carole.ghibaudo

Par carole.ghibaudo le 30/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 8 mois

Un décret n°2008-464 du 15 mai 2008 est venu préciser les modalités de la redevance due par les praticiens hospitaliers qui exerce une activité libérale dans les établissements publics de santé en modifiant les dispositions des articles D.6154-10-1 et D.6154-10-3 du Code de la Santé publique de la manière suivante :

Article 1 :

L'article D. 6154-10-1 du code de la santé publique est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. D. 6154-10-1.-La redevance mentionnée à l'article L. 6154-3, due à l'établissement par les praticiens qui exercent une activité libérale, est fixée en pourcentage des honoraires qu'ils perçoivent au titre de cette activité. Toutefois, ne sont pas soumis à redevance les honoraires perçus au titre des examens dont la tarification dissocie la prestation intellectuelle des frais de fonctionnement de l'appareil.»

Article 2 :

L'article D. 6154-10-3 du code de la santé publique est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. D. 6154-10-3.-Le taux de la redevance mentionnée à l'article L. 6154-3 est ainsi fixé :

1° Consultations : 25 % pour les centres hospitaliers universitaires, 15 % pour les centres hospitaliers ;

2° Actes autres que les actes d'imagerie, de radiothérapie, de médecine nucléaire, de biologie : 40 % pour les centres hospitaliers universitaires, 20 % pour les centres hospitaliers ;

3° Actes d'imagerie, de radiothérapie, de médecine nucléaire, de biologie : 60 % pour les centres hospitaliers universitaires et pour les centres hospitaliers.

Par exception aux dispositions de l'alinéa précédent, le taux de redevance est fixé, pour les actes

d'imagerie associés à un acte interventionnel et auxquels était affectée, antérieurement au 31 mars 2005, une double cotation en K ou KC et en Z, à 40 % pour les centres hospitaliers universitaires et à 20 % pour les centres hospitaliers. La liste de ces actes est fixée par arrêté du ministre chargé de la santé.

Pour les actes dont la codification issue de la liste établie en application de l'article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale comprend la codification d'un acte principal et celle d'un geste complémentaire ou d'un supplément, il convient d'appliquer séparément à l'acte principal, d'une part, et au geste complémentaire ou au supplément, d'autre part, le taux défini pour chacun d'eux par les dispositions du présent article en fonction de la nature de l'acte et de la catégorie de l'établissement».

Par carole.ghibaudo le 27/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 8 mois

Ce qui suit est un poème de Pablo Neruda issu de son ouvrage "cien sonetos de amor" que je trouve particulièrement joli, autant en français qu'en espagnol. Il est à la fois sombre et plein d'espoir, mêle fatalité et espérance. je vous en souhaite bonne lecture.

es bueno, amor, sentirte cerca de mi en la noche,

invisible en tu sueno, seriamente nocturna,

mientras yo desenrendo mis preocupaciones

como si fueren redes confundidas.

ausente, por los suenos tu carazon navega,

pero tu cuerpo asi abandonado respira

buscandome sin verme, completando mi sueno,

como una planta que se duplica en la sombra.

erguida, seras otra que vivira manana,

pero de las fronteras perdidas en la noche,

de este ser y no ser en que nos encontramos

algo quada acercandonos en la luz de la vida

como si el sello de la sombra senalara

con fuego sus secretas criaturas.

********************************************

bonheur de te sentir près de moi, dans la nuit,

invisible endormie, sérieusement nocturne

tandis que je démêle, amour, tous mes soucis

comme je le ferais de filets embrouillés.

ton coeur est loin, parti naviguer dans ses rêves;

dans l'abandon, pourtant, me cherchant sans me voir,

ton corps en respirant complète mon sommeil

comme une plante que redoublerait son ombre.

debout, une autre vie t'attend, et c'est demain.

de l'être et du non être où nous nous rencontrâmes,

des frontières perdues dans la nuit, il demeure

quelque chose pourtant, unissante clarté

de la vie, on dirait que c'est le sceau de l'ombre

qui marque de feu ses créatures secrètes.

******************************************

Par carole.ghibaudo le 27/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois

Cette publication est celle de Saraswati, qui par mon intermédiaire vous offre sa poésie fleurie.

Je ne suis que son messager temporaire, qui le temps d'une publication, vous inonde de ses fleurs.

Les remerciements ou compliments devront lui être adressés.

Voici sa façon de photographier, magnifique, tout en retenue, colorée, fragile, éveillée, lumineuse !

Par carole.ghibaudo le 27/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 8 mois

S'il en occupe une trop grande partie, il n'y a pas que le droit dans la vie.

Que faisons-nous de concret ? Créons-nous quelque chose ? Nous sommes empêtrés dans les difficultés juridiques, que les réformes successives compliquent encore plus.

Mais que restera-t-il de nous plus tard, sinon rien ou le vague souvenir d'une rancoeur ou d'un procès plus ou moins bien mené ?

Il y a des métiers qui font naître l'admiration, ceux des constructeurs qui créent, qui édifient, ceux des artistes qui bercent nos vie par la musique qu'ils ont composée, musique harmonieuse dont on se demande comment ils ont fait pour l'inventer, ceux des artistes qui créent une oeuvre dont la beauté nous émerveille ou dont la compréhension n'est pas imposée.

Voici un lien vers l'espace musical d'un ami compositeur qui a reçu les honneurs de nombreux professionnels et que j'ai la chance de connaître et d'écouter.

Je voulais vous en faire profiter, histoire de s'évader un instant, et en musique.

Il s'appelle Yves Sordage et il joue divinement bien.

Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois
Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois
Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois
Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois
mai
26

Le final

Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois
Par carole.ghibaudo le 26/05/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois