carole.ghibaudo

Par carole.ghibaudo le 29/01/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois

Après avoir essuyé de multiples rafales de vent, pluie, grêle, neige, qui ont détruit nos paysages, maisons infrastructures et autres ouvrages essentiels à la survie d'un pays, qui ont emporté jusqu'à nos sensables, voici venir un nouvel avis de tempête en ce jeudi noir du 29 janvier 2009.

Une tempête toute particulière : un torrent de gland va s'abattre sur nos rues pavées bitumées pour les plus modestes, des glands qui crient gesticulent roulent mais n'amasseront pas mousse !!!

Quel ironie !

Le pouvoir d'achat en berne, quoi de plus naturel que de chômer un jour de travail pour avoir encore moins de pouvoir d'achat !!!!!

Ah l'état Providence !! Heureusement que tu es là ! Tu me dois mon pouvoir d'achat sinon je t'attaque ! ! ! Et tu me le dois sans que je travaille, sinon je fais grêve !

Pauvre France !

Moi je vais rester cloitrer au bureau, histoire de faire la grève de la grève...

Par carole.ghibaudo le 21/01/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 8 mois

La protection sociale de l'avocat :

Voilà un VRAI SUJET pour lequel il faut se battre.

- Au lieu de se gargariser avec les petites choses,

- de tirer la profession vers le bas en faisant de l'AJ LE SUJET essentiel de la profession,

- de préférer la paupérisation à l'élévation,

- de se promener dans toute la France pour savoir quelle est la représentation la plus influente...

Nous sommes des hommes et femmes qui travaillent dans le secteur libéral mais qui restent soumis au même risque de maladie ou accident que les salariés.

Nous ne sommes pas des surhommes.

Nous sommes sujet à maladie, accident, infection, miasmes, glaires, attaques virales, attaques microbiennes, mais tout le monde semble l'occulter.

Nous sommes la vache à lait de la France, qui paye sans rechigner ses cotisations sociales exorbitantes quand tout va bien et à qui on dénie tout quand tout va mal. Nos cotisations permettent de financer, parce qu'on le veau (sic) bien, les différentes aides accordées aux tirs aux flancs qui ont le cancer du bras droit même s'il n'existe pas, mais dès qu'il s'agit de notre protection sociale, c'est-à-dire de la survie de notre entreprise, de notre labeur, de notre vie en somme, nous sommes transparents et renvoyer à mieux nous pourvoir.

N'y-a-t-il pas quelqu'un qui va oser faire grève du paiement de ses cotisations sociales pour obtenir un statut qui permette un traitement décent de l'avocat affaibli ?

Pour le moment cela semble utopique puisque la réponse du RSI en matière de maladie est la suivante :

« Nous vous informons que la législation en vigueur (art. D.613-16) concernant le régime des professions libérales ne prévoit pas le versement d'indemnités journalières en cas d'arrêt de travail quel qu'en soit le motif (maladie ou accident de toute nature) ».

En d'autre terme plus ou moins châtiés qui sont l'interprétation que j'en fais personnellement :

"Cher Confrère,

Prenez votre majeur et placez le entre le rebondi de votre arrière train...".

Je lance donc un appel à la grève du paiement de cotisations sociales, en proposant de séquestrer ces dernières sur un compte CARPA, pourquoi pas au moins ça travaille pour la bonne cause, et ça évite le RJ, jusqu'à l'obtention d'un statut décent protecteur.

Vais-je être censurée pour ces mots grossiers ?

Je verrai bien à usage...

Par carole.ghibaudo le 12/01/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois

A la contemplation de Dame Nature, l'idée m'est venue de la mettre en ligne. Aussi, chaque mois une publication lui sera consacrée.

Janvier, tout est blanchi, inerte, en préparation...

Archives.

Par carole.ghibaudo le 02/01/09
Dernier commentaire ajouté il y a 11 années 9 mois

Tels sont mes voeux pour l'année 2009.

Tout est derrière, tout reste à faire.

La santé est essentielle. Le bonheur auquel il ne faut jamais renoncer sera la promesse de chaque jour.

L'accomplissement ne peut exister sans les deux premiers et est la raison de la dernière, la sérénité, idéal à atteindre sans attendre.

Excellente année 2009.