christophe.ducellier

Par christophe.ducellier le 10/09/17
Dernier commentaire ajouté il y a 2 années 2 mois

L'administration permet aux contribuables ayant télédéclaré leurs revenus de rectifier en ligne leur déclaration, s'ils constatent une erreur ou une omission au moment de la réception de leur avis de situation déclarative à l'impôt sur le revenu ou de leur avis d'impôt (« télécorrection »).

Ce service de correction en ligne de la déclaration des revenus de 2016 est ouvert depuis 1er août et le sera jusqu'au 19 décembre 2017.

L'accès à ce service est réservé aux usagers ayant déclaré leurs revenus en ligne sur impots.gouv.fr, 

Sont donc exclus de ce service :

 

les usagers qui ont déposé une déclaration de revenus uniquement sur papier ; les usagers qui ont effectué une déclaration de revenus sur impots.gouv.fr mais ne l'ont pas validée; les usagers qui ont déposé une déclaration en mode EDI via un partenaire EDI. Comment accéder à ce service ?

 

Vous pouvez y accéder via la page d'accueil du site impots.gouv.fr (rubrique « corriger ma déclaration en ligne de 2017 ») ou à partir de votre espace particulier (identification avec le numéro fiscal et mot de passe).

Vous devez vous identifier avec votre numéro fiscal et votre mot de passe créé lors de vos précédents accès aux services en ligne.

Vous pourrez changer de mot de passe à tout moment au moyen du service en ligne « Gérer mon profil ».

Que peut-on corriger sur sa déclaration de revenus en ligne ?

 

Les corrections peuvent porter sur les informations relatives aux revenus, aux charges et aux personnes à charge, mais non celles portant sur l'état civil, l'adresse, la situation de famille ou encore les coordonnées bancaires. Les éléments relatifs à l’ISF portés sur la déclaration de revenus (contribuables dont le patrimoine net imposable est inférieur à 2 570 000 €) peuvent également être rectifiés.

Après modification, le contribuable recevra un nouvel avis d’impôt l’informant du montant définitif de l’impôt à payer. Si le contribuable bénéficie d’un dégrèvement et que l’impôt a déjà été payé le trop-perçu sera remboursé.

Par christophe.ducellier le 01/09/17
Dernier commentaire ajouté il y a 2 années 2 mois

Le gouvernement devrait présenter le projet de loi de finances pour 2018 ainsi que le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 les 27 et 28 septembre prochain.

Ces projets devraient notamment comprendre les mesures suivantes annoncées :

la baisse progressive de l'impôt sur les sociétés (IS) à 25 % sur la durée du quinquennat ;

 

l’institution d’un prélèvement de 30 % sur les revenus du capital (notamment dividendes) incluant les prélèvements sociaux. Notons que l’épargne salariale, outil très avantageux pour les professionnels libéraux dans l’optique préparer leurs retraites, semblerait épargnée. 

 

La suppression du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) en contrepartie d’un allégement de charges sociales. Cette mesure de baisse des cotisations  viendra augmenter mécaniquement la participation  d’une part, mais viendra également impacter le montant de l’IS d’autre part ;

 

la suppression de l’ISF et son remplacement par un Impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Nous pourrons analyser dès qu’elles seront publiées les différentes mesures de ces projets en détail afin de vous permettre d’adapter au mieux vos stratégies professionnelles et patrimoniales à ce nouvel environnement.