Feb
10
LIVERPOOL bienaimée

"OF TIMES AND THE CITY" s'ouvre sur un rideau rouge de théatre, qui se lève

Terence DAVIES, qui est né à LIVERPOOL, et y a vécu sa jeunesse, nous fait découvrir sa ville, avec passion,au travers d'images d'actualités, images volées, images sublimes.

Une musique splendide accompagne miraculeusement les différents moments du film.

En voix off, voix trés grave, Terence DAVIES se livre, raconte ses tourments, ses joies, s'emporte, se moque, s'attendrit, et cite TCHEKOV, James JOYCE...

C'est une ballade à travers les sentiments de Terence DAVIES et la mémoire collective.

On voit le petit livreur de lait, les femmes au lavoir, l'embarquement sous les vivas de la foule, des soldats pour la COREE, soldats qui vont mourir.

On voit le couronnement de Betty accompagnée de Phil.

On voit Dirck BOGARDE,

On voit la misère, et les somptueux bâtiments officiels, les maisons ouvrières de briques remplacées par de tristes immeubles de béton.

Terence DAVIES porte un regard tendre sur ces personnages d'hier et d'aujourd'hui.

Il s'attache particulièrement aux jeunes enfants et aux vieillards, car il y a un commencement, il y a une fin.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

Liverpool, sortie d'une journée sur les docks, on s'y ennuie profondément.

il les compare à des notaires de province

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

je ne sais même pas si un jour on aurait entendu parler de Liverpool, tellement cette ville est triste et morne.

LIVERPOOL était un exemple exceptionnel de ville portuaire marchande, d'envergure mondiale, représentant les premiers développements des liaisons marchandes et culturelles dans tout l'Empire Britannique.

dans un genre different et comme saraswati n'iame pas la vielle de liverpool slumdog et bombay m'a bien plu

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA