Nov
18
Harry Potter, et alors!

Etre avocat n'est pas exclusif de loisirs et lectures comme on peut le voir parfois, sur le site des uns et des autres.

Je suis fan de science fiction et de fantastique depuis toujours et cela m'a amené très naturellement à lire, pour voir, le premier volume d'Harry Potter.

Quelle excellente surprise, amusant, enlevé, sympathique, j'ai été séduite (je ne suis pas la seule, j'en suis consciente) et depuis, je suis une lectrice assidue.

C'est donc naturellement que j'ai acheté, dès sa sortie en Français (car mon anglais magique est insuffisant), le dernier opus de la série, qui ne m'a en rien déçue.

En parlant autour de moi, je me suis apercue, avec une certaine surprise, qu'il y a en gros, notamment chez les confrères, deux "camps": les pour, qui attendaient la sortie du numéro 7 avec fébrilité et ce sont jetés dessus et les "adultes" qui nous regardent comme des dégénérés, légèrement débiles de s'interesser à ce qui doit rester de la littérature enfantine à notre âge...

Ces derniers bien entendu, ne se sont même pas donné la peine de lire (ou au moins d'essayer) l'ouvrage qu'ils critiquent ainsi.

Le seul fait d'avoir une activité qui ne leur paraisse pas digne de la double qualité d'adulte et d'avocat est rédhibitoire...quelle tristesse.

Je suis adulte, ca n'est pas un choix mais un état et mon vieillissement inéluctable ne saurait être une cause de fierté ni de contentement d'ailleurs. Je ne raisonne plus comme à l'adolescence et j'ai, année après année appris de la vie des choses qui ont changé ma façon de voir, tout cela est évident. Mais en quoi dois-je m'arrêter pour autant d'être amusée, surprise, rafraichie???

Seul le bridge serait un jeu (oh, pardon) une activité acceptable?

La on passe du politiquement correct au mortellement ennuyeux car si le bridge est un jeu (j'y tiens) interessant, il ne saurait être exclusif du minigolf ou de l'usage de la Nitendo.

Etre avocat c'est, bien souvent, savoir faire preuve d'inventivité et d'ouverture d'esprit, comment ne pas appliquer ces qualités dans la vie courante? et surtout pourquoi?

Pour faire sérieux? Mais nous sommes sérieux, notre travail le prouve journellement, pas besoin de brider nos loisirs pour cela.

Alors pitié, doctes confrères, si votre fantaisie vous fait peur, laissez nous la nôtre.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
denis seguin
Site: 
http://denis.seguin.avocats.fr

Il y a une autre catégorie de confrères, dont je suis, qui n'a pas lu Harry Potter, mais qui reconnaît que ça peut être de la bonne littérature, et qui ne méprise pas pour autant les lecteurs, en sachant que la littérature "de jeunesse" peut être excellente, et plaire aux adultes (Jules Verne, Andersen et ses contes qui sont de véritables trésors, même, voire surtout, pour les adultes). Ce qui me gêne chez Harry Potter, c'est le matraquage commercial, c'est finalement plus par réaction à cette invasion commerciale que j'ai préféré lire autre chose, et autre chose, c'est vaste!!!

je comprends, et longtemps j'ai eu la même attitude mais au final je me suis rendue compte que le matracage publicitaire n'est pas tout et je préfère voir par moi-même.

J'ai ainsi lu le Da Vinci Code, agréable polar à la fin décevante. Je ne crois pas que 7 volumes seraient passés auprès du public, même avec un gros matracage.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA