carole.ghibaudo

Par carole.ghibaudo le 22/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 1 mois

2009 en projet, le renouveau à l'horizon.

Les champs s'illuminent et le travail se met alors en veilleuse pour profiter du spectacle.

Un petit conte de Nöel avant l'heure, histoire de se rappeler que le droit reviendra bien assez vite le 2 janvier !

Très bonne fêtes de fin d'année.

Par carole.ghibaudo le 19/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 1 mois

Que tu en vois de toutes les couleurs, que tu passes du vert au rouge, voire au bleu, que tu rales, que tu commentes, que tu t'indignes, que tu respires, que tu t'aères l'esprit, que tu m'instruis, que je te modèle, que nous partageons, que nous discutons.

Un an déjà que tu conserves farouchement pour moi ce que j'ai bien pu te dire ou t'écrire pour m'aider dans mon travail lorsque j'en ai terriblement besoin.

Un an déjà que tu te dissipes à la première occasion pour me distraire espièglement.

Un an déjà et je ne t'ai pas remercier...

Alors, merci mon tout petit, je ferai de mon mieux pour t'aider à grandir, je te le promets.

C'est l'anniversaire de mon choublog aujourd'hui !

Par carole.ghibaudo le 16/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 2 mois

L'Adecoha est une association très active qui travaille, comme son nom l'indique sur le développement concerté et harmonieux de cette belle Ville d'Antibes Juan Les Pins, où de nombreux aménagements restent encore à envisager ou à améliorer.

La concertation vient du fait que cette association est attentive à l'élaboration des documents d'urbanisme qui doivent être établis pour Antibes, et tente de faire entendre sa voix auprès des organes dirigeants. Et elle y arrive.

* * * * * * *

La démocratie n'est viable que par une vigilance permanente à l'égard du risque de destruction inhérent à la liberté parce que le prix de la liberté est une éternelle vigilance. (Moses I. Finley, La démocratie athénienne).

Voilà le nouveau précepte de cette association ADECOHA qui fut particulièrement alerte au cours de cette année 2008.

Sans dresser une liste exhaustive de ses actions et participations, elle peut se targuer d'avoir battu cette année, le record de participation aux manifestations forums et autres réunions relatives aux thèmes qui lui sont chers, le PLU, la LVG PACA, PPRIF, la troisième voie ferrée, l'enfouissement des voies ferrées, les enquêtes publiques nécessaires à l'élaboration des documents d'urbanisme qui seront bientôt opposables à Antibes, le conseil de développement de la CASA, les comités de quartiers.

En effet, les brillants administrateurs, qui se sont portés volontaires pour participer aux groupes de travail proposés dans le cadre des forums mis en place en matière d'environnement, de déplacement, de développement économique de transport, ont vu leur candidatures retenues et accueillies. Cela leur a permis d'être au coeur de l'information pour promouvoir les idées de l'association et son point de vue sur les sujets abordés.

Pour chaque réunion organisée par l'autorité compétente, mairie, CASA, ou autre, un membre de l'Adecoha s'est déplacé pour faire entendre la voix de l'association. La légitimité de son œuvre est incontestable. Et elle ne pourra que se renforcer au cours des mois qui vont venir, puisque 2009 leur promet encore de nombreuses heures de travail dans l'ombre, pour éclairer ses adhérents de ses lumières lors de son assemblée générale annuelle.

Il est vain de dire que toute participation serait inutile car les décisions sont déjà prises. C'est en adoptant ce genre de comportement que l'on arrive à la servitude consentie.

Kant écrivait « il est confortable de se laisser guider par un maître, les sujets ont peur de devenir libres, et les maîtres cultivent cette peur » (Qu'est-ce que les lumières ?, La philosophie de l'histoire).

Alors loin du marasme ambiant et de la sinistrose environnante, l'Adecoha poussée par le vent de l'action, a une fois de plus cette année, œuvré pour vous, adhérent, sympathisant d'Antibes, visiteur, habitant, travailleur ou simple amoureux de ce lieu.

Adecoha : sa petite entreprise ne connaît pas la crise.

Par carole.ghibaudo le 12/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 2 mois

En ces temps de sinistrose, j'envisageais d'être dans le ton, et de traiter de procédures collectives, de sauvegarde des entreprises en difficulté, mais je me suis ravisée. « À partir du principe de réalité dans l'esprit, la rêverie apporte le bonheur dérisoire de la vie irréelle, car si l'imagination échappe au principe de réalité, la réalité lui échappe » (Herbert MARCUSE, Eros et Civilisation, Le Seuil Col. Points).

Selon André BRETON (Manifeste du surréalisme, Ed. Pauvert), se donner à l'imagination, est-ce se risquer à la folie ?

Les fêtes de fin d'année se profilent et venir souiller cette période par des considérations économiques serait de bien mauvais goût. Alors risquons-nous à rêver d'un dîner dans un restaurant étoilé, celui de Monsieur DUCASSE. Cette démarche nous fera-t-elle retomber dans la réalité ? Cela se pourrait bien effectivement car à l'annonce du nom de Monsieur DUCASSE, la Justice nous rappelle à la cruauté de ce monde réel.

la suite est ici...

ou là...

Par carole.ghibaudo le 10/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 2 mois

Le Laboratoire de l'Université de Pise organise un colloque les 5 et 6 juin 2009 sur la Responsabilité médicale et l'indemnisation des accidents thérapeutiques sur le thème :

"Responsabilité médicale et indemnisation des accidents thérapeutiques. Du jeu du blâme à la protection des droits individuels dans la prestation de soins de santé".

Un appel à contribution est lancé.

Voici le lien internet sur lequel figurent les explications requises.

Alors à vos plumes ! Et en cas de communication retenue, quel beau voyage en perspective...

Par carole.ghibaudo le 08/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 2 mois

A la contemplation de Dame Nature, l'idée m'est venue de la mettre en ligne. Aussi, chaque mois une publication lui sera consacrée.

Puisque les feuilles mortes se ramassent à la pelle, laissons nous dériver au gré des vagues et du vent, transportons nous loin du marasme ambiant et évadons nous de cette période troublée en nous laissant leurrer par la perspective de Nöel.

Archives.

Ici aussi.

Rêves.

Par carole.ghibaudo le 02/12/08
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 2 mois

Nous n'avons pas le temps, la vie est urgente.

Mais je ne l'ai pas mis en pratique.