner ... Tout d'abord sachez qu'un juge vous fera remarquer sans complexe, que vous auriez pu amener ces elements lors de la premiere audience, puis faire appel, en le motivant, si la decision ne vous convenait pas; ils n'aiment pas revenir sur un jugement prononcé recemment . Et il voudra aussi attendre le résultat de la mediation famililale, qui peut faire inflechir une décision dans un sens ou un autre ... Si votre ex, qui est a priori dans la rancoeur et n'arrive pas encore à la dissocier de l'enfant, prend un avocat, il pourrait en profiter pour demander une garde alternée progressive, qui peut etre appreciée positivement du fait qu'il soit en couple ... De plus sachez que les attestations de professionnels peuvent toujours se retourner contre vous au vu du peu de DVH du pere ; un bon avocat pourra vous imputer la responsabilité de ses problemes psychologiques ou de santé . Mais je comprends qu'une mere qui ressente le malaise de son enfant veuille faire quelque chose ; donc, si malgré tous ces elements vous voulez saisir la justice, ne faites surtout pas l'impasse sur le conseil d'un bon avocat spécialisé dans la famille (ça change tout...) . Lui seul, au vu des elements que vous pourrait produire, pourra vous guider intelligement, vers une stratégie qui apportera des conclusions qui pourront etre retenues pour revoir les modalités de DVh en minimisant les risques ... J'espere avoir des nouvelles de l'evolution des choses, il est toujours interessant d'avoir un retour d'experience positif, ou negatif, pour aider les autres à comprendre les méandres de la justice...

Nom: 
Osecanski
Site: 
http://

La encore je suis tout à fait consciente de tout se que vous me dites.

J'ai eu la 1er médiation aujourd'hui et je me suis encore une fois rendu compte que j'avais raison mais il serait préférable de garder sa pour moi j'en découragerais plus d'un ... on verra bien se que donnerons les prochaines médiation car le papa persiste à insulter la mère de son enfant, à la traiter comme une moins que rien à mêler la famille les amis ect... Alors qu'il aurais simplement fallu discuter de notre enfant.

Le premier procès n'a pas pu aller en ma faveur puisque il ne connaissait pas l'enfant, ne l'avais pas côtoyer mais la je peut parler en connaissance de cause car je l'ai vu à l'oeuvre.

Le juge a demandé un rapport de la médiation et si son père continue dans cette voie je pense pas que sa ira en sa faveur car sans doute il u aura encore un procès .

Le papa c'est même permis de proposer un point rendez vous sans ma présence pour récupérer l'enfant et venir le chercher le soir afin de ne pas me croiser.

Nom: 
GASEK
Site: 
http://

Bonjour, je suis divorcé depuis 2008 et séparé depuis 2005 de mon ex épouse avec laquelle j'ai un enfant de 8ans. Après notre séparation je suis reparti j'ai mes parent à 800km du logement conjugal. Le jugement à décidé que j'aurai mon DVH tous les 1er weekend du mois et pendant les vacances de Toussaint et d'hivers et la moitié des petites vacances. Aujourd'hui j'ai reçu un courrier recommandé dans lequel mon ex me propose de de séjourner dans la ville où elle vit avec mon fils afin qu'il ne soit pas perturbé par les 8h de train. De plus elle me reproche de ne pas poser de congés à chaque fois que je reçois mon fils. Elle m'interdit également de séjourner avec l'enfant chez mes parents. Depuis 2005, je fais 800km 1 weekend par mois et séjourne dans un hôtel pour voir mon enfant. Les frais de transports sont à ma charge et je fais les aller retour pour les vacances scolaires. Cela est très coûteux. Je suis gérant d'une boutique et mon fils reste avec moi au magasin quand il le souhaite, parfois il préfère rester chez mes parents où ses cousins et cousines lui rendent visite. Toutes ses dépenses commencent à devenir coûteuses. Suis je obligé de me libérer de mes obligations professionnelles durant les vacances? est elle vraiment en droit d'interdire mon fils de séjourner chez ses grands parents? j'ajouterai qu'elle ne veut jamais me remettre sa pièce d'identité alors que je prend systématiquement le train avec lui et que je suis contrôlé. Puis je exiger qu'elle me la donne? A chaque fois que je tente une approche amiable, elle se débrouille de tout transformer et me faire passer pour le méchant auprès de notre enfant. De plus si je décide de faire une demande de modification de DVH auprès du jaf concernant le transport, c'est à dire que je souhaiterai qu'elle ramène l'enfant à la gare afin qu'il puisse voyager avec un accompagnateur jeune voyageur qualifié de la sncf afin de réduire les coûts du transport, est elle en droit de refuser? Merci de bien vouloir m'orienter, car cela fait très longtemps qu'elle me fait du chantage affectif avec mon fils et je suis à bout.

Nom: 
Nathalie
Site: 
http://

Je dirais que vous etes sur le bon site pour apprehender au mieux les droits et obligations de chacun, et qu'il serait temps qu'elle en prenne conscience . J'espere que vous avez gardé tous les courriers qui sont du meme acabit . Vous avez pris la décision de demenager à 800 km, mais vous avez fait en sorte d'en assumer les consequences financieres et logistiques par rapport aux modalités de DVH de la convention ; gardez en bien tous les justificatifs .Par contre, il faudra justifier que vous ne puissiez pas prendre vos CP pendant les vacances scolaires. Il serait temps qu'elle comprenne qu'elle n'a aucun droit pour vouloir manager votre vie ; vous n'avez aucune obligation de séjourner dans la ville ou se trouve l'enfant si cela ne vous convient pas , et elle n'a pas à interferer en ce qui concerne le tiers qui garde votre enfant . Pour ce qui est du probleme de communication, privilegiez l'ecrit, par mail ou courrier, afin que votre enfant ne soit plus témoin de ces rapports de force ; courriers pouvant etre produits en justice au cas ou aussi .En ce qui concerne les papiers d'identité et le carnet de santé de l'enfant, ils doivent suivre l'enfant ou qu'il soit; informez la par courrier en AR qu'il serait souhaitable qu'elle obeisse à cette obligation , sous peine que vous demandiez par jugement une astreinte financiere pour non presentation de ces documents , et profitez en pour lui parler de votre souhait concernant le fait qu'il soit accompagné dans le train par un agent SNCF au vu de son age .Et que si rien ne s'arrange à l'amiable vous serez dans l'obligation de saisir la justice puisqu'elle veut nuire au bon exercice de vos DVH alors qu'elle a l'obligation de les favoriser . Vous verrez dans un premier temps la réaction, écrite, de Madame. Reflechissez aussi si vous etes prets reellement à saisir la justice pour que ces points soient revus ( finance, temps, energie) . Que dit exactement la convention en ce qui concerne les trajets ??

Nom: 
GASEK
Site: 
http://

Bonjour,

merci pour votre réponse. La convention dit que les trajets seront à ma charge. je prends donc le train de Marseille jusqu'à Metz puis le taxi pour récupérer mon enfant à son domicile, puis retour à la gare, nous reprenons le train pour descendre dans le sud et vice et versa pour le retour. Je la préviens 1h à l'avance que je suis en chemin, mais comme par hasard lorsque j'arrive, l'enfant n'est pas prêt et j'attends dans le taxi durant 15min. De plus sachant que j'ai un deuxième enfant d'une seconde union, et que mes revenues financier ont nettement diminué dû à une grosse baisse de fréquentation de ma boutique, je ne peux plus me permettre de me déplacer tous les 1er weekend du mois (billets de train plus hôtel etc...) En revanche pour les vacances scolaires mon fils ne manque de rien, jouets, activités, je ne lui demande pas ses vêtements ni chaussures, car je lui achète tout en double pour Marseille. Je participe également à ses fournitures scolaire + activités extra scolaires et sportive. Mais rien y fait, je passe pour le méchant qui les a abandonné sachant que lorsque sa mère et moi nous nous sommes marié, il était convenu que nous vivions sur Marseille. Mais elle ne s'y est pas faite et a quitté la ville pour retourner sur Metz, j'ai tout quitté à mon tour pour la suivre et c'est à Metz que notre enfant et né. Puis notre couple battait de l'aile et nous avons donc décidé de nous séparer, et je suis donc repartie dans le sud. Cela fait il de moi un père horrible? J'ai toujours fait en sorte d'entretenir des rapport étroits avec mon enfant. Alors qu' elle ne voulait pas que j'exerce mon DVH. J'ai même du passer par une association lorsqu'il été bébé pour le voir. Mon fils me reproche de ne pas fermer boutique pendant les vacances, alors que je fais de mon mieux, car si je ferme je ne gagne pas d'argent, et si je n'en gagne pas, je ne peux pas assumer toutes ces dépenses... j'adapte pourtant mes horaires: 12h- 18h.

Nom: 
GASEK
Site: 
http://

J'ai oublié de préciser que pour quitter le territoire national, nous devons l'un comme l'autre demander l'autorisation du parent qui n'accompagne pas l'enfant au préalable. Or elle est pratiquement 1fois par mois en Allemagne ou même à Prague avec l'enfant sans m'en informer ni me demander l'autorisation. Et étant donner qu'elle ne me remet jamais les papiers de notre enfant quand je le récupère, je ne peux jamais me rendre en Espagne (pays que mon fils aime tant et pas loin de Marseille). Elle exige que je lui donne les dates du séjour et dit qu'elle m'enverra la CI par courrier. Alors que je souhaiterai avoir ses papiers quand je le récupère pour ensuite choisir les dates de mon séjour tranquillement et l'en aviser au moins 3 jours avant par lettre AR.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

C'est tout qui est dit sur les trajets ? ( la phrase stricto senso est importante) Pas de lieu de rendez vous precis ? Dans ce cas la,il est d'usage que le pere puisse soit chercher soit faire chercher son enfant ( par le representant sncf par exemple) .N'en veuillez pas à votre fils, sa mere parle à travers lui ... Essayez de reflechir si les modalités de vos DVH actuellement sont en adequation avec vos périodes d'activités qui évoluent parfois avec les saisons . Et pour les dépenses, tenez vous en à la convention ; étudiez vos revenus et charges depuis le jugement ( avec un avocat ça serait mieux), et voyez s'il ne serait pas judicieux de faire baisser la pension pour continuer d'exercer vos DVH. La situation peut encore se dégrader au vu de la personnalité de votre ex, et au vu que vous avez fait le choix de vous éloigner du domicile familial initial ( meme si vous avez des raisons le justifiant) Tout ce que vous pouvez faire est arriver à recadrer la situation pour ne pas laisser votre ex vampiriser votre vie ainsi . Donc refuser tous entretiens oraux pour un temps, c'est toujours comme celà que les choses s'enveniment et montent en épingle, meme si elle proteste au départ.

Nom: 
Nathalie
Site: 
http://

Il n'y a pas d'autorisation à demander à l'autre parent , juste l'informer ou se trouve l'enfant pour permettre entre autre, une communication hebdomadaire au minimum . A l'epoque des telephones portables, cela ne ce justifie meme plus , meme s'il est quand meme recommandé, au cas ou, de transmettre ce genre d'information. Mais le fait de pouvoir etre controlé dans le train de l'identité de votre fils , est une bonne justification . ( je crois meme que c'est obligatoire avec le service d'accompagnant de la sncf) Il faut comprendre que meme si chacun a des droits et obligations , le juge doit bien apprehender les tenants et aboutissants de tel ou tel demande . Faites lui dans le premier temps le courrier en AR ; cela lui laissera aussi la liberté de se renseigner et de constater qu'elle est en tord ...

Nom: 
GASEK
Site: 
http://

Il est dit qu'il est à ma charge d'aller chercher personnellement l'enfant ou de le faire chercher par un tiers digne de confiance au domicile de sa mère et l'y ramener ou le faire ramener. Concernant mon activité professionnelle, disons que les périodes de vacances scolaires sont les meilleures pour mon commerce. Quoi qu'il en soit je vais bientôt devoir déposer le bilan et me retrouver au chômage.

Je n'ai plus d'échange téléphonique avec elle depuis que je me suis aperçu que cela dégénéré trop souvant et faisait souffrir mon fil, mais comme vous le dites si bien, sa mère parle à travers lui... Je vais donc faire le nécessaire pour arranger ou du moins recadrer les choses. Une attestation justifiant que justifier le fait que je ne puisse pas me permettre de fermer boutique durant ces périodes là.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Donc il faudra resaisir le juge si elle ne veux pas emmener votre fils à la gare ... Mais ne perdez pas votre temps à vous justifier aupres d'elle , en ce qui concerne la garde chez vos parents, ou le fait que vous ne puissiez pas prendre des congés pendant les vacances scolaires . Je parlais de ça au cas ou vous saisissiez le juge ( et dans ce cas la un bilan annuel avec les chiffres d'affaires pendant les periodes de vacances est plus probant) Et attendez d etre au chomage si vous voulez revoir eventuellement le montant de la pension ...

Nom: 
GASEK
Site: 
http://

Bonjour,

Merci por vos précieux conseils, J'ai fait partir le courrier en recommandé ce matin avec toutes mes exigences sur ses papiers, sur le fait qu'elle n'ai pas à interférer sur le lieu que je choisis pour séjourner avec mon fils ni sur le tiers de confiance à qui je confie mon enfant. Je l'ai également avertie qu'en cas de non représentation de l'enfant je porterai plainte et que si elle ne me donne pas ses papiers, je ferai une demande avec mon avocat afin qu'elle soit astreinte à une amende. Je suis convaincue qu'elle me fera passer pour l'audieux papa auprès de mon fils... mais je ne peux plus subir ce chantage affectif. J'attends donc de voir ce que ce courrier va changer. Je pense qu'elle va se renseigner de son côté sur mes droits et obligations pour me compliquer un peu plus la tâche... Je vous tiendrai au courant.

Merci infiniment pour votre aide.

Nom: 
papa
Site: 
http://

bonjour je suis a la recherche d'information pour le delai de prevenance !!

pkoi ne s'applique t'il qu'au seul pere?

Nom: 
linotte
Site: 
http://

Tout simplement parce que les periodes de DVH ne sont pas une obligation mais un droit, que le pere peut aussi les adapter selon ses obligations professionnelles, aux niveau des horaires et dates de fin . Celui qui dispose de la residence habituelle doit quand à lui favoriser ces DVHs ; mais pas devenir la victime des caprices ou des humeurs de celui qui a les DVH, d'ou les délais de prevenance ...

Nom: 
lo2vie
Site: 
http://

bonjour j'aurais besoin de quel conseil. mon ex et parti a 600km de mon domicile elle a éloigner ma fille de 7ans je paye une pension alimentaire de 110 euro ce qui est normale , jai tous les frais d'essence donc 200euro et tous le trajet pour une semaine sachant que je passe deux jours sur la route donc je peut profiter de ma fille que 4 jours . j'ai beaucoup de problème financier je suis intérimaire a souvent des coupure je suis surrendéter donc certaine vacance scolaire je nai pas les moyen daller chercher ma fille et mon ex me demande de payer le centre de loisir mais je paye deja une pension alimentaire et si je nest pas les moyen daller chercher ma fille je n'ai pas les moyen de payer le centre que faire ???

Nom: 
pat
Site: 
http://

C'est tres simple prenez votre enfant autant que vous le pouvez mais si vous ne le pouvez pas avertissez votre ex par mail, ou par tout moyen qui laisse une trace, et vous n'avez absolument rien a payer au dela de la pension. Il est important aussi d'en parler avec votre enfant pour lui dire que ce n'est pas un abandon mais juste des problèmes de travail et d'argent que vous essayez de régler.

Nom: 
lo2vie
Site: 
http://

je vous remercie pour votre reponse et oui malheureusement jaimerer lavoir tous les jours auprès de moi je ne lai pas vu depuis décembre et mon ex ne penses qu'a l'argent elle monte ma fille contre moi en lui disent que je suis pauvre que je prefere mon chien a ma fille que je ne veut pas la prendre enfin bref ce sont les phrase que ma fille ma sortie au téléphone elle na pas pu les inventer toute seule je voudrai savoir a quel age et til possible pour ma fille de décider on elle voudrai vivre si elle veut vivre cher moi ou rester cher sa maman ?

Nom: 
fintte
Site: 
http://

Bonjour,

je viens vous exposer notre soucis, une garde alternée viens d'être accepté pour un petit garçon de huit ans et demi.

Nous avons toujours pris l'enfant un week end sur deux, une semaine au x patites vacances, et un mois en aout.

La maman appelait le mercredi et le dimanche pdt les grands vacances et le mercredi soir aux petites, inversemment pour le papa.

Celle-ci depuis l'accord de la garde alternée veut imposer un tel portable a son enfant de huit ans et demi pour pouvoir le joindre quand elle le veut.

Cela nous apparait une immixtion dansnotre vie privée, car nous sommes d'accord pour qu'elle l'appelle le mercredi soir comme avant , nous ne coupons pas le lien entre elle et son fils.

Nous trouvons que l'enfant est jeune pour avoir ce portable (nuisance ondes magnétiques) , loi grenelle 2 qui interdit l'utilisation de portable a l'école primaire et au collège.

Quel recours pouvons nous avoir? repasser devt le jaf pour que soit ecrit l'accord des appelsle mercredi soir? nous avons tel fixe et portable dont la maman àles coordonnées depuis deux années.

Merci de vos réponses

cdt

Nom: 
lo2vie
Site: 
http://

bonjour je voudrai avoir des conseil japelle ma fille je tombe sur mon ex jentten parler ma fille deriere mon ex ne veut pas me la passer elle me racroche au nez et ne repond pas a mes apelle que faire sil vous plait

Nom: 
Patrick
Site: 
http://

Bonjour,

je vous fais part de la situation dans laquelle je me trouve et que je n'arrive plus à gérer. Mon fils de 8ans et demi me dit qu'il ne veut plus venir me voir. Je précise que j'ai un DVH qui m'autorise à le récupérer le 1er weekend du mois et les vacances scolaires à partager avec sa mère qui avec qui il vit.

Les rapports que j'entretiens avec sa mère sont très conflictuels. Depuis près d'un an je ne peux plus le récupérer les 1er weekend du mois car cela engendre de grosses dépenses entre les aller retour en train l'hôtel, les faux frais (il vit à 800km et les frais sont à ma charge, ce qui est normal car c'est moi qui ai quitté la ville lorsque j'ai divorcé) ainsi que beaucoup de fatigue. De plus j'ai eu un deuxième enfant d'une union suivante. J'ai expliqué à mon fils que je ne pourrais plus me déplacer pour le weekend mais que je continuerai à le récupérer pour les vacances scolaires. Il semble avoir compris. Vendredi dernier, quand je suis allé le chercher, il m'a fait un gros caprice pour ne pas venir avec moi, il dit qu'il ne veut plus se déplacer. J'ai discuté plus d'une heure avec lui, mais en vain... il répète toutes les paroles de sa mère (mensongères), que je ne prend pas de ses nouvelles alors que c'est sa mère qui ne me répond pas lorsque j'appelle, il me reproche aussi de ne pas prendre de congés lorsqu'il vient (mais mon travail ne me permet pas de me libérer, d'autant plus que je travaille dans la vente et que les périodes scolaires sont les plus denses), j'aménage quand même mes horaires et je me débrouille de poser quelques jours pour en profiter. Il dit qu'à 12 ans, il sera en âge de choisir de ne plus venir s'il le souhaite. Le fait de ne plus le prendre les 1er weekend du mois et de ne pas pouvoir poser mes congés systématiquement me met il en tord? Est ce que mon fils peut choisir de ne plus venir chez moi pour mes périodes de DVH à ses 12 ans? Pour cette fois ci j'ai dû me rendre au commissariat pour avoir mon fils car sa mère ne l'a pas trop poussé à me suivre. Ce sont les policiers qui lui ont dit qu'il était obligé de venir avec moi mais que je n'ai pas le droit de le prendre de force... un peu contradictoire quand même surtout quand on est face à un enfant de 8ans qui fait un gros caprice derrière les jambes de sa maman.

Si quelqu'un peut me conseiller et m'éclairer sur mes droits, je lui en serai très reconnaissant.

Nom: 
Zebra
Site: 
http://

Deux ou trois petits conseils (qui valent ce qu'ils valent)

1) Expliquez à votre fils que ce n'EST PAS à lui de choisir, que la loi dit qu'il doit venir chez vous en vacances.

2) Dites-lui que s'il refuse, c'est sa mère qui va être dans le pétrin (plainte de votre part pour non représentation d'enfant)

3) Achetez-lui un téléphone portable même s'il est encore très jeune, il ne pourra plus vous reprocher de ne pas appeler.

4) A 12 ans il peut être effectivement entendu par un juge, qui n'est pas obligé d'accéder à ses demandes.

Le mieux, mais ça a l'air impossible, serait qu'il soit suivi par un excellent psy puisq'uil est visiblement totalement manipulé par sa mère (voir le billet récentde Me Bogucki sur le harcèlement moral).

Je vous souahite bien du courage...

Nom: 
pat
Site: 
http://

C'est comme cela que débute l'aliénation parentale. Agissez vite et fort en vous faisant conseiller par des associations spécialisées.

Nom: 
Nathalie
Site: 
http://

Je serais moins optimiste sur vos capacités d'action au vu de la distance qui vous sépare . La mere, peut tres bien legitimenent refuser le telephone portable ( il n'a pas 10 ans, donc risque pour la santé) mais vous pouvez lui creer une adresse mail pour communiquer, ça a l'avantage d'etre ludique, et au moins il verra si sa mere lui en donne l'acces, ou pas ... J'ai bien peur que Madame ne soit pas disposée à emmener l'enfant chez un psy et que vous ayez des difficultés à participer à quelques sceances . Mais rapprochez vous peut etre d'association de mediation famililale pour vous et votre fils pendant vos DVH. Pour ce qui est de vos DVH, au vu de la distance, pourquoi ne pas compenser la perte du week end ur les petites vacances scolaires ?? En cas d'alienation parental de la part de l'autre parent, il vaut mieux avoir les enfants sur une plus longue periode , le temps qu'il se detoxifie de l'humeur que le parent leur transmet ... Preparez vous maintenant à chaque période de DVH à emmener jugement, mail ou courrier allant dans le sens que la mere fait tout pour que l'enfant ne parte pas avec vous ; bref tout ce qui peut motiver la plainte de NRE pour qu'elle aboutisse . Et je serais vous je me rapprocherai aussi des institutions comme l'ecole, pour savoir ou en est votre fils ( lettre type sur les actes usuels par exemple si vous ne recevez jamais ses bulletins) Et surtout ne braquez pas votre fils, essayez qu'il passe des moments seriens avec vous, ayez des moments privilegiés avec lui malgré votre équation famililale, l'arrivée de l'autre enfant a peut etre été mal vécu pour lui entre la séparation, la distance, et le fait d'avoir une mere qui l'instrumentalise.

Nom: 
patrick
Site: 
http://

Je devrais donc essayer de demander une période de dvh plus longue pour les vacances afin de compenser la perte du weekend? En ce qui est de la création d'une boite e-mail c'est une superbe idée! je vais m'y coller très vite. Les vacances avec mon fils sont bientôt terminées, bien que le début s'est montré assez maussade, le lendemain après une bonne conversation ça allait beaucoup mieux! j'ai fait en sorte d'aménager mes horaires. Je n'ai travaillé qu'une seule journée et nous avons fait tout plein d'activités. Concernant la naissance du deuxième enfant, il a l'air de l'avoir bien pris, il est très doux avec et il faut dire que ma nouvelle femme et moi nous faisons tout pour qu'il n'y ai aucune jalousie possible entre les deux. J'appelle régulièrement son école pour savoir comment vont ses notes et son comportement et je reçois également ses bulletins. Avec ce qu'il s'est passé lorsque je suis allé le chercher pour ses dernières vacances, j'ai vraiment une grande crainte que cela se reproduise systématiquement. D'autant plus que j'ai attendu plus de 2h pour être entendu au commissariat et j'ai par conséquent raté mon train, qui était le dernier...donc cela a engendré des frais supplémentaires pour le nouveau billet ainsi que la nuit à l'hôtel (275e). Mais j'estime avoir été vainqueur car je suis malgré tout reparti avec mon fils. Je ne peux pas me permettre de rater mon train à chaque fois, et pour moi il est hors de question que je reparte sans mon fils... est ce que la prochaine fois je peux l'attraper par la main et l'emmener de force avec moi? Le fait que je ne le récupère plus le premier weekend et que je ne puisse pas prendre congés systématiquement peut il inciter le juge à autoriser mon fils à ne plus me voir pendant mon dvh? j'ai vraiment peur que sa mère mette tout en oeuvre pour que cela arrive. Elle lui dit sans cesse que je l'ai abandonné, alors que c'est faux!! j'ai seulement déménagé... je l'ai toujours pris et je me suis toujours battu pour lui. Je connais beaucoup d'autres papa qui n'ont pas été aussi persévérants pour garder le lien père fils.

Nom: 
patrick
Site: 
http://

merci, vers quel genre d'association dois je me renseigner?

Nom: 
patrick
Site: 
http://

Merci pour votre réponse et soutien.. c'est carrément impossible de le faire suivre par un psy, je pense que sa mère devrait en consulter un, elle ne se rend même pas compte de ce qu'elle fait et des conséquences sur l'enfant. J'ai beaucoup discuté avec mon fils et je lui ai dit qu'il été obligé de venir jusqu'à ses 18ans car c'est le juge qui a décidé. il avait l'air de comprendre, j'attends les prochaines vacances, d'autant plus que nous avons conclu un pacte (j'aménage mes horaires pour passer le plus de temps possible avec lui, et lui, doit faire attention à son comportement et ne plus recommencer ses caprices). J'espère que la situation va évoluer.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Envers votre fils, il vous faut être ferme sans être agressif : il n'a pas à décider de ce qu'il veut faire ou non. Vous êtes son père, vous l'aimez, la situation est ce qu'elle est mais vous faites votre maximum pour que vous (père & fils) puissiez partager le plus de moment ensemble.

(en ce qui concerne l'entente par le juge, il n'y a pas d'âge précis - je crois même que la legislation européenne - qui a obligé la France à ces ententes d'enfants - préconnisait 14 ans, cela dépend de la maturité de l'enfant).

Je ferais également un courrier en LRAR à la maman pour lui relater la situation. Lui rappeler ses obligations (citez mot pour mot le jugement), lui précisez que vous n'hésiterez pas à faire respecter vos droits. Dites lui également que son attitude vous fait perdre de l'argent (sur ce point elle jubilera peut être sur le moment mais pour vous cela pourrait justifier une diminution de la PA au cas où une nouvelle procédure devant le JAF serait engagée).

EN cas de nouvelle procédure, demandez également une astreinte financière contre la mère pour NPE (surfer sur le blog de maître BOGUCKI, elle en a parlé), généralement quand on touche au porte-monnaie, cela fait réfléchir.

Nom: 
patrick
Site: 
http://

Bonjour,

merci pour vos conseils. J'ai tout de même été ferme avec mon fils mais ça n'a rien changé il s'est caché derrière sa mère et quand j'ai tenté de l'attraper par le bras pour le raisonner, elle s'est empresser de le prendre avec elle et grimper dans sa voiture pour déposer une plainte, j'aurai soit disant essayé de la violenter! J'ai quand même récupéré mon fils grâce aux policier mais cela m'a coûté un nouveau billet de train et un nuit d'hôtel. Alors qu'on aurait pu faire plus simple et plus court. C'est pour cela que je voudrais saisir le JAF afin de demander une modification de mon DVH, mon fils voyagerai grâce au service jeune voyageur de la sncf. Mais je suis sûr qu'elle s'y opposera. Son plus grand plaisir étant de me voir gaspiller de l'argent... j'espère que le juge comprendra que cette solution sera meilleure pour tout le monde, au moins mon fils ne sera plus confronté à ce genre de querelle. Pensez vous que le fait que je ne puisse pas prendre congés systématiquement pendant les vacances scolaire puisse me sanctionner dans mon autorité parentale? car c'est ce qu'elle me reproche. Elle dit aussi que l'enfant est fatigué par le trajet en train (800km) et que c'est pour cela qu'il serait préférable que je séjourne dans sa ville plutôt que de le faire voyager. Mais il a une petite soeur... et s'il ne vient plus il ne la verra plus. Les liens père-fils seront rompus mes aussi frère et soeur, d'autant plus que c'est sa seule soeur. Mon fils n'est pas trop d'accord pour voyager avec le service JUNIOR est ce que le juge peut le prendre en compte pour rendre sa décision?

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Je pense que vous avez tous les arguments pour que l'enfant prenne le train avec le service jeune voyageur ; en plus vous avez maintenant une plainte ( vous pouvez en reclamer la copie) avec le justificatif des frais de sejour en sus, pour plaider le fait que la presence de la mere et vos rapports conflictuels rendent les choses difficile pour l'enfant qui se sent en conflit de loyauté vis a vis d'elle . Tous ses arguments à elle ne remettront pas en cause vos DVH et ne vous obligeront pas à sejourner sur place ( la aussi vos arguments sont bétons) Le juge font auditionner les enfants sur des problemes de garde et meme s'il en parle au juge, celui ci coomprendra que l'enfant n'est surtout pas tres d'accord pour aller contre ce que dit sa mere et que c'est normal de sa part, moins de la part de la mere d'avoir ce genre de comportement.

Nom: 
patrick
Site: 
http://

merci du fond du coeur pour tous vos conseils, c'est vraiment grâce à ce forum et à des gens comme vous que j'ai compris que j'étais dans mes droits, je vais pouvoir enfin les faire respecter et peut être que mon ex cessera enfin de nous pourrir la vie. Je vais constituer le dossier pour saisir le JAF dès le mois de mai.

Bien cordialement.

Nom: 
marie
Site: 
http://

Pas très clairs vos explications Mr Patrick.

Je vous conseille plutôt une médiation avant d'aller voir le Jaf et de mettre vos arguments sur la table avec la maman. Un enfant a le droit de ne pas aimer faire 800km en train en une seule fois au mettre titre qu'un adulte. Commencez à lui écrire régulièrement car si vous n'avez pas penser à ouvrir une adresse mail voir de discuter avec lui par skype, y il y a un truc qui coince. Et quant au portable vous pouvez le lui proposer car des sms de temps à autre, histoire de lui montrer que vous intéressez à lui n'est pas bien méchant. Quant à lui dire que sa maman risque "gros" vous l'inquiéterez pour rien !

Et puis pourquoi ne pas prendre de tant à autre un week end avec votre enfant sur place ! Bref, il y a des tas de moyens pour consolider un lien et de faire en sorte que votr enfant ait envie de venir chez vous pendant vos dvh ou hors période.

Nom: 
Charlie
Site: 
http://

@Marie : Je trouve ses explications très claires au contraire, et son choix de demander plus de vacances scolaires plutôt que de faire voyager son fils 1 week-end sur 2 est tout à fait responsable.

Voir son enfant sur place c'est bien gentil, mais lorsque vous avez le reste de votre famille (dont un autre enfant) à 800km de là, ce n'est pas très réaliste.

Quant à lui dire que sa maman risque gros en refusant de le laisser partir avec son père pour les DVH, ce n'est que la stricte vérité : elle doit respecter la loi, sinon elle s'expose à des poursuites pénales.

Quel exemple pour cet enfant si on lui laisse croire que sa mère peut refuser d'appliquer une décision de justice en tout impunité ?

@ Patrick : restez droit dans vos bottes, ne lâchez pas sinon votre fils vous reprocherait plus tard de ne pas vous être battu pour le voir.

Et ne vous inquiétez pas pour le fait de ne pas pouvoir prendre autant de congés que les vacances de votre fils, à vrai dire à part les enseignants, qui le peut ?

A vous d'expliquer que lorsque vous travaillez votre fils est gardé par une personne de votre famille (grand-parent, beau-parent, oncle/tante, etc).

Le DVH actuel n'est plus applicable avec la distance, il vaut mieux en effet que vous preniez l'initiative de demander un aménagement.

Avec par exemple une fin de semaine par mois (en demandant expressément à bénéficier des jours fériés et des ponts) et une plus grande part des vacances de Toussaint, Hiver et Printemps : 10 jours sur les 2 semaines par exemple, en incluant 2 fins de semaines pour pouvoir passer du temps avec votre fils même si vous n'avez pas de congés à chaque fois.

Le service "jeune voyageur" de la SNCF est tout à fait adapté à l'âge de votre fils, du moment que vous en acceptez le coût, le juge n'a pas de raison de le refuser? Surtout faites inscrire dans le jugement que sa mère doit l'amener à la gare.

Enfin vous avez raison de souligner l'importance du lien avec votre 2nd enfant, il sera pris en compte par le juge.

Nom: 
Alex
Site: 
http://

Bonjour,

Je suis un peu perplexe par rapport à ce que je lis concernant la non obligation de prendre un enfant pendant un DVH.

Je m'explique: mon fils depuis quelques temps vient chez moi en me faisant tou un tas de reproches qu'il entend de sa maman et son beau parent. La dernière en date est qu'il me reproche de gacher tous ses weekends avec sa maman parceque j'ai toujours tous les longs weekends.

Ils sont alternés un an sur deux. Cette année, j'ai mon fils pour les vacances, l'ascension est pendant les vacances. puis j'ai le weekend de la Pentecôte.

Nous avions essayé de nous mettre d'accord et donc il sera avec sa maman pour l'ascension. Donc les reproches sont d'autant plus injustifiés.

Je voulais "marquer le coup" (cela fait des années que je ne suis informé de rien concernant mon fils, ne peux que difficilement le joindre quand il n'est pas chez moi et maintenant il est le messager de tous les reproches de sa mère) donc je voulais refuser mon DVH du weekend de la pentecote, et le prendre celui 15 jours après, mais dire ok: restes avec ta maman tous les longs weekends, afin qu'il ne puisse plus me le reprocher, qu'il comprenne que tout ce que je fais, je le fais pour lui et que si c'est ce qu'il veut, pas de problème.

Sauf que j'ai appelé les greffes des affaires familiales qui m'ont dit que si je ne le prenais pas (même en informant par LRAR) elle pouvait porter plainte contre moi??

Je pensais que le DVH comme son nom l'indique était un droit et non une obligation.

Que risque-t-on si on ne le prend pas, 1 fois?

Encore une fois, on a tout essayé, médiation: c'était de la calomnie, des reproches, des questions d'argent. Rien de constructif pour l'enfant, j'ai preferé arreter. mais rien ne s'arrange, au contraire.

Merci de vos conseils.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Tout d'abord, quel age à votre fils ? Il faudrait faire en sorte de faire comprendre à votre fils que malgré la séparation vous resterez toujours son pere avec le désir de le voir autant que possible . Les enfants ont besoin de reperes, de cadre, et ce n'est pas en prenant en compte tous ses désirs que vous vous positionnez en tant que pere .Au contraire vous allez dans le sens de votre ex qui vous exclut déjà d'une partie de sa vie en refusant de vous informer.Si la mère n'a pas pris soin de vous demander quoi que ce soit par rapport à vos DVH malgré les demandes de son fils, c'est qu'elle en a aussi conscience . Mais en ce qui concerne la loi, les DVH sont bien un droit et non une obligation, sur quels motifs pourrai t on porter plainte ? La seule "sanction" qu'elle peut esperer si vraiment vous n'assumez plus une grande partie de vos DVH est de demander une revalorisation de sa pension alimentaire . Je seais vous, je respectereai la convention au mieux, pour bien cadrer les relations avec votre fils ( peut etre aimerait il par contre inviter des amis ?) et surtout canaliser les éventuels reproches que votre ex se ne gardera pas de faire devant votre fils.

Nom: 
Alex
Site: 
http://

Mon fils à 11 ans et demi. tout est compliqué. J'ai besoin de faire un coup de force pour qu'elle comprenne qu'elle ne peut pas toujours décider de tout.

Quand je dis que nous nous sommes mis d'accord pour l'ascension, c'est un grand mot... En réalité j'ai la menace au dessus de ma tête qu'elle ne me l'amène pas pour mon mariage au mois d'août cet été. C'est le deuxième jour de mon DVH, elle est capable de décider de l'amener plus tard (de décaler l'arrivée et décaler le retour). Et je n'aurai aucun recours. Donc je dois subir.

C'est pourquoi je voulais "marquer le coup" en disant: tu lui pourries la tête par rapport au week-end, ok je t'en laisse un de plus. J'ai le droit de le faire et tu ne peux pas décider de tout. Sinon, je lui dis: je le garde pour l'ascension mais là, il ne sera pas là pour mon mariage.

Tout est tellement compliqué.

Le parent non gardien, a des droits sur le papier, mais dans la pratique il n'en n'a aucun. Il subit les choses, doit se contenter d'un peu d'information par ci par là, sans explication. Et il n'y a aucun recours...

La justice oublie parfois qu'un enfant a besoin d'une mère et d'un père pour se construire.

Toujours est il que je suis un peu perdu et ne sais plus trop quoi faire pour m'affirmer tout en évitant de subir la colère de mon ex.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Ok je comprends alors vos motivation . Tout d'abord pour cadrer les choses il faudrait que vous suiviez la convention à la lettre ; vérifiez si c'est bien le cas . (Certaines conventions sont des fois mal interpretées)Il faut savoir marquer le coup en étant moralement dans les clous . Par exemple pour les vacances d'été, elle n'a pas à vous imposer de dates ou d'horaires ; vous avez une période de DVH qui commence à telle date, vous bénéficiez d'un délai de 24h par rapport à cela pour aller chercher votre fils ( à moins que ce soit noté dans la convention qu'elle doive vous l'emmener); vous devez confirmer les modalités de votre exercice par mail ou courrier dans un délai correct. Elle n'a rien à en dire . Si l'enfant ne vous ai pas donné à ce moment la, avec les papiers en main ( convention et mail la prevenant) vous pouvez déposer une plainte pour non présentation d'enfant . Je vous conseille, à chaque fois qu'elle faillit à ses obligations ( cf droits et obligation de chacun pour les DVH) de lui envoyer un mail .Pour les informations, vous pouvez agir un peu . En vous rapprochant de l'école et du rectorat, vous pouvez leur informer que vous renoncez à la presomption d'accord concernant les actes non usuels ( il y a des courrier type sur internet)et prendre rendez vous pour qu'ils comprennent qu'a partir de la, vous devez etre informé et valider les décisions concernant votre fils. Pour les informations médicales vous avez le carnet de santé qui doit suivre l'enfant pendant vos DVH ; vous pouvez contacter le medecin qui suit l'enfant et étant titulaire aussi de l'autorité parental, il a le devoir de vous informer si vous le sollicitez. Attention, que ce soit pour l'école ou autres, certains interlocuteurs sont récalitrant à appliquer tout simplement la loi ;mais vous avez des recours . Pour rééquilibrer les forces, il ne faut pas manquer de motivation et d'energie ; ce n'est pas simple, surtout si la situation perdure . Quant à la colère de votre ex, inutile de la provoquer ; si vous restez dans les clous, avec pour seuls arguments de vouloir assumer votre enfant avec des relations parentales normales et que cela provoque cela chez elle, c'est elle qui n'est plus moralement dans les clous.

Nom: 
Charlie
Site: 
http://

Je crois aussi que plus vous lui laisserez des jours "en plus", plus elle vous en demandera.

Elle a déjà votre fils au quotidien, la moindre des choses c'est qu'elle respecte ce qui est prévu pour vos week-ends de DVH !

Ne la laissez pas se servir de votre fils pour arriver à ses fins, dites à votre pré-ado que "si maman a un souci avec les week-ends, qu'elle en parle directement avec moi" !

Il ne doit pas devenir le messager des revendications parentales, 11 ans ce n'est pas 18 ans, ce n'est pas à lui de décider du planning des week-end.

Restez ferme ou elle continuera de vous "pourrir" vous et votre fils.

Et pour votre mariage, elle a l'obligation légale de respecter strictement les dates de DVH. Dans le cas contraire, vous pouvez porter plainte immédiatement.

Votre jugement prévoit-il qu'elle vous amène votre fils ou est-ce un arrangement entre vous ?

Il n'y a que sur les arrangements qu'elle peut prendre l'ascendant sur vous.

Si vous respectez strictement votre jugement, elle n'aura plus de moyen de pression sur vous, car vous aurez la loi pour vous. C'est aussi simple que ça.

Bien sûr des arrangement ponctuels sont possibles, mais à condition que ça ne soit pas à sens unique, et surtout que ça ne soit pas le résultat d'un chantage !

Nom: 
patrick
Site: 
http://

ce ne sont pas mes explications qui coincent je crois que vous avez mal lu! non je ne peux pas me permettre de prendre mon weekend quand je le veux! Savez vous combien coûte l'aller retour + frais d'hôtel+ frais pour manger et activités pour mon fils??? laissez moi vous dire que ça chiffre vite... Jusqu'à ses 7ans je suis monté le voir 1 fois par mois. Aujourd'hui mes moyens ne me le permettent plus... Je ne vois pas le mal de demander de rallonger la durée des petites vacances de 2 jours, il a un frère aussi... alors cela voudrai dire que parce qu'il ne veut plus venir, on va rompre les liens familiaux?! je ne suis pas du tout d'accord avec votre raisonnement! quand il est en vacances chez moi, je me libère autant que possible.

Je connais plus d'une personne qui ont des enfants pas si loin et qui ne les prennent jamais... votre raisonnement est bon à décourager les papas qui rencontrent des difficultés pour conserver le lien père fils lorsqu'il y a 800 km tout comme les mamans qui ont tellement de rancune qu'elles ne peuvent pas être objectives.

Cordialement.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Pour faire 800 km, vous ne pouvez pas le mettre à l'avion? trajet plus rapide, service bien meilleur que SNCF (j'ai testé les 2). reste à savoir si vous avez un aéroport pas trop loin et surtout à demander au juge l'obligation à la mère de mettre l'enfant à l'avion. (vous pouvez également demander à faire 50/50 sur les frais de trajet vu que cette situation est à cause d'elle).

Dans tous les cas, soyez ferme et surtout ne lâchez pas vos DVH (pour info, le père de ma fille et moi étions à 7000 km de distance donc ma fille partait TOUTES les vacances voir son père - qui se chargeait de la laisser aux 4 grands parents pendant qq temps)

Nom: 
ljubica
Site: 
http://

Bonjour,

Pouvez vous m'éclairer, le père de ma fille de 7 mois à un droit de DVH un week-end sur deux les semaines pairs de vendredi 18h à dimanche18.

Celui-ci certainement pour m'embêter à éteins son téléphone portable, ne répond pas à mes sms ( sachant que en deux jours je lui ai envoyé que 2 sms pour pas l'harceler en demandant simplement comment va t-elle) aucune réponse .

A t'il le droit d'éteindre son téléphone ? ne pas me tenir informé de son état prenant en compte l'âge de l'enfant qui est très petit ?

Nom: 
romain
Site: 
http://

Bonjour,

Voilà ma question si le parent gardien emmène notre fille chez un psy dont je suis d'accord, mais qu'après 3 fois par sms je lui demande les coordonnées du professionnel plus un mail de rappel cette dernière se refuse de me les communiquer. En a t-elle le droit.

merci

Nom: 
Alexandra
Site: 
http://

Bonjour,

Mon compagnon souhaiterai savoir si c'est une obligation de transmettre à son ex compagne le lieu de résidence de l'enfant le weekend sachant qu'il est le bénéficiaire du droit de visite?

Nom: 
Alexandra
Site: 
http://

Bonjour,

Doit on transmettre obligatoirement l'adresse de résidence de l'enfant pour les weekends ?

Merci pour votre aide.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

les décisions concernant les enfants doivent etre prises à 2 normalement, donc elle devrait vous communiquer le nom du psy , c'est certain, d'autant plus que cela pourrait etre necessaire dans ce travail therapeuthique . Dites a votre ex que suite à sa mauvaise volonté vous serez obligé de contacter tout les psy du coin en leur expliquant la situation ; apres si cela ne la dérange pas de passer pour une mere abusive auprés d'un psy, et bien prenez l'annuaire ...

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Il ne peut en etre autrement ; c'est le domicile secondaire des enfants, le parent gardien doit en etre informée , tout comme celui doit avertir de tout changement de domicile. Au delà de l'aspect légal, vous ne voudriez quand meme pas manipuler les enfants pour qu'ils cachent ce fait???

Nom: 
sandra
Site: 
http://

Bonjour,

Que signifie "les samedi pairs de 10h a 18h et les dimanches impairs de 10h a 18h"?

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Effectivement, c'est bizarre, generalement on parle de jours de semaines paires ou impaires, ce qui fait une semaine sur deux le samedi et une semaine sur deux le dimanche, ce qui est plus simple pour tout le monde pour la régularité . Mais si il est juste noter samedi pairs et dimanches impairs, il semblerait que ce soit les jours du mois ; donc moins régulier pour tout le monde ( puisque parfois il pourra prendre l'enfant le samedi et le dimanche, parfois pas ...) Vous devriez appeler le greffier pour voir si il peut vous donner la réponse.

Nom: 
Charlie
Site: 
http://

Si il s'agit d'un DV (droit de visite sans hébergement) pour un très jeune enfant, logiquement limité dans le temps à quelques mois (voire 2-3 ans), il est logique au contraire qu'il s'agisse de semaines paires et impaires.

Il s'agirait alors d'1 DVH de 1 jour par semaine, en alternance le samedi et le dimanche :

le samedi des semaines 2 à 52, et le dimanche des semaines 1 à 51.

Les n° de semaines qui figurent sur tous les calendriers.

Nom: 
SANDRA
Site: 
http://

oui c 'est ce que l'on pensait également car il s 'agit d'une période d'adaptation pour l'enfant de deux mois puis apres c'est un week sur deux

Merci

Nom: 
fj
Site: 
http://

Bonjour,

je viens en recherche de renseignements sur le rôle à tenir et à jouer des Médiateurs Familiaux.

Mon ex épouse s'étant plaint (après dix mois de refus que la garde alternée soit maintenu pour mon petit garçon et qui a été débouté) que la communication ne passait plus..la Jaf nous a proposé une médiation familiale...ou nous nous sommes rendus malgré les réticences exprimées par mon ex épouse que les "trucs psys " n'étaient pas sa tasse de thé.

Lors des ses deux entretiens, nous avons pu mettre en place les planning de roulement de la garde alternée.

Lors du second, mon ex épouse a exprimé le fait que si elle avait su elle serait parti à l'étranger avec notre enfant pour que je ne l'ai plu et qu'elle le ferait peut être ...........et elle a aussi dit ne jamais m'avoir demandé mon avs pour tout ce qui concernait notre enfant aux inscritions aux activités extras scolaires mais me reporchent dene pas lui payer lamoitié sauf que c'est une obstruction a l'autorité parentale conjointe dont elle ne connait ni les tenants et aboutissants.

Pour conclure, elle m'a dit qu'elle était ravie d'avoir pu me soutirer cent euros de pension alimentaire en garde alternée pour elle (sauf que normalement cette pension est bien pour notre enfant?)...

Bref, une second entretien très tendu et peu enclin à nous aider a recommuniquer par la suite.......

J'aurais aimé savoir si ces propos tenus peuvent être relatés par écrit par la médiatrice et si je peux demander en ce cas a être revu par le jaf?....car si effectivement mon ex épouse pens partir avec mon fils en Egypte par exemple j'ai très peu de chance de le revoir un jour....et ces propos m'éffraient beaucoup pour mon enfant et moi même dans l'avenir....

Car ,lamédiatrice m'avait dit que rien ne remontait au jaf du trvail que nus faisions avec elle...qui pourrait m'en dire davantage?

Merci

Cdt

Un papa désarmé par l'ampleur que prend la joie que mon enfant avait de venir en garde alternée à sa demande....

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA