Mar
14
Réconciliation et divorce

Lorsque des époux se séparent, il n'est pas rare qu'ils aient des phases de réconciliation puis de nouveau de séparation.

Attention, la loi donne à la réconciliation une force considérable en terme de divorce puisqu'elle considère que la réconciliation est un pardon et que la faute ainsi pardonnée ne peut ensuite être utilisée comme élément principal d'un divorce.

C'est l'article 244 du code civil qui précise que la réconciliation des époux intervenue depuis les faits allégués empêche de les invoquer comme cause de divorce et que c'est une cause d'irrecevabilité de la demande.

Lorsque cette réconciliation ne dure pas et qu'il s'avère ensuite que les époux doivent reprendre ou engager une procédure de divorce, le coup est parfois rude pour l'époux victime de s'entendre opposer la réconciliation et le pardon subséquent.

La loi considère clairement qu'à partir du moment où il y a eu réconciliation, les faits antérieurs, même incontestablement fautifs, sont considérés comme pardonnés et ne peuvent plus sous peine d'irrecevabilité constituer une faute suffisante pour permettre le divorce aux torts de celui qui l'a commise.

Il y a donc de nombreux arrêts de jurisprudence pour essayer de déterminer ce qu'est une réconciliation. Les tribunaux ont pu ainsi au cours des années considérer qu'une brève reprise de la vie commune n'était pas une réconciliation, de même lorsqu'il y avait reprise d'une vie commune dans l'intérêt des enfants, du fait de la difficulté psychologique ponctuelle de l'un des époux, une fausse reprise de vie commune avec continuation de l'adultère parallèle, et aussi qu'un désistement d'instance n'était pas en soi la preuve d'une réconciliation (à ne pas confondre avec le désistement d'action)...

Il ressort de cette nombreuse jurisprudence que pour que la réconciliation soit avérée, il faut qu'il y ait volonté réciproque non seulement de reprendre la vie commune, mais aussi de se pardonner les fautes et griefs précédents et ce de façon définitive et cela doit ressortir clairement de la situation factuelle.

Si la réconciliation a eut lieu mais qu'elle s'est suivie d'une nouvelle séparation, il est possible dans le cadre de la nouvelle demande de rappeler les faits"pardonnés" au soutien des fautes nouvellement soulevées. C'est le paragraphe 2 de ce même article 244 du code civil qui le précise"une nouvelle demande peut cependant être formée en raison de faits survenus ou découverts depuis la réconciliation, les faits anciens pouvant alors être rappelés à l'appui de cette nouvelle demande."

Si les faits antérieurs à la réconciliation ne peuvent plus être invoqués comme seul grief d'une faute pour obtenir un divorce aux torts exclusifs, par contre en cas de nouveau grief postérieur à la réconciliation, ils peuvent être utilisés comme éléments aggravant du grief nouveau. Par exemple une femme découvre l'adultère de son mari. Elle lui pardonne, lui écrivant en ce sens et ils continuent la vie commune. Quelque temps plus tard, elle demande le divorce à son encontre parce qu'elle découvre qu'il a une nouvelle aventure. Elle peut lors de la procédure de divorce faire état de l'adultère antérieur.

Commentaires

Nom: 
HELMAS
Site: 
http://

Bonjour.

Vive le célibat !

Je vous remercie de ce partage d’information. C’est vrai que le divorce et la séparation peuvent être des situations difficiles. Comme vous dites, il n’est pas rare qu’ils aient des phases de réconciliation. J’ai un ami qui vient de se séparer de sa femme et c’est dur pour lui parce qu’il perd beaucoup de choses de sa vie. Je suis en train d’essayer de trouver un bon avocat pour lui pour aider avec sa situation. Merci encore pour ces conseils.
-Chris | http://www.pascalevarinavocate.com 

Nom: 
Ledoux

Je ne savais pas que la réconciliation des époux intervenue depuis les faits allégués empêche de les invoquer comme cause de divorce et que c'est une cause d'irrecevabilité de la demande. Je suis d'accord avec l'autre commentaire, le divorce et la séparation peuvent être des situations difficiles. Parler avec un professionnel afin de savoir tous les règles associe à un divorce peut-être avantageux. Avez-vous des conseils pour trouver un bon avocat ? C'est un choix très important !

Clarice | <a href='http://www.mevargas.com' >http://www.mevargas.com</a>

Is dizzy!The person had no blood, can also uggs outlet store live?The answer is ability not! Looking at to permit son, that ugg bootso dimple if the uggs outlet online small face spent, uggs outlet is always super the blood suddenly feeugg boots for women a cheap ugg boots for sale whole body dashes forward forehead, seem to want is drilled out by the nostril. "That I think money can?"This sentence uggs outlet ugg boots for sale is always super didn't after brain emitted out, the words just exported and then uggs bailey button triplet regretted. "uggs outlet uggs outlet, can, however get oneself cheap uggs to go!You now can concealed body, can read to control some things of lifeless dint with own uggs for cheap idea.Other of not ability, particularly is money and woman is ten thousand ten thousand not uggs sheepskin cuff ability of.However, if you really need and only permitted son to come out."Permit a small face of son to a short ugg boots sale moment fly to have red cloud, like the rosy ugg boots clearanceset of the horizon, is very captivating. links:http://bootsuggsoutletclearanceforwomen.com/

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA