Jun
23
Vie sociale de l'enfant

Le parent chez lequel l'enfant ne réside pas à titre principal ne doit pas se désinvestir mais il ne doit pas non plus phagocyter l'enfant en lui interdisant toute vie sociale quand il est chez lui, faisant ainsi de son week-end une vraie punition.

L'enfant, et plus encore l'adolescent, a besoin d'une vraie vie sociale et cela n'exclut en rien ses parents.

Lorsque votre enfant souhaite passer la nuit chez son copain alors que c'est "votre" week-end, vous n'êtes pas obligé de choisir entre lui interdire ou ne pas l'avoir du week-end.

Négociez avec lui, accompagnez le et revenez l'y chercher.

Bref, comportez vous avec votre enfant comme si vous l'aviez au quotidien, laissez le avoir une vie personnelle.

Commentaires

Nom: 
pat
Site: 
http://

bonjour,

tout cela est du pur bon sens, même si la tentation peut être grande pour le parent qui voit peu son enfant de rattraper le temps perdu frénétiquement (et maladroitement). C'est un défaut qui se corrige sans doute tres vite en résidence alternée.....

Par contre quand il arrive régulièrement que votre ex planifie des rendez vous de toutes sortes (déplaçables) ou des activités (dont la date n'est pas impérative) pendant les deux malheureux week end de visite du mois, il y a de l'abus, et quand l'enfant arrive chez vous et vous présente la chose comme obligatoire, alors que vous n'étiez pas prévenu.....on est dans la manipulation.

Nom: 
charlie
Site: 
http://

Je suis d'accord pour le principe Maitre, ça parait ridicule d'être psycho-rigide sur les dates de DVH.

Mais mettez-vous à la place d'un père qui comme moi ne voit à contrecoeur son enfant que 4 jours par mois car sa mère s'opppose farouchement à une résidence alternée ou même un DVH élargi.

Très franchement je n'a pas tellement envie de voir le maigre temps de "visite" réduit comme peau de chagrin par les nécessités de la "vie sociale" de mon fils !

Bien sûr si il est invité à un anniversaire ou doit participer à un match lors d'un w-e où il est avec moi, je l'y emmène tout naturellement.

Mais si il s'agit de passer la nuit chez un copain, ou d'autres activités qui peuvent très bien être programmés sur tout le reste du temps qu'il passe chez sa mère... là non, il ne faut pas abuser.

Et Pat souligne bien comment certaines mères sans scrupules montent la tête de l'enfant en mettant le père dans une situation sans issue.

Mon fils n'a que 9 ans, mais un ado est tout aussi manipulable, il suffit d'actionner les bons arguments pour faire passer leur père pour un sale égoïste qui ne pense qu'à lui... parce qu'il veut passer du temps avec son enfant !

A côté de ça certain(e)s parlent de rendre le DVH obligatoire sous peine d'amende ??? C'est plus que contradictoire, d'autant que ces personnes seront les 1ères à revendiquer le droit de l'enfant/ado à sa vie sociale au mépris de la vie familiale qu'il pourrait avoir dans sa famille paternelle.

la vie sociale c'est tout le temps et ce n'est pas comme par hasard au moment où le droit de visite s'exerce systématiquement. ce n'est d'ailleurs pas ce que dit Me Bogucki.

Nom: 
Didiandra
Site: 
http://

Je rencontre le probleme, famille recomposee la fille de mon compagnon ne veut pas venir chez son pere alors que les vacances sont partagees, la mere a la garde de sa fille cadette et le pere de la fille ainee, lors de la reprise des filles ches la mere pour nos vacances, la cadette n'a pas voulu revenir que faire??

Quel droit le pere a?que doit-il faire pour recupere sa fille elle est agee de 14 ans et aucun jugement n'a ete revu,

Quelle galere la mere fait en quelques sortes tout pour monter la cadette contre le pere et l'a meme emmenee faire un percing contre l'avis du pere, quels sont les droits du pere?Comment retablir l'harmonie?sans pour cela capituler sans rien dire et surtout que la situation se retourne au desavantage du pere.?

merci de vos bons conseils

didiandra

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA