Par brigitte.bogucki le 16/09/07

Si les avocats ont le droit de plaider sur la totalité du territoire français, ils ont l'obligation, pour les affaires nécessitant obligatoirement la présence d'un avocat (ce qui est le cas notamment du divorce), de prendre un représentant local, le postulant, lorsqu'ils ont une affaire dans un barreau différent du leur.

Cependant les avocats de la proche région parisienne sont multipostulant.

Spécificité des départements 75 92 93 et 94, la multipostulation permet aux avocats de Paris, Créteil, Nanterre et Bobigny d'être postulant dans tous ces barreaux, pourtant bien différenciés, sauf pour les affaires de saisie immobilière et d'aide juridictionnelle.

En conséquence, un avocat parisien est postulant aussi à créteil, nanterre et bobigny et réciproquement.

Il n'en va pas de même pour d'autres barreaux, pourtant proches également comme Versailles, Evry, Pontoise, Meaux, Melun ou Fontainebleau.

Par brigitte.bogucki le 07/09/07

Depuis 2005, date d'application de la nouvelle loi sur le divorce, il n'est plus possible de faire état des griefs, c'est à dire des fautes, dans la requête en divorce.

En d'autres termes, dans le premier document qui est transmis au juge il n'y a aucune indication des faits qui sont à l'origine du divorce, ni des fautes qui sont reprochées au conjoint.

Le but de cette règle légale est de tenter de pacifier les divorces en évitant les demandes trop brutales qui par leur teneur même rendent impossible toute discussion entre les époux.

Mais la faute n'est pas pour autant oubliée et dans la seconde phase du divorce, après l'ordonnance de non conciliation, lorsqu'il faudra choisir le type de divorce envisagé, il sera possible d'engager un divorce pour faute et d'informer alors le juge des fautes reprochées au conjoint. (sauf si à l'audience il y a eu acceptation du principe du divorce)

Par brigitte.bogucki le 05/09/07

L'encyclopédie pratique de vos droits publiée par Me BOGUCKI chez Hachette a fait l'objet d'une publication spéciale pour la Société Générale sous le nom de "guide des jeunes actifs".

De nombreux conseils de Brigitte BOGUCKI pour gérer au mieux les petits et gros soucis de la vie quotidienne.

Un guide très pratique qui répond aux questions les plus fréquemment posées aux avocats dans les domaines de la vie courante : logement, voisinage, famille, assurances, banque voiture, animaux domestiques, consommation, travail... Le concept est simple : une question précise (Mon voisin brûle ses herbes et mon jardin est rempli d'escarbilles, que puis-je faire ?), une réponse claire et complète totalement dépourvue de jargon juridique. De nombreux conseils de Brigitte BOGUCKI pour gérer au mieux les petits et gros soucis de la vie quotidienne. Une bible indispensable pour savoir réagir en toutes circonstances.

Par brigitte.bogucki le 04/09/07

Divorce mode d'emploi suit le processus du divorce dans son ensemble pour apporter au lecteur une aide psychologique, donne des conseils pour éclaircir et comprendre des situations imprévues et propose tout au long de l'ouvrage un soutien moral et juridique indispensable pour traverser cette épreuve. Garde des enfants, conséquences financières, dépressions, les auteurs s'attachent à rendre l'ouvrage le plus proche possible de la réalité du divorce.

Brigitte Bogucki et Christiane Donati répondent à toutes les questions que vous posez sur le divorce et sur les procédures nouvelles mises en place par la loi de 2005.