Feb
01
La FRANCE coupée en deux

29 janvier 2009, 13 heures, rue du Faubourg Saint Antoine, un cortége isolé de lycéens et professeurs, banderole en tête " Lycée Hélène BOUCHER".

Venant de la place de la NATION, ils se dirigent vers la place de la BASTILLE.

Sans crainte des automobilistes, ils marchent au milieu de la chaussée.

Un monsieur d'apect cossu veut traverser.

Quand il a atteint le trottoir opposé, il lâche: " paresseux"

Par la rue de Picpus, il arrive boulevard DIDEROT, au cinéma MK2 NATION, et s'y engouffre.

Mots-clés: 

Commentaires

c'est le type qui a dit cela, avec hostilité, pour les lycéens et leurs professeurs.

Cette réfexion, que j'ai entendu, m'a déplu.

Allant dans la même direction que lui, je l'ai vu entrer au cinéma.

Il s'adressait vraisemblablement aux professeurs (vous savez ces gens qui ont plus de 2 mois de vacances par an)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA