Un Cabinet généraliste qui privilégie l'écoute.

 

 

Avocat depuis 1978,  je sais bien la nécessité d'anticiper le processus d'évolution des mutations sociales et économiques auxquelles nous contraint la globalisation... Mais pas au risque d'y perdre l' âme!

Aujourd'hui, il nous est demandé par l'Etat-Major du Barreau de renoncer au judiciaire, de cesser d'y croire, de délaisser la défense supposée devenue non rentable pour se consacrer à la rédaction d' actes signés électroniquement... 

Entendons-nous bien : pas question de dénier aux avocats qui ne pratiquent que le droit des affaires la légitimité de leur activité. Et il est ridicule de monter une partie du Barreau contre l'autre, cela est l'affaire du Pouvoir.

Mais précisément, il n'appartient pas à une infime minorité , qui exerce principalement à Paris, et quelques grandes villes, de décider pour les autres, tous les autres, de compromettre l'exercice de la défense au judiciaire. Et d'invoquer comme seules valeurs le marché, la compétitivité, la rentabilité, l'économie globalisée.

Alors méfions-nous des « non débats » actuels qui visent à discréditer l'ensemble de la profession afin de permettre à nos gouvernants , en leur ouvrant un boulevard, d'imposer la déréglementation, la fin des corporatismes, et de la justice indépendante.