Mar
20
Jacques VIGUIER, à nouveau acquitté

Voilà une bonne décision.

Je l'attendais impatiemment, bien que ne connaissant aucun des protagonistes de cette affaire.

Mots-clés: 

Commentaires

en l'absence de cadavre, peut on parler de crime ?

C'est vrai qu'en l'absence de cadavre, il y a une incertitude sur le sort de la personne disparue.

Cela n'empêche pas de condamner pour assassinat ou meurtre.

Guillaume SEZNEC a été condamné pour le meurtre de Quéméneur, jamais retrouvé.

Et Maurice AGNELET, à la personnalité sulfureuse, sur appel du Parquet a été condamné pour l'assassinat d'Agnès LEROUX, disparue.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA