Sep
15
Laissez une chance au couple parental

Un couple qui se sépare, qu'il s'agisse d'un couple marié, concubin ou pascé, d'homosexuels ou d'hétérosexuels, c'est la fin d'une histoire d'amour, une fin souvent douloureuse, parfois insupportable.

Quand il y a un enfant, un lien doit rester et parfois se construire sur les décombres affectifs de ce couple.

Il est parfois difficile de considérer que celui ou celle qui fait tant souffrir, qui a des réactions aussi violente est un parent respectable. Mais la bonne santé morale des enfants dépend de la capacité des parents à créer ou restaurer leur couple parental au delà des ruines du couple amoureux.

Il n'existe pas de formule magique et, quelques soient les décisions judiciaires qui interviendront, elles n'auront pas la capacité de changer l'attitude de l'autre, au contraire elles risquent de la figer.

Lorsque la communication est totalement rompue entre les "ex" les procédures contentieuses ne font que stigmatiser les difficultés, loin de les réparer.

Il est donc impératif dans l'intérêt des enfants de faire tout ce qui est possible pour que le couple parental puisse fonctionner.

C'est le but de la médiation, du droit collaboratif et plus généralement des solutions alternatives aux réglements des conflits que les avocats spécialement formés peuvent proposer à leurs clients pour tenter de trouver des modalités acceptables pour tous de régler les différents.

Le contentieux est nécessaire parfois mais il faut savoir le réserver aux seuls cas où il est indispensable et utile.

Commentaires

Nom: 
Information
Site: 
http://

Il me semble que le droit collaboratif ne peut fonctionner qu'avec deux parents prêts à avancer, un système gagant-gagnant. Mais, comme la médiation, cela peut-être une façon rapide mais insidieuse de soumettre le parent le plus souple aux desiderata du plus obtu. Et en cela ce n'est en rien dans l'intérêt des enfants car l'un des parents n'aura pas changé.

Combien de femmes ai-je rencontré qui regrettent d'avoir été arrangeantes et qui aujourd'hui souffrent du déséquilibre affectif et financier de leur foyer monoparental ?

Je crois qu'il est nécessaire de laisser la justice, les bons avocats et les Juges faire leur travail, même si c'est long et tortueux parfois. Il serait plus juste d'accorder plus de moyens à la justice.

Sous couvert d'être "simplifiée et rapide", une justice expéditive peut-être à long terme une régression pour notre société.

Nom: 
pat
Site: 
http://

Le modèle de Cochem me semble être une réussite qui a bien du mal a se propager.....Il s'agit d'une négociation bien encadrée et sous une certaine contrainte ( de temps notamment) assez loin de la médiation. Un rêve pour tous ceux qui se voient enlisés dans des années de procédures et croulent sous de tonnes de mauvaise foi

......et comme tout le monde le sait, information, les hommes ne peuvent jamais être trop arrangeants, ni victimes, étant par définition agresseurs et manipulateurs, (sauf votre père?)

Nom: 
information
Site: 
http://

Pourquoi tant de haine lorsque l'on prêche l'entendement ?

Je n'ai pas dit que je ne connaissais pas d'hommes respectueux et parfois même formidables, je donnais mon avis sur un sujet précis tout simplement.

Et puis on ne peut rien contre les faits et les statistiques. C'est ainsi.

Il s'agit peut-être tout simplement d'attendre encore que les us et coutumes de la gente masculine et féminine soient à l'unisson dans la défense des droits de l'enfant.

Nom: 
pat
Site: 
http://

c'est marrant moi je connais des femmes mais encore plus d'hommes qui se sont laisser plumer pour avoir la paix et qui ne l'ont pas eu. Mais nous ne fréquentons pas les mêmes personnes puisque vous n'avez vu que des femmes.

je ne pense pas que vous prechez l'entendement mais un certain parti pris . Je n'ai pas de haine juste un immense ras le bol de voir ressasser les mêmes rengaines qui distribuent les roles taillés sur mesures et sans aucune nuance.

quand au modele de Cochem s'il est rapide il n'est absolument pas expéditif mais palie aux graves faiblesses des médiations en repoussant la limite jusqu'au cas pathologiques qui eux ne trouveront pas de solutuiion.

Nom: 
pat
Site: 
http://

je suis par ailleurs curieux de savoir quelle statistique illustre votre opinion. Je n'ai jamais entendu parler de telles études.

Nom: 
information
Site: 
http://

Je n'entrerai pas dans la polémique trop subjective qui jusqu'à un certain niveau devient stérile.

J'ajouterai simplement, que si les procédures sont longues c'est bien parce qu'en toute chose, et surtout s'agissant des enfants, la précipitation, ni l'arrangement insidieux n'est pas de mise si on désire les protéger. Leur stabilité préparera l'avenir.

Si bcp préfèrent la politique de l'autruche ou être les béni-oui-oui du monde actuel je n'y peux rien. Ouvrir les yeux sur une réalité à long terme, aussi difficile soit-elle, c'est déjà avancer.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

S'il y a regret, c'est pour constater que certains proposent une formule unique pour tous les cas et malgré la diversité des types et situations familiales.

Tout d'abord, prétendre que tout enfant doit avoir des contacts obligatoires, voire un maximum de contacts avec chacun de ses parents biologiques, relève d'un dogme mais ne repose sur aucun fondement scientifique ou étude quelconque. Certains chercheurs affirment même que dans certaines situations le contact continu nuit à l'enfant.

A partir de là, faire l'économie d'une analyse détaillée de la situation familiale avant la rupture, génère des conflits supplémentaires et parfois sévères. D'ailleurs Johnston et Campbell ont très bien décrit comment des professionnels eux-mêmes arrivent à créer de véritables impasses entre les parents !

2 principes devraient être adoptés :

- les contacts parent-enfant doivent être liés aux besoins particuliers de l'enfant ( encore faut-il que les intervenants les connaissent)

- le but de ces contacts doit être clairement expliqué. (Sturge et Glaser)

Ce qui signifie qu'il serait nécessaire d'avoir des équipes formées et non soumises à des hypothèses aussi séduisantes soient-elles.

Aucune médiation fut-elle de Cochem ne résoudra les problèmes posés par un parent qui a des troubles psychiatriques ou qui présente une personnalité perverse-narcissique. Et exiger d' un couple de s'entendre quand il y a un dominant et un dominé, relève de l'utopie la plus délétère qui soit !

Nom: 
pat
Site: 
http://

vous avez parfaitement raison et il faut pas loin de 18 ans dans certains cas pour voir le bout du tunnel.

Cochem ce n'est pas adapté puisque le juge se contente de presser les parents de négocieret trouver des solutions précises en présence de spécilistes qualifiés avec un planning a respecter. Il vaut mieux sans doute laisser un juge seul avec des experts plus pou moins diligents trainer quelques années pour finir par les solutions bateaux et l'enlisement qui va bien. les enfants s'en débrouilleront toujours.

Quant a la polémique évoquée plus hauit il vaut mieux l'éviter car elle me semble difficile a illustrer par des études sérieuses

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Il ne faut pas attendre 18 ans et/ou que les parents soient séparés pour que des enfants fuient un parent ou les deux ! Mais ça ne mérite apparamment pas l'attention des professionnels de Cochem ou d'ailleurs, ce qui se passe au sein de familles dites intactes! Il n'y a qu'après une séparation que les dits professionnels se préoccupent avec autant d'énergie des enfants....Et "presser" les parents, comme vous dites, de négocier ne peut fonctionner qu'avec les parents qui s'y prêtent honnêtement comme le dit information ! Sinon les autres ne font que se soumettre à un 'pistolet sur la tempe"; Je vois d'ici un Pat négocier à Cochem : j'en suis écroulée de rire.

Nom: 
pat
Site: 
http://

je n'ai pas négocié selon Cochem et c'est quand même le juge qui doit mettre le pistolet sur la table pour faire avancer madame dans le respect des décisions, mais la plaisanterie ne dure que depuis quelques années et l'enfant est encore loin des 18 ans, il n'y a donc pas d'urgence.

Riez bien du malheur des autres cela semble vous aller si bien.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Je n'ai pas l'habitude de rire du malheur de qui que ce soit et particulièrement de celui des enfants !

Ce qui par contre apparaît cocasse et ne manque pas de sel c'est "entendre" un type qui considère qu'il a toujours raison, parler de négociation !!!!

Le pistolet sur la tempe ? Des mères l'ont eu en effet de la part de la justice au nom du nouveau sacro-saint dogme :"un enfant doit avoir des contacts obligatoires avec son père et si vous ne présentez pas l'enfant vous serez condamnée, madame" ! Et c'est ainsi que des enfants ont été trucidés dès les premiers "contacts" avec ce "papa" si indispensable. Et si ces "cas" sont extrêmes, ils ont été assez nombreux au cours de l'année écoulée pour que certains y réfléchissent avant de balancer des poncifs !

Le mois dernier ce fut encore un père qui a tué ses 3 gosses ( près de chez moi). La mère avait été accusée par le psy si savant, expert près du tribunal, de manipulation pour exclure le père ( encore une tarte à la crème avatar du syndrome d'aliénation parentale, qui a de beaux jours devant elle), alors qu'elle ne faisait que dire ses inquiétudes face aux menaces orales de son conjoint.

Tant qu'un système judiciaire manquera autant de moyens, tant que les experts ne seront pas des voyants extra lucides, il serait plus sage d'éviter les affirmations péremptoires et définitives.

Si la justice s'en sort dans la majorité des cas, c'est uniquement parceque la majorité des cas familiaux ne posent pas de problèmes. Pour les autres cas, ce n'est que du pile ou face.

Nom: 
information
Site: 
http://

J'ajouterais qu'aujourd'hui l'éducation scolaire n'offre plus les mêmes espoirs d'avenir, regardez la place qu'offre la société aux enseignants, ils gagnent pas assez et sont peut-être fainéants...

Notre société est basée aujourd'hui sur la consommation à outrance, le droit de propriété et l'argent. En conséquence nos législateurs ont désiré cadrer le divorce et en faire une simple formalité devant le notaire.

Les Juges qui aujourd'hui maintiennent l'intérêt supérieur de l'enfant coûte que coûte ont encore ce courage là mais pour combien de temps quand déjà on leur propose/impose des barêmes ?

Sans oublier que nous n'avons plus de Défenseure des enfants qui a fait beaucoup pour dénoncer la garde alternée, dévastatrice pour les tous petits. Défendait-elle trop bien nos enfants ou s'opposait-elle à une dérive de notre société ?

Nom: 
pat
Site: 
http://

attention, vous oubliez juste un détail dans votre charge hyper feministe: le mères sont plus maltraitantes que les pères.

Information, les dégats de la garde alternée ils ont bonnes presse dans certains milieux cela demeure une opinion non verifiée et je connais quelques mères fort heureuses de cette solution, et leurs enfants ne m"ont pas semblé particulièrement décatis....

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Hyper féministe ? Ben voyons ! Contrarier des Pat c'est forcément être hyper féministe !!!

Vous ? ce ne sont pas des détails que vous oubliez, mais des amalgames que vous faites avec une aisance toute particulière lorsque ça vous arrange. Je ne parlais pas des pères plus maltraitants que les mères ou vice et versa (encore qu'on pourrait s'étonner qu'il y ait autant de pères maltraitants alors que ce sont très majoritairement les mères qui ont en charge les enfants). Mais des types qui tuent leurs gosses AU MOMENT ou JUSTE APRES la rupture !!!Et si je cite ces exemples extrêmes, c'est UNIQUEMENT pour montrer que la justice n'étant pas en mesure de faire face à ces problèmes, il est inadmissible d'exiger d'elle des solutions présentées comme absolues.

Quant aux dégats de la RA sur les jeunes enfants qui seraient une opinion non vérifiée, mieux vaut en rire une fois de plus !!! Les "milieux" où ils ont bonne presse sont les milieux pédopsychiatriques, cher monsieur Pat !!!

Car si vous connaissez "quelques mères"fort heureuses, ces "milieux "connaissent, eux, beaucoup d'enfants détraqués et une justice qui ne les reconnait pas comme tels parce que "papa" pourra porter plainte contre le médecin qui en attestera !

Ca doit être un sacré spectacle de voir des Pat négocier à Cochem.....

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Vous avez raison, Information. En effet certains juges tentent de s'informer de façon sérieuse sur ce qu'est "l'intérêt de l'enfant" mais d'autres se contentent d'être soumis à une mode et/ou au discours lobbyiste repris par une presse populeuse et médiocre.

Le problème, c'est que le législateur pond des lois comme les poules pondent des oeufs et sans se demander si la justice a suffisemment de moyens pour y faire face et/ou savoir comment ces lois seront appliquées. C'est exactement ce qui s'est passé pour la loi de mars 2002.

La France ne fait jamais d'études sur aucun problème. Je suis en train de lire un bouquin qui vient de sortir chez Dunod " L'enfant face à la violence dans le couple" ( Karen Sadlier). Nous avons 10 à 15 ans de retard ( comme d'habitude) sur les travaux anglosaxons qui démontrent que la violence dont un enfant est témoin a les mêmes effets dramatiques sur lui que s'il en était lui-même victime. Mais on continue à entendre de la part de juges, de médiateurs, assistants sociaux ou autres : " L'homme est violent, mais il paut-être un bon père" y compris d'ailleurs quand l'homme en question a trucidé la mère !!!

En ce qui concerne la Défenseure des Enfants, je suis plus mitigée....

D'abord le dernier rapport semblait davantage relier des on-dit que faire preuve d'une recherche plus approfondie, particulièrement sur les problèmes d'inceste. Mais surtout la Défenseure des Enfants n'a aucun pouvoir. Ses rapports ont autant de poids que n'en ont les rapports de la Cour des comptes, c'est à dire rien ! C'est plutôt du "cause toujours, tu m'interesses"

Nom: 
Catherine

Bien que ce soit un peu hors sujet de ce blog, je ne peux m'empecher de réagir au terme « hyper féministe », pat.

Merci de ne pas alimenter la confusion entre féminisme et haine des hommes parce que ça n'a vraiment mais vraiment rien à voir, c'est du dévoiement pur et simple, au meme titre que le prétendu souci du bien-etre des enfants ne sert qu'à justifier la mise hors jeu des pères : les nommeriez-vous « hyper maternelles » ?

Qu'elles s'en revendiquent ou non, leur combat est bien éloigné de celles qui bien au contraire souhaitent que les pères s'occupent autant qu'elles de leurs enfants et déplorent que la responsabilité soit trop souvent rejetée sur leurs seules épaules, que trop souvent en cas de divorce les pères se désinvestissent.

A dire vrai, les propos qui disqualifient les pères vont meme totalement à l'encontre des buts du mouvement auquel ces femmes prétendent appartenir.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Je ne suis pas sûre de vous avoir bien comprise, Catherine..;

"L'intérêt de l'enfant" qui servirait à justifier la mise hors jeu des pères ????

Pour des imbéciles, des gens de mauvaise foi ou des farfelus peut-être.....

Sinon "l'intérêr de l'enfant" c'est d'être respecté dans ses besoins qui lui sont propres et par ailleurs définis aujourd'hui. Et si les besoins d'un enfant c'est d'avoir un père et une mère investis auprès de lui, je me méfie comme de la peste de ce "autant" qui laisse entendre une égalité mathématique de présence de chacun des parents auprès d'un enfant que rien ne justifie pour son bien-être, si ce n'est de soulager les mères dans leurs tâches quotidiennes.

Et qu'appelez-vous les "propos qui disqualifient les pères" ?

Nom: 
Information
Site: 
http://

Je ne crois pas que la défense des enfants justifie la mise hors jeu des pères, de plus, même si ce n'est qu'une expression, il ne s'agit en rien d'un jeu.

On peut être féministe, femme et mère tout en se battant pour la défense de ses enfants, le respect du père, ce n'est pas incompatible.

D'ailleurs pourquoi une femme éloignerait le père de son rôle alors même qu'elle aurait des garçons tout en sachant que cette relation fait partie de leur construction d'homme ? Quant bien même la relation avec le père est bancale, l'enfant peut faire du père défaillant un contre-exemple.

Mais lorsque cette relation est toxique pour l'enfant, il me paraît essentiel de rappeler les droits des enfants et les protéger parfois contre leurs parents s'il le faut.

La place de l'enfant vient en premier, et c'est le cas partout dans le monde, sauf peut-être dans certains pays pauvres, certaines dictatures où les Droits de l'enfant (nourriture, logement, école, famille, etc...) ne sont pas respecter et où l'enfant se meure : enfants soldats, enfants qui travaillent dès 5ans dans des usines, enfants vendus, enfants esclaves,...

Voilà en substance mes propos, ne plaçons pas trop le divorce comme une formalité financière notamment lorsqu'il y a des enfants car ils feront l'avenir de demain.

Quelques soit nos espoirs pour l'avenir, les enfant représente cet avenir. Faisons en sorte qu'il soit meilleur.

Nom: 
Information
Site: 
http://

Désolée j'ai hésité entre le singulier et le pluriel.

Nom: 
pat
Site: 
http://

Catherine, nous sommes d'accord, et je pourrais aussi rapprocher mon point de vue de celui de Information si elle voulait bien comprendre que les femmes ne sont pas les seules victimes..... Mais comment discuter avec Attention?

Nom: 
Information
Site: 
http://

Les femmes ne sont pas les seules victimes du divorce évidemment.

Mais il faut reconnaître que les statistiques démontrent bien qu'en matière pénale (sur le site justice.gouv.fr) les hommes sont plus souvent coupables, pourquoi en serait-il autrement dans les autres matières ?

Il y a des statistiques qui ne sont pas réalisées, et pour cause, il serait alors mal venu de préconiser un divorce ami-ami rapide. La justice suit les us et coutumes de notre société mais ces derniers temps il me semble qu'elle les devance. Nous avons pu éviter la liquidation devant notaire, ou bien était-ce seulement un effet d'annonce comme il y en a eu beaucoup ces derniers temps?

Je n'ai certes pas lu tous les jugements et arrêts mais à lire et relire la jurisprudence ancienne et actuelle, les pères n'ont pas changés et la société non plus hormis le consumersime à tout crin.

Mais les femmes doivent assumer toujours plus de charges familiales et professionnelles tout en n'ayant pas les mêmes garanties que les hommes en matière d'emploi, le plafond de verre est toujours une réalité. Le fait d'avoir ou de vouloir des enfants est toujours un frein à l'embauche. Ce sont toujours les mères en majorité qui cessent de travailler le temps d'élever leurs enfants et privilégier la carrière du père. De plus les hommes n'assument toujours pas plus les tâches relatives aux enfants au quotidien soit 10mn par jour ! (statistiques à retrouver sur internet).

Il ne restent que les Magistrats pour faire respecter fermement l'intérêt de l'enfant malgré tous les subterfuges procéduraux utilisés par certains pour l'éviter. D'où la longueur des procédures qui mine les parents et a fortiori les enfants. Mais si un dossier n'est pas clair, le temps est nécessaire, et c'est aussi un droit, qui permet parfois de faire toute la lumière sur les intentions de chacun des parents concernant les enfants.

Bâcler les dossiers en matière familiale ne garantit pas l'intérêt des enfants car ces derniers ne se résument pas à un simple partage financier.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Mais, cher Pat, grâce à vous et vos alter ego, nous ne pouvons qu'en être convaincus ! En vous lisant en effet, on est même persuadé qu'il n'y a que des hommes qui sont victimes..........Et seules les bonnes féministes (à vos yeux ) sont celles qui l'admettent sans rechigner !!!

Je revendique donc de ne pas être une "bonne féministe".....

Nom: 
pat
Site: 
http://

les hommes sont davantage condamnés mais sont ils systématiquement plus coupables?

regardez en Suisse trois affaires de pédophilie en 2009, deux femmes qui reconnaissent avoir eu des relations sexuelles répétées avec des garçons de treize et de quatorze ans, verdict, une acquittée l'autre amende avec sursis elles sortent libres du tribunal! dans le même temps voyez le sort fait a un cinéaste américain......

Pour les maltraitances a enafnt et les violences conjugales on accuse les hommes et on les présente comme seuls coupables , en fait les chiffres sont tout a fait troublants et on voit chaque jour davantge émerger la criminailté feminine: hier deux homme torturés par leur épouse (mais ce n'est pas présenté comme violence conjugale, surtout pas) aujourd'hui une femme tue quatre personnes au fusil mitrailleur dont son compagnon et son enfant, et combien de bébés tués par leur mère et d'enfant servis en pature aux pédophiles par des femmes qui trouvent un gagne pains facile....dormons en paix braves gens.

Nom: 
pat
Site: 
http://

attention la ficelle est un peu grosse: dire que les hommes ne sont pas systématiquement coupables et que les femmes ne sont pas toutes des saintes ne signifie pas que les hommes sont tous innocents et les femmes coupables, c'est une tentative de manipulation tellement énorme de vpotre part comment voulez vous être crédible?

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Relisez-vous de temps à autres cher Pat ! Relisez les réponses faites à Information par exemple !!!!!

Il ne suffit pas de dire "hier y a eu deux cas truc..." mais de considérer les statistiques !

Or, s'il est bien entendu que des femmes sont violentes et très violentes même, ce sont quand même elles qui se font majoritairement tabassées et que les hommes trucident tous les deux jours et demi !

S'il est tout à fait convenu que des mères sont incestueuses ou violeuses, ce sont quand même les hommes qui le sont dans 95 ou 98 % des cas !

DONC ....là où votre ficelle ressemble à un cable de la marine, c'est d'essayer de mettre en parallèle égalitaire des comportements qui, encore aujourd'hui, sont totalement dyssimétriques.

Nom: 
pat
Site: 
http://

vous parlez de statistiques biaisées ou complètement fausses mais pire vous considérez comme je le dis plus haut que la femme étant majoritairement victime (ce qui n'est pas prouvé dans beaucoup de cas) il est indécent d'affirmer que l'homme a droit a une égalité de traitement.

Pour faire simple vous voulez l'égalité a condition qu'elle ne fonctionne que pour améliorer le sort des femmes.

Les 80 % de suicides masculins, et les 90 % de sdf ne méritent pas un mot car seule la femme est victime.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

à moins que vous maitrisiez mal la langue française !!!

Personne ne vous parle d'égalité ou inégalité de traitement, mais d'égalité ou inégalité de comportements !

Or que vous l'acceptiez ou pas, les stats sont claires, nettes et sans appel :

1) les femmes se font tabasser bien plus souvent par leur conjoint que l'inverse !

2) les femmes se font trucider bien plus souvent par leur conjoint que l'inverse !

3) les hommes sont bien plus souvent violeurs que les femmes !

Quant à vos chiffres de 80 % de suicides masculins ou 90 % de SDF, n'oubliez pas d'ajouter, mais on vous l'a déjà dit je crois, les morts par cancer de la prostate !!! C'est pôs juste !!!!

Nom: 
pat
Site: 
http://

justement il semble bien que depuis qu'on étudie enfin la violence plus globalement on s'apercoive que les hommes se font tabasser autant que les femmes....celle ci meurent davantage pour des raison,s évidente de force physique. C'est marrant que vous ne citiez pas les nouvelles études américaines et canadiennes et celle de l'OND.....En France il y aurait 110 000 hommes maltraités par leur conjointe (dernière enquete OND)

Je vous laisse la gloire de votre découverte en ce qui concerne le cancer de la prostate, bien dans la ligne de vos raisonnements habituels. Et pour votre gouverne je vous signale que 100 % des hommes sont touchés a partir d'un certain age.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Ca alors.... combien Dame Nature fait bien les choses...

Il pourrait y avoir plus d'hommes tabassés que de femmes (ou moins), mais non Il y en a AUTANT !!! Pis....si un coup féminin ne laisse pas de trace alors qu'un coup masculin envoie ad Patres, c'est pas la fôte aux hommes ! C'est la fôte à ces bonnes femmes qui avaient qu'à avoir plus de muscles !!!

C'est pareil pour l'inceste ! y en a même qui disent qui ya autant de petites filles qui séduisent leur papa pour le violer que l'inverse......

Bref ! personnellement je vous laisse à la "gloire" de vos croyances en tous genres qui semble t-il, vous permettent à ce point de survivre en tant qu'homme et père !!!!

Nom: 
pat
Site: 
http://

Argumentation digne du CP

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Vous citez l'OND ! Ca tombe bien :

http://www.inhesj.fr/articles/accueil/ondrp/publications/archives-grand-...

N° 14 :

2007, augmentation de 31% de violences volontaires par conjoint ou ex-conjoint depusi 2004

Page 9 :

Violences sur hommes par conjointe ou ex-conjointe : 3 fois moins de cas

Hommes : 15,8% ,

Femmes : 47,7

Nom: 
pat
Site: 
http://

"La part des hommes de 18 à 60 ans

ayant déclaré avoir subi des violences

d'un conjoint ou d'un ex-conjoint en

2005 ou 2006 est estimée à 0,7 %, soit

un peu moins de 130 000 d'entre eux.

Presque aucune victime de sexe masculin

n'a déposé une plainte pour les

faits subis.

Les données nationales, relatives aux

faits constatés de violences contre

hommes majeurs par conjoint, sont

disponibles uniquement en zone

gendarmerie."

Les chiffres que vous cités sont malhonnêtes dans leur utilisation.

Comme les chiffres publiés par vous (et beaucoup d'autres même tres officiels) concernent les plaintes déposées, si vous aviez lu les deux phrases en gras tirée de l'enquête OND 2007 vous auriez compris pourquoi la violence contre les hommes est invisible: ils ne portent quasiment jamais plainte, et seuls les chiffres de la gendarmerie sont comptabilisés pour eux, pas ceux de la police. Ceux de la police le sont pour les femmes.

Vous me direz que 130 000 cas c'est négligeable, puisque ce sont des hommes.

Nom: 
pat
Site: 
http://

"Bâcler les dossiers en matière familiale ne garantit pas l'intérêt des enfants car ces derniers ne se résument pas à un simple partage financier."

qui dit qu'agir rapidement c'est bacler????

Je constate dans de nombreux dommaine qu'il n'est de problème que le temps n'arrive a résoudre....mal.

En fait je vois tres souvent que se donner beaucoup de temps sans action nette ni décision aboutit a un pourrissement et en particulier dans les cas les plus dramatiques.

Quant a dire que les pères n'ont pas changé.... J'en vois de toutes sortes et beaucoup sont tres impliqués ; j'en connais beaucoup qui souffrent de la séparation quelquefois totale d'avec leurs enfants ou du statut de parent de second ordre. Quant aux mères le constat de mon maigre échantillon c'est qu'on voit aussi de tout, malgré un discours assez constant , il y en a de fort impliquées et d'autres je m'en foutiste voire agressive et destructrices.

Nom: 
par
Site: 
http://

je reconnais m'être trompé:

"Les chiffres que vous citez sont malhonnêtes dans leur utilisation"....

Nom: 
Attention
Site: 
http://

et cessez de prendre les gens pour des imbéciles !!!

- Page 9 : moins de 130 000 hommes se déclarent victimes en 2005 et 2006.

"L'enquéte "cadre de vie et sécurité" de 2007 a permis d'interroger tant les hommes que les femmes sur les violences physiques qu'ils ou elles ont subies en 2005 et 2006. On dispose donc des mêmes indicateurs pour les 2 sexes.

Ainsi selon leur déclaration, on estime que 127 000 hommes de 18 à 60 ans, ont été victimes de violences physiques de la part d'une conjointe ou ex-conjointe sur les 2 années. La part d'hommes se déclarant victimes, soit 0, 7 % des 18 à 60 ans est donc 3 fois inférieure à celle des femmes.( écrit en gras dans le texte)

....

Au regard de la précision des données extraites de l'enquête, le nombre d'hommes victimes d'une conjointe ou ex-conjointe est trop faible pur être analysé plus en détail."

On est donc très loin du "autant" que des pat veulent nous faire gober !!! Et encore.....cette étude ne parle pas des cas de meurtres par l'ex conjoint !

Nom: 
pat
Site: 
http://

en mélangeant choux et carottes vous n'arriverez pas a demontrer quoi que ce soit.

D'un coté vous citez les faits constatés: les plaintes (police et gendarmerie pour les femmes, et uniquement gendarmerie pour les hommes) , et aussitot apres vous enchainez sur les estimations d'un enquête faite en interrogeant un échantillon ....

Pour illustrer, un ami qui s'est fait frapper par sa femme jusqu'a une fracture du nez qui ne voit plus ses enfants estime qu'il n'a pas subi de violences conjugales

je vous laisse ergoter.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

JE ne constate pas !!! JE mets en lien un rapport de l'OND que VOUS MEME citiez comme référence !

Et ce que JE cite est stricto sensu ce qui est écrit dans le rapport en question !

Et TOUT LE MONDE sait que des femmes qui ont subi des violences et ne portent pas plainte non plus !!!

Je ne vous laisse pas ergoter mais je vous laisse fantasmer.

Nom: 
Nénette
Site: 
http://

En début d'année, l'huissier est venu me déposer la demande de pourvoi de mon ex.

Combien de temps devrai-je attendre pour que mon dossier soit jugé.

Doit il toujours payer ma pension jusqu'au jugement ?

Dois je payer les frais d'avocats meme si je n'ai rien entrepris par rapport à sa demande

Merci

Nom: 
Information
Site: 
http://

sera visiblement injuste...no comment.

Pat, en matière de divorce il me semble que l'on peut agir vite et bien mais il s'agit alors d'un accord mutuel (gagnant/gagnant surtout pour les enfants) sinon on ne peut demander aux Juges aux affaires familiales de se transformer en bourreaux qu'ils ne sont pas. Il s'agit de les voir la plupart du temps comme bienveillants, tâche hautement difficile et préservant l'enfant et son gardien avant tout autre considération.

Nom: 
pat
Site: 
http://

mais pourquoi pensez vous que traiter rapidement signifie passer entre les mains du bourreau si il n'y a pas accord entre les parents. Au contraire dans les cas extreme les malfaisants profitent du temps a leur disposition pour manipuler préparer leur attaque. Quand il ne s'"agit pas de monter des dossier a charge mais de jouer cartes sur table il n'est pas souvent necessaire de prendre des années de recul, a condition d'avoir en face de soi des arbitres compétents et bienveillants.

Nom: 
Pascale
Site: 
http://

Si aucun administrateur ne peut régler le problème d'Attention, je propose très sérieusement que PLUS PERSONNE ne réponde à ses porvocations ni à ses insultes. Cela semble être le meilleur moyen de faire taire cette personne qui, visiblement, est non seulement folle à lier mais également dangereuse.

Pour ma part, je ne m'abaisserai plus à répondre à cette femme sur un blog qui est un lieu d'information, d'échange et de confrontation pacifique de points de vue fort intéressants (sauf le sien !!).

Nom: 
Marie F.
Site: 
http://

Bonjour,

La communication parentale autour de notre enfant commun est sappée par la nouvelle compagne de mon ex.

Cela a commencé avant la procédure, lorsqu'elle a décidé quels jours je devais voir et ne pas voir mon enfant. C'est une personne qui écoute nos conversations téléphoniques. Et qui souffle les réponses.

L'ennui, c'est qu'au cours d'une séance de mediation "constructive" et d'un arrangement, je n'ai pu que constater qu'il doit consulter une tierce personne pour se décider et se positionner dans ses revendications. Car même si j'accepte certaines ses propres revendications en mediation et lui demande de se positionner sur leurs application afin que les termes soient écrits.... Et bien il se retracte (car la tierce personne, sa copine n'a pas été consultée).

Ensuite, (et parce que sa copine n'a pas été consultée), et bien, l'accord de mediation est rompu et non respecté.

Nous voici maintenant dans une seconde phase. La procédure est passée. J'ai refusé une nouvelle mediation et j'applique le jugement tout simplement.

Néanmoins, et pour le bien de l'enfant, il faut apaiser les choses parfois.

Voilà deux fois que je lui propose des petits arrangements ponctuels pour qu'il voit l'enfant sur mon temps légal puisqu'il est demandeur... L'ennui, c'est qu'il me dit : "je te rappelle dans une heure pour ma réponse". Et ensuite, il me propose tout autre chose (qui remet carrément le jugement en cause).

En revanche, si je le force à me donner une réponse à la seconde sous peine d'application stricte du jugement... il accepte.

Là, Mon enfant demande à faire plus d'activités avec son papa. Je lui ai dit que j'allais organiser cela avec son père. J'appelle son père pour proposer un jour (mercredi à sa convenance) donc il peut disposer ce mois ci s'il le souhaite car l'enfant réclame...

Le père n'est évidemment pas contre, mais c'est sa copine qui encore une fois lui dicte ses réponses au téléphone, qui n'ont rien à voir avec mes propositions initiales.

Bref, comment faire pour rester un couple parental quand le besoin pour l'enfant se fait sentir, mais que c'est sa copine qui dicte tout chez lui, et qui lui dicte ses propres réponses parentales personnelles dont il se doit quand même d'être le seul reponsable pour des arrangement de type exceptionnel... (maladie de l'enfant)

Bref, comment gérer le BParent quand il s'immisce dans la communication et se positionne soit comme mère (phase 1), et désormais c'est officiel, comme père (phase 2) ?

Merci pour vos réponses constructives car la belle mère est jeune et évidemment pas parent.

Nom: 
pat
Site: 
http://

D'apres ce que vous dites votre ex est sous influence d'une manipulatrice, il file un tres mauvais coton, et va se faire bouffer....soyez stricte.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Vous dites que le père répond qd vs le mettez au pied du mur.

Donc téléphonez lui (qd vs savez que la pouf n'est pas là) et demandez lui un réponse IMMEDIATE et vous confirmez par courrier ou courriel.

Et vous faitres ainsi à chaque fois

PS : je me permets de dire "pouf" car j'en suis une!!!

Nom: 
Marie F.
Site: 
http://

Y a tout type de pouf... en effet. (lol)

Merci pour vos conseils.

Nom: 
Marie F.
Site: 
http://

... Ouai, je ne veux pas caricaturer mais j'ai une amie qui a eu le même type de belle mère dictatoriale à gérer...

(Quelques années plus tard... Son ex a fini au bout d'une corde en présence des enfants.)

Nom: 
gigi
Site: 
http://

Sur le fait que l'ex soit sous l'influence de quelqu'un vous pouvez y rien faire, ni légalement ni psychologiquement...

Moi par exemple j'ai mon ex sous l'influence de son conseil qui au lieu de l'aider à donner des solutions pratiques, et apaiser la situation essaye toujours de m'emmerder et en plus attaque avec des conneries...

J'ai demandé la médiation et mon ex refuse...

Nom: 
Marie F.
Site: 
http://

Plus il sera sous influence pour faire ses propres lacets, plus la vis sera serrée.

Nom: 
Marie F.
Site: 
http://

Je viens d'appeler le papa pour connaître sa décision sur le jour (à son lieu de travail... c'est lui qui décide de son emploi du temps, et l'enfant réclame une journée entière avec son papa). Alors pourquoi botter en touche ? (non mais...)

Ah... Monsieur me dit qu'il me rappellera "dans la journée pour voir"... (NDLR : consulter sa copine pour voir)

Je lui ai dit :

Ton enfant et moi nous avons parlé de son père. Qui exerce le role du père dans ton foyer ? Espèce de petite marionnette. Je m'adresse à toi d'égal à égal... Prends ta décision seul comme un grand parce que là, tu es un sacré pantin et je suis très inquiète sur ton positionnement de père.

Il me dit : bien sûr que je suis d'accord pour le voir.

Je lui réponds : bah oui, je sais bien... puisque toi aussi tu réclames.

Tu as une minute pour choisir entre les 3 dates et pour te positionner seul comme un grand en tant que père auprès de ton enfant car moi j'appuie tout de suite sur le champignon".

(30 secondes plus tard, il m'a donné une réponse de parent entièrement responsable, cohérente, claire et équilibrée)

La pression parentale pure et dure ca marche !

Nom: 
lucette

je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire... 
Il peut vous aidez je vous assure tout il effectue des travaux payement apres satisfaction.
contacter le sur le 00229  67 88 27 01 ou par email : puissantmarabout2014@outlook.fr ou par Skype: Hounon.amangnon

 

 

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA