Jan
10
On annonçait

qu'il allait rester jusqu'à l'âge de 69 ans à la tête de la Cour des Comptes.

Sa mort brutale a mis fin à son action intransigeante et essentielle.

Je revois le visage de Philippe SEGUIN à l'occasion de deux évènements télévisés:

Lors du débat du 3 septembre 1992, avec François MITTERAND, à la veille du référendum

sur le traité de MAASTRICH.

Philippe SEGUIN regardait avec tendresse et protection François MITTERAND, qu'il savait malade.

Une profonde amitié et un grand sentiment de respect devait les lier.

Le jour de son élection en 1995, Jacques CHIRAC traversait la foule, entouré de prés par Alain JUPPE et Philippe SEGUIN.

Le visage de Philippe SEGUIN, principal artisan de la victoire de Jacques CHIRAC, reflétait joie et souffrance.

Et c'est Alain JUPPE qui allait être nommé premier Ministre.

Mots-clés: 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA