May
10
Hommage à un Préfet

Dans "LE MONDE" du 9 mai 2008, Régis DEBRAY rend hommage au Préfet de Police de PARIS Maurice GRIMAUD.

Il rappelle que Maurice GRIMAUD a succédé à Maurice PAPON...

C'est grâce à sa compétence et à son humanisme qu'il n'y a eu aucun mort parmi les étudiants et les écoliers en mai 1968

CRS et gendarmes mobiles eurent deux morts de leur côté.

Maurice GRIMAUD, né en 1913, a dirigé, par la suite, le Cabinet de Gaston DEFFERRE et a veillé à l'application en FRANCE de la CONVENTION EUROPEENNE SUR LA PREVENTION DE LA TORTURE.

Régis DEBRAY souligne que si le costume à feuilles de chêne évoque PAPON,il doit évoquer, aussi, des Jean MOULIN, des Raymond AUBRAC, des Maurice GRIMAUD

Mots-clés: 

Commentaires

puis, je me suis rendue compte qu'il s'agissait d'un hommage très juste.

un entretien entrtre lui et dany le rouge, très interessant.

"il n'y a eu aucun mort parmi les étudiants et les écoliers en mai 1968"...

Je n'étais pas bien grand à cette époque, mais je sais qu'il y à une controverse à ce sujet...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA