May
11
Modifier la résidence des enfants pour la rentrée

Chaque année, à l'approche de l'été, des parents saisissent les JAF de demandes de modification de la résidence des enfants du fait de leur déménagement prévu pour la rentrée.

Mais trop fréquemment ils omettent de prendre en compte le délai nécessaire pour obtenir une décision. Ce délai est variable dans le temps et l'espace puisqu'il dépend de l'état de surcharge ou non du tribunal compétent géographiquement à ce moment précis.

La différence entre les tribunaux peut-être considérable et si dans certains on obtient une date d'audience dans le mois, pour d'autres il faut compter jusqu'à 6 mois parfois...

Et ces délais sont rallongés par la possibilité des enfants de demander à être entendus par le Juge, qui doit alors le cas échéant repousser l'audience pour les entendre s'il n'a pas le temps de le faire avant la date prévue...

Soyez donc prudent et si vous devez saisir le juge pour une modification à la rentrée de septembre prochain, faites le maintenant, d'urgence.

Commentaires

Nom: 
Cédric FLEURIGEON
Site: 
http://www.cfamille.fr

La période des vacances d'été est en effet propice aux séparations surprises et disparitions d'enfants, je ne le sait que trop bien des nombreux appel que je reçois entre la dernière quinzaine de juin et la première de juillet, dans la panique.

Il existe des mesures visant à protéger les enfants de ces éloignements pas toujours motivés par une mutation, une offre d'emploi, etc. J'ai initié certaines qui ont fait leur preuve et ont conduit à des transfert de résidence, il faudrait au final que les juges arrivent à différentier l'intérêt des parents, si l'on peut l'apeler ainsi, à mettre des centaines voir milliers de kilomètre entre le ou les enfants et le parent qui reste et l'intérêt de l'enfant à se voir assurer sa stabilité sociale (voisinage, école, copains, activités, famille...)

La difficulté réside dans le fait que trop souvent le parent qui éloigne les enfants obtient trop souvent gain de cause, je crois qu'il est au surplus inutile de donner des chiffres sur qui du père ou de la mère le plus souvent engage une telle démarche.

Je me porte bien entendu à la disposition de toute personne qui se trouverai dans une telle situation pour tenter de l'aider et l'orienter au mieux tel que je le fais depuis quelques années.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

par qui et comment est pris en charge l'enfant qui est transféré à son papa ?

C'est peut-être aussi une question qui ne manque pas d'intérêt, ne pensez-vous pas ?

Nom: 
Cédric FLEURIGEON
Site: 
http://www.cfamille.fr

habituels et douteux ne sont aucunement utiles au débats, avez-vous des preuves que tous les papas seraient incapables ? pour ma part mes trois petits étaient il y a peu en résidence alternée, une difficulté récente fait qu'actuellement je les ai à temps plein et je m'en occupe parfaitement et merci ils vont bien... alors vos leçons de grande dame...

l'intérêt de l'enfant passe-t-il par un parent en particulier ou tout un ensemble de données dont les données sociales ? déraciner un enfant n'aurait-il aucun impact ? le priver de son environnement social et de l'autre parent serait-il sans conséquence ?

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Par qui et comment est pris en charge l'enfant qui réside chez sa maman lorsqu'elle ne le garde pas, ou lorsqu'elle à la charge desdits transferts?

C'est peut être aussi une question qui ne manque pas d'intérêt, ne pensez-vosu pas?

Cela fonctionne dans les 2 sens : et père et mère

Nom: 
pat
Site: 
http://

Yara et Cedric, dites moi que vous plaisantez, car toute mère est une sainte et tout père est présumé coupable, selon attention. Cela vous aurait il échappé.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

mais c'est une question qui ne vous préoccupe pas apparemment et que peu de gens se posent durant la vie commune semble t-il.....lorsque ce sont les mères qui assument majoritairement l'essentiel de la prise en charge des enfants ou lorsque ce sont les mères qui prennent le congé parental dans 99 % des cas pour 1 % par les pères !!!

C'est bizarre....ce doit être comme en solfège : un père doit valoir 2 mères comme une blanche vaut 2 noires !

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Comme le dit Catherine DOLTO dans le livre qui vient de sortir, et que je vous conseile de lire...., " Pour ou contre la résidence alternée" ( Brisset, Dolto, Poussin)

"que "l'enfant" ça n'existe pas. Il faut essayer de comprendre de qui l'on parle.

La question de l'âge est très importante : un petit de moins d'un an n'a évidemment pas les mêmes besoins qu'un autre de six, huit, treize ou dix-huit ans.

....Quand on connait bien une famille, la plupart du temps les jugements de divorce sont douloureux à lire. Ils sont souvent très inadéquats, voire violents pour l'enfant. La résidence alternée est souvent une facilité parece qu'elle donne une impression d'équité, et puis souvent elle évite le paiement d'une pension : ça joue aussi beaucoup.

... En tant que thérapeute je pense que si la mère n'est pas "dysfonctionnante", il est plus sécurisant pour l'enfant d'être en résidence principale chez elle jusqu'à 6 ans, en voyant aussi le plus possible so père" etc.

Nom: 
pat
Site: 
http://

Noyer un poisson c'est difficile.

Si on se préoccupe comme vous de savoir ce qui se passe quand l'enfant est avec son père pourquoi serait il malséant de se poser la même question quand l'enfant est avec sa mère, sinon parce que toute mère est nécessairement infiniment supérieure a tout père.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

pas parce que "toute mère est nécessairmement supérieure au père" mais parce que la majorité des mères se coltinent l'essentiel du travail de soins pendant la vie commune et à ce moment-là aucun de vous ne les trouve pourtant suprérieures !!! Bien au contraire ! ça en arrange pas mal de pères!

Mais quand ces pères qui ne sont pas inférieurs aux mères, obtiennent la garde alternée d'un tout petit ou la garde totale, eux, ne changent rien à leurs habitudes

et c'est la grand-mère paternelle ou la nouvelle copine qui fournit les soins !

Et ne venez pas nous chanter "moi je fais tout" car même si c'était vrai, c'est tellement rare, qu'il est inadmissible de déglinguer des tas de gamins au nom de ces incroyables DROITS du père !

J'affirme de plus en plus catégoriquement que ces types qui exigent leur moitié de bambins n'ont AUCUN sentiment de paternité ! AUCUN respect de leur propre enfant ! Aujourd'hui c'est un consensus TOTAL des spécialistes et personne ne peut plus l'ignorer : pères, mères, avocats, juges !

Nom: 
pat
Site: 
http://

Je vous rappelle que le concensus c'est a plusieurs , c'est même quand tout le monde est d'accord. Et de moins en moins de spécialistes sont d'accord , que voulez vous tout évolue, ou presque......

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Votre propension à l'intox à laquelle nous sommes pourtant habitués, arrive encore à nous faire sourire !

Mais arriverons-nous un jour à avoir lesnomset les publications de ces "spécialistes qui sont pour " et pour, sans conditions préalables ?

La question a pourtant plusieurs fois été posée et la réponse toujours attendue !!

Nom: 
pat
Site: 
http://

sans conditions préalables, rien n'existe, sauf la dictature.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

En effet ! la dicature de décisions nocives qu'on impose à des centaines d'enfants au nom du droit des adultes !

Pour autant, en dehors de vos envolées, vous ne répondrez toujours pas à ma demande :

quels sont les noms de "ces spécialistes de plus en plus nombreux qui seraient partisans de la résidence alternée" sans l'assortir de conditions précises ?

Gérard Poussin fait même part dans le livre "Pour ou contre la garde alternée" des études faites avec E. Martin -Lebrun sur l'estime de soi qu'avaient les enfants en RA : la première parue en 1996, donc bien avant la loi de mars 2002 qui peut l'imposer, que les 3, 6 % d'enfants en RA avaient une meilleure estime de soi que les enfants en garde dite" monoparentale". Vous la connaissez sans aucun doute puisque les associations de droits des pères l'ont largement mise en avant.

Or, la dernière étude qui va paraitre arrive à des résultats contraires : toujours 3,6 % d'enfants en RA qui ont une meilleure estime de soi, mais 16, 4 qui n'ont pas de meilleures estime de soi qu'un garde dite monoparentale !

La conclusion va de soi : les parents qui choisissent volontairement et d'un commun accord la RA communiquent, les autres à qui elle a été imposée par la justice, non !

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

ont les mères à ce "coltiner l'essentiel du travail de soins ..." ???

Personne ne les oblige à quoi que ce soit. Elles s'arrogent souvent ce "droit" et save le reservir au bon moment lorsqu'il y a séparation.

A vous lire, nous, les femmes, sommes esclaves des hommes. Non. Aujourd'hui il n'est plus question de cela. Il faut simplement savoir dire non, savoir également laissez le père gérer la situation à sa manière.

Mon expérience (excusez moi de ne parler que de cela) m'a appris que si on laisse aux hommes la possibilité de s'occuper de leur rejetons, ils le font. Peut être différemment de nous mais ils le font : pour preuve mon conjoint ne s'est pas occupé de ses aînés, Mme ayant pretexté qu'il en était incapable (sa capacité à elle ne doit pas être proche du 0 vu l'état d'arrivée de leu gamin), il le regrette aujourd'hui. Dans notre couple c'est différent : il à RDV demain chez le médecin et bien il emmene les 2 derniers avec lui (sans moi). Quand j'ai un RDV professionel le matin (et oui je fais parti de ses femmes qui pensent qu'avant d'être mère elles sont femmes et ne sacrifient pas toute leur vie à leurs enfants), ce qui arrive fréquemment, il emmene notre aîné à l'école, il va le chercher très régulièrement, bref il prend des initiative et il n'est surtout pas stopper par la mauvaise mère que je suis....

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

vous manipulez les chiffres (vous avez raison, on fait dire ce que l'on veut aux chiffres) pour tenter de prouver votre théorie.

Nosu avons déjà eu un échange à ce sujet mais n'est pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir : un rapport du conseil économique et social de 2008 précise que seules 18% des salariés ont recours au temps partiel (congés parental inclus). Il y en a 82% qui ne le font pas. et sur ces 18%, il y a 83% de femmes et 17% d'hommes.

cela ne fait donc que 14.75% de femmes salariées qui ont recours au temps partiel.

Et avec ça vous réussissez à nous faire une généralité!!!!

Bravo

Castro serait fier de vous.

Encore une fois, je vous accorde que la répartition des tâches est aujourd'hui inégalitaire au sein de la famille (pas seulement au sein du couple d'ailleurs : quand je vous la fils aîné de mon conjoint qui demande à sa mère de lui faire son lit .... il à 23 ans) mais pourquoi?????

Parce que la femme l'accepte : votre fils de 23 ans vous demande de lui faire son lit, vous lui faites???? Moi non! Mais tout cela est une question d'éducation.

Les femmes qui se plaignent du traitement qu'elles ont à la maison n'ont qu'à faire bouger les choses, laiser leur mari gérer les sitautions selon leur envies, ...

Nous sommes aussi actrices des changements que nosu réclamons!!!

Nom: 
Attention
Site: 
http://

et ses recettes à la banane !

C'est à se demander si vous n'auriez pas du changer de sexe pour vous sentir mieux dans votre peau tant votre mépris des femmes et votre esprit de dominant transpirent ! L'autre avantage étant que vous n'auriez pas eu à vous coltiner des grossesses , l'horreur de l'essentialisme par excellence pour des fémisnistes aussi pur jus!

Admettons que les "femmes" soient les cruches invétérées que vous dépeignez....ce n'est pas des hommes dont elles sont les "esclaves" mais "responsables" de leurs enfants ! C'est quelque chose qui a l'air de dépasser le le peu d'entendement dont vous faites preuve.

En tout cas vous, vous avez su inverser le cours des choses : c'est votre "jules" que vous avez transformé en toutou voire en esclave !! mais je ne suis pas certaines que beaucoup de femmes vous envient....je pense plutôt que vous leur inspirez une grande pitié !!

Nom: 
pat
Site: 
http://

vous me ferez toujours autant rire avec vos réponses préformatées , vous me servez la réponse sur la résidence alternée alors qu'on n'a pas évoqué ce sujet....mais vous ramenez toujours ce sujet sur le tapis en fait toutes vos réponses sont identiques quelque soit le sujet. Donc pas grave, vous n'avez même plus besoin de répondre car on sait d'avance le résultat.

Nom: 
tagada
Site: 
http://

Certes, mais l'auteur dit bien "je pense", et non pas, "je suis sûr scientifiquement que... et d'ailleurs j'apporte les preuves suivantes...".

Une opinion n'est qu'une opinion.

Personnellement, je pense qu'un enfant a besoin de ses deux parents, et ce, quel que soit son âge. Je pense aussi que la meilleure solution serait que les parents changent de résidence, tandis que l'enfant resterait toujours dans le même lieu. Mais vous conviendrez que c'est difficilement réalisable.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

mais prendre les gens pour des imbéciles est votre fort !

Je n'ai pas le temps de tout rechercher mais :

Figaro juin 2009

"d'après le Credoc, en France, 10 000 pères seraient actuellement au foyer, ce qui représente à peine 1% des 536 000 parents en congé parental, rappelle Nadine Morano"

www.caf.fr/web/WebCnaf.nsf/.../$FILE/RP84-DAnxo%20et%20al.pdf

" Déterminants socio économiques de l'utilisation des songés parentaux par les pères"

Page 31

"En France, les modalités d'application de l'APE, font qu'une très faible proportion de pères optent pour une absence parentale ( 2 %) mais pour une durée plus longue que leurs collègues suédois."

Le chiffre exact donné était de de 1, quelque chose !

Comme quoi il y a en effet de quoi faire pavoiser les planteurs de bananiers et considérer que le chiffre de 1 % tout rond 1 % était une énorme manipulation !

Et on doute pas qu'à 12 mois vous aviez déjà appris à vos rejetons à faire leur lit !

Nom: 
Attention
Site: 
http://

que de dire :

"je pense que vous n'avez aucune chance de gagner le gros lot au loto"

et

"Je suis sure que vous n'avez aucune chance de gagner le gros lot au loto"

Vous Tagada vous "pensez" qu'un enfant a besoin de ses deux parents et moi j'en suis sûre ! mais je maintiens qu'il n'en jamais besoin à égalité de temps.

D'autant qu'un partage égal de résidence n'a jamais garanti qu'il y ait un partage égal de temps et de ...soins.

Les parents qui alternent alors que les enfants restent sous le même toit n'est pas non plus une solution sans risques pour les enfants.

Nom: 
PAT
Site: 
http://

Moi je vais vous démontrer que le sacro sainte stabilité si indispensable a l'épanouissement de l'être humain est pure foutaise.

Homo sapiens a complètement supplanté monsieur Neanderthal , qui avait pourtant un plus gros cerveau, de plus gros muscles, et était meilleur chasseur, la différence du grand vainqueur, il était nomade......

plus de 50 000 ans de recul devrait être convaincants (evidemment je ne m'adresse pas a attention qui ne peut être convaincue que par ceux qui ont la même opinion qu'elle)

Pour aquérir autonomie et développer son intelligence l'humain doit multiplier les experiences et s'ouvrir au monde, la stabilité excessive est un frein a la vie.

Quand au coup de la RA a domicile fixe ça peut exister mais je pense que c'est dans la pure vaine de l'enfant roi et des parents qui consacre leur vie avant tout a l'enfant; c" est , toujours a mon humble avis, nuisible au developpement harmonieux de l'enfant.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

il faut généraliser les déplacements des couples vivant ensemble !

Favoriser, que dis-je...iimposer les séparations de couples afin de faire de la prévention de la bétise humaine.

Et surtout ne pas se contenter, en cas de séparation, d'une résidence alternée entre père et mère mais ajouter grand-pères, grand-mères, tatas, tontons, nounou, etc.

Au moins là, l'enfant va multiplier les expériences qui vont l'ouvrir au monde, s'autonomiser dès la naissance et cerise sur le gâteau avoir un développement intellextuel sans précédent.

Moi je suis sûre que de telles mesures va engendrer des génies et qu'au bout de quelques mois à peine ils auront inventé la machine à faire des enfants pour que les hommes puissent se passer des femmes !

Pat ! faites vite une proposition de loi !

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Cédric Fleurigeon n'abordait pas le mode d'hébergement des enfants lorsque il y a un éloignement géographique ?

J'ai du mal comprendre !

Mais je n'ai toujours pas votre réponse quant au nom et aux publications de "ces spécialistes si nombreux à avoir évolué" !!!

Il est à craindre que ce soit votre esprit qui est très formaté ! Vos réponses en sont autant de preuves éclatantes.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Encore une fois, vous vous arc-boutez sur vos 1%. Vous essayez de nous faire croire que 99% des femmes prennent un congés parental

NON!!!!

Seules 0.5% (!!!) des femmes prennent un congés parental (530000 congés parental - vos sources - pour 25.6 million d'actifs (chômeurs non inclus) - source insee)

Vous ne nous parlez pas des 70% des pères qui prennent leur congés paternité. Avant ce chiffre était = 0. C'est une avancée non?

Et encore une fois PERSONNE n'oblige les femmes à prendre un congé parental. Mais nul doute que vous vous leur imposeriez si vous le pouviez.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

"Sacrée" non surtout pas.

Mais merci mille fois de ce post si précieux qu'il nous livre encore une fois et très clairement votre nature :

parce que mon "Jules" participe aux soins, à l'éducation des ses enfants, ...il est, je vous cite :"toutou voire ( ) esclave "

Et parce qu'il réalise ce que vous réclamez à corps et à cri dans tous vos post, les femmes ont une grande pitié pour moi.

Mais vous n'êtes pas de ma génération, on ne vous en veut pas : plus on vieilli plus il est difficile de faire la part des choses. Vous avez été élévée dans le schéma : père au travail mère au foyer. Je comprends qu'il vous soit difficile d'évoluer.

Allez continuez à nous faire rire.

Non, je n'en demande pas tant. Merci de vous préoccuper à ce point des opinions que l'on me porte.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Et les enfants orphelins de père ou de mère? vous en faites quoi? Ils sont tous débiles???

Ben oui, selon vous, vous êtes CERTAINE que les enfants ont besoin de leur deux parents.

Ils ne sont pas nombreux certes mais ce n'est pas négligeable quand même (500 000 - source ined)

Nom: 
Attention
Site: 
http://

voilà que Nadine Morano ment aussi éffrontément :

""d'après le Credoc, en France, 10 000 pères seraient actuellement au foyer, ce qui représente à peine 1% des 536 000 parents en congé parental, rappelle Nadine Morano"

Pour le reste de votre reflexion si majeure.....ben.....les enfants orphelin de père ne doivent jamais s'en remettre à en croire vos discours, mais pour des enfants orphelins de mère c'est pas pareil...une mère ? bof !

Je ne sais pas de qui ou quoi vous êtes orpheline vous, mais il y a manifestement quelque chose qui vous a marqué dans votre enfance !

Nom: 
Attention
Site: 
http://

non ! études officielles !

Et encore une fois c'est votre aptitude à l'interprétation ou votre esprit tordu et à prendre les gens pour des imbéciles qui vous a fait comprendre qu'il s'agissait de "toutes les femmes qui prenaient un congé parentale" !!

Et en effet PERSONNE n'oblige qui que ce soit à vivre dans la "dèche" ou à se débarrasser de sa progéniture encombrante par n'importe quel moyen !

Je présume que la culture de bananiers doit bien payer pour vous éviter ces menues contingences !

Je préfère ignorer ce que vos délires méprisants pourraient vous amener à imposer !

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Votre obnubiltation à "descendre" tous ceux qui ne suive pas votre réflexion n'a même pas pris la peine de lire mon post (YRA972 = ennemi).

En effet, vous auriez relevé que je ne vous attribuais que 0.5% de femmes prennat un congés parental. C'est oublier que dans leur chère bonté, les hommes ont accepter de nous laisser 50% des emplois et donc que les femmes ne représente que 50% des actifs.

Soyez réjoui : on monte à 4.2%. Allez encore un petit effort et on arrivera à 5% Et puis tant qu'on y est, interdisons aux femmes de travailler : plus de chômage (plein emploi - je pense même que les salaires augmenteraient puisque pas assez d'homme) et les gossses seront bien élevé (sic)

En ce qui concerne la banane. On a pas à ce plaindre effectivement. mais bon, je ne me suis pas non plus faite ch... pdt X années d'études pour des cacahuetes (et si cela peut vous rassurer, j'ai commencé au SMIC comme presque tout le monde, je pense).

Et encore une fois vos posts vous font vous découvrir chaque fois un peu plus : "Et en effet PERSONNE n'oblige qui que ce soit à vivre dans la "dèche" ou à se débarrasser de sa progéniture encombrante par n'importe quel moyen"

Chères mères qui mettez vos enfants à la crèche (à l'école!!), qui les faites garder par les gds parents, par une nourrice, faites bien attention, un jour la société vous le fera payer!!!!!

Vous devez être une farouche opposante d'Elisabeth BADINTER. Et pourtant, à lire vos posts, je pense que sa réflexion est on ne peut plus véridique (son dernier livre "Conflits").

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Non!!! qu'allez vous chercher!!!

mépriser qq, c'est avoir des sentiments!!! je n'en ai pas voyons : quelle bonne femme qui demande à un jeune de 23 ans faire son lit dispose de sentiments!!!!

Je n'impose rien à personne, c'est peut être cela qui vous opportune.

Je défends seulement ma pensée (parce que ça j'en ai).

Vous avez la votre, il n'y a rien de contestable à cela. Seulement votre pensée vous la voudriez unique.

Je lisais un article chez le kiné, précisant que CHAQUE ENFANT est différent et qu'en cela il est IMPOSSIBLE de faire une généralité avec quel qu'élément que ce soit.

C'est en cela que la fonction de juge est difficile : en cas de séparation, si tout ce passe bien, cela se passe bien pour tout le monde, y compris pour les enfants. Et dans ces cas, le juge ne fait que valider l'entente des parents (résidence, pension, ...). Par contre lorsque la séparation est uilisée par le ou les parents pour un règlement de compte c'est la catastrophe. Et aucun expert, ni même vous, ne pourrait arrêter cette guerre. dans ces cas, le juge essaie de juger au mieux (peut être au moins pire) de la situation, avec des dérapages comme on peut le lire sur ce blog.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Encore la mêmequi mélange torchons et serviettes!!!

Quand je vous dit qu'on leur fait dire ce que l'on veut aux chiffres!!!

Et puis si vous permettez, Nadine MORANO personnifiant la vérité. Laissez mois rigoler!!! Vous connaissez la langue de bois? Non apparemment. ben c'est comme cela que parle les politiques.

En ce qui concerne mon cas personnel, nous je n'ai manqué de rien. Seulement vous êtes de ces femmes accrochées à leur sacro-saints pré-carré, qui ne voyez pas le monde évoluer, normal que vous ne me comprenniez pas.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Lorsqu'une reflexion se limite à "Moi je...moi mon cas ..." elle est pour le moins limitée......Et lorsque les mêmes reflexions consistent constamment en jugements de valeur, elles sont encore plus limitées !

Pour ma part lorsqu'il s'agit de prendre des décisions, ou d'analyser une situation, je me contente d'observer les choses telles qu'elles sont aujourd'hui, pas sur ce que je souhaiterais qu'elles soient, pas sur des voeux, pieux ou pas, pas sur mes souhaits, pas sur des intentions futures !!!

Et lorsque je constate que des mères prennent un congé parental, parcequ'il n'y a pas de famille pour s'occuper du bébé, parce qu'il n'y a pas de place en crèche, ou tout simplement parce que le mode de garde est trop cher et que le conjoint gagnant plus qu'elles, c'est elles qui s'arrêtent de travailler, j'évite de brandir un féminisme donneur de leçons de nanties qui plus est !! Madame Badinter n'a jamais du avoir de mal à faire garder sa progéniture ! Et les crèches n'ont pas du souvent avoir vu l'ombre d'un de ses rejetons, ayant les moyens d'avoir le presonnel trié sur le volet à domicile !

Et si la philosophie de certains consistent à rendre les gens encore plus individualistes, encore plus autocentrés sur leur nombril et égocentriques, je me passe personnellement de cette philosophie là. Avoir des enfants c'est au contraire accepter d'assumer une responsabilité qui exige une certaine dose d'abnégation et d'oubli de soi. Rien n'à voir avec la vulgate à la mode : moi d'abord, toi après !

Toute brillante que soit Badinter, elle semble défendre un féminisme quelque peu rassis aujourd'hui : descendre en flèche maternité et maternage au nom de l'égalité des sexes !

Mais le plus marrant, chez elle comme chez vous, c'est de s'extasier dans le même temps sur les hommes qui restent à la maison pour élever les gosses pendant que madame travaille, et qui maternent leurs gamins en lieu et place de la mère ! L'incohérence revandiquée !!!!

Je viens donc de défendre ci-dessus ma pensée, madame yara, mais lorsque je parle des beoins d'un enfant, ma pensée n'a strictement rien à voir. Ce sont des faits établis.

Et bien que vous ayiez fait des études, je suis obligée de vous expliquer à propos de votre remarque sur les enfants orphelins ( remarque que ma pensée juge idiote, ) que ce n'est pas parce qu'un père ou une mère meurt que l'enfant n'a plus de père ou mère ! La paternité ou la maternité ne se résument pas "à voir" ou à être "vu" !

Nom: 
Attention
Site: 
http://

vous ignorez apparamment ce qu'est la langue de bois ! Le contraire de donner un chiffre en citant sa source !

Je vois le monde évoluer ? ah ça oui ! je vois de plus en plus de gens irréfléchis, incapables d'écrire un texte sans faire 20 fautes d'orthographe, qui se soumettent à la mode du moment sans la moindre reflexion, je vois la délinquence augmenter et toucher des enfants de plus en plus jeunes etc. Mais je lis aussi beaucoup d' études sociologiques qui démontrent que les habitudes ancestrales n'ont pas tellement changé depuis ces trentes dernières années !

Et comme je n'ai pas l'habitude de vivre dans le virtuel, je fais avec......

Nom: 
Antoine
Site: 
http://

Chère "Attention"

Je vous admire de continuer à répondre à cette Yara dont les incohérences, les rancoeurs, et ... les fautes d'orthographes n'ont d'égal que la brutalité avec laquelle elle s'exprime.

Bon courage !

Nom: 
Omega
Site: 
http://

Attention, j'adore votre humour !

Vous avez bien raison de vous plaindre de voir, comme vous l'écrivez, « de plus en plus de gens irréfléchis, incapables d'écrire un texte sans faire 20 fautes d'orthographe ».

Tout fout le camp, ma brave dame ...

Et vous en donnez vous-même une belle illustration en parsemant votre propre texte de « apparamment », « délinquence » et autres « trentes dernières années ».

Telle est prise qui croyait prendre ?

Nom: 
pat
Site: 
http://

antoine, quand on n'a rien a dire sur le fond on attaque la forme, n'est ce pas?

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Vous forcez mon admiration !

Et je présume que vous n'avez jamais pêché pour lancer la première pierre ?

Je crois cependant qu'il vous serait utile de faire une différence entre des fautes d'inadvertance parce qu'on tape rapidement, et des fautes de non connaissance élémentaire de l'orthographe ou la grammaire !

Je vous pardonne ....

Nom: 
Omega
Site: 
http://

> Et je présume que vous n'avez jamais pêché pour lancer la première pierre ?

Oh que si, j'ai à la fois péché et pêché, prenant bien souvent plus de plaisir au premier qu'au second.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

sans jamais chercher à noyer le poisson ? C'est bien !

Nom: 
le pédopsy
Site: 
http://

rien ne garanti non plus "scientifiquement" que la mère apportera de meilleur soins à l'enfant... qu'elle ait la résidence principale ou que les enfants soient en résidence alternée.

Le présupposé que la mère sera à tous les coups la figure d'attachement principale, cette notion nées dans les années 70 a depuis été démentie, présentant qu'il y avait plusieurs figures d'attachement, d'autant que cette étude sur l'attachement à été faite sur des bases faussées puisque les pères pris en compte dans cette étude n'avaient pas la résidence principale des enfants étudiés, mais cette idée étant rassurante, elle a été maintenue.

Il en va ainsi de toutes choses, des idées toutes faites qui rassurent parce que populistes, tout comme à une époque, certains scientifiques pensaient que les nourissons ne ressentaient rien...

Reste à préciser que si la médecine se base sur des faits et des avancées scientifiques, la psychologie et la psychiatrie n'ont jamais été une science mais une évaluation selon les idéologies personnelles de la personne qui fait le diagnostique, qu'en outre cette pseudo-science est née en russie à l'époque de ses heures sombres et des goulags, sites destinés à enfermer les personnes dérangeant le pouvoir en place et ne pouvant être mis dans une prison... ainsi il était avancé des troubles mentaux nécessitant un enfermement et des "soins" appropriés (physiques ou chimiques).

Nom: 
Antoine
Site: 
http://

Beau cliché, Pat ...

Sur le fond, j'ai déjà dit ce que je SAVAIS. Mais il est vrai que quand je ne SAIS pas, j'évite de parler pour parler. Dans un langage plus familier, cela s'appelle "pédaler dans la semoule"...

Bonne fin de semaine.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Si c'est le cas il va falloir vous inscrire à une formation continue mais aussi à de sérieux cours de rattrapage !!!!

1)Il n'y a aucun présupposé que la mère est à tous les coups la figure d'attachement principale, pas plus qu'il n'y a de présupposé que le père est à tous les coups une figure d'attachement tout court !

2) L'attachement mère-enfant et l'atachement père-enfant sont étudiés depuis des decennies ( c'est d'ailleurs en 1964 qu'un psy idéologue (d'après vous) a découvert que l'enfant pouvait être attaché à son père !!!)

Et ??? ...et on a découvert et ce, sous toutes les cultures, que l'enfant pouvait nouer plusieurs liens d'attachement ( et pas seulement à son père ou sa mère)

mais qu'il y avait toujours une hierarchie et une figure principale d'attachement

qui, dans l'immense majorité des cas était la mère !!!!

Et rassurez-vous ( encore que....il n'est pas certain du tout que cela vous rassure....)

3) Il y a bien eu une étude faite par LAMB dans les années 85 qui a étudié l'attachement des enfants élevés à domicile par leur père, la mère, elle, trvaillant à l'extérieur.

Et qu'a découvert LAMB ???

que pour la vie courante il n'y avait guère de différences entre le père et la mère MAIS que chaque fois que l'enfant se sentait inquiet, stressé, malade, c'est vers sa mère qu'il se tournait pour être rassuré !!!

Et depuis, aucune étude n'est venue infirmer celle-ci !

Et rassurez-vous encore :

Ce sont les neuro sciences qui ont permis de découvrir que le centre de l'attachement était le CERVEAU !

Nous ignorons s'il y a en ce domaine des "idées populistes" mais nous constatons qu'il y a des hommes qui essayent de faire passer les femmes pour de simples incubateurs d'oeufs qui n'auraient d'autres buts, d'autres fonctions que d'épargner le temps, la santé et même la vie des hommes.

Nom: 
le pedopsy
Site: 
http://

juste pour rappel aux lecteurs de ce blog pouvez-vous rappeler l'échantillon et les conditions de l'étude de Lamb... ?

Sur le centre d'attachement, il serait difficile, si tant est qu'il ait une existence physico-scientifique, de le situer dans la rate ou dans le petit orteil, ainsi l'idée reste populiste... la fin de votre post n'en reste pas moins démonstratrice de votre postulat pourtant priorité à vos idéologies préconçues.

J'avais difficultés à penser que des personnes telles que vous puissent se présenter aussi largement sur internet, mais vu la quantité de vos envois, il n'est pas difficile d'y trouver le manque de qualité et la hargne que vous déployez à imposer votre point de vu. Si vous usiez de votre identité réelle, elle mettrait en avant une volonté de vous mettre en avant, votre anonymat présentant à cette place le manque d'assurance nécessitant de vous cacher sous un pseudo interpellatif

Nom: 
Attention
Site: 
http://

nous en sommes totalement convaincus !

Nom: 
Docteur Lacan-Freud
Site: 
http://

vous voulez une petite expertise ? alonger-vous ! je vais vous expliquer les principes de la psychologie et de la psychiatrie, il me semble que vous avez des lacunes hors de vos études de psychologie de comptoir bon marché. Ce n'est pas une profession que l'on peut improviser en ayant lu quelques ouvrages choisis madame. Vous devriez utiliser pour vous-même l'interjection de votre pseudo.

Nom: 
tagada
Site: 
http://

Ils souffrent. La souffrance ne rend pas débile, peut-être plus fragile.

Vous conviendrez cependant que vous ne souhaitez pas ce sort à vos enfants et que votre argument est parfaitement idiot?

Nom: 
Attention
Site: 
http://

mais peut modifier profondément la chimie du cerveau. Les conséquences peuvent être d'autant plus graves que l'enfant est plus petit et son cerveau en plein déceloppement.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

ce n'est pas une profession qu'on peut improviser ! La psychiatrie encore moins puisqu'il faut avoir fait des études de médecine auxqelles s'ajoutent des années de spécialisation.

Manifestement vous avez des recettes, vous, pour improviser ou tout savoir sans avoir besoin du moindre bouquin !

Il serait utile de nous les donner ! Ca rendrait mille services à ceux qui se plantent aux concours et/ou qui ne peuvent faire eux-mêmes tous les examens et tests neurobiologiques qui seraient autant de preuves de leur savoir si inné.

Commencez tout de même par vous faire faire un test de QI

PS QI : test d'aptitude à raisonner et acquérir des connaissances.

Nom: 
michel
Site: 
http://

mais vous , avec votre petit cerveau en involution , on peut dire que votre prose est un cas quasi clinique de votre souffrance

Nom: 
Attention
Site: 
http://

on conclue qu'il vaut mieux avoir un cerveau en involution que ne pas en avoir du tout....

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA