Oct
22
départ à la retraite et procédure disciplinaire

TA Toulouse 16 décembre 2008, M C., n° 0501021.

Un départ en retraite ne peut être différé pour engager une procédure disciplinaire.

M. C., fonctionnaire de la ville de Toulouse, a demandé, lors de l'anniversaire de ses 60 ans, à être admis à faire valoir ses droits à la retraite. Le maire de Toulouse a différé l'examen de cette demande, au motif qu'il souhaitait engager une procédure disciplinaire à 1'encontre de M. C. Il lui a finalement opposé un refus, près de trois ans plus tard et quelques mois avant que la procédure disciplinaire n'aboutisse à sa révocation.

M. C. a saisi le tribunal administratif de Toulouse d'une requête tendant notamment à l'annulation de ce refus. Le tribunal prononce l'annulation demandée en considérant :

«que l'administration doit faire droit à la demande tendant à faire valoir ses droits à la retraite présentée par un fonctionnaire qui remplit les conditions pour prétendre au bénéfice d'une pension de retraite; qu'il est constant que M. C. remplissait les conditions d'âge, de grade et d'emploi exigées par les dispositions législatives et réglementaires précitées pour être admis à faire valoir ses droits à la retraite à la date du 1er mars 2002; qu'il suit de là qu'en décidant de différer l'examen de la demande d'admission à la retraite présentée par le requérant afin de mettre en œuvre une procédure disciplinaire, le maire de Toulouse a entaché sa décision d'une erreur de droit; que par suite, M. C. est fondé à demander l'annulation de la décision attaquée du 12 janvier 2005».

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA