Jul
22
Renonciation à pension alimentaire

Il n'est pas possible légalement de renoncer à la pension alimentaire due pour un enfant. En effet, légalement, même si la pension est versée à l'adulte, elle l'est pour l'enfant et l'adulte concerné ne peut donc y renoncer.

Il est fondamental de bien intégrer cette réalité juridique car il est relativement courant que le parent en charge de l'enfant soit prêt, au moment de la séparation, à renoncer à toute pension alimentaire concernant l'enfant (ou les enfants) et ce pour les raisons les plus variés.

Or cet accord n'a absolument aucune valeur juridique et n'engage pas du tout celui qui renonce.

Commentaires

Nom: 
anna
Site: 
http://

si la on ne la demande pas on est en tord et si on la prends on se le fait reprocher par le père et on se fait traiter d'interressée alors ou est la solution?bien des pères (heureusement pas tous)ne supportent pas de verser une pension et c'est bien souvent cela qui pose problème.alors je comprends les mères qui souhaiteraient ne pas la toucher meme si c'est pour l'enfant.bien sur que c'est pour l'enfant mais c'est sur le compte en banque de la mère que ça tombe et la ça derange.moi je suis en garde alterné et monsieur doit partager les frais reletifs a l'enfant et bien meme la ça se passe mal car a chaque moitié de facture reclamée cela fait toute une histoire et finalement je paye toute seule.

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Je n'ai pas demandé de PA, je n'ai donc pas de PA et cela n'a pas semblé choquer le juge puisqu'il a avaliser notre accord. J'ai donc un jugement statuant sans aucune PA.

Pouvez vous préciser votre article maître?

Nom: 
maille
Site: 
http://

Bonjour,

Une pension alimentaire a été fixée pour mes deux enfants à 400 €/mois avec une résidence 1/2 we sur deux, la totalité des vacances (sauf 1/2 noël et été).

Au bout d'un an, j'ai accepté que mes filles aillent du mercredi soir au dimanche soir chez leur père et de manière amiable, accepté également que la pension alimentaire passe à 200 €/mois.

Encore un an plus tard, mes filles sont en résidences alternée (une semaine chacun, 1/2 vacances scolaires) et j'ai accepté qe la pension passe à 100 €/mois.

Je précise que je garde la totalité des frais des enfants à ma charge (cantine, habillement -mes filles partent chaque semaine avec leurs valises-, sport etc...) et je garde la totalité des allocations familiales et les parts fiscales.

Mon ex. ne paye plus ses 100 €/mois depuis juin. Que puis-je faire :

- prendre mon jugement et demander le paiement de la pension du jugement depuis mai ? depuis le début de notre "accord", c'est-à-dire demander le reliquat des sommes non versées en vertu du jugement depuis deux ans?

Est-ce qu'avoir accepté la baisse de cette pension alimentaire a une valeur juridique. Je n'ai pas écrit de mail d'acceptation en bonne et dûe forme de cet accord mais juste des mails lui réclamant de temps en temps qu'il paye ses 100 €?

Merci pour vos conseils.

Nom: 
pat
Site: 
http://

La résidence alternée impose le partage des frais, et le versement d'une pension si elle a été jugée.

Je me trouve dans le cas ou la maman touche la pension (élevée) et me demande d'assumer les frais!

Nom: 
hum hum
Site: 
http://

et si vous partagiez les frais ?? et faisiez une convention pour enteriner cette residence alternée ?

Nom: 
jubu
Site: 
http://

bonjour,

je suis marié depuis 2 ans et suite à la naissance de mon enfant, ma femme s'est totalement désintéressée de moi.

Cela fait deux ans que je patiente et que j'essaie de discuter mais rien n'y fait. De femme amoureuse elle s'est transformée en mère poule possessive.

j'ai dit à ma femme qu'il fallait qu'on divorce puisque je ne compte plus pour elle.

Elle semble d'accord et ne veut pas de pension alimentaire, par contre elle a dit qu'elle demanderait la garde exclusive de notre enfant car d'après elle je ne m'en suis jamais occupé.

Or depuis sa naissance elle s'accapare notre enfant et ne supporte pas que je m'en approche, il va avoir deux ans et je n'arrive toujours pas à aller me promener seule avec lui ; elle refuse catégoriquement et comme je ne veux pas qu'elle crie devant l'enfant, je renonce.

par contre elle la laisse chez ses parents pour sortir sans moi !

j'ai quand même reussi à créer un lien avec mon petit bout et l'idée du divorce m'est déjà insupportable car je suis déçu de l'issue de mon mariage mais je ne supporterais pas de ne plus voir mon enfant.

Est il possible qu'un juge la croit si elle dit que je ne m'en suis jamais occupé et que je ne bénéficie même pas d'un droit de visite ?

il est évident que je ne sais pas comment prouver que j'aime et que je m'occupe de mon enfant dès que j'en ai la possibilité.

il est vrai qu'avec mes horaires de travail (nuit + week end irrégulier ) j'aurais du mal à le voir beaucoup mais je pensais qu étant donné qu'il est petit je pourrais le prendre l'après midi, manger avec lui et le ramener à sa mère afin qu'il dorme chaque soir chez sa maman

Est ce qu'un juge peut refuser ce principe si je le propose jusqu'au 6 ans de l'enfant, après on verra il sera plus grand ?

je ne veux pas que mon enfant subisse les cris et la colère de sa mère et je suis prêt à me sacrifier pour que tout se passe bien, mais je refuse de ne plus voir mon enfant. et je veux verser une pension alimentaire pour qu'il ne soit pas dit que je n'ai pas participer à son éducation

je ne crois pas qu'un enfant appartienne à l'un ou l'autre de ses parents.

est ce que les juges y pensent ?

merci de votre réponse

Nom: 
Virginie
Site: 
http://

Bonjour,

Si vous ne pouvez prouver votre disponibilité essayé de prouver qu'elle est possessive... facile a dire je sais... mais ca marche dans les 2 sens...

de mon côté je prouve que je suis attachée a ma fille et fais beaucoup pour elle, de l'autre je prouve que son pere s'en désinteresse...

et je recueille temoignages...

Je ne pense pas que le juge s'y oppose, ne vous tromper pas, le juge ne verra que l'interet de l'enfant, et si vous n'avez jamais été violent ou autre avec votre enfant, le juge va maintenir ce lien que vous avez avec votre enfant, que la mere s y oppose ou non. gardez cela a l esprit : interet de l enfant. en revanche ne faites aucune erreur... ce qui sera noté sur le jugement devrait etre respecté a la lettre, car votre ex ne se genera pas (a lire son profil) pour relever le moindre ecart et vous balancer en pleine tete que vous respecter rien, que vous voulez pas gerer...

donc 2 conseils, ne pensez qu a l interet de l enfant et respecter le jugements (negagez vous sur ce dont vous etes certains de jamais déroger), avant le jugement essayer la mediation (ce sera des points pour vous et p-etre une issue a vous 2 pour parler et trouver les solutions).

vous etes separés, mais l'enfant sera de vous 2 jusqu a vos derniers souffles, donc l enfant est votre enfant a vous 2. oui les juges tiennent comptes de beaucoup de choses, mais une fois de plus, ils voient avant tout l interet de l enfant... garder ca en tete et vous verrez que toutes le solutions s'offriront a vous sans vous metttre en porte a faux..

bonne journee

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Jubu,

Bien sur que non que le juge ne coupera pas les ponts entre vous et votre enfant.

Concernant la PA, vu le profil de votre femme, je suis d'accord avec vous : demandez à verser une somme, même symbolique. Si non elle dira à votre fils que vous ne vous occupez pas de lui (et je pense que c'est d'ailleurs une stratégie de rupture qu'elle met en place netre voter enfnat et vous)

Pour ce qui est des DVH : vous ne travaillé pas la journée d'après ce que je comprends : demandez à l'avoir la journée : emmener le à la crèche (ouis plus tard à l'école) allez le récupérer et déposez le chez la maman le soir vers 18h00 (heure raisonnable pour un petit de cet age). Pour les week-end, demandez à l'avoir lorsque vous ne travaillez pas.

Vous pourre modifier ces DVH avec l'âge du petit.

En ce qui concerne le présent : si vous avez envie d'aller vous balader avec votre fils, faites le : même si cela rend votre femme hystérique (comme elle voit que cela marche, elle continue : enrayez la spirale) : un enfant de cet age, même s'il est triste pour sa maman sur le moment change vite de sujet. Et expliquez lui que maman est triste qu'il parte mais qu'elle s'en remettra et qu'il va la retourver plus tard.

Nom: 
Didier
Site: 
http://

bonjour,

C'est une situation très dure et je peux en parler puisque je l'ai vécue également,

moi j'ai eu en enfant de plus prématuré et je ne vivais pas avec sa mère nous vivions a 200km l'un de l'autre. Avant la naissance on se voyait régulièrement étant a mon compte j'avais de la souplesse dans mes horaires et déplacements. Or depuis la naissance même phénomène ma femme s'est totalement desinterresse de moi s'accaparant notre enfant faisant tout pour notre fille sans moi, pour ensuite dire que je ne savais pas m'en occuper, que j'étais un mauvais père pareil interdiction de sortir avec elle, reflexions sans cesse, puis elle à commencer à exiger de l'argent je trouvais çà normal car comme je n'étais pas là tous les jours je ne savais pas combien lui coutait la petite mais elle a commencé à m'annoncer des sommes hallucinantes, jusqu'a 1000 euros par mois. Bien sur il y a des mois ou il y a des achats plus importants ( poussettes, etc ) mais en moyenne ca ne represente pas ces sommes, je n'avais pas les moyens de verser ces sommes et donc elle a commencé a m'empecher de voir ma fille, et ce jusqu'a me laisser sans nouvelles pendant 1 mois entier. Nos rapports se sont bien sur dégradés, ma fille a une autre famille à Paris une autre grand mère une autre demi soeur et ne les a connus qu'a l'age de 2 ans 1/2 puisque ma femme s'est toujours opposé a ce que je prenne notre enfant qu'elle était sois disant pas en sécurité avec moi ( j'élève en alternance ma premiere fille d'un précédent mariage depuis l'age de 2 ans ). J'ai pensé à me séparer mais je voyais que j'aurais difficilement même un we sur 2 la garde de ma fille elle était petite et je ne pense pas qu'un juge aurais accepté que je fasse 400km avec elle 800 pour moi dans le we et que je la sépare de sa mère les périodes de vacances, j'ai donc essayer de raisonner mon ex en lui expliquant que si elle ne mettais pas du sien on allait fatalement en arriver à une séparation et que ce qu'elle ne voulait pas me donner avec notre enfant fatalement un jour ou l'autre un juge me le donnera il y a heureusement un minimum pour les pères. On s'est séparés et j'ai patienté , j'ai laissé mon ex faire à sa guise pour ma fille et mes DVH, ca été dur car a nouveau c'est arrivé de ne pas avoir de nouvelles pendant 1 mois. J'ai attendu que ma fille grandisse et j'ai fait mon maximum pour tisser des liens avec elle. Vers 2 ans et demi mon ex a bien voulu que je l'emmene à Paris un we ( ca devait l'arranger ) et suite au bon déroulement de ce we nous avons commence à mettre en place des we régulièrement, mais suite a des pb de santé je n'ai pu aller chercher ma fille et mon ex n'a jamais voulu me l'emmener donc je ne l'ai pas vu pendant 2 mois, la j'ai décider de me protéger et de protéger ma fille et j'ai fait une procédure maintenant je l'ai un 2 we par mois la moitie des vacances et je verse une PA 2 fois moin elevée que ce qu'exigeait mon ex pour avoir le droit de voir mon enfant et en plus elle doit participer aux trajets.

Ca été dur mais payant aujourd'hui je suis libre avec ma fille quand je l'ai, je peux l'amener au zoo, a Disney, a ll'aquarium, dans ma famille, chez mes amis, en vacances etc etc voilà il a fallu être patient et prendre sur soi.Je travaille aussi la nuit et le we mais je m'organise en fonction des mes DVH et si je dois la faire garder ce n'est pas grave sa mère le fait aussi quand elle travaille. N'attendez pas 6 ans vous n'aller pas voir votre enfant grandir et il va avoir besoin de son papa plus qu'un AM par semaine il s'adaptera a votre vie. Attention également a ce que vous verser quand vous aller passer au tribunal le juge va tnir compte de ce que vous faisiez avant n'aller pas au dessus de vos moyens. Si vous ne pouvez pas vous occuper de votre enfant car il est trop petit ou a cause de vos horaires essayer d'etre le plus present possible

Nom: 
jubu
Site: 
http://

@virginie

merci de votre réponse.

j ai déjà un enfant d'une première union de jeunesse dont j'ai obtenu la garde alternée, je pensais que cette fois ci tu irais bien et que je pourrais élever mes deux enfants dans l'équilibre d'un foyer.

Ce nouvel échec dans ma vie va être subi aussi par mon premier enfant qui va etre séparé de son frère. je suis mal pour lui et c'est pour cela que je n'arrive pas a prendre la décision de partir mais l'ambiance a la maison est horrible pour nous et pour les enfants.

Tout est à nouveau a organisé, je travaille de nuit, je ne sais pas comment je vais me débrouillé pour la garde de mon premier enfant, pour le second il n'a que 2 ans je pensais demander à le voir plusieurs heures dans la semaine et le ramener pour qu'il dorme chez sa maman le soir, j'espère que cela me sera accordé . Si cela m'est accordé je serais heureux car je verrais plus mon enfant qu'actuellement, ma femme va se promener systématiquement dès que je me reveille et ensuite lui donne le bain en rentrant et le couche. je ne peux m'approcher de mon enfant, c'est hallucinant, heureusement monpetit vient vers moi et nous jouons ensemble (il a du comprendre que je n'étais pas un meuble) vaut mieux essayer dans rire, sinon on pleure

Nom: 
jubu
Site: 
http://

@yara

@didier

merci de vos réponse

Pour didier, je suis heureux pour vous de ce que vous avez obtenu et de la relation que vous avez developpé avec votre fille. j'espère avoir autant.

je verse déjà 150e pour mon premier enfant en garde alternée, j espère versé la même chose pour le second, et enfin pouvoir m'en occuper sans que sa mère me dénigre, par contre ma femme ne travaille pas et refuse d'aller travailler alors qu'elle a 25 ans et ai en bonne santé physique. nous sommes marié que depuis 3 ans je ne sais pas comment cela se passe dans ce cas là. En tout cas je suis dégouté du concubinage et du mariage. ça c'est sur

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Jubu,$

Vous avez la garde alternée pour le premier. Demandez la garde alternée pour le second : la première fonctionne donc la deuxième également (même si le juge ne vous l'accepte pas, vous aurez du coup un DVH plus élargit que le simple 1 WE sur 2). demandez également à ce que les 2 garde soient en meme temps pour que les freres puissent construire qq chose. Je pense que c'est un atout que vous avez la dans votre situation difficile.

Quant à la PA, proposez également une somme mais refusez quoique ce soit pour la maman (decvoir de secours). Quelle formation a votre femme???

Nom: 
jubu
Site: 
http://

@yara

j hésite à demander la garde alternée pour le deuxième car il n a que 2 ans

De plus si je vis seul (pour la première séparation, je vivais chez ma mère et ensuite je me suis marié donc c était plus simple à gerer) mes horaires ne me permettrons pas de m'en occuper et il n a pas quitté sa mère depuis la naissance a part lorsqu elle le laisse à ses parents.

Donc pas de place en crèche je ne veux pas le traumatisé.

si je retourne chez ma mère, il n y aura pas assez de place pour les deux enfants, je ne veux pas accueillir le petit dans de mauvaise conditions, de plus je vais aussi avoir des difficultés pour gérer la première garde alternée et elle risque de dire au juge que je demande la GA pour l'embeter et que se sera ma mère qui va s'en occuper (ce qu'avait fait ma première compagne)

Et surtout je ne demanderais pas la GA car je refuse de faire subir à mon petit la même bataille qu'a vécu son frère; les témoignages et tous ces mensonges pour gagner comme si mon fils était un lot.

je préfère renoncer que d'attiser la haine de la mère poule possessive qui se sert de l'enfant pour atteindre le père, je ne me battrais pas cette fois, je prendrais ce qu'on me donne.

Il devrait y avoir une loi claire qui traite des séparations et des garde des enfants par tranche d'age en Garde traditionnelle ou alternée sans tout ce déballage de la part des femmes. Ces femmes qui croient qu'elles sont les seules à rendre heureux leurs enfants; est ce qu'elles les regardent vraiment ces enfants.

Je suis conscient qu'il y a des hommes qui se vengent et demandent la GA et ne s'occupent par de leur enfant et je sais que la justice fait ce qu'elle peut, que la rupture attise la haine et la rancoeur, mais là je suis dégouté et desesperé je me suis battu 4 ans contre ma première compagne car au départ il n y avait de jugement et ensuite quand j ai saisi la justice elle a fait faire de nombreux faux témoignages disant que je ne m'en occupé pas et je ne ferais rien cette fois. je vais seulement me séparer, demander un minimun et prendre ce qu'on me donne, l'avenir dira si j'ai bien fait et si mon petit veut "plus" je demanderais à ce moment là. Certaines femmes ont le problème de croire que les enfants sont à elles seules, comme des poupées.

néanmoins je garde l'espoir que ma femme réagisse et se souvienne pourquoi elle m a épousé lorsqu'elle aura la demande de divorce car elle dit qu'elle ne veut pas divorcer mais elle ne fait rien pour qu'on soit heureux donc je ne comprends pas, à moins que seul, mon salaire, l'interesse, elle ne travaille pas et éleve mon petit..... qui sait

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Vous êtes l'archétype même de l'homme qui baisse les bras. Mais je vous comprends et ne vous critique pas du tout. EL Pigeon, un bloggeur que j'apprécire sur ce site à déjà expliqué les motivations des hommes qui, selon leur ex, abandonnent leurs enfants.

En ce qui me concerne, je recherche toujours le pire dans une situation. Comment feriez vous si la mère n'était pas ou plus là (j'en vois déjà qui font des bonds de 2m sur leur siège en me lisant). Vous seriez bien obligé de vous en occuper et ce à plein temps!!!!

Bon si je ne vous ai pas convaincu, dans votre cas, et aux vues de vos seules explications, demandez à avoir votre fils la journée. Vous ne travaillez pas la journée, vous pouvez vous en occuper. Et si non cherchez une place en crèche (je sais c'est dur mais si vous ne chercher pas, vous n'en aurez pas).

En résumé, n'attendez pas que la justice ne vous donne quoi que ce soit, vous n'aurez rien ou alors le strict minimum. Demandez plus pour avoir moins (cela fonctionne comme cela dans toutes les relations ou presque). A ne rien demander, vous allez vous retrouver à voir votre fils 2 heures par mois encadré par des "surveillantes" dans un lieu public!!!!

Donc non. Faites vos demandes. Basez vous sur votre expérience avec le premier. Demandez un premier aménagement jusqu'à la scolarisation de et ensuite un autre type de gard pour lorsqu'il sera scolarisé. Il faut que vous le fassiez noter dans le divorce sinon vous serez obligé de repasser devant le juge et comme Maitre Bogucky la dit, les juges n'aiment pas trop modifier qq chose qui est déjà jugé par un de leur collège

Nom: 
virginie
Site: 
http://

Je vous comprends parfaitement, je vis presque la meme chose avec mon ex... il s est accaparé la petite tout le mois d aout, me refusant toute communication avec ma fille alors qu il s etait engager a ce que je puisse l appeler tous les 3 jours... resultat en 1 mois je l ai eu 3 fois au telephone... et comme a l acoutumer hors vacances, il prend pas de ses nouvelles... il creer donc le manque aupres de la petite... et je le paye, par des seances de psy... des crises de coleres et des "je veux papa" "pourquoi je vois plus papa"... quoi repondre...??? cette situation me depasse totalement... comme vous je souffre pour mon enfant, car mon ex en agissant ainsi ne voit pas les consequences pour sa fille a court, moyen ou long terme...

je ne sais quoi vous repondre... je suis tellement depassee par tout ça, que je ne parviens presque plus a avoir la force de me battre... pourtant il le faut... car l avenir de ma fille en depend... vous une mere possessive, moi un pere qui s'en fou de sa fille sauf quand il l a, le reste du temps elle existe pas... et peu importe si elle pleure papa, en reponse il m envoi : tu m a quitté fais ton travail aupres d elle.... sympa... lorsqu il l a, il lui apprend des tas de choses a sa fille, surement pour se donner bonne conscience et pouvoir se venter ensuite : tu as vu tout ce que je lui apprend en peu de temps (2 sous entendu possible : je fais autant que toi en peu de temps ou moi aussi j ai ma place dans son education et je met le paquet en 1 mois)... idiot... qui a dit que mettre les bouchees double a ce niveau en si peu de temps est benefique? a quel jeu joue-t-on? a quoi sert de faire grandir aussi vite l enfant???...

je suis epuisee de me battre pour l interet de mon enfant, surtout quand l autre se bat pour son ego et son portefeuille...

jusqu a mon dernier souffle je me battrait mais j y aurai laisse des tas de plumes, une partie de ma santé, tout mon temps ou quasiment...

dure de garder la fois parfois, mais il le faut...

a bientot bon courage (il nous en faut des tonnes!)

Nom: 
jubu
Site: 
http://

Non Yara, je ne baisse pas les bras, je refuse de faire subir à mon deuxieme fils ce qu'à subit le premier, je me suis battu 2 ans a essayer de faire comprendre à sa mère que j'aimais mon fils et qu'il ne fallait le séparer de moi du jour au lendemain avec un garde traditionnelle. cela a été deux ans deballage de haine. Mon fils ne savait plus si sa mère etait méchante et son père gentil ou l'inverse, conclusion maintenant il est peut etre en garde alternée mais il est malheureux qd il est avec moi il veut sa mère et qd il est avec sa mère il pense à moi. je ne souhaite à aucun adulte ce qui vivent les enfants en garde alternée, changer de maison chaque semaine. la garde traditionnelle n'est pas mieux hélas. Le mieux serait que les parents restent unis et que les enfants vivent en paix, mais helas cela n'existe pas.

Quand je me suis marié il y a deux ans je pensais qu'enfin, après un premier échec, j'avais enfin trouvé la bonne personne et que mon grand fils s'appaiserait. hélas cela n'a pas duré longtemps à la naissance de mon deuxième (premier pour ma femme) tout à recommencer. relation fusionnelle mère bébé, délaissement mon moi et rejet de mon grand. Donc maintenant à moins d'un miracle, je vais divorcer, récupèrer mon grand qui va etre séparé du petit, puisqu'actuellement je ne sais même pas ou je vais loger (vu mon salaire et le prix des loyers, deux pensions alimentaires à verser + un devoir de secours, ma femme étant au foyer et refusant d'aller travailler....)

je ne sais pas si je vais pouvoir continuer à assumer la GA du grand et encore moins comment je vais faire pour le petit.

Non je ne baisse pas les bras, c 'est seulement que pour l'instant je ne sais pas ou je vais car rien n'est, vu que ma femme ne veut pas divorcer, pour je ne sais quelle raison, vu comment elle me traite (indifférence, remontrance permanente, dénigrement etc.... ce n'est plus la même, on me la changé à la maternité je pense.....) voilà donc ou j'en suis et je n'abandonnerais aucun de mes enfants.

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Vous ne voulez pas faire subir au second ce que le premier à subit. Tout à votre honneur : mais vous ferez subir au second des choses que le premier n'aura pas subit. mettez vous le dans la tête.

Dites vous également qu'un juge ne modifie pas,ou tres difficilement, ce qu'un de ses collègue a ordonné.

Concernant vos revenus, refusez tout devoir de secour à votre épouse. Arrêtez de jouer les bons samaritains (vous verez ce qu'ordonne le juge).

Concernant votre logement, demandez, dès maintenant à bénéficier d'un logement HLM (les loyers sont modérés et vous pourrez peut être bénéficier des APL), allez voir les assistantes sociales de votre CAF, ... tout pb à une solution. Je ne connais pas votre âge mais retourner chez sa mère avec 2 gosses .....

battez vous

Nom: 
ATTENTION
Site: 
http://

Vous dites :

"il est vrai qu'avec mes horaires de travail (nuit + week end irrégulier ) j'aurais du mal à le voir beaucoup mais je pensais qu étant donné qu'il est petit je pourrais le prendre l'après midi, manger avec lui et le ramener à sa mère afin qu'il dorme chaque soir chez sa maman

Est ce qu'un juge peut refuser ce principe si je le propose jusqu'au 6 ans de l'enfant, après on verra il sera plus grand ?"

Un juge n'aurait aucune raison de vous refuser un tel arrangement qui est, par ailleurs, ce qui conviendrait le mieux à l'enfant compte tenu de son âge et du contexte parental, et qui vous permettra de tisser des liens signifiants avec lui.

Il faut savoir que certaines femmes, après la naissance d'un enfant ( souvent le premier), ont une "préoccupation maternelle" excessive qui phagocyte totalement la "femme". S'il faut de la patience et du doigté, vous ne devez pourtant pas céder à cet état de fait, que ce soit pour vous ou votre bébé. Faites-vous conseiller sur l'attitude à avoir compte tenu de la situation.Si elle refuse le divorce, c'est peut-être qu'elle n'attend que ça.

Nom: 
jubu
Site: 
http://

merci à tous de vos conseils qui me me sont d'un grande aide.

Mon âge 27 ans,

premier enfant a 20ans, sa mère avait 24ans elle est tombé enceinte au bout de 4 mois, problème de pilule a t elle dit, je n'ai pas voulu qu elle avorte et je suis resté deux ans mais j'étais trop jeune

deuxième enfant à 25ans, nous nous fréquentions depuis plus d'un an et nous venions de nous marier, qd elle est tombé enceinte je lui ai dit que c'était trop tot qu'il fallait que le premier s'habitue au couple, je lui ai demandé d'avorter car j'avais peur que tout recommence. Elle a pleuré, elle a juré que cela ne changerait rien. Au bout de six mois tout a recommencé. Et maintenant me voilà devant une route avec deux possibilités, rester pour mes enfants et oublier que j'ai une vie a vivre à 27ans ou partir.

le principal de ses griefs est que je lui ai demandé d'avorter il y a deux ans.

je pourrais aussi lui reprocher qu'elle m'a imposé un enfant mais ça elle n'en tient pas compte.

je ne regrette pas cette enfant maintenant, c est mon "petit bout" je regrette qu'il soit arrivé trop tot

Inutile de vous dire que je suis actuellement en dépression depuis 10mois, mais je vais mieux car je ne prends presque plus de cachet, et surtout maintenant j'envisage de partir alors qu'avant je pensais que toute ma vie ressemblerait à ce que je vis à cause d'elle...)

Nom: 
JUBU
Site: 
http://

@YARA

@ATTENTION

merci à tous de vos conseils qui me me sont d'un grande aide.

Mon âge 27 ans,

premier enfant a 20ans, sa mère avait 24ans elle est tombé enceinte au bout de 4 mois, problème de pilule a t elle dit, je n'ai pas voulu qu elle avorte et je suis resté deux ans mais j'étais trop jeune

deuxième enfant à 25ans, nous nous fréquentions depuis plus d'un an et nous venions de nous marier, qd elle est tombé enceinte je lui ai dit que c'était trop tot qu'il fallait que le premier s'habitue au couple, je lui ai demandé d'avorter car j'avais peur que tout recommence. Elle a pleuré, elle a juré que cela ne changerait rien. Au bout de six mois tout a recommencé. Et maintenant me voilà devant une route avec deux possibilités, rester pour mes enfants et oublier que j'ai une vie a vivre à 27ans ou partir.

le principal de ses griefs est que je lui ai demandé d'avorter il y a deux ans.

je pourrais aussi lui reprocher qu'elle m'a imposé un enfant mais ça elle n'en tient pas compte.

je ne regrette pas cette enfant maintenant, c est mon "petit bout" je regrette qu'il soit arrivé trop tot

Inutile de vous dire que je suis actuellement en dépression depuis 10mois, mais je vais mieux car je ne prends presque plus de cachet, et surtout maintenant j'envisage de partir alors qu'avant je pensais que toute ma vie ressemblerait à ce que je vis à cause d'elle...)

Nom: 
hc
Site: 
http://

Bonjour,

Mon ex conjoint veut me payer une pension alimentaire mais nous ne sommes pas d'accord sur le montant. Je refuse donc de l'accepter dans l'attente de la décision du JAF.

Lui souhaite m'envoyer les chèques en recommandé.

Suis-je dans mon tord si je refuse les recommandés ?

Merci de votre aide !

hc

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Avez vous un jugement?

Si oui, même en cas d'appel, le premier jugement est applicable dès son rendu. Donc vous pouvez refuser les PA que veut vous verser votre ex mais vous ne pourrez pas lui en tenir rigueur plus tard (l'appel ne sera pas rétroactif) et si vou sle faites, ce sera un combat de longue aleine

Si vous refusez d'aller chercher les recommandés, cela ne servira à rien : c'est la date de présentation qui fera foi et vous ne pourrez pas dire que vous n'avez rien reçu.

Si vous n'avez pas de jugement, il a l'obligation de subvenir au charge du mariage (si vous étiez mariés) et à l'obligation d'entretien et d'éducation pour les enfants. Aucun montant n'est imposé. Et encore une fois, si vous refusez les recommandés, vous n'aurez pas l'argent et le jugement ne sera pas rétroactif donc vous aurez définitivement perdu l'argent. Et monsieur pourra dire que vous n'avez pas besoin d'argent pour les enfants puisque pdt X mois, il vous a envoyé X euro et que vous les avez refusés.

Alors prenez les LRAR, prenez les chèques et encaissez les, sinon vous n'aurez que vos yeux pour pleurer.

Nom: 
hc
Site: 
http://

Bonjour Yara, merci beaucoup d'avoir répondu à mon post et pour les différents cas de figure.

Pour éclaircicemnt, nous n'étions pas mariés et je viens seulement d'envoyer un courrier à l'accueil du JAF pour la première fois. Aucun jugement n'a été rendu, nous n'avons d'ailleurs pas de retour à ce jour.

Je pensais que la décision du JAF serait rétroactive pour la pension ! Dans l'attente du jugement, je suis donc obligée d'accepter un montant dérisoire qu'il m'impose, c'est plutot injuste. Mais effectivement, je vais donc suivre vos conseils... Merci encore d'avoir répondu.

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Qu'entendez vous par montant dérisoire?

A vous de démontrez que vous avez besoin de plus. Et si vus n'êtes pas d'accord, vous pouvez le lui écrire (voyez un avocat cela vous évitera une Berrezina)

Nom: 
hc
Site: 
http://

Le montant dérisoire était de 50 euros... il propose aujourd'hui 120 euros.

J'ai fait les calculs.

Certains montants sont faciles car l'on reçoit les factures ( cantine, garderie, sport ...)

Pour d'autres, c'est difficile (repas à domicile, vetements, dépenses courantes (hygiène, loisirs)

Et je ne sais pas comment répartir mes gros frais fixes (loyer, edf), a priori le juge demandera les factures mais pour li'nstant, je ne les intègre pas dans mon calcul, qui reste donc approximatif mais j'essaie de rester honnête. Lui me dira surement qu'il a des frais aussi les week ends...

Je lui soumettrai mon calcul, on verra bien. Enfin, je ne sais pas s'il pourra utiliser le montant que je lui propose au juge, alors que c'est un calcul grosso-modo de ma part.

En tous cas merci d'avoir pris la peine de me répondre à plusieurs reprises, j'apprécie.

Nom: 
hc
Site: 
http://

j'avais pensé à un avocat, mais je n'opterai pour cette solution qu'en cas de gros conflit, car je peux difficilement me le permettre.

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Si je puis me permettre, vous êtes "judiciairement" morte.

Sans rigoler. Si M. vient avec un avocat, ce qu'il fera à 95% (et encore plus s'il sait que vous n'en aurez pas), vous serez balayée. Même avec toute votre bonne foi.

Croyez en mon expérience. Si petite soit elle

Nom: 
YARA
Site: 
http://

Ne proposez aucun montant : laissez l'adversaire se découvrir. Peut être est il pret à vous donner 180 ou 200 EUR mais si vous lui proposez 150, inutile de vous dire qu'il n'ira pas au dela.

N'oubliez pas également que vous devez partager les frais entre vous : c'est à dire que ce n'est pas à M. de payer l'intégralité des frais de votre enfant.

Quant à vos gros frais fixe : EDF, loyer, vous les auriez de toutes manières. A vous de calculer ce que coûte un enfant en plus de ce que vous auriez du payer sans lui (sincèrement, je ne pense pas que ce soit la mer à boire).

120 EUR, cela veut dire 240 EUR (à répartition égalitaire) par mois pour votre enfant. Cela me paraît honnête pour les moi snormaux. A vous de lui demandez de partager les frais "extra" pour les vacances (camps, séjours linguistiques,...) sur présentation de factures.

Nom: 
tagada
Site: 
http://

L'obligation de contribuer à l'entretien et à l'éducation de l'enfant n'est pas fixée à part égale, mais en fonction des facultés contributives des parents. Le juge va comparer vos situations respectives, notamment les charges, qui doivent donc être justifiées du mieux possible, et trancher.

Effectivement, vous auriez besoin du conseil d'un avocat. Si vous n'avez pas droit à l'aide judiciaire, vous pouvez peut-être essayer de négocier un paiement échelonné.

A défaut faites au moins un tableau des vos revenus et de vos charges, justificatifs à l'appui, complété par les frais imposés par l'enfant (ex. garderie).

Nom: 
hc
Site: 
http://

bonjour,

Je viens de faire le tableau, en essayant d etre le plus objective. Je lui soumettrai et l'on verra ce qu'il en pense (encore une fois, difficile de calculer les montants non fixes).

Je suis dans l'attente d'un retour de l'accueil du JAF, je posterai surement un billet à titre indicatif dans quelques mois si cela peut servir.

Merci encore yara et Tagada pour vos précieux conseils

Nom: 
Tagada
Site: 
http://

Faites deux rubriques, l'une avec les frais fixes, l'autre avec les dépenses exceptionnelles (que vous ne payer qu'une fois l'an, ou qui sont imprévues), justifiées sur la base des dépenses des années précédentes.

Après, vous pouvez diviser par douze et donner une idée au juge de ce que ça coûtera mensuellement, même s'il s'agit en fait d'épargne pour payer une grosse dépense annuelle.

Bonne chance.

Nom: 
audromu
Site: 
http://

Notre fils est en garde alternée depuis qu'il a 1 an, à la demande du papa. cette décision m'a évidemment anéantie puisque mon fils était tout petit, et que nous ne nous entendons pas du tout! depuis j'ai fait une autre requête qui n'a fait que conforter le premier jugement sous prétexte que notre fils n'était pas un enfant dépressif, et que ce mode de garde avait l'air d'être ce qu'il y avait de mieux pour lui. depuis l'année dernière, en CP, mon fils à commencé à m'inquiéter. il avait du mal avec les apprentissages, et a du être suivi par une orthophoniste toute l'année pour l'aider. le Hic, c'est que le papa se désintéressant totalement de ce que peut ressentir notre fils, n'a jamais voulu l'amener à ses séances ni même prendre contact avec elle pour avoir des nouvelles, j'ai également été contactée par le RASED (organisme de l'état pour prendre en charge les enfants en difficulté scolaire. le papa a également été contacté mais n'a jamais pris la peine d'aller aux rdv ... Depuis 5 ans je ne connais pas l'adresse du papa, nous échangeons notre fils sur des parkings de super marché .. bref pas super comme relation, et il ne veut rien avoir a faire avec moi et ne peut jamais parler car il se précipite pour rentré aussitôt dans sa voiture. depuis cette année,il me réclame d'habiter tout le temps chez nous, et ne veut plus aller chez son père. j'ai essayé d'en parler avec le papa qui refuse tout accord et veut continuer la garde alternée malgré qu'il sache que notre fils ne veuille plus continuer comme avant .cette année en CE1 c'est de pire en pire! j'ai une nouvelle fois été contacté par le RASED, et la maîtresse qui l'ont dit le trouver "tristounet". du coup, j'ai pris l'initiative de l'amener voir un psy pour qu'il puisse se libérer un peu. Le papa à dit (devant mon fils) qu'il trouvait ça ridicule et que ces gens là ne servaient à rien..La psy m'a dit que mon fils avait beaucoup de choses sur le coeur et dans la tête et qu'il était tout à fait compréhensible qu'il peine dans ses apprentissages ... cette double vie commence à vraiment lui nuire! et là coup de théâtre, alors que je m'apprête une nouvelle fois à passe devant le JAF, j'ai glisser au papa, lors d'un échange de semaine, que je ne voulais que le bonheur de mon fils et que je ne comprenais pas qu'il soit aussi entêté! il m'a répondu combien de pension j'allai demander cette fois ci !!?? et là j'ai enfin compris que s'il avait demandé la garde alternée pendant toutes ces années, c'était uniquement pour ne pas avoir à me verser de pension ! alors je lui ai dit que si c'était ça j'étais prête à refuser la pension pour que je puisse enfin avoir la garde exclusive de mon fils, et que lui soit enfin heureux! Il doit réfléchir de son côté (je précise que c'est moi qui perçoit tout de même les alloc, donc aucune perte financière de son côté) il doit me tenir au courant.. je me trouve démunie, d'un côté je serai prête à signer ce qu'il veut pour ne pas avoir à revivre des procédures longues et coûteuses, et enfin avoir mon garçon à la maison et heureux ! et d'un autre côté, s'il accepte je crains fort que nous allions encore devoir batailler pour une foutue pension, car je crois que légalement mon fils y a le droit meme si moi je suis sensée la refuser..

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Madame, si je comprends bien , vous en etes à deux procedures ( bientot trois?)pour le meme probleme en moins d'un an ? Si vous voulez avoir gain de cause pour un changement de garde devant un juge, il faut des elements nouveaux et notables qui aillent dans ce sens (et meme si votre ex serait d'accord) .

Vous dites que votre fils va chez l'orthophoniste et le rased depuis qu'il est au CP;chose qui est relativement commune puisque c'est une classe charniere ou on peut detecter certaines choses, qui n'ont absolument rien avoir avec le mode de vie de l'enfant .Et quand au fait de son etat psychologique, c'est difficile de l'imputer à l'un ou à l'autre parent quand on est en garde alternée, surtout si à la base vous avez pris cette decision seule (pour le psy) . Vous dites que Monsieur n'est pas venu à des rendez vous ; l'a t on sollicité en ce sens ? les rdv ont ils été pris alors qu'il avait des obligations professionnelles ? Un fait peut etre interpreté differement et peut etre à double tranchant pour vous ; et si vous enchainez les procedures sans raisons apparentes, vous vous décrédibiliserez ...Tout peut se regler à l'amiable aussi ; vous pouvez proposer à votre ex une periode d'essai sur 6 mois , avec des DVH les plus élargis possible, et cela avec une pension des plus raisonnables mais il est vrai, necessaire pour que cet essai puisse etre validé par un JAF, si cela convient aux deux.( la grille de pension alimentaire vous donnera une idée de la chose) Vous pouvez amener la chose en parlant des economies qu'il fera puisque tout sera à votre charge ( frais de garde,mutuelle,assurance,scolarité, vetement) et vous accordez sur une somme; tout un chacun pourra se faire une idée concrete des droits et obligations de chacun, comment ils sont appliqués, et mesurer l'impact que cela a sur votre fils. Pas de procedure longue et couteuse ; donc gagnant/gagnant ....

Nom: 
AUDROMU
Site: 
http://

Merci d'avoir pris le temps de répondre, mais je crois que vous n'avez pas compris ! Le papa nous a infligé ce type de garde pour ne pas avoir a payer de pension. et me fait du chantage (si je veux récuperer mon fils je dois oublié toute pension venant de sa part) .

Pour ce qui est des RDV (RASED, psy, orthophoniste, école ...) il ne prend meme pas la peine de répondre à leurs messages vocaux ! IL SE FOUT ROYALEMENT DE SON FILS ! Il bosse de nuit et dort le jour. c'est sa compagne qui s'en occupe ...

les élements nouveaux, ils ne sont pas compliqués: mon fils ne veut plus y aller et à l'école et dans sa tête sa ne vas pas DU TOUT ! alors je crois que ce sont des élements qui sont à prendre à compte ! ce mode de garde est vraiment une grosse M**** surtout pour les parents qui ne s'entendent pas et qui ne peuvent pas échanger un mot sans se crier dessus ! donc si jamais il accepte de me rendre mon fils, nous signerons un protocole d'accord à faire valider par le Jaf, mais pour la pension, là ça va petre chose car si Mr se sent obligeé de me verser ne serait-ce qu'un centime , il sera bien capable de rebrousser chemin... imaginez la décéption pour mon garçon !

Nom: 
AUDROMU
Site: 
http://

Et j'oubliais, je suis à 3 procédure en 5 ans ! 1 en 2006, avec 1 appel, et 1 autre en 2009.

Nom: 
nathalie
Site: 
http://

Comme je vous l'ai expliqué, ce ne sont pas des elements nouveaux mais des elements qui peuvent aussi se retourner contre vous ; dire qu'un enfant de 5 ans à la volonté de rester plus chez sa mere pourra etre interpreter par le fait que vous exercez une pression psychologique sur lui ; c'est bien pour ça qu'un enfant si jeune est rarement auditionné par un juge, il peut dire ça chez vous , et le contraire chez son pere ... Vous parlez de la deception de votre fils , ce qui sous entend que vous discutez d'un changement de garde, avec vos opinions subjectives à un enfant de 5 ans !! Une chose bien destabilisante chez un enfant de cet age . Vous dites que le pere vous a infligé ce type de garde ; vous n'avez pas signé d'accord? est ce qu'un juge a tranché en ce sens ?

Il faut vous dire que le changement de garde ne changera rien au fait que vous ne vous entendiez pas; et je pense que la est le vrai probleme pour votre fils; au contraire, les procedures cristallisent le conflit .... Si vous etes sure de votre legitimité demandez une enquete sociale et psychologique ( a vos frais bien sur ...); et s'il ne veut pas payer de pension pensez à l'option du partage des frais courant pour votre fils ;mais le juge regarde l'interet de l'enfant de façon primordial, en faisant en sorte que le parent gardien soit apte à mettre en place une coparentalité équitable; dénigrer l'autre parent est la preuve du contraire ...

Donc bon courage !!

Nom: 
AUDROMU
Site: 
http://

mon fils à 7 ans 1/2 donc il est peut comprendre bcp de choses déjà et oui on en parle car c'est lui qui m'a demandé ce qu'on pouvait faire pour qu'il vienne habiter tout le temps à la maison. et la psy qu'il voit est une experte qui donnera son avis dans la procédure s'il y en a une.

Nom: 
chipoun
Site: 
http://

Bonjour,

j'aimerai avoir un renseignement car à ce jour, Monsieur ne m'a toujours pas versé la pension alimentaire des enfants alors qu'un jugement est passé et assigné par un huissier et doit me la verser le 1er de chaque mois mais il y a toujours du retard. (5 à 10 jours). Que puis-je faire ?

Merci.

Bonjour,

En septembre 1999 le père de ma fille et moi avons divorcé à l'amiable. je n'ai pas demandé de PA car le père me menaçait à propos de notre fille :(  Le juge a fixé la résdence chez moi et lui a accordé un droit de visite 2h tous les 15 jours dans un CMP en présence d'un tiers obligatoirement.

Pour ne pas que ma fille ( qui avait moins d'un an ) n'attende son père pur rien, j'ai accepté que la visite se fasse chez moi en ma présence ou en la pésence de mon père ou autre tiers.

il est venu uen fois de temps en temps, maximum une heure, je lui ai proposé de voir davantage notre fille pour qu'elle ait un lien avec lui, mais il a dit que  lui suffisait...

Quand l s'est mis en ménage avec une femme plus âgée , elle l'a poussé à demandé un droit de visite et d"hébergement ( alors qu'il n'exerçait déjà pas son droit..). Il a effectué une procédure en justice qui a été refusée. il ne s'est aps présenté et n'avait pas d'avcat et j'avais les preuves qu'il n'exerçait pas son droit de visite surveillé. Le droit de visite était surveillé car l était violent, et sortait d'un internement psychiatrique contre avis médical...

Depuis 2000, il n'est pas venu la voir, pas un coup de fl, j'ai essayé quelquefois de le convaincre de ne pas abandonner la petite mais l a dit qu'il ne voulait plus rien à voir à faire avec elle. J'ai laissé tomber....elle a 16 ans, et pour que tout soit clair pour elle, j'ai pris contact avec lui, et méfiante, elle va le rencontrer. Evidemment je ne suis pas en confiance car il commence déjà à essayer de la manipuler contre moi et dans leurs conversations dont elle me parle, il lu parle plus de moi que d'elle     :(   il est maintenant à moitié propriétaire d'un bar, puis-je lui demander au nom de notre fille une PA dont elle aurait bien besoin ? j'ai bien peur que si je lui parle de participer financièrement ne serait-ce que d'un centime, il coupera tout lien avec elle........

En tout cas si j'ai renoncé à la PA por ma fille en 1999, j'avais 23 ans, c'était seulement pour éviter un conflit supplémentaire et parceque j'avas peur de lui. On ne sait pas les pressions qui sont exercées en -dehors du cabinet du juge :(

Bonjour

La fille de mon mari vient d avoir 18 ans
Il ne la voit plus depuis 5 ans et a la demande de la mère elle a demander abandon de l autorité paternel
Chose que mon mari a accepter
Maintenant l enfant ne poursuit plus f étude depuis 5 ans ne travaille pas , pas de stage pas de recherche active rien du tout
La mère nous dit qu' elle accepte de plus recevoir les 150 euros qu' on verse tous les mois
Est ce qu' on a le droit si elle nous fait un courrier d arrêter de payer ?
Merci

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA