Oct
14
Paternité forcée, que faire?

La femme sauf contraception masculine, est de facto maitresse de la conception de l'enfant. De trop nombreux hommes se retrouvent un jour face à une femme qui a décidé, sans leur consentement, d'enfanter et qui veut le leur faire assumer.

Régulièrement des hommes viennent me voir parce qu'une femme avec laquelle ils ont eu des relations qu'ils croyaient sans risque vient de leur annoncer leur paternité et exige qu'ils reconnaissent l'enfant.

Ils sont justement révoltés, d'autant que parfois il s'agit véritablement d'une grande violence morale.

En effet, deux cas de figure se posent usuellement:

le défaut d'attention de l'homme à la contraception (rencontre d'un soir, aventure de vacances...). L'homme présuppose que la femme fait le nécessaire et découvre ensuite que tel n'était pas le cas.

la décision unilatérale de la femme fondée sur un mensonge dans le cadre généralement d'une relation suivie (elle arrête sa contraception sans le dire ou soutient qu'elle en a une).

Si dans le premier cas il est clair que l'homme pourrait résoudre la difficulté en étant acteur de la contraception, tel n'est pas le cas dans la seconde situation. Dans le cadre d'une relation de couple, la confiance est de mise et tromper celle-ci est inacceptable.

Pourtant la Loi ne fait pas de différence selon les conditions de conception de l'enfant. En effet, l'article 340 du Code civil prévoit la possibilité de déclarer une paternité par la voie judiciaire (voir mon article sur cyber-avocat.com, ICI). Cette action est alors exercé contre le prétendu père et un test ADN sera ordonné. La Cour de Cassation a confirmé dans un arrêt particulièrement solennel du 23 novembre 2007 (voir ICI) que nul n'est besoin pour obtenir un test ADN de rapporter des indices ou des présomptions de paternité. Ce test est de droit ce qui signifie que le juge ne peut pas s'y opposer sauf en cas de motifs légitimes.

La question se pose alors de l'opportunité de se soumettre à ce test ADN. En effet, rien ne peut obliger une personne à se soumettre à ce type de test et si le père potentiel refuse de s'y soumettre, le tribunal devra rendre une décision en fonction des éléments de preuve qu'apportera alors la mère en tirant toutes conséquences du refus du père.

Ainsi que l'a rappelé la Cour d'Appel de Pau dans un arrêt du 24/02/2009 (voir ICI), le fait de refuser de se soumettre à un test ADN dans une action en paternité ne suffit pas, en l'absence d'autres éléments pour faire condamner l'homme concerné ou considérer que son refus de se soumettre à ce test est une preuve contre lui. La mère doit prouver par tous moyens le lien de filiation pour que le juge se détermine.

C'est donc une solution à considérer, au cas par cas bien entendu, pour s'opposer à la recherche en paternité.

Dans le cas où la paternité du père est reconnue par une décision de justice, il doit assumer les conséquences qui en découlent : il doit participer à l'entretien et à l'éducation de l'enfant en payant une pension alimentaire et l'enfant devient son héritier au même titre que ses autres éventuels enfants. Il peut en outre bénéficier s'il le souhaite des droits afférents à cette paternité : droit de voir l'enfant, de le recevoir chez lui, d'avoir l'autorité parentale et même de demander à ce qu'il vive avec lui.

Par contre le père ne sera jamais obligé de rencontrer cet enfant et il pourra limiter son héritage à la part réservataire minimale en faisant un testament en ce sens.

Reste la violence et l'iniquité, pour le père, de la situation lorsqu'il a été volontairement trompé par la mère. Rien ne l'empêche dans ce cadre de faire une demande en dommages intérêts compte tenu du préjudice qu'il subit tant moralement que financièrement du fait de la faute de la mère. Pour cette action, basée sur l'article 1382 du code civil, il devra impérativement prouver la faute de la mère c'est à dire le mensonge...(ce qui sera difficile). Reste ensuite aux tribunaux de déterminer si la naissance d'un enfant est une cause possible de dommage et dans quelle mesure un dédommagement est envisageable. Mais cette voie est la seule possible pour réparer la violence morale ...

Commentaires

Nom: 
bon sens
Site: 
http://

Votre expoé et de qualité car non caricatural, ce qu'on voit trop ouvent sur ces questions Et notre droit n'est pas si mal fait.

En effet le fait d'établir la paternité et par la de conférer de droits est protecteur de l'enfant ce qui est essentiel.

Enuite c'est bien sur la bae de l'article 1382 que le père à l'insu de on plein gré devra établir et faire indemnier la responsabilité de la mère - et éventuellement de tiers - , la naissance de l'enfant n'étant en soi un dommage mai pouvant en créer ( exemple : perte de chance pour un mariage, ...)

Tout dépend en fait de l'epéce . Un point crucial sera celui de la motivation d'un rapport non protégé. On peut aussi voir cette disymétrie juridique comme le pendant de la disymétrie de rôles dans la contraception.

Que se passerait t il si une femme devenue stérile poursuivait un ancien partenaire qui l'a convaincu de prendre la pilule entre ses 18 et es 38 an ?

.

Nom: 
SUZIEQ
Site: 
http://

Cour de cassation chambre civile 2 12 juillet 2007 N° de pourvoi: 06-16869

Attendu, selon l'arrêt confirmatif attaqué (Orléans, 21 mars 2006) que M. X... a, courant 1991, rencontré sur annonce de presse Mme Y... et a eu avec elle des relations sexuelles ; que Mme Y... a donné naissance le 29 mars 1992 à un enfant qu'elle a reconnu, et dont M. X..., sur l'action en recherche de paternité engagée par Mme Y..., a été déclaré père naturel par un arrêt définitif du 29 mars 2002, qui l'a en outre condamné à verser une pension alimentaire ; qu'estimant que Mme Y... avait commis des fautes pour avoir accepté des relations sexuelles sans prendre des mesures propres à éviter ou à combattre le risque de conception, M. X... l'a assignée, sur le fondement des articles 1382 et 1383 du code civil, en responsabilité, en garantie des sommes mises à sa charge pour contribution à l'entretien de l'enfant, et en réparation ;

Attendu que M. X... fait grief à l'arrêt de l'avoir débouté de ses demandes et condamné à verser une somme à Mme Y... à titre de dommages-intérêts ;

Mais attendu que, sous le couvert de griefs non fondés de violation des articles 1382 du code civil et 8 de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, le moyen ne tend qu'à remettre en discussion devant la Cour de cassation l'appréciation souveraine de la valeur et de la portée des éléments de preuve par la cour d'appel, qui a pu en déduire qu'ayant librement et pleinement consenti à avoir avec Mme Y... un rapport sexuel non protégé dès leur première rencontre, M. X..., homme sexuellement expérimenté, à qui il incombait, tout autant qu'à sa partenaire, de prendre les mesures propres à éviter une procréation, n'établissait ni la faute de la mère de l'enfant pour s'être prêtée à un tel rapport ou pour avoir ensuite agi en reconnaissance de paternité et en contribution à l'entretien de l'enfant, NI L'EXISTENCE D'UN PRÉJUDICE DIRECT OU INDIRECT INDEMNISABLE ;

D'où il suit que le moyen ne peut qu'être écarté ;

Et attendu que le pourvoi revêt un caractère abusif ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi ;

Condamne M. X... aux dépens ;

Vu l'article 700 du nouveau code de procédure civile, rejette la demande de M. X... ;

Le condamne à une amende civile de 3 000 euros envers le Trésor public ;

Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, deuxième chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du douze juillet deux mille sept.

Voir commentaire Sylvie ROUXEL Revue LEXINEXIS Droit de la famille n° 9, SEPTEMBRE 2007, comm. 171 : ABSENCE D'UTILISATION D'UN MOYEN DE CONTRACEPTION ET DÉFAUT DE RESPONSABILITÉ DE LA MÈRE À L'ÉGARD DU PÈRE

Nom: 
Stéphane
Site: 
http://

Bonjour chere Maitre,

Et dans le cas où le rapport a été protègé...

Et que la partenaire admet avoir eu au moins 2 hommes la même semaine..( 3 le même mois ).

Et qu'elle tombe enceinte, et que forcément elle jette son dévolu sur le premier homme en harcelant sa propre famille..

Signé :

Un futur client ( dans quelques mois bien entendu... )

Nom: 
alexis
Site: 
http://

un enfant ça se décide à deux !!

Si la femme, par pur égoïsme, pour passer en force, arrête la pilule alors que son mari ne voulait pas d'enfants. Elle doit être sanctionner. Ce n'est pas normal un tel manque de confiance et de traîtrise ! Les femmes peuvent accoucher sous X ou avorter; et les hommes ? Rien...

Ces femmes gâchent des vies (homme et enfants) ! Ce genre de femmes me mettent hors de moi. Je crois que je vais utiliser à vie (enfin jusqu'à que je ne veuille pas d'enfants) des préservatifs. Parce qu'il suffit juste d'un mensonge, et notre vie sera en partie gâchée !

La loi devrait faire quelque chose, sérieusement. Mais je crains que ça n'arrivera jamais. Ou est l'égalité des sexes ici ?

Pour quand les pilules pour hommes ?!

Nom: 
marie
Site: 
http://

des pères malgré eux, un peu comme les alsaciens pendant la guerre.... on les appelait les "malgré nous".

Il n'y a pas de contraception pour hommes type pilule, peut être parce que les chercheurs (et non chercheuses) ne se penchent pas assez sur le problème. Mais il existe d'autres types de "contraception" pour hommes.... mais en général ceux ci n'aiment pas y recourir préférant laisser cette responsabilité aux femmes, à elles de faire le nécessaire. je ne crois pas qu'il y ait besoin d'une loi. que chacun assume sa propre responsabilité si il n'y a pas désir d'enfant.

Nom: 
HELMAS
Site: 
http://

Bonjour,

Il suffit de saisir la justice pour qu'un test de paternité soit ordonné, ni plus, ni moins !

Nom: 
un truc
Site: 
http://

il suffit d'envoyer quelqu'un d'autre par erreur le jour du test et le résultat sera faussé.

(je dis ca mais il faut que ca soit par erreur pas volontaire ) .

Nom: 
Louloute
Site: 
http://

Il faut arrêter un peu de toujours incriminer les femmes. Pour rappel : la pillule ne fonctionne qu'à 99 %. Pour information, un adulte sur 20 est porteur d'anomalies génétiques. Et pour terminer : 1 enfant sur 2500 naissances est atteint de mucoviscidose. Voilà en quelques mots le résumé de ces derniers mois : je tombe enceinte sous pillule. Bien entendu le père se sent piégé, alors que rien n'était prémédité. Et j'apprends au cours du premier mois de vie de mon petit garçon qu'il est atteint de mucoviscidose. La seule chose que l'on peut effectivement me reprocher, c'est d'avoir pris la décision seule de garder cet enfant. Et n'en déplaise à vous messieurs d'utiliser le préservatif ou la vasectomie si vous ne voulez pas être père. Car jusqu'à preuve du contraire, c'est l'homme qui féconde la femme ! Pour terminer et malgré la maladie de mon petit, je ne regrette en rien d'avoir donner la vie. Je remercie chaque jour le ciel de cette petite vie qui partage la mienne. Mon fils vivra bien, heureux, équilibré et vieux !!! Le seul à plaindre est bien le père : dur dur d'affronter son sa conscience et son regard tous les matins en sachant qu'on renie son propre enfant...

Nom: 
anne
Site: 
http://

désolée, mais je ne peux être d'accord avec vous :

une femme peut avorter, un homme non,

il peut ne pas, ne plus avoir envie d'avoir des enfants, c'est aussi son droit,

il n'est pas question de conscience ici.

Porter un enfant, c'est dûr, soit, mais ça ne dure que 9 mois.

Gagner sa vie, c'est dûr, et payer une pension, ça dure... 20 ans ? 27 ans ?

Je comprends tout à fait qu'un homme veuille échapper à celà pour en enfant

dont il n'a pas voulu, et qu'on lui impose.

Il faut arrêter d'angéliser les femmes et de diaboliser les hommes.

Une femme aussi peut se responsabiliser, demander si son ex veut d'un enfant ou non,

et si la réponse est non, envisager de l'élever toute seule, ou d'avorter,

sans faire du père forcé une tirelire.

Nom: 
Attention
Site: 
http://

Désolée moi aussi !

Si un homme ne veut pas d'enfant, c'est son droit, mais alors qu'il prenne ses responsabilités avant de prendre "son pied" comme il l'entend : il se "fout" un préservatif et point barre !

Ca devient insupportable que des hommes considèrent encore aujourd'hui que la contraception n'est qu'une affaire de "bonne femme" !!!

Nom: 
skrue

Le problème c'est que le préservatif, ça craque une fois sur cinq.

Je connais quelqu'un qui s'est vu imposer la paternité d'un gosse alors qu'il avait été clair sur le fait de ne pas avoir d'enfant et se protégeait toujours.

Manque de bol, le préservatif a craqué et sa compagne n'avait pris aucun contraceptif.

Je comprends que certains hommes prennent peur en sachant ce genre de choses. On parle "d'assumer son rôle de père" (qui pour certaines personnes se limite à une pension) mais personne ne parle du traumatisme psychologique qui résulte d'une paternité forcée.......

Le seul contraceptif de l'homme c'est le préservatif et malheureusement il casse assez souvent. Les femmes, elles, ont le choix entre plusieurs types de contraception. De plus, on nous répète souvent que pour une contraception maximale, chacun des partenaires doit se protéger.

Dans ce cas, peut-on toujours faire confiance dans le même temps pour que sa compagne aussi se protège? Pas toujours, pour les raisons citées plus haut (quand l'envie d'avoir un enfant est trop forte et tant pis pour ce que pense le père).

Un enfant se fait à deux, et statistiquement, si l'homme met un préservatif et que la femme se protège aussi, les risques sont extrèmement faibles pour qu'il y ait un accident. S'il y a beaucoup de naissances "accidentelles", c'est que, à part les accidents où les deux se sont protégés, soit l'homme soit la femme soit les deux n'ont pas pris leurs responsabilités en se protégeant, involontairement ou volontairement.

Dans ce cas, on reste vierge à vie pour éviter ça?

Nom: 
amonavis
Site: 
http://

désolé mais votre réponse relève du deux poids, deux mesures. La prochaine fois qu'une femme voudra avorter, je vous conseille de lui dire qu'elle n'avait qu'à se protéger et qu'elle prenne ses responsabilités.

Nom: 
Mika
Site: 
http://

Oui, biensur, y'a que les hommes qui prennent leur pied... Les nymphos, ça n'existe pas, les manipulatrices non plus, c'est la théorie du complot c'est ça ? Forcer une femme à ne pas avorter quand elle n'aime plus l'homme avec lequel elle vit, ça serait pris comment ??? Comme un "enfoiré d'homme" qui aliène sa femme et l'enchaine à vie, comme une esclave, l'inverse est la même chose !!! C'est du viol, ni plus ni moins, surtout quand la femme insiste pour ne porter aucun préservatif, elle qu'elle empêche son partenaire de faire autrement...

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Une femme , on ne sait jamais si elle est vraiment protégée alors qu'un homme cela se voit ; une inégalité fondamentale ; et désolé pour certaines, les femmes aussi prennent leur pieds ... Pour etre vraiment juste sur le désir d'etre parent ou pas, il faudrait qu'a la declaration de grossesse ou avant , Mesdames , nous ayons fait le choix de la presence d'un pere dans la vie de notre futur enfant, que le pere en soit informé et qu'il fasse le choix ou pas d'un eventuel avortement au lieu d'etre mis devant le fait accompli des fois des années apres la naissance ; un juge ( des affaires séminales?) pourrait prendre part à cette décision en cas de litiges, et on pourrait enfin parler d'interet de l'enfant au lieu de vénalité ...

Nom: 
arhtur
Site: 
http://

Je ne connaissais pas ce texte mais je pense que je vais m'en servir.

Résumé de mon "histoire" : en septembre 2008 je rencontre une jeune fille italienne avec qui j'ai quelques rapports, elle m'annonce être enceinte en décembre 2008. A mon grand étonnement puisque ces dits rapports ont toujours été protégés, elle m'annonce que par conviction religieuse elle souhaite garder l'enfant. J'oppose mon refus et lui déroule les arguments lus ci-dessus.

Elle poursuit bien entendu sa grossesse et me poursuit en reconnaissance de paternité, ce qui sera prouvé suite à un test ADN début 2011.

Problème : elle reconnait elle-même dans sa demande que nos rapports ont été protégés !

Faisant face à mes responsabilités, j'assume le verdict des tribunaux italiens (reconnaissance, pension, ...) et décide de m'investir dans l'éducation du petit.

Je suis donc parti mi2012 en Italie afin d'y travailler et d'être physiquement à ses côtés. Mes rapports avec sa mère ont été cordiaux depuis environ un an et demi, sauf depuis la semaine dernière où elle remet en question à nouveau mon implication, ma motivation, ... et déclare que désormais elle va appliquer stricto sensu les énoncés des tribunaux (bien évidemment très peu favorables au père en Italie...). Pire : sa famille souhaitait en réalité que nous nous marions ! J'ai donc décidé de quitter l'Italie depuis une semaine et pense user de cet article .

Question : quelle est la compétence d'un tribunal français dans cette affaire ? En effet le premier jugement a été rendu par un tribunal italien parce que la naissance a eu lieu en Italie. Cependant "la conception" a eu lieu en France.

Merci pour vos retours.

Nom: 
Angélique
Site: 
http://

J'en ai marre de lire partout que les femmes ont tous les droits (droit d'avorter ou pas, d'accoucher sous x et j'en passe). Il ne faut pas oublier qu'un homme a aussi le droit, sauf erreur de ma part, dans la mesure où il est informé de la grossesse de sa compagne, d'aller récupérer son enfant né sous x. Et quand les femmes accouchent sous x, en général c'est parce qu'elles sont abandonnées ! Encore heureux qu'un homme ne puisse pas imposer l'avortement à une femme ! Vous imaginez vraiment que le contraire puisse exister ? Maintenant je pense aussi à toutes ces femmes, dans certains pays dits religieux où ce sont les hommes qui font la loi, qui sont enceintes avant le mariage, qui se font éjecter et dont la vie devient un véritable enfer. Alors nous pouvons nous estimer heureuses. Oui, une femme chez nous peut se battre pour une reconnaissance de paternité. Et le contraire serait injuste et cruel.

Petit rappel : un enfant, ça se fait à deux, et les hommes sont aussi responsables que les femmes dans cette histoire ! C'est aussi simple que ça. Décidément la femme sera toujours la cause de toutes les catastrophes !!! Depuis la nuit des temps (ou l'origine de l'humanité) on entend parler de femmes qui tendent des pièges et d'hommes qui se font prendre misérablement ! La vieille blague !

Maintenant pour les hommes qui viennent nous parler de paternité forcée :

Vous n'avez pas la honte de savoir que c'est VOTRE enfant qui va venir frapper un jour à votre porte quand il aura l'âge de se poser des questions sur son identité ? C'est vous qui devez accueillir VOTRE enfant dans ce monde et subvenir à ses besoins, à la hauteur de vos moyens. Ce n'est pas à VOTRE enfant de venir faire votre rencontre. Les enfants ont tous un père. Alors oui, heureusement nous les avons ces lois (ces droits), qui vous imposent d'assumer vos responsabilités, lois sans lesquelles les femmes et les enfants seraient de purs objets ! Et quand je pense à ces femmes, qui vont devoir expliquer à contrecoeur à leurs enfants que oui ton papa t'aimait mais il se sentait pas prêt et patati et patata pour éviter des traumatismes supplémentaires. Ce sont bien les pères qui ont le rôle facile, même quand ils se font passer pour des victimes.

J'appelle ça des hypocrites.

Maintenant pour ceux qui le peuvent ayez donc la curiosité de vous déplacer à la première échographie de votre "compagne" et quand vous verrez le "bébé" bouger et que vous entendrez son coeur battre, peut-être, je dis bien peut-être, que vous comprendrez pourquoi la perspective d'une IVG peut s'avérer répugnante. La plupart des femmes abandonnées savent qu'elles vont galérer, que ça ne va pas être facile. Malgré ça, elles décident de garder l'enfant. Elles ont de la force et du courage et ne passent pas leur temps à se lamenter sur leur sort. Vous devriez en prendre de la graine.

Un enfant ce n'est pas un TRUC, et une femme non plus.

Quant à l'idée selon laquelle ce sont la plupart du temps des hommes riches qui sont les victimes de femmes vénales (ça revient souvent oui), j'ai aussi ma petite opinion là-dessus. Mais bon je préfère m'arrêter là.

Nom: 
la voix de la justesse
Site: 
http://

je nous salut

je précise que nombreux site son corrompu par la déraison.

je prend pour preuve la pyramide des illuminati siégeant en haut de la déclaration des Droits de l'Homme .

Pays :France

Régime:5eme république...dit "Démocratie".

Religion:Laïcité

les loi de 1972 et 2005 traitant de la paternité forcée rejette la faute sur le père et ni totalement la trahison et le mensonge que des femmes (majoritairement instable psychologiquement et en situation critique que ce soit financièrement et souvent sans domicile(foyer) ,fuyant leur responsabilité moral et civil.ces femmes piègent des hommes en leur confirmant ce protéger par ce moyen qu'es la pilule(99%fiable??....le 1% n'est pas majoritaire en une démocratie ne le savez vous pas?)

c'est sur un très cours délai dans l'espace temps qu'elle tombe majoritairement enceinte a l'insu du conjoint;où par sentiment de rejet de ce dernier voulant rompre pour x raison.

je préconise a tous les hommes qui vive cette relation de rejeter l'enfant afin que cette loi change vu le nombre de génération a venir d'enfants de ces femmes faisant des bébés seules.

si elles pensent que leur enfant les torturons pas sur leur conception,laisser messieurs faire le travail de la moral.tôt ou tard c'est femme font face a leur volonté d'avoir agi seule .le temps joue en votre faveur ne paniquez pas.elles mangerons leurs fruits pourris et ce tout ont long de la vie de l'enfant.

la loi préconise le lien social se cachant derrière pour la stabilité de l'enfant ...

en vérité ces lois ne sont que lucratives car les effets psychologiques pèserons sur l'enfant toute sa vie ..des sa conception.

l'adoption pour tous?2 papa ou 2 maman est déjà en marche dans une pensée républicaine qui pense plus a notre esclavage moderne qu'aux réels impacts psychologiques que portera l'enfant non désiré .

messieurs

n'assister pas la folie de ces femmes lors de leur 1ere échographie,ce serait de la compassion injuste.

votre semence est abondante et sans elle n'existe de vie .

je vous souhaite de trouver une femme sincère et honnête afin de rééquilibrer la balance dans votre vie.(c'est pas gagné ^^)

si cet un fait que le combat juridique est totalement erroné (surtout en ce qui concerne l'équilibre de l'enfant évoluant sans père)

aucune pension ne rivalise avec l'amour d'un père n'en doutez pas :)

concevez un autre enfant le moment où vous aurez vous même en accord avec une femme choisi de le faire .

il est certain que continuer son existence sans remord ni regret avec une conscience zen seras notre plus grande victoire sur ces fléaux orchestrés par un système sublimant le chaotique.

_"le père de siddartha gautama (dit le bouddah) a tenté la même attaque envers son fils en l'obligeant a rester au chevet de sa femme et son fils nouveau né....et nous savons tous ce que le bouddah a fait :)

nous vivons une époque où l'inversion de la moral est a son comble et où les penseurs libres sont voués a supporter l'abrutissement de masse .

la loi devraient prendre en compte le refus du père qui est un droit fondamental afin de pouvoir décider a 2 de créer la vie.

la thèse de l'accident devrait mener a une enquête psychologique sur la futur mère qui :

accepte aussi le fait de ne pas mettre de préservatif

et qui a l'entière responsabilité de ces prises de pilules.

le 1% démontrant que la pilule a une faille devrais suffire pour clore ce sujet

c'est la porte ouverte a la parenté forcée.

le lucratif avant tout :)

ainsi que la pilule diane pour exemple parmi tellement d'autre.

après l'abondance de masse viendra l'extermination de masse .

pour ma part je suis étudiant en psychologie infantile et je peux vous assurer que ces enfants nés de l'immoralité de ces mères causent des dommages irréversibles .

l'avortement est donc la meilleure solution si un des deux géniteurs n'as pas désirer cette grossesse(la conscience des femmes prouvent généralement dans la majorité des cas qu'elle désire seule l'enfant sans réel intention de respecter l'avis du père).telle est la seule loi qui causera aucun dommage a l'enfant..et évitera ces "vol d'empreinte génétique".

ce qui est puni sévèrement généralement dans des pays sois disant sous développé...ils ne le sont pas du tout spirituellement.

la France n'as plus sa place dans les peuples moraux.

je viens de trouver un nouveau cheval de Troie

je terminerais seulement par:

une femme qui décide tout de même d'enfanter sans l'accord du père est seule responsable des troubles psychiques que cela entraînera chez l'enfant dans la mesure où elle avait le choix d'y renoncer(avorter)et d'enfanter ultérieurement dans des conditions plus saines moralement et d'un point de vue totalement plus harmonieux.

ne nous reprochez pas une famille père/mère équilibrée alors que

les lois que vous adorer/voter démontre le contraire ;)

Nom: 
karja
Site: 
http://

J'aurais énormément de choses à dire à ce sujet, mais je vais essayer de faire court.

Il est clair que la situation de l'homme volage qui oublie de se protéger est indéfendable.

Mais il y a aussi d'autres situations qui posent problème pour la paternité imposée, et qui dont d'ailleurs abordées par des féministes militantes que je suis régulièrement.

* cas 1: comme l'écrit maître brigitte bogucki, dans une relation de confiance et qui est établie sur la durée, une femme peut mentir sur sa contraception. Et ça m'étonne que pour certaines personnes, le mensonge de certaines femmes n'ait aucune importance. Le problème c'est qu'en disant à l'homme "il fallait mettre un préservatif", on dit du même coup involontairement "il ne faut pas faire confiance aux femmes".

C'est un message terrible car le couple est censé se baser sur la confiance. Or avec une loi comme ça, et des gens incapables de réaliser que dans une relation de confiance, on n'est pas forcés de garder le préservatif (si la décision se prend à deux dans un couple, elle peut aussi être demandée par une femme qui en a marre du préservatif -et que dire des femmes allergiques au latex? On les prive définitivement de sexualité?), la confiance a toutes les raisons de ne plus exister, et c'est très grave.

* cas 2 : dans des cas assez extrêmes mais qui existent plus souvent qu'on pense et qui représentent un risque non négligeable, une femme très déterminée dans son désir d'enfant peut outrepasser le non-désir d'enfant de son homme et fragiliser le préservatif de diverses manières, ou encore récupérer le sperme dans le préservatif et se l'injecter. L'homme ne peut strictement rien faire devant un juge.

Donc même si un homme se protège, il n'y a aucune protection juridique s'il tombe sur quelqu'un comme ça. Le préservatif n'est pas un obstacle aussi difficile que ça à contourner pour des personnes très déterminées. J'ai même entendu personnellement plusieurs mères alerter leurs fils sur ces pratiques car elles avaient peur pour eux.

Ces femmes qui font de telles pratiques en utilisant la manipulation d'un contraceptif et le mensonge sont une véritable plaie et une véritable honte pour toutes les autres femmes qui, elles, auraient bien voulu tomber sur un homme qui se protège et qui soit consciencieux.

La loi telle qu'elle est, en ne faisant aucune différence sur les conditions de la fécondation, incite à la paranoïa (certains hommes peuvent être tentés de contrôler au jour le jour et devant eux que leur compagne prend bien la pilule. Vous avez dit quoi? "il faut faire confiance dans un couple"? on dirait qu'il y a deux poids deux mesures).

En plus de cela, ça détruit la notion de confiance dans un couple, au vu des conséquences qu'un mensonge peut avoir et de l'absence totale de protection juridique pour les hommes.

Quelles solution?

- Imposer tout le temps le préservatif et tant pis si la femme n'en veut plus, et si elle est allergique au préservatif, tant pis pour elle on change de partenaire? (et encore ça protège l'homme mais pas dans le cas n°2).

- Ne coucher que pour procréer et abandonner la pénétration pour le reste du temps (ce qui n'empêche pas de s'adonner à des pratiques sexuelles n'incluant pas la pénétration)? (ça me tenterait presque).

Cependant, je suis pas certain que pour la deuxième solution, beaucoup d'hommes et de femmes souhaitent, ou même soient capables d'en arriver là.

Pour le moment, j'ai plutôt l'impression que le message donné par notre société, c'est "Ne faites surtout pas confiance en votre femme même si vous êtes ensemble depuis des années, et portez toujours un préservatif" et "priez pour ne pas tomber sur quelqu'un qui s'amusera avec vos préservatifs une fois le dos tourné, car la loi se moque bien des conditions dans lesquelles vous couchez et ne reconnaîtra jamais le préjudice que vous aurez subi".

C'est horrible, certes, mais c'est l'impression que tout cela me donne.

Bientôt, dans quelques années, de nouvelles contraceptions masculines arriveront en Europe (et si ce n'est pas le cas, beaucoup d'hommes seront prêts à aller jusqu'en Indonésie ou en Inde pour se procurer les contraceptifs qui vont commencer à être commercialisés cette année là-bas). Le Risug notamment a été breuveté par le Canada, USA, Chine Bangladesh et Inde est en est à un stade de test assez avancé.

Une fois que ce jour sera arrivé, le nombre de paternités imposées va chuter, je pense, et les hommes pourront enfin avoir quelque chose de fiable pour dire physiquement "non" à leur femme sans possibilité de manipulation de contraceptif. Je regrette seulement que ces nouveaux contraceptifs aient mis autant de temps à voir le jour et aient désintéressés autant de labos occidentaux (sans compter des lobbys pharmaceutiques qui ne veulent pas perdre le marché de la pilule féminine), car ça aurait évité beaucoup de souffrances à beaucoup de personnes.

Nom: 
batisca
Site: 
http://

Ces situations sont d'une grande violence à vivre.

Il n'est pas toujours si simple que ça d'établir s'il y a eu malveillance de la part de la mère ou pas, tout le monde n'est pas toujours si au clair que ça avec son inconscient.

Il me dérange également beaucoup d'entendre des arguments qui reprochent au "père" d'avoir été négligent au niveau de la contraception quand il a simplement fait confiance à sa partenaire. Non, il ne s'agit pas forcément de "coups d'un soir" ou de relations adultères. On commence une relation exclusive, on espère qu'elle va fonctionner, on fait un peu trop confiance à la connaissance de son cycle menstruel (c'est faillible certes, mais pas criminel) et bam on tombe enceinte. A qui la faute? A personne me semble t-il. Seulement il y en a un sur les deux qui ne veut pas de cet enfant, qui le dit et doit malheureusement se rendre à la réalité de celle qui le désire, cet enfant, bien que non-planifié. Il n'en veut pas de cette vie-là pour lui avec cette femme-là, ne reconnaît pas l'enfant, ne veut connaître ni son prénom ni son visage pour ne pas risquer que cela l'envahisse. Mais il doit vivre avec l'épée de Damoclès de pouvoir être assigné en justice un jour ou l'autre pour être obligé de reconnaître cet enfant qu'il n'a pas eu la liberté de refuser. Il devra expliquer, pour ne pas leur faire vivre le poids du secret, à son premier enfant voulu qu'il n'est pas réellement le premier. Il devra imposer à sa nouvelle compagne de vivre avec cet enfant d'une autre dans un coin de la tête.

Quelle violence.

C'est de tout simplifier d'un "t'avais qu'à pas lui faire confiance, t'avais qu'à te protéger" qui est criminel. On ne se permettrait pas de sortir un tel argument à une femme qui demande un avortement. La société aujourd'hui est misandre.

Nom: 
ToutLeMonde

Vous pensez qu'il est normal qu'une femme oblige un homme à être père quand il apprend au bout d'un mois de grossesse qu'elle est enceinte? 

Je pense que c'est intolérable qu'on force un homme à assumer la responsabilité d'un enfant lorsqu'il s'agit encore d'un embryon qui n'oblige aucune intervention lourde pour l'avortement.

C'est pour moi une manoeuvre déloyale que de faire ce genre de choses et il me semble qu'un tribunal aujourd'hui devrait refuser à une femme la demande de reconnaissance de parternité si le supposé père a refusé suffisamment tôt cette conception.

 

Nom: 
Marine

Bonjour, je suis journaliste pour l'émission Ca commence aujourd'hui sur France 2. Je recherche des témoignages concernant le thème de la paternité forcée/faire un enfant dans le dos. Pourrions nous discuter ? Vous pouvez me contacter au 06 59 38 96 41 ou par mail : marinedupont@ymail.com

Nom: 
Dupont

Bonjour, votre histoire m'intéresse ! Je suis journaliste pour l'émission Ca commence Aujourd'hui sur France 2. Nous recherchons des témoignages de pères dont la paternité a été forcée. Pourrions nous nous contacter pour parler de votre histoire ? Vous pouvez me contacter au 06 59 38 96 41 ou par mail : marine_dupont@ymail.com

Nom: 
Lindskog

Je me nomme Christiana, j'habite RIGGARGATAN 16 D, GALVE ,80286, SWE. j'ai pas l'habitude d'ecrire mon veçu sur les forums mais cette fois-ci c'est la goute d'eau qui a débordé la vase.

En effet mon homme avec qui j'ai fais 7 années de relation conjugal ou nous avons eu 2 enfants me laissa pour une autre et mieux il se sont installé ensemble, 2 mois sans nouvelles c'est ainsi j'ai parlé de ma situation a ma collègue de service qui me donna le contact du Maitre marabout FAGNON tchetula dès que je l'ai contacter et expliqué ma situation il promis de dormir a tête reposé en 3 jours mon homme est revenu à la maison et très amoureux de moi . voici le contact du maitre marabout FAGNON tchetula vous pouvez l'appelé directement ou l'ecris sur son wathsaap ou mail , il est joignable . 

Wathsapp : 00229 65 73 13 89

E-MAIL: maitrefagnon. tchetula777@hotmail.com

Bonjour,

que se passe t-il dans le cas ou après un rapport protégé, avec une fille d'un soir par exemple, la fille en question vole/cache le préservatif pour se faire inséminer de manière artisanale ?
Il y a clairement tromperie. La paternité est-elle alors assumée par le père ?
Merci pour toute aide...

Bonjour,

Si la compagne veut garder l'enfant et pas l'homme, elle décide.

Et si la compagne ne veut pas le garder et l'homme est enchanté, elle décide aussi.

Qu'ont-ils à dire à part rien ?

Conscients que rien n'est jamais sûr, il vaudrait mieux ne pas avoir de relations sexuelles ?

Nom: 
Ing

De mon point de vue, la meilleur manière de procéder serais une attestation en ligne (officielle) qui certifie que l'enfant est souhaité (ou l'inverse) et si une femme souhaite forcer un homme a être père, elle doit fournir les deux attestation comme quoi l'enfant était souhaité, et le père serais en mesure de se déclarer innocent en montrant par le moyen d'une attestation de même date que l'enfant n'était pas souhaité.

Aussi, pour etre parfaitement honnete, petit message a angelique si elle revennait a passer par la, mais j'en doute :
Avec votre grande insistance sur le «VOTRE» enfant, et vos grand appel a la responsabilité du père, j'aprescierais que vous preniez en compte que oui, led hommes sont responsables, mais si la conception de l'enfant est du a un complet abus de la conscience dudit homme par la femme, pour qu'ensuite vienne les grand appels a la responsabilité, on se demande qui est l'adulte dans l'histoire... pour finir, je dirais que
«Encore heureux qu'un homme ne puisse pas imposer l'avortement à une femme ! Vous imaginez vraiment que le contraire puisse exister ?»
Ca existe ! Le contraire dun homme qui force une femme a ne pas avoir d'enfant, c'est une femme qui force un homme a en avoir un, et dans les deux cas, ca ignore la partie la plus importante de la situation :
Si un enfant est concus, ca devrait etre en connaissance de cause, si l'un des deux parents force la main de l'autre, pour le garder, c'est tout simplement ni raisonnable, ni juste, et c'est sans surprise qu'un homme ne souhaiterait pas continuer sa vie avec cette femme apres une telle tromperie.

Nom: 
dregbedcaster@gmail.com

ous avons récupéré mon ex-mari après qu'il m'ait quitté, nous et nos enfants. »Je vous suggère de lire mon témoignage. Je suis Aline Holladay, je suis tellement excitée que mon mari soit de retour après qu'il m'a quitté pour une autre femme. Mon mari a eu une liaison avec un collègue et j'aime tellement mon mari mais il m'a trompé avec son collègue et cette fille, je pense, utilise la sorcellerie ou la magie noire sur mon mari pour le faire me haïr et c'était si critique et sans appel, je pleure jour et nuit pour que Dieu m'envoie de l'aide pour ramener mon mari! J'étais vraiment bouleversée et j'avais besoin d'aide, alors j'ai cherché de l'aide en ligne et j'ai trouvé un site Web qui suggérait que le Dr SUNNY pourrait aider à retrouver son mari rapidement. J'ai donc senti que je devais essayer. Je l'ai contacté et il m'a dit quoi faire et je l'ai fait, puis il m'a fait un sort d'amour. 48 heures plus tard, mon mari m'a vraiment appelé et m'a dit qu'il me manquait tellement, oh mon dieu! J'étais tellement heureux, et aujourd'hui je suis heureux avec mon homme à nouveau et nous vivons heureux ensemble et je remercie le puissant lanceur de sorts DR SUNNY, il est si puissant et j'ai décidé de partager mon histoire ici. si vous êtes ici et que votre amant vous refuse ou que votre mari déménage chez une autre femme, ne pleure plus, contactez DR SUNNY pour obtenir de l'aide maintenant. Voici son contact, Envoyez-lui un email drsunnydsolution1@gmail.com Vous pouvez également WhatsApp au +2349030731985

 

Nom: 
pauline1984@gmsil.com

Êtes-vous le cœur brisé? Ne vous inquiétez pas, laissez le Dr Emwanta vous aider à récupérer votre ex. "Je suis tellement excité que mon petit-ami soit de retour après qu'il m'a quitté pour une autre fille. Mon petit ami avait une liaison avec un collègue et j'aime tellement mon petit ami, mais il me trompait avec son collègue et cette fille, je pense que j'utilise la sorcellerie ou la magie noire sur mon petit ami pour le faire me haïr et c'était si critique et sans appel, je pleure jour et nuit pour que Dieu m'envoie une aide pour ramener mon petit ami! J'étais vraiment bouleversé et j'avais besoin d'aide, alors j'ai cherché de l'aide en ligne et je suis tombé sur un site Web qui suggérait que Dr.Emwanta puisse aider à retrouver rapidement un ex-petit ami. Donc, je sentais que je devais lui donner un essai. Je l'ai contacté et il m'a dit quoi faire et je l'ai fait, puis il a fait un amour pour moi. en 4 jours plus tard, mon petit ami m'a vraiment appelé et m'a dit qu'il me manquait tellement, Oh mon Dieu! j'étais tellement heureux, et aujourd'hui je suis heureux avec mon homme à nouveau et nous vivons joyeusement ensemble et je remercie le puissant lanceur de sorts Dr.Emwanta, il est si puissant et j'ai décidé de partager mon histoire sur Internet que Dr.Emwanta est meilleur lanceur de sorts en ligne qui je prierai toujours pour vivre longtemps pour aider ses enfants dans les moments difficiles, si vous êtes ici et que votre petit ami vous refuse, ou que votre mari a déménagé pour une autre femme, ne pleure plus, contactez le Dr Emwanta pour vous aider à récupérer votre amant ex ou à arrêter votre divorce et à enregistrer votre mariage maintenant .. Voici son contact: envoyez-lui un courriel à: dremwanta@gmail.com ou appelez le +2348160830324 / whatssapp

Nom: 
Samy

j'ai moi aussi était coincé car le jour de la relation avec ma compagne au moment j'ai voulu me retirer elle m'a fait un ciseau c'est-à-dire qu'elle m'a coincé avec ses jambes je n'ai pas pu me retirer d'elle le comble c'est qu'elle savait parfaitement que je ne voulais absolument pas d'enfant pour la vie j'avais beaucoup d'amour à donner à tous les enfants du monde mais pas être enchaîné à ce genre de responsabilité car je n'ai pas eu d'enfance pas de famille je n'ai aucune capacité éduquer un enfant ou du moins à l'époque aujourd'hui la saison j'en ai 46 et ma vie s'est effondré il y a 16 ans essai et c'est vrai que le fait de ruminer ne m'a pas fait avancer et pourtant j'ai eu des opportunités partout en France partout dans le monde mais je n'ai jamais pu bouger j'ai comme été paralysé et bien sûr il n'y a aucun recours c'est nous les fautifs les hommes quoi et aujourd'hui je vis une catastrophe psychologique dans le sens où il n'y a pas de dialogue avec l'enfant elle l'a complètement aliéné envers moi depuis sa naissance il a toujours entendu du mal sur moi je me suis battu quand même pour pour lui montrer que je l'aime et pour être présent pour le reconnaître malgré tout le mal persiste mon enfant est triste aujourd'hui et moi aussi

Nom: 
pauline1984@gmsil.com

Votre mari ou votre petit ami vous a quitté pour une autre femme? contact: Dr Emwanta est certainement le meilleur lanceur de sorts et son résultat est garanti à 100%. Je m'appelle Anne, j'ai 42 ans, j'habite à Lyon, en France, mon mari m'a quitté pour une autre femme il y a 3 mois et depuis lors, ma vie a été remplie de douleurs, de chagrin et de cœur brisé parce qu'il était mon premier amour avec qui j'ai passé toute ma vie. Un de mes amis m'a dit qu'il avait vu des témoignages d'un lanceur de sorts appelé Dr Emwanta qu'il pouvait ramener son amant dans les 48 heures, j'ai ri et dit que je ne suis pas intéressé mais à cause de l'amour que mon ami avait pour moi, elle a consulté le grand Dr Emwanta en mon nom et à ma plus grande surprise après 48 heures plus tard, mon mari m'a appelé pour la première fois après trois mois qu'il me manque et qu'il est tellement désolé pour tout ce qu'il m'a fait traverser. pour moi et maintenant nous sommes heureux ensemble. Je ne peux toujours pas y croire, car c'est très incroyable. Merci Dr Emwanta d'avoir ramené mon amant et aussi à ma charmante amie qui a intercédé en mon nom, je recommande vraiment le Dr Emwanta. Pour toute personne qui a des problèmes en ce moment, voici son contact, envoyez-lui un e-mail à: (dremwanta@gmail.com) ou appelez le +2348160830324 / whatssapp, bonne chance toujours à vous tous sourire émotion

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA