Oct
14
Transmission des documents au client

Dans un commentaire une des lectrices de ce blog dit que jamais son Avocat n'aurait dû lui envoyer telles quelles les conclusions adverses car cela l'a plongée dans un état de déprime dont il lui a été difficile de sortir.

Cela pose la question de la relation entre l'Avocat et son client ainsi que celle de sa nécessaire et obligatoire information.

Lorsque l'Avocat reçoit les conclusions et les pièces de la partie adverse, il doit en prendre connaissance et en informer son client.

Pour ce faire c'est légitimement qui lui adresse une copie de ces conclusions et ainsi que la liste des pièces qui lui ont été communiquées et une copie de celles qui sont le plus évidentes et lui envoie sur demande copie des autres pièces.

L'avocat n'est que le mandataire de son client, il n'a aucun droit de lui cacher quoi que ce soit de sa procédure. Le client est la personne concernée par cette procédure et les conclusions adverses de même que les pièces lui appartiennent de droit.

Il serait fautif de la part de l'Avocat de les lui cacher ou de ne pas les lui adresser.

La question de la protection psychologique du client par son Avocat est difficile car si l'Avocat est un soutien juridique et parfois humain ça n'est toutefois ni son rôle ni ses compétences et il a au contraire un besoin impératif du regard de son client sur les écritures adverses.

En effet, qui mieux que le client sait exactement ce qu'il ressent et ce qui c'est passé dans sa vie quotidienne et peut donc commenter les conclusions adverses pour donner à l'Avocat les éléments de nature à lui permettre de rédiger sa réponse.

En outre, il y a pour l'Avocat une vraie difficulté à se positionner en parent protecteur.

Cette réaction de la commentatrice sur ce blog pose donc au final la question de la place de l'Avocat dans la relation au client.

Il est vrai que certain de nos clients souhaiteraient se décharger en totalité de leur problématique sur nous et si possible ne plus en entendre parler si ce n'est pour avoir un résultat favorable et rapide.

Tel n'est pas le fonctionnement normal de la relation Avocat – client telle qu'elle s'est définie au fur et à mesure des années par la pratique, la jurisprudence et l'évolution sociale.

L'Avocat est avant tout un mandataire de son client, un technicien de la chose judiciaire et juridique. Il est Conseil, rédacteur mais c'est fort heureux, le client qui est donneur d'ordre.

Même s'il est vrai qu'en droit de la famille la relation humaine et le soutien sont importants, ils ne sauraient en aucun cas supplanter les obligations liées à la relation de mandataire à mandant.

Plus simplement, il n'est pas question pour un Avocat de décider à la place de son client de l'issue d'une procédure, des demandes à formuler ou des accords à envisager ce d'autant qu'il s'agit d'une chose fondamentalement intime le rapport au couple et à la famille.

Même s'il est souvent extrêmement difficile psychologiquement d'assumer ce que l'autre écrit, ce qu'il transmet comme document il n'en demeure pas moins que c'est lui et non son Avocat qui en est le responsable et qu'il est impératif que chacun soit conscient de ce que fait l'autre.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
dora
Site: 
http://@orange.fr

... Que des psychoslogues puissent recevoir, en consultation, certains futurs divorcés en souffrance, pendant une partie de la durée du divorce, sur les conseils de l'avocat. Celui-ci disposerait d'une liste de médecins en accords avec cette démarche.

Bon, les psychos sont sur-bookés...C'est un fait, mais combien de divorcés en dépression finissent, en fin de compte, par consulter ?

Ce serait bénéfique aussi pour les enfants puisqu'on peux esperer qu'une psychothérapie est censée apaiser les tensions en aidant à la compréhension des origines et sens des noeuds conflictuaux.

On devrait en parler plus souvent!

Nom: 
garance
Site: 
http://

Maître Bogucki,

que l'avocat soit mandataire de son client ne l'empêche pas d'être humain , et qu'on soit avocat ou auxiliaire de vie ,on a beau avoir toutes les garanties d'un cadre déontologique ou d'un profil de poste bien déterminé,on n'échappe pas pour autant à une règle universelle :

on fait de bonnes ou de mauvaises rencontres,et ça , c'est pas dans les textes que ça se voit ,ni dans les codes de déontologie,ça se voit au mieux tout de suite , au moins pire à l'usage et au pire à l'usure.

J'ai le souvenir d'avoir vue mon avocate se rendre vers l'accueil de son cabinet en précédent une famille de parents et enfants très démunis , gouaillant dans le couloir ,portants des vêtements sales et les cheveux gras ,ils n'avaient pas sitôt quitté les lieux qu'elle invectivait haut et fort ses secrétaires d'ouvrir les fenêtres de son bureau en disant :"ça pue!".

Peut-être en effet que l'avocat est un technicien de la chose...mais les gens ne sont pas des choses!

je vous remercie , en tout cas , d'avoir rebondi sur mes commentaires en ouvrant ce débat.

Nom: 
garance
Site: 
http://

les avocats (comme n'importe quelle personne sensée) orientent vers les psy les gens qui ont manifestement des troubles mentaux ,pour ce qui est d'y envoyer les divorcés en souffrance , c'est différent ! ,ils n'ont pas besoin de l'avis de l'avocat à ce sujet , de toute façon , une psychothérapie réussie ne peut se faire qu'avec , à la base , un patient en demande de soin pour lui-même.J'insiste , le patient doit avoir une demande qui lui soit propre ,sinon ça ne marche pas.

Et les psys n'aiment en général pas que des avocats leur

envoient des clients car la plupart du temps , ce n'est pas pour des soins qu'on les y envoie mais pour l'obtention de certificats à produire en procédure.

@garance je ne partage pas votre vision. je considère que le divorce est un moment nécessairement extremement difficile pour toute personne. je vois régulièrement à quel point les gens souffrent, et je ne suis certainement pas la personne la plus qualifiée pour les aider à passer outre ce moment de leur vie.

très fréquemment, je conseille à ces personnes en souffrance de se faire aider par un psy qui pourra les écouter et les aider. Ils sont libres mais souvent autour d'eux c'est la vengeance qui crie, rien d'autre.

conseiller n'est pas obliger, informer est un devoir.

Nom: 
garance
Site: 
http://

mais ce n'est pas comme ça partout, hélas.

En voyant la souffrance , en la reconnaissant comme étant bien présente , vous ouvrez la personne à la reconnaître pour elle-même et à l'amener à consulter: c'est l'empathie .

Je crois que si vos collégues , en général , avaient plus d'empathie pour leurs clients (ce qui ne necessite pas d'avoir une formation psy mais seulement de l'humanité) ils éviteraient de faire monter la mayonnaise dans les divorces conflictuels et je pense que dans la complexité de ce qui a amené à repenser le droit français des divorces , et pourquoi pas ,le réglement de certains d'entre eux chez un Notaire , le manque d'empathie de beaucoup d'avocats a sa part de responsabilité.

Nom: 
Cara
Site: 
http://

Bonjour

Je pense que les divorces conflictuèlles sont déjà difficile pour les avocats - et il ne faut pas les confondre avec un psy - ce n'est pas leur rôle - et il's n'ont pas le temps. Le temps est de l'argent pour un avocat qui ne peut personellement épauler tous ses clients.

Quel est le vengeance chez le Notaire?

Et quels conseils pour se proteger à l'avance ?

Mon futur ex mari as le profile d'un pevers narcisisste

qui m'as fait harceler à travers des tièrces personnes

depuis plusieurs années - comment peut les arrangements fait devant un Juge vous proteger de la phase de

liquidation - un expertise financière peut-être fait devant le Juge ou devant le notaire ? Est-il trop tard pour un expertise lorsque on arrive chez le notaire ? Merci de me faire savoir. Déjà je crains le pire - futur ex mari très manipulateur et vengeur.

Nom: 
Bibichou
Site: 
http://

Bonjour maître,

Je ne sais si mon cas est commun, mais je suis en instance de divorce , de même que ma compagne. Jusque là rien d'extraordinaire. La question est que mon ex transmet des informations prises sur mon ordinateur (elle m'a mis dehors de chez moi) à l'ex de ma compagne. L' avocat de celui-ci utilise donc des documents plus ou moins éronnés pour un divorce qui n'est pas le mien! Je me sens comme dans une double peine. Je paie les conséquences à la fois sur mon divorce et celui de ma compagne. Celle ci a été déboutée de la conciliation et de l'appel, elle n'a pas eu lde pension alimentaire dans la mesure ou il a été admis que c'est à moi à subvenir à ses besoins.

Mon divorce est jugé à Lyon et là on ne veut pas connaitre ma compagne qui doit prendre la moitié des charges (mais elle a le RMI et ne peut pas assurer ceci) alors que son jugement est à Béthune et là le juge n'a pas accordé de pension alimentaire sous pretexe que je perçois une retraite. Donc à Lyon je paie une pension alimentaire à mon ex de 1000 € et à Béthune, ma compagne n'a rien parce que je suis sensé l'entretenir.

Est ce la procédure de mélanger deux divorces?

Est ce que je peux demander le retrait de mes documents transmis par mon ex sur un divorce qui n'est pas le mien?

Si quelqu'un a eu des expériences similaires?...

Merci du partage d'expérience

Nom: 
YARA972
Site: 
http://

Rare sont les cas où ils ne le sont pas. Ou peut-être est-ce les seuls dont on parle.

Mais il est évident que l'avocat n'est pas un psy. Il peut y mettre les formes mais il doit transmettre tous les documents à son client : imaginez que l'avocat ne voit pas un élément positif pour le dossier de son client et que son client le découvre : le client est plus au courant de son contexte (familiale, professionnel, ...) que l'avocat. S'il ne l'avait pas transmis, la défense du dossier aurait pu en être perturbé.

Et puis demander à son avocat de ne pas lui transmettre des pièces de la partie adverse, c'est comme demander à son banquier de ne pas lui envoyer ses relevés de comptes quand on est à découvert, ou demander aux impôts de ne pas nous envoyer la douloureuse en septembre.

Le divorce conflictuel est une guerre, avec son lot d'hypocrisie, de mensonge, de coups bas,... il faut se le dire dès le début. Les dicorces conflictuels sont assez nombreux pour que chacun ou presque en ai entendu parlé d'un.

Le cient à besoin d'avoir confiance en son avocat. L'avocat doit bien sûr transmettre TOUTES les pièces de la parties adverses.

telle est mon opinion

Nom: 
el pigeon
Site: 
http://

Vous avez raison Maitre. L'avocat ne doit surtout pas se prendre pour ce qu'il n'est pas :

le cleint lui même

le papa ou la maman du client

un psy ....

Il se doit de transmettre les piéces, les écritures, D'ailleurs entre nous je vois beaucoup plus de gens frustré , n'ayant rien compris à la procédure que de gens traumatisés par ce qu'ils on pu lire dans les écritures adverses.

Le divorce n'est jamais agréable au mieux il est rapide et ennuyeux et il serait préférable de simplifier vraiment la procédure plutot que de demander aux avocats de jouer les nounous ou de filter l'information. Je le répéte il y a déja plutot un coté "boite noire" pour les divorcants qui font que le sentiment d'injustice st trés rapandu.

Nom: 
marc
Site: 
http://

jusqu'au prononcé du div orce (débouté) mon avocat ne m'a jamais adressé les conclusions de la partie adverse, et a toujours prétendu qu'elle n'en avait pas déposé.

Sur le jugement prononcé le 20 novemebre, et qui s'est terminée de façon lamentable, j'aprends que la partie adverse a déposé ses conclusions le 14 octobre. La cloture des instructions était certes terminée depuis le 18 septembre. Mais l'avocat prétends qu'il n'a jamais reçu d'ordonnce de rabat de cloture et que par conséquent il ne connaissait pas les conclusions adverses.

est-ce bien normel, tout cela

merci Maître

Nom: 
Grandnaif
Site: 
http://

Heureusement que les conclusions sont communiquées à la partie adverse !

Si la personne qui valide les conclusions de son avocat pouvait être sur que ces écrits ne soient pas lu par son futur ex-époux (ou meme par les enfants majeurs), elle s'autoriserait probablement encore plus de transformation de la réalité !

Lors de l'audience de conciliation en mars, j'ai eu l'occasion de lire dans les conclusions de ma future-ex des faits réels, beaucoup de faits 'transformés', et quelques faits totalement faux.

Double vie infidèle, abandon de famille, instabilité, revenus élevés pour moi minables pour elle, sacrifice de sa carrière, maladie...La plupart de ses charges financières avait été multipliées par 2 à 10...

Quand j'ai eu l'occasion de lui en dire quelques mots, la seule réponse a été :

"Ce n'est pas moi c'est mon avocat qui a écrit çà "

Je lui ai rappelé que je disposerai des conclusions des futures audiences également, et qu' elle devra assumer ces allégations et ses demandes financières devant toutes les personnes (et en particulier nos enfants devenus grands) qui prendront connaissance de ces écrits par la suite.

Moi je prends prend de pouvoir rester fier devant tous de ce que mon avocat écrit en mon nom !

...Heureusement que l'on a accès à ces écrits...

Imaginez ce que deviendraient les contentieux, si chacun pouvait écrire n'importe quoi sans jamais avoir à assumer d'être un menteur ou un manipulateur...

Nom: 
Grandnaif
Site: 
http://

je prends également soin de relire mes post comme les conclusions de mon avocat !

Désolé pour la coquille qui me donne l'occasion de persister :

Moi je prends soin de pouvoir rester fier devant tous de ce que mon avocat écrit en mon nom !

...même si ce n'est pas toujours très payant à moyen terme, je me console en pensant que c'est à long terme que mes enfants jugeront mon intégrité actuelle.

Je conseille bien à la mère de mes enfants de faire de même...sans effet pour l'instant. Et secrètement je la plains, car elle risque de perdre des choses bien plus précieuses que l'argent qu'elle pourrait obtenir par toutes ces manipulations.

Nom: 
el pigeon
Site: 
http://

si j'ose dire car ce que vous écrivez je l'ai exactement sous la plume ( ou le clavier ) d'un ami "Elle devra assumer ses allégations et ses prétentions" aprés aussi un amusant "C'est pas elle c'est l'avocat communiqué par sa soeur" .

Si seulement un homme qui va ête contronté au divorce prenait le temps de lire, réellement lire tous les billets et tous les post de ce site sans aucun a priori au départ sa religion serait faite .

Nom: 
alexia
Site: 
http://

je suis divorcée , toutes les diarrhées écrivassières des conclusions de mon ex ont été à la poubelle en fines chiquettes 3 mois après.

Il a , j'en suis certaine , précieusement gardées les miennes, et organise sa vie sans voir notre fils , sans prendre de ses nouvelles et en ne donnant comme seul signe de son existence la pension alimentaire .

Le connaissant , je ne serai pas étonnée de le voir réapparaître quand notre enfant sera en pleine adolescence pour brandir mes conclusions et toutes les preuves amassées pendant ses années de silence pour contrer ce que je disais de lui dans mes conclusions.

Il l'a dit "je te reverrais quand tu seras grand".

Mais il ne lui a pas dit que ce ne serait que pour tenter à nouveau de lui injecter la haine de moi.

Moi , je sais que c'est pour ça qu'il le reverra et je sais qu'il lui donnera à lire mes conclusions.

Qu'il les lise ,j'ai toujours mis des mots sur ce qui se passe à mon enfant , les vrais mots , ceux qui parlent du respect que j'ai de l'amour qu'il garde pour son père ,ceux qui parlent de mon impossibilité à réussir à renouer avec lui ,ceux que je dis tous les jours pour le voir un jour , moi aussi devenir "grand", peu m'importe que son père lui donne à lire des mots ...les miens sont bien plus forts , ils l'aident à devenir grand , un grand garçon saura quoi faire devant son père quand il lui montrera les "conclusions",C'est ridicule et dégueulasse de garder ces machins là pour les faire lire aux enfants quand ils deviendront grands , ils n'ont pas besoin de piqûre de rappel ;le divorce des parents quand il se passe très mal est un vaccin définitif pour eux , après , tout ce qui peut se jouer des années après n'est que pantomine ,c'est répugnant de faire ça.

Nom: 
el pigeon
Site: 
http://

les conclusions sont rédigées par l'avocat mais elles sont approuvées par le client. Qu' il ne soit pas souhaitable ( euphémisme ) de les communiquer à des enfants ou des jeunes c'est évident .

Mais d'un autre coté si les conclusions sont honnêtes ou peut bien être le problème une fois que tout le monde est adulte ?

Vous dites " dégueulasse de garder ces machins la " mais est ce que le problème ne vient pas parfois du fait que il ne faudrait pas les rédiger ainsi?

On ne peut pas tenter de mener un procédure punitive et agressive et espérer qu'il n 'y aura pas de cicatrices. Vous dites en substance qu'il ne faut pas les raviver ou les infliger à ses enfants on ne peut que vous approuver mais certains n'ont tout simplement pas la force ou la possibilité de surmonter les coups qu'ils ont recu.

Je pense surtout qu'un bon avocat en droit de la famille mesure de lui même, mieux que son client, jusqu'ou il ne faut pas aller trop loin pour ne pas aller dans l'irréversible , les mauvais incitent ou autorisent des démarches tactiques a coup d'argument outranciers, parfois mensongers voire des procédures pénales tactiques.

Je persiste à penser que tous sont responsables de ce que rédige leur avocat et doivent l'assumer.

Mais je suis bien d'accord avec vous on touche la au coeur du divorce, la dimension de l'"histoire" du mythe familial Irene Thery a trés bien écrit sur la question. Les conclusions en sont trop souvent la version "libelle et calomnie" de ces "histoires".

On aurait pu réver que la décision du législateur de séparer le débat sur la faute des conséquences financières du divorce élimine ce genre de chose , mais c'est maintenant dans le rapport aux enfants et aux conséquences que les décisions de résidence entrainent que se déplace cette tendance à peindre l'autre sous le jour le plus noir.

Je n'ai pas de solution miracle , je souhaiterais juste que chacun puisse lire et faire lire ses conclusions parceque elle restent décentes et réflétent une part de vérité à défaut de "la" vérité .

des lors avancer avec lui lui faire dépasser ses positions pour lui permettre de trouver ses intérêts et besoins mutuels est une chose mais le ressenti la souffrance l'humiliation, le quotidien, les injures, les propos diffamants, c'est parfois horrible mais cela doit aussi être su pour avancer.

Nom: 
Grannaif
Site: 
http://

@Alexia :

Vous considérez qu'exposer les conclusions de votre avocat est une démarche "répugnante"...

...qu'avez-vous donc laissez écrire dans ces conclusions ?

Je garde effectivement les écrits de ma future-ex (et donc ceux de son mandataire !)...

Mais je garde aussi dans le même dossier mes écrits et ceux de mon mandataire !

Et, encore une fois, je reste fier de ce que je dis, de ce que je propose...

Et si j'étais amené dans quelques années à devoir montrer ce dossier à mes enfants devenus adultes pour leur expliquer pouquoi je n'ai pas pu les avoir autant que leur mère, pourquoi je n'ai pas pu leur payer de vacances, pourquoi leur mère peut leur offrir un train de vie bien supérieur à celui que je leur offre en travaillant beaucoup moins, pourquoi il persiste une animosité évidente entre leur deux parents...

....je leur montrerai tous les écrits, les miens compris !

je suis d'accord avec vous pour une chose : ce serait mieux d'être dans une situation sereine où on ne se sente pas le besoin de faire celà...

Mais on ne peut pas faire une guerre avec des armes non conventionnelles...et après l'armistice vivre au pays des bisounours où tout le monde il est gentil et faire croire aux enfants que tout s'est passé pour le mieux.

Il faut toujours assumer ses erreurs.

"Etre homme c'est précisément être responsable"

A de St Ex

Nom: 
alexia
Site: 
http://

vous croyez que c'est sain peut-être de conserver ses conclusions dans le seul but de les faire lire à ses enfants quand ils seront grands?

Mon ex se prend pour un super héros aux supers pouvoirs , il croit même avoir celui d'arrêter le temps!

il a cessé brutalement d'honorer les droits de visite et d'hébergement TRES ELARGIS qu'il avait pour notre fils au moment même du rendu de la procédure finale du divorce , il demandait la résidence et ne l'a pas eu , il ne l'a jamais eu et n'a eu de cesse de la demander en 6 ans de procédures de tout poil...j'y ai laissé une fortune , que je n'avais pas puisque j'ai payé à crédit , pour me défendre et protéger mon enfant du dénigrement systématique qu'il lui faisait subir à mon sujet , je me suis battue à m'en rendre malade , j'en ai encore les larmes qui montent ,il m'a fait passer pour unefolle partout y compris à l'école du petit ,il l'a traîné chez une psychiatre sans m'en avertir puis nommait celle-ci dans ses fameuses "conclusions"pour étayer ses thèses sur ma soit-disante folie ,il s'en est pris à tous les membres de ma famille ,allant jusqu'à se faire passer pour le père de mon plus jeune frère et téléphoner à son bahut pour avertir qu'il avait des problèmes de délinquance ,il s'est auto-envoyé des lettres de corbeau pour alimenter une plainte pénale de harcellement , puis il a porté plainte contre moi pour vol avec effraction ,il a omis de payer la pension ,truandé des pièces au juge d'application des peines pour m'interdire de faire une saisie,et j'ai été condamnée à lui payer des dommages et intérets ,il n'a pas payé le crédit commun de l'achat de la maison pendant un an ,il présentait aux éducateurs de l'IOE des attestations qui n'apparaissaient nul part dans les procédures et les bernait avec ça au point qu'ils les citaient comme pièce crédible devant le juge pour enfants ,il a monté un dossier de syndrôme d'aliénation parentale de toute pièce à l'arrivée d'un nouveau JAF au tribunal ,il a cherché par tous les moyens à médiatiser la situation auprès de la presse , écrit à Rachida Dati ,et maintenant ,il refuse de se manifester pour la séparation des biens et me tient pour responsable de l'échec du couple (avec enfants) qu'il avait fondé avec la femme qu'il a connue après moi.

Je ne parle jamais en mal de lui à notre fils , car , vous pouvez avoir du mal à le croire , c'est déchirant pour lui de ne plus voir son père , il l'aime et quand il le voyait il s'en occupait avec soin , mais il lui pourrissait la tête sur sa haine de moi.

Je n'ai pas demandé à ce que ses DVH soient révisés , mon fils attend de le revoir , il ne lui a donné qu'une seule explication à son abandon "je te reverrais quand tu seras grand, ça va calmer le jeu".

MAIS QUEL JEU BON SANG!!!!!!

je ne joue pas ,je veux seulement qu'il cesse de me considérer comme une sous-merde et qu'il me donne auprès de notre fils une place de mère.

Mais ça je ne l'aurai jamais , car c'est un homme si suffisant qu'il est convaincu qu'il n'a besoin de personne ,cette conviction est si forte qu'il délire sur l'auto-engendrement , je ne suis pas la mère de son enfant , je suis un moyen à faire naître le prolongement de lui-même.

Ce jour là , c'est certain:

J'AURAI MIEUX FAIT DE ME CASSER UNE JAMBE!

Nom: 
Grannaif
Site: 
http://

@Alexia :

Vous présenteriez ce scénario à un producteur, il vous renverrait votre manuscrit avec la mention "pas crédible".

Mais il est vrai que parfois là réalité dépasse largement la fiction ; certains disent même que la différence entre la fiction et la réalité est que le premier se doit être crédible !

Bref, il faut prendre du recul pour analyser la situation.

Je ne comprends pas bien pourquoi vous ne demandez pas une révision de la DVH ; il y a quelque chose d'incohérent à dire dans un même propos "c'est un monstre" et "je suis gentille en ne demandant pas la modification de la DVH...

- soit ce que vous dites sur lui est la stricte réalité (super pouvoirs, auto-engendrement, fausses attestations de professionnels, lettres au ministre, médiatisation, constitution de toute pièce d'un dossier de SAP pour le JAF, lettre de corbeau, volonté de faire de vous une "sous-m....,...) et dans ce cas il convient probablement de demander une modification de la DVH (sur la totalité des exactions que vous décrivez, il y en a bien une qui est démontrable !)

- soit vous vous faites un film consciemment ou inconsciemment, et le conseil serait alors plutot de tourner la page et profiter du reste de votre vie (on en a qu'une !)

Nom: 
Grannaif
Site: 
http://

C'est incroyable cette impression que l'on perçoit à la lecture de la plupart des posts de ce blog (à l'exception des commentaires des juristes qui restent plus modérés, c'est rassurant...)

Moi je suis le gentil ; Mon ex (ou future-ex) c'est le méchant !

Et on retrouve rarement de modulation de ce schéma manichéen.

Toujours :

Moi j'ai fait tout ce que je devais faire, j'ai été un conjoint exemplaire, je me suis sacrifié pour l'autre, je suis parfait(e) pour mes enfants, je suis fragile mais courageux(se), j'endure avec abnégation les difficultés pour le bonheur de ma famille

....et...

Lui/Elle c'est un monstre : violence, infidélité, perversité, débauche, vol, mensonge, harcellement, désintéret pour ses enfants voire maltraitance...

Comment peut-on être aussi catégorique sur la totale méchanceté de l'autre alors que quelques années plus tôt on avait du mal à lui trouver des défauts à l'époque de la rencontre... Manque-t-on d'intelligence ou de recul pour ne pas s'appercevoir qu'une telle vision est forcément une construction de notre haine ?

cette vision n'est-elle pas parfois encouragée par l'entourage, les conseils... ?

Le divorce est vraiment une guerre ! on y retrouve toutes les méthodes de manipulations de ces époques de guerre : l'ennemi est le méchant, il n'a que des défauts, nous ne sommmes pas sûr qu'il soit même humain... Quand on regarde aujourd'hui les films français de propagande lors de la première guerre mondiale, on voit et entend que l'ennemi mange comme un porc, bat sa femme et maltraite ses enfants, qu'il est dénué de vrais sentiments humains.... Quelques dizaines d'années plus tard, on a honte pour notre humanité de pouvoir sortir des accusions si haineuse...et si fausses.

Comme je le disais dans un autre post, prenons garde de ne pas dire, écrire des allégations dont nous pourrions collectivement avoir trop honte dans quelques années.

Accusez votre ex, votre futur-ex de tout ce que vous voulez...

Alléguez des besoins, des difficultés financières...

Demandez (et obtenez peut-être, la justice se basant parfois sur vos mensonges pour apporter sa réponse) autant qu'il vous plaira...

...mais n'oubliez pas qu'il viendra focément un jour où tout celà pourrait apporter à vous et vos proches, une honte que vous n'avez pas souhaité.

Nom: 
alexia
Site: 
http://

grandnaif est un pseudo bien choisi!

1)je ne me fais pas un film

2)je ne demande pas de modif du DVH

pour une seule raison , c'est que même si tout ce que je dis est vrai ,personne n'y croit , et , je l'ai bien assez expérimenté depuis 7 années ,encore moins les juges!

je suis allée en procédure post-divorce demander à ce que mon ex s'explique sur l'arrêt soudain de ses prises de DVH , et demander à ce qu'il y ait une mise en place de "délai de prévenance" pour qu'il ne se pointe pas d'un seul coup sans prévenir , de la même manière qu'il a cessé d'honorer ses DVH,et bien croyez-moi si vous voulez ,(j'ai l'habitude des ceptiques, ce que je vis depuis des années dépasse l'entendement), le juge m'a menacée de placer mon fils si je ne stoppai pas d'harceler mon ex de procédures!, et , il faut dire , il présente tellement bien avec ses airs de coker neurasténique quand il s'explique ainsi:

"c'est pour calmer le jeu que j'ai décidé de ne plus prendre mon fils en DVH"

Et il est facile de faire l'andouille , les juges défilent et ne se ressemblent pas , les dossiers sont à peine lus,il n'y a aucune jonction de procédures civiles pour chercher à trouver une trame à ce qui se passe ...

il n'a pas fait faire de fausses attestations à des professionnels , il leur en a présenté pendant l'IOE et elles ont été citées pendant l'audience , il fait tellement fort qu'il parvient même à faire parler la professionnelle en question dans le rapport de l'IOE avec les termes mot pour mot de pétition d'SOS papa, c'est un Monsieur très bien , un excellent professionnel occupant des fonctions très respectables , une sorte de notable ,une figure de la petite ville que j'habite ,et il est militant des droits de l'homme , voyons , une personne pareille c'est intouchable! voilà pourquoi je ne demande pas de modification des DVH! en plus il est toujours assez malin pour ne jamais se faire coincer , charismatique à souhait !....mais il a trois enfants et n'en voit pas un seul...ses echecs de vie de couples s'aditionnent ...et ses pensions alimentaires aussi.

Nom: 
alexia
Site: 
http://

je ne prétends pas être parfaite , je suis seulement une maso guérie.Voilà aussi pourquoi je ne demande pas de révision des DVH!

Nom: 
alexia
Site: 
http://

je ne demande que ça,mais il faudrait d'abord qu'il daigne se manifester pour la séparation des biens et qu'il arrête de porter plainte "en pénal" (pfff!) contre moi , la dernière en date c'était une plainte pour vol avec effraction car je m'étais arrêtée en moto sur son trottoir pour montrer à mon compagnon la maison que nous habitions quand nous vivions ensemble , la semaine d'après j'étais appelée par la gendarmerie pour justifier de mon emploi du temps de ce jour là , j'espère qu'il n'a pas porté plainte pour le vol d'une armoire normande , parce qu'en moto , c'est pas crédible!(vaut mieux en rire!)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA