carine.bloch-levy

Par carine.bloch-levy le 12/09/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois

M. le Maire, M. BIES, Messieurs, Mesdames,

Je me permets d'intervenir à propos de l'aménagement de la place du marché et de l'article paru dans les DNA du 6 9 2012

Si certains membres de la copropriété des Arcades semblent s'être « réveillé » contre le projet de suppression du trottoir et la transformation de la rue du BIRKENFELS en parking et vient d'obtenir gain de cause, ce revirement n'est en réalité qu'un os jeté à un chien qui grogne.

Comme il fallait s'y attendre, tous les emplacements prévus coté hall du marché seront supprimés (soit une douzaine en plus de la soixantaine prévus initialement si j'en crois vos plans), ce qui à priori ne peut que vous réjouir aussi puisque les travaux n'en seront que moins onéreux et lorsque les habitants du quartier râleront à propos du manque du place, vous pourrez leur rétorquer « MAIS Vous l'avez Voulu » !

Contrairement à ce que vous avez cru devoir soutenir devant les journalistes des DNA (cf art du 9 9 2012), nous avons été plusieurs riverains à assister aux réunions de « concertations » et j'ose espérer que leurs organisateurs reconnaîtront qu'aucun parmi les 4 projets qui nous étaient alors présentés, ne mentionnait la suppression intégrale du stationnement de la place, dont la surprise nous a été réservée pour la dernière mouture, où apparemment c'était déjà trop tard, tout comme pour les silos de remplacement qu'on nous avait laissé miroiter et qui ne verront sans doute jamais le jour !

Je n'ai ni prétention politique, ni à priori vocation à prendre une part active dans le militantisme associatif, mais lorsqu'on se retrouve sans mandat dans ce type de réunion (dont toutes ne sont pas ouvertes au public), cette forme de « démocratie participative » n'est d'aucune utilité, hormis pour cautionner votre politique.

Toujours est-il que si à titre personnel, disposant d'un parking et d'un garage, je ne peux que continuer à me réjouir du réaménagement de cette place qui en avait bien besoin, je reste très inquiète pour l'avenir économique de notre quartier, qu'il ne faudrait pas transformer en ROBERTSAU2 !

Lorsque vous aurez mis en place les zones bleues, ce qui est prévu pour la fin de l'année (effectivement seul moyen à mon sens d'éviter le stationnement longue durée) :

- Quelles garanties allez vous donner aux résidents qui continueront à avoir besoin de stationner en journée au pied de leur porte?

- Qu'est-ce qui s'oppose à ce qu'un abonnement annuel leur soit immédiatement consenti comme en zone de stationnement payant ?

- Si les résidents professionnels (et j'insiste sur ce terme par opposition aux autres travailleurs d'un quartier) ne pourront plus se garer alors qu'ils ont besoin de leur voiture pour se déplacer où iront-ils ?

- Qu'adviendra-t-il des familles ayant besoin de plusieurs voitures pour travailler et qui ne pourront bénéficier que d'un macaron résident par taxe d'habitation ?

- Qu'en penseront les rues adjacentes qui vont vite être saturées ?

- Qu'adviendra-t-il du scala, de nos restaurants le soir quand les places seront encombrées des résidents ?

Qu'on ne me fasse surtout pas croire que tous les riverains disposent d'un parking ou d'un garage inutilisé et ce d'autant plus qu'une fois qu'on aura bien insisté pour obtenir le stationnement résident que vous allez vous empresser de rendre payant dans tout le quartier (avec un peu de chance à 1€ les 3 Heures pour calmer les esprits pour nous faire ensuite la surprise de l'augmenter à 1,50 € de l'heure) , quel intérêt auront alors les résidents de payer 50,00 € par mois un parking au lieu de 10 € et où iront alors tous les autres qu'ils soient clients du secteur ou pendulaires ?

Sauf à privatiser nos emplacements, comme à l'esplanade où tous ceux des copropriétés avoisinant le campus ont été rendus inaccessibles au reste des automobilistes ou à construire un parking sous-terrain sous la place, ce qui n'est pas plus envisageable, je reste très sceptique sur l'impact à NEUDORF d'un tel réaménagement qui nous a été imposé.

Je pense donc qu'il est grand temps, avec les ambitions qui sont les vôtres, de revoir toute votre politique du stationnement et de prendre exemple sur des grandes villes comme Marseille ou Paris qui donnent à certaines catégories de résidents professionnels, les mêmes droits qu'aux particuliers et permettent à ceux qui disposent de deux voitures attachées à leur domicile de bénéficier d'un abonnement pour chacune d'entre elles (ci joint leurs formulaires affichés sur leur site Internet).

Espérant qu'il ne sera pas trop tard lorsque d'autres Strasbourgeois se réveilleront, je reste attentive à votre réponse et à votre disposition pour en débattre de vive voix si vous le souhaitez.

Soyez assuré de l'expression de mes sentiments respectueux

Carine BLOCH-LEVY

Par carine.bloch-levy le 12/09/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 8 mois