Apr
26
GUERRE CIVILE : ENFIN, ILS COMPRENNENT KUCHUKIAN (ET LES AUTRES IDENTITAIRES)

 

Enfin, oui, parce que voici des années que je tiens chronique notamment sur « blog avocat », avec une rubrique « guerre civile » pour alerter.  Sans grand succès apparemment.

Voici maintenant qu’un groupe d’officiers généraux à la retraite, sous la présidence du général de VILLIERS disent (enfin) comme moi et d’autres. Ils évoquent le risque mortel de guerre civile, par islam incompatible.

Pour cette expression, on  n’a surtout  pas la possibilité d’en vouloir  à Pierre LE JOLIS DE VILLIERS DE SAINTIGNON, c’est le nom complet de l’ancien chef d’état-major de l’armée française. Il a non seulement  le droit de s’exprimer,  avec d’autres officiers généraux à la retraite,  ils n’ont pas à respecter le moindre devoir de réserve.

Le grave de l’affaire est le silence conservée pieusement sur le sujet depuis tant d’années  contre celles et ceux,  dont je suis,  qu’on a ostracisés et qu’on ostracise encore tout simplement parce qu’ils sont des visionnaires,  malheureusement pour eux.

En matière de vision pardon de réalité, nous  avons - j’ai –connu.

La guerre d’Algérie n’a été qu’une guerre civile hors du territoire européen de la France, et il a bien fallu faire appel à l’armée pour lui donner une fin, gagnée militairement,  mais perdue politiquement. Car l’armée ne peut pas tout. Le politique lui est supérieur.

N’oublions pas. Il y a une catégorie de Français qui ont malheureusement un temps d’avance sur les autres, et j’en suis. Ce sont les pieds-noirs (sauf Enrico MACIAS, évidemment, et autres pleurnicheurs de loukoums).

Il est certes temps pour l’armée française de perdre toutes ses guerres : la dernière bataille vraiment gagnée n’ayant jamais que celle d’AUSTERLITZ.

Mais on  doit finalement  suivre l’appel de Marine LE PEN, blonde ou pas, elle qui n’est pas un général : rejoignez nous. Il n’y a pas d’autre solution possible.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA