May
17
stationnement résidant pour les professionnels : Question écrite au gouvernement

Un grand merci à M. Armand JUNG qui depuis des années, soutient mes péripéties avec la ville quand à ce problème de stationnement . J'espère sincèrement que cette question aboutira à une réponse favorable, car il n'y a aucune raison pour qu'à Strasbourg, à l'heure où l'on prétend étendre considérablement le stationnement payant, il continue d'y avoir une discrimination entre résidents et ce au profit des seuls particuliers . Il suffit de prendre exemple sur bien d'autres villes (dont Paris et Marseille...) , pour admettre qu'un professionnel qui paie des impôts et des charges pour exercer dans ses locaux n'est pas assimilable à un travailleur en centre ville, qui s'il est salarié bénéficiera de la prise en charge de la moitié de son abonnement de transports en communs par son employeur, qui lui n'aurait aucun droit ? Ce sont les professionnels qui créent l'activité économique d'un quartier, les emplois et qui contrairement aux particuliers, ils ne peuvent se voir reprocher d'engendrer du "stationnement ventouse", grâce à eux les horodateurs vont devenir source de revenus pour la ville, c'est pourquoi il n'y a aucune raison de les exclure du bénéfice d'une tarification à 10 euros par mois. Carine BLOCH

Commentaires

Où c'est 30 € par mois, et non pas 10 €.

Je me réfère à l'adresse http://www.marseille.fr/sitevdm/jsp/site/Portal.jsp?page_id=578

Tel que vous pourrez le constater, l'abonnement à Marseilles est de 10.00 € pour 15 jours ou de 200.00 € pour l'année. C'est le même prix pour les résidants qu'ils soient professionnels ou particuliers dans un même secteur, alors qu'à Strasbourg les résidants professionnels n'ont droit à rien (hormis celui de payer plein pot ou des PV !). C'est le maintien arbitraire d'une sous-catégorie de résidants que je critique depuis plusieurs années et qui me semble totalement contraire au principe d'égalité devant la loi et les charges publiques. Cordialement Carine BLOCH

Nous n'avons pas raison tous les deux. L'avis publicitaire que vous citez donne 200 € pour les particuliers et 300 € pour les autres (commerçants, professionnels). Je paie ainsi 300 € /an et non 30 € le mois.

Celà dit, je me demande si je vais encore continuer à payer, car le périmètre des stationnements ainsi possible se réduit régulièrement comme peau de chagrin à coups de réservations pour le consul du MachiTruc inférieur, pour les vélos, etc. Bref, on fait tout pour dégouter l'automobiliste et qu'il aille utiliser métro et tramway. Sauf que le maillage local est bizarre.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA