Aug
29
RACISME : VALEURS ACTUELLES, L’ESCLAVAGISME (BLANC) ET LA DEPUTEE (NOIRE)

 

 

Extraits de l’arrêt de la chambre criminelle de la Cour de cassation du 4 juin 2019, blanchissant Robert MENARD, contre toutes les associations bienpensantes.

 

« « Qu’elle a (la décision d’appel),  au terme de cette analyse exactement retenu qu’aucun des deux passages incriminés ne contenait un appel ou une exhortation, même implicitement formulés, à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes déterminées, dès lors que, s’ils déploraient ce qu’ils présentaient comme une situation de fait, ils n’invitaient à aucune réaction particulière, sous forme de discrimination ou de violence, ni ne stigmatisaient les personnes concernées dans des conditions visant à susciter la haine à leur égard. » » 

 

On peut comprendre que l’intéressée soit prudente quant à des poursuites judiciaires, tandis que les moralistes de service feraient bien d’apprendre le droit de la presse.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
scphuvelin.com

Les commentaires se sont arrêtés à un dessin. Qui a lu le roman mettant des personnages politiques contemporains dans un épisode de l'Histoire. Cela me rappelle la serie "Timour" qui racontait en bande dessinée, une lignée depuis la préhistoire juqu'aux temps modernes. Mes aïeuls étaient aussi certainement des serfs que ceux de la député Obono des esclaves. Le rappeller nous met en perspective. Nous (re)venons de loin. Et c'est au libéralisme honni que nous devons notre 21e siècle et certainement pas au communisme. Le vrai problème réside dans la polémique autour de la publication de ce roman qu'il nous met dans l'obligation de regarder le chemin parcouru. C'est grâce à lui que Mme Obono est aujourd'hui française et député de la République. Elle a écrit qu'après la publication du dessin la représentant dans la condition d'esclave, elle ne reconnaissait pas sa République. Je lui donne raison. Sa conception de la démocratie, de la République lui est propre. Au mieux, c'est celle de 6% d'entre d'entre-nous, un temps, parce que son parti politique en pleine chute depuis tant d'outrance, de mauvaise foi et d'égocentrisme mal placé, a zappé les élections municipales qui sont la base même de notre démocratie de proximité, incapable de déposer des listes de candidats pour concourir.

Je fais du droit pénal spécial, spécialement celui de la presse ert je cite la plus récente décision de la chambre crimlnelle de la Cour de cassation, qui vient après des tas d'autres conformes. Les gens de Valeurs actuelles connaissent très certainement l'arret MENARD. Faut-il que je le remette en ligne ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA