Mar
04
Statistiques divorce: inégalité homme-femme

Le service des statistiques du Ministère de la Justice a publié les chiffres sur le divorce de 1996 à 2007 dans infostat justice de janvier 2009 (fichier à télécharger ci-dessous).

Outre les informations générales sur les divorces, qui ont été fort bien relevées sur le blog de Me LO-RE, et avec les précautions nécessaires à toute statistiques, les chiffres donnés en matière de résidence des enfants et de pension alimentaire questionnent.

En effet, bien qu'il soit précisé que certains éléments ne sont basés en fait que sur 30% des cas, on relève une inégalité flagrante tant dans la résidence des enfants que dans l'attribution des pensions alimentaires.

En effet, on voit qu'une énorme majorité des enfants résident chez leur mère, et que lorsque les enfants résident chez le père, majoritairement il ne perçoit pas de pension alimentaire.

Au delà des lourdeurs sociales évidentes, cela fait clairement apparaître (ce qui pour les praticiens n'est pas une surprise) que la résidence alternée est dans près de 10% des cas un véritable enjeu de négociation puisque les consentements mutuels prévoient le double de résidence alternée que les autres divorces.

Quand au problème des pensions, il est juridiquement incompréhensible. En effet légalement chacun des parents doit participer à l'entretien et l'éducation des enfants en fonction de ses facultés contributives. Que certains n'aient aucun moyen est évident et explique possiblement les 16,1% d'absence de contribution lorsque l'enfant réside chez la mère, mais en aucun cas cela ne peut expliquer les 74,7% d'absence de contribution quand l'enfant réside chez le père...

Il y a donc là une aberration et il est nécessaire que les pouvoirs publics attirent l'attention des magistrats afin que la barre soit redressée.

Commentaires

Nom: 
chris
Site: 
http://

Merci pour ce message...

Je ne comprends pas la férocité de certains messages.

Je donne vraiment l'impression de m'appitoyer ???

PascalE, que vous ai-je fait bon sang ?

Certes, mon amour-propre en a pris un coup, je vous le concède !

Certes, j'ai un ego démesuré, c'est vrai, ma femme ne pouvait pas vivre sans moi, je sais qu'elle est malheureuse et malgré tout elle ne revient pas, ça file un coup au moral !

Ma femme préfère être seule en étant triste qu'être avec moi ? Il y a de quoi se poser des questions, vous ne croyez pas ? ça fait un peu mélo mais c'es ainsi. Quand une femme vous dit : "tu es génial, gentil, généreux, intelligent, sensible, un bon mari, un bon père..." et qu'elle vous quitte parce qu'ell n'en peut plus, vous vous remettez en question et vous vous dîtes que ce ne sont pas des défauts que vous avez pour contrebalancer vos qualités, ça doit être des tares !

Et cela ne ferai plaisir à personne...

sauf que je ne connais pas vraiment la raison donc ça ne m'aide pas ! Bref... j'en parlerai avec un autre psy, je prendrai peut-être un homme la prochaine fois ?

Passer en mode action, oui, vous avez raison.

Vous ai-je dit que j'étais cardiaque et que je me sens très faible ?

La fuite est la pire des lâchetés mais c'est la première réaction qui me vient à l'esprit !

Mon fils ?

Quand j'ai prononcé son prénom à mon épouse qui m'a parlé de séparation, ell m'a répondu :

"Il ne doit pas être une prison dorée" !

Vivre avec moi, ça doit donc être la prison. Moi qui suis pour l'émancipation des femmes, moi qui l'ai poussée à travailler, avoir ses propres amis, être fière d'elle-même, ne pas dépendre que de moi, quitte à ce que je le regrette un jour si elle gagne trop d'autonomie ? Je ne pensais pas que l'on pouvait me reprocher ce genre de défaut.

Je vais demander à un avocat si je peux vivre sur une île déserte et que lui s'occupe de tout. Je ne veux pas que l'on me reproche un abandon d'enfant ou de ne pas verser de pension. Je veux que mon avocat plaide en tenant compte de la caractéristique psychologique qui entoure ce drame.

Dans l'intérêt de l'enfant, laissez le père s'effacer puisque la mère et ses parents l'ont effacé et qu'il a craqué psychologiquement.

Dans d'autres circonstances, un autre père se battrait ! Moi je n'en ai pas la force, je ne veux pas me battre.

Que ne comprenez-vous pas là-dedans ???

Nom: 
chris
Site: 
http://

Vous avez une vision très occidentale de la séparation.

On a passé plus de 4 ans en Afrique, on a des amis ici et ces amis que je vois tous les jours et chez qui je vis car je n'aurais pas été capable de penser à me laver si j'avas été seul, ces amis me disent tous les jours et ça résume très bien l'aspect psychologique dont vous ne tenez pas du tout compte ! Pour vous, une femme n'aime plus son mari, elle le quitte, la vie continue, et puis ?

"Chris, ta femme va revenir, non seulement j'en suis sûre mais ele me l'a dit à demi-mots.

Laisse-la batiffoler, laissez-la aller au bout de son truc, ne fais rien, ne dis rien, rentre en France en janvier, essaye de voir ton fils et offre-lui une porte de retour honorable" !

Car elle ne voulait pas te quitter, elle voulait te montrer qu'ele ne voulait plus de cette vie-là. Mais tu t'es vexé, t'en as parlé à 3 personnes qui en ont parlé à 3 personnes, tout le monde est au courant dans sa famille et dans ce pays, elle n'a pas d'autre choix que de rester fière ! On ne la connaissait pas comme ça mais si aujourd'hui vous n'êtes plus ensemble, c'est parce que vous êtes aussi bêtement fiers l'un que l'autre ! Toi on savait, elle on découvre ! Mais tu dois en tenir compte. Laisse-la continuer à te faire du mal, elle teste tes réactions. Elle m'a dit que vivre sans toi était comme être dans un concert de hard Rock, en face d'enceintes assourdissantes avec des gens qui l'entourent et lui crient pour lui donner des conseils qu'elle ne comprend pas ! Ta femme est perdue, elle a besoin de toi ! Mais elle a besoin d'un homme fort et toi tu as complètement dérapé car elle était tout pour toi car tu n'as aucune autre famille qu'elle ! Mais cela fait partie des reproches qu'elle te fait. Elle est tout pour toi, tu es fragile derrière ta carapace de beau mec très macho et elle a des épaules trop fragiles pour supporter cette pression. Elle devait y penser depuis un moment mais elle avait peur de ta réaction. Les circonstances font qu'elle a osé et ce auquele elle s'attendait est arrivé, tu as SOMBRÉ ! Maintenant elle t'observe et tu dois lui montrer que tu te remets à flot pour qu'elle revienne. Tu n'y arrives pas, tu souffres trop. Du coup elle souffre aussi car elle n'est plus rien sans toi. Et votre fils souffre aussi. Est-ce de sa faute ? De la tienne ? De celle de ses parents ? De la malchance ? Ce qui est fait est fait. J'espère que vous relèverez la tête et quand elle reviendra vers toi, que tu sauras lui ouvrir ton coeur et la pardonner car c'est ce que je crains le plus" !

Nom: 
Information
Site: 
http://

Vous souffrez c'est un fait. Agissez pour vous calmer et redevenir raisonnable, vous pouvez consulter par exemple.

Mais pour aider votre fils que vous aimez plus que tout, il serait sain que vous cherchiez un arrangement entre adultes ou du moins entre mère et père et que vous ne traitiez pas la mère de votre fils de "pourriture" devant lui.

En essayant de prouver ou de pousser votre fils à choisir, vous marchez sur son équilibre et peut-être même son avenir.

Si votre ex n'est pas raisonnable, votre fils s'en rendra lui-même compte et vous remerciera de l'avoir préservé de vos différends.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Mon mari disait qu'il était dans une prison dorée alors que c'est lui qui rammenait le salaire (très très confortable) à la fin du mois et madame ne travaillait pas.

Elle est partie qd même

Les amis de mon mari lui ont aussi dit qu'elle reviendrait qu'il fallait attendre (il est des antilles, un peu l'afrique non?). Et ben à force d'attendre, il m'a trouvée et elle ... elle a voulu dès lors revenir!!!

Quant au divorce à l'occidentale, il va falloir vous y faire, c'est comme ça que vous allez divorcer!!!

Quant au soit-disant propos de votre femme, elle vous tiens certainement ces propos pour ne pas subir vote courroux (c'est plus facile à gérer - au début - et pour vous c'est une bombe à retardement)

En ce qui me concerne, je ne suis pas très psychologue, je pense vous avoir aider sur le plan juridique, je vous laisse vous remettre sur pied.

Nom: 
chris
Site: 
http://

oui j'essayerai d'être plus intelligent et ne pas rendre le mal par le mal

Je vais cependant attendre de voir ce qu'elle va faire dans les prochaines semaines

Je n'ai pas vu mon fils depui juin, il me manque terriblement mais je sais apr expérience qu'il va m'oublier si ce n'est déjà fait

Il 'a fallu des mois pour accepter ce faux-divorce, c'est enfin fait!

ça n'a pas été facilen ma vie en afrique ne m'a pas aidé car maintenant que je me dis qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, nos amis Africains me jugent en me disant que j'ai tort, que je dois me battre pour la reconquérir, qu'on ne divorce pas quand on s'est mariés devant Dieu et plus encore quand on a un enfant et d'autant plus qu'on s'aimait à la folie !

Je leur explique que le mode de vie occidental est différent, qu'elle ne devait pas être si heureuse, que je ne sais pas pourquoi elle divorce mais qu'elle doit avoir une bonne raison, en tout cas une raison plus importante que le bonheur de notre fils dont elle se fout et une raison bien plus importante que dieu qu'elle emmerde ! Et elle a peut-être raison, on ne vit ni pour nos enfants, ni pour Dieu !

Mais que dois-je faire juridiquement parlant ? Je n'ai pas la force et l'envie d'attaquer mon épouse qui ne me parle même plus de divorce.

Je n'ai pas la frce et l'envie de m'effondre en larmes devant mon fils.

Je tombe par terre et je sanglote chaque fois que j'entends la voix d'un petit garçon qui dit "papa".

Cela vous dépasse sûrement...

Et je ne vois pas comment un psy va me faire oublier que j'étais un père exceptionnel.

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

père pas si exceptionnel que cela puisque vous l'abandonnez à la première épreuve ...

Nom: 
chris
Site: 
http://

Faux exceptionnel ?

Ex exceptionnel ?

Je ne saurais dire...

Mais je n'ai aps abandonné mon fils ! On me l'a enlevé et je ne me bats pas, c'est dfférent !

Comme dans le film "Nowhere boy" sur l'enfance de John Lennon. Sa mère ne l'abandonne pas, les parents s'engueulent et demandent au fils de choisir. Il dit "papa" et la mère s'en va.

Peut-on reprocher à un parent de ne pas se battre ?

On n'en a pas toujours la force!

Mais ma faiblesse de 2011 n'est eut-être que passagère ?

En 2012 ou plus tard, je ferai tout pour retoruver mon fils !

Mais là, je crois que je n'arrive pas à me faire comprendre, je ne peux même pas croiser le regard de ma chère et tendre épouse !

Elle a été fétichée, envoutée ou que sais-je? Je me protège, je préserve ma santé.

Elle a essayer de me faire mourir mais dans l'intérêt de mon fils, je lutte pour demeurer en vie, voilà tout !

Nom: 
philippe p
Site: 
http://

la solution ? la garde principale pour le pere alors ! plus de probleme de demenagement de l'enfant.

Nom: 
Sidonie
Site: 
http://

Je n'ai pas lu les commentaires précédents. Je réagi juste sur ce post voué à l'égalité homme/femme.

La place de la femme dans le monde du travail

Son temps effectif de travail (car souvent condamnée au temps partiel)

Le temps passé à la machine à café ou aux pots entre collègues pour réseauter ou bien pour chercher les enfants à l'école.

La répartition des salaires homme/femme

La représentativité des femmes aux postes de direction.

La représentation des femmes aux conseils d'administration.

La représentativité des femmes dans le monde politique... et bien d'autres.

Qui s'occupe effectivement des enfants à la maison chez le père.

A 80% le père ou à 80% un tiers de confiance ?

Je ne suis nullement féministe, ni retro et j'adore les papa, mais quitte à changer quelquechose... il faut aussi envisager toutes les stat' et toutes les composantes qui "coincent" pour changer tout.

Nom: 
Sidonie
Site: 
http://

Pour croiser les statistiques paritaires,

En voici qui observent les inégalités hommes/femmes, dans des couples séparés ou non...

http://www.inegalites.fr/spip.php?article1400

Il y a des femmes qui perdent leur niveau de vie à cause de l'arrivée des enfants et qui pâtissent du manque de structures d'accueil dédiés aux tous petits (les puéricultrices sont généralement des femmes d'ailleurs....).

Ce qui fait que de facto elles sont généralement dédiees aux soins des enfants. Je ne dis pas que c'est juste ou injuste... Mais les hommes s'en plaignent ils avant la séparation ? Non, les hommes préfèrent travailler plus pour gagner plus... Je me trompe ou je rêve, là ?

Nom: 
Père avec garde alternée

Si vous truvez qu'il ne faut pas de garde altenée et que les enfants ne doivent pas déménager,pourquoi ne pas le laisser vivre avec son père?Et quel discours lui as-tu tenu à cet enfant pendant la période sans garde alternée?...Il faudrait appeler à une loi qui intimerait l'ordre à chaque JAF,de désigner le père comme étant celui qui a la garde des enfants dans la moitié des dossiers?Il faudrait pour cela que les surpuissants lobbys ''féministes'',essentiellement d'obédience radicale anti-hommes en occident,qui ne veulent surtout pas l'égalité,le veuillent...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA