Jul
08
XXXXXXXXXXX attention à l'arnaque

A la lecture de votre relevé de compte bancaire, vous constatez des prélèvements mensuels de 79,60 € par une société « XXXXXXXXXXX » ou « XXXXXXXXXXX », cependant, vous ne connaissez pas ces sociétés.

Que c'est-il passé ?

Tout simplement, vous êtes victime d'une utilisation frauduleuse de votre carte bancaire.

L'explication est la suivante.

La société « XXXXXXXXXXX » n'existe pas. Il s'agit en réalité de XXXXXXXXXXX, « Spécialiste du charme sur Internet » (Siren XXX XXX XXX XXX XX - XXX av. XXXXXXXX XXXXXX XXXXX XXXXXXX rance / tel +33 X XX XX XX XX)

Cette société a encaissé le montant d'un abonnement à un site pornographique.

Le concept de ce genre de site est simple : le visiteur doit payer une visite gratuite de un euro sous prétexte de vérifier qu'il est majeur. Il doit donc fournir on numéro de carte bancaire. S'il n'est pas satisfait, il doit se désinscrire pour ne pas payer l'abonnement de 79,60 € par mois qui sera prélevé automatiquement, condition qui, semble-t-il, n'apparaît pas clairement lors de l'inscription.

Le problème, c'est que vous n'avez pas payé la visite à un euro car vous n'êtes jamais allé sur ce genre de site.

Et il est impossible de se désinscrire car vous ne connaissez pas l'URL du site pornographique en question !

Quel est donc ce mystère ?

Très probablement, lors d'une transaction sur Internet un logiciel espion a piraté votre numéro de carte bancaire lors de la frappe au clavier (Il est également possible qu'il y ai eu piratage de numéro de carte dans une base de donnée mal protégée).

Un autre logiciel prend alors le relais via votre ordinateur et vous connecte, à votre insu, sur un site pornographique, en usurpant votre identité et en utilisant votre carte.

Vous devez savoir que vous êtes en principe protégé par l'article L132-4 du Code monétaire et financier qui dispose :

« La responsabilité du titulaire d'une carte mentionnée à l'article L. 132-1 n'est pas engagée si le paiement contesté a été effectué frauduleusement, à distance, sans utilisation physique de sa carte.

De même, sa responsabilité n'est pas engagée en cas de contrefaçon de sa carte au sens de l'article L. 163-4 et si, au moment de l'opération contestée, il était en possession physique de sa carte.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, si le titulaire de la carte conteste par écrit avoir effectué un paiement ou un retrait, les sommes contestées lui sont recréditées sur son compte par l'émetteur de la carte ou restituées, sans frais, au plus tard dans le délai d'un mois à compter de la réception de la contestation ».

Vous devez donc faire opposition par écrit auprès de votre banque. Mais attention, vous devez également changer de carte bancaire car, faute de désinscription, votre compte sera débité chaque mois...

Il est également recommandé de déposer plainte et, éventuellement, de signaler cette fraude à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Il s'agit visiblement une fraude à grande échelle. Il semble que l'on puisse reprocher à XXXXXXX de n'avoir pas mis en place un moyen de contrer cette fraude, alors même qu'elle prétend fournir des services de transaction « 100 % sécurisés » !

Si vous souhaitez en savoir plus (et lire des centaines de témoignages de victimes), vous pouvez consulter :

La bourse du droit

Comment ça marche

Ou taper sur Google XXXXXXXX ou XXXXXXXXX.

ATTENTION : MISE A JOUR LE LUNDI 21 JUILLET 2008 :

La société nommée dans cet article vient de me contacter, par l'intermédiaire d'un de mes confrères Aixois.

Cette société exige le retrait de cet article et me menace de poursuites pour diffamation.

Elle refuse d'exercer son droit de réponse ce qui, à mes yeux prouve sa mauvaise foi.

Chers lecteurs, vous pourrez vous-même constater qu'en aucune manière je n'ai imputé à la société en question les manoeuvres frauduleuses. J'ai simplement dit (et je le répète) qu'a priori, la société en question n'est pas l'auteur de l'arnaque mais qu'elle en est le support (et le bénéficiaire). Voir à ce sujet mon commentaire à Saraswati.

Dans le cadre de ce blog, j'ai informé de manière bénévole et gratuite des internautes victimes. En aucun cas j'ai cherché à démarcher des victimes, puisque aucune procédure judiciaire n'est nécessaire pour faire opposition à un prélèvement.

Ceci étant, j'ai pris la décision de caviarder mon article car je n'ai pas envie d'être l'objet de poursuites judiciaires.

Sans doute d'autres internautes seront victimes de cette fraude. Mais visiblement la priorité de cette société n'est pas d'enrayer cette fraude. Au contraire, elle empêche les mises en gardes. Chacun en tirera la conclusion qui s'impose...

A l'avenir, je remercie les commentateurs de ne plus citer nominativement la société en question pour ne pas m'obliger à caviarder les commentaires.

DEUXIEME MISE A JOUR AU 29 JUILLET 2008 :

Si vous avez tenté la visite « gratuite » d'un site porno à un euro, sans avoir conscience qu'il fallait vous désabonner à l'issue de la visite, la discussion continue ici.

TROISIEME MISE A JOUR, LE 23 MARS 2010 :

J'ai oublié de préciser que depuis l'entrée en vigueur de Ordonnance n°2009-866 du 15 juillet 2009, un article L133-24 du code monétaire et financier a prolongé le délai, pour faire opposition (il est passé de 70 jours à 13 mois) :

L'utilisateur de services de paiement signale, sans tarder, à son prestataire de services de paiement une opération de paiement non autorisée ou mal exécutée et au plus tard dans les treize mois suivant la date de débit sous peine de forclusion à moins que le prestataire de services de paiement ne lui ait pas fourni ou n'ait pas mis à sa disposition les informations relatives à cette opération de paiement conformément au chapitre IV du titre 1er du livre III.

Commentaires

Nom: 
Deer_man

Bonjour,

J ai eut la surprise de constaté que j ai été victime de 11 prélèvements entre le 3 et le 4 août pour un montant de 872 euros de la part de Dreampay.fr et DN-store.fr; Et le mois dernier 70 euros de la part de Spanetworks.com.

Je fais régulièrement des achats sur Internet ( hifi, dvd, jeux vidéos, vêtements... ) mais je ne connais nullement les 3 sites cités plus haut. J ai bien vu que c était des site de payement et en fouillant un peu plus on s aperçoit que c est soit pour du porno, soit des rencontres etc... Hors - et ce qui est marrant - c est que je ne suis pas allé sur ces sites, d autant plus qu en regardant les dates, j étais au boulot.

J ai porté plainte a ma banque et a la police qui m ont clairement dit que c était un abus ( 870 euros en 2 jours, même numéro de facture, Je gagne un peu plus que le SMIC, en début de mois.. Je pense que c est évident ).

Je serais donc remboursé le mois prochain.

Je voulais savoir s il était possible de faire tomber cette société - je trouve ça hallucinant qu il m ait clairement volé un peu moins de 900 euros, que personne ne va enquêter sur eux, et donc les laisser tranquille, et que je vais me faire rembourser par mon assurance ( et non pas par eux.. ).. Si effectivement, ils commettent leur délit et que c est l assurance qui casque, et que la police ne fait rien mis a part enregistrer les plaintes pour l assurance, ils recommenceront et continueront - la preuve est là sur cette longue liste de commentaires...

Ne peut-on vraiment rien faire ? Peuvent-ils vraiment se disculper de tout ? ... La justice est-elle complètement aveugle face a ces actes ?

Nom: 
Deer_man
Site: 
http://

.. Je viens de consulter mes comptes et je m aperçois qu ils m ont pris 84euro le jours meme où j ai porté ma plainte contre eux... La dette s eleve donc ( pour le moment... ) a 954 euros (!!!) presque tout mon salaire...

Pour ma part, je fais ce que je peux !

La gendarmerie est avertie depuis fort longtemps. Des enquêtes sont en cours... Effectivement, je me demande pourquoi on laisse des milliers de personne se faire arnaquer de la sorte.

Nom: 
**********
Site: 
http://

Moi je vient de me faire prendre plus de 650 € en 1 an. Ils on retirer d l'argenttous les 2 mois.

Ca me semble quand même la moindre des choses de contrôler les opérations figurant sur les décomptes de banques et de contester, en temps, celles qui n'apparaîssent pas légitimes.

Je suis étonnée de lire qu'untel s'est fait prendre 650 € et un autre 954 euros par des prélèvements mensuels. Pourquoi diantre attendre plusieurs mois pour vérifier ?

Nom: 
lylla
Site: 
http://

Bonjour. Il m'est arrivé la meme chose que vous. Je voulais donc vous demander si vous avez eu des e mails de leurs part en n'ayant jamais été sur leur site???

Merci de votre reponse

Relisez cette publication, ainsi que les commentaires.

N'oubliez pas la troisième mise à jour (en bleu).

Nom: 
sourd
Site: 
http://

bonjour, je suis sourd. je veu savoir kesipase ?89.00 EUR ? G rien faii j'ai créé un profil endenflirt gartuit mais g pas paié 1 euro pour 30 min. comen enlever mon compte ? aten g apercu mon relevé de compte 89. euroo aujour dui il ma piké payemen est par cb pff G jamai paiéé abonnemen. comen efacé mon compte ?

Pour vous désinscrire, les coordonnées de la société sont sur cette page (tout en bas), laquelle vous servira également pour obtenir les informations sur les détails de la transaction.

Nom: 
spé
Site: 
http://

bonjour je me suis désincris sur dr**mpay ma désinscription a bien été prise en compte....par contre quand je me suis désinscris sur la page il disait d'aller sur ma page de profil ed*n fli*rt pour me desinscrire or il n'y a aucun liens pour cette usage... et dans les condition générale il est marqué que l'abonnement sera renouvelé tout les 2mois...vont-ils me prélevé 89euro dans 2mois? on t-il le droit est en donné que nous ne pouvons pas nous désinscrire non pas du site de transaction mais du site de rencontre....?

Je pense que le plus sage est d'adresser une lettre recomandée AR à cette société dont les coordonnées de sont sur cette page (tout en bas)

Nom: 
spé
Site: 
http://

j'ai adresser une lettre a la cnid affin qu'ils me desinscrivent et signalé le site sur www.internet-signalement.gouv.fr!

Très bien !

Nom: 
Jérémy
Site: 
http://

Je suis allé sur un site de charme qui proposai une visite à un euro et qui bien entendu ne précisai pas qu'il fallait se désabonner pour ne pas etre prélevé. Je suis donc allé sur le site du gouvernement pour le signaler.

Par ailleurs mon compte etant vide grâce à leur intervention, et ayant décidé d'ouvrir un autre compte et de cloturer celui qui m'a été débité avant cette mésaventure, je me pose alors cette question : peuvent il me reprocher quoique ce soit si il ne peuvent plus me débiter quoique ce soit le compte ayant été fermé?

Nom: 
pitocha
Site: 
http://

bonjour, j'aurai une petite question. Mon conjoint viens de se rendre compte qu'il subissait la meme arnaque. du coup j'ai appelé le centre de paiement : interachat. je suis tombée sur une canadienne fort sympathique qui m'a donné l'adresse mail utilisée pour la fraude; surprise, il s'agit de l'ancienne adresse mail de mon conjoint, qu'il n'utilisait plus depuis plus de deux ans... du coup j'aurai une question: est ce dans les habitudes des hackers de prendre l'adresse mail de la meme personne a qui il a pompé le numero de carte bancaire? S'il porte plainte ne vas t'on pas lui dire que c'est lui qui est allé?... comment prouver que ce n'est pas lui?merci de votre reponse

Nom: 
caputo
Site: 
http://caputo.j.mosaique.art@wanadoo.fr

Comme beaucoup ici je me suis fait avoir comme un bleu par un essai gratuit il y a 2 ans.J'ai contesté les 90 € et suis resté sourd aux mail de relance ... j'ai été convoqué à la gendarmerie il y a peu, le procureur de la république n'a pas retenu contre moi pénalement, mais aujourd'hui je dois + de 600 € à cette société d'escrocs ! Faut-il aller jusqu'au tribunal civil ? Dois-je craindre la venue d'un huissier?

Merci pour une réponse.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA