Jun
24
Dans le centre de rétention de VINCENNES

les avocats n'entraient et ne sortaient pas comme dans un moulin.

L'avocat ne pouvait sortir sans être accompagné par un policier, jusqu'à la grille d'entrée où se trouvait le guichet du vigile.

Le policier s'assurait du départ effectif de l'avocat.

Commentaires

et non long

aprés avoir attendu longtemps dehors, et être, enfin introduite, avec d'autres, sous bonne escorte dans le bâtiment parloir, j'ai demandé où étaient les toilettes.

Au lieu de m'indiquer la direction, qui était évidente, une policière m'a accompagé jusqu'à la porte.

Il faut remettre sa carte d'avocat, que l'on ne récupère qu'en sortant du bâtiment parloir, en compagnie du policier.

J'ai rédigé une publication sur ce centre le 3 mai, actuellement,visible sur mon Accueil.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA