Par elisabeth.guerin le 23/01/10

d'Alain RESNAIS ( 1980), un film "scientifique"( Henri LABORIT)

amusant et passionnant sur nos réflexes conditionnés par l'enfance.

Des destinées se croisaient, dont celle de Jean ( Roger PIERRE) bourgeois

égoïste, directeur d'une station de radio, qui séduisait Jeannine ( Nicole GARCIA)

Bourgeois d'une mauvaise foi désarmante et révoltante.

Un grand acteur est décédé.

Par elisabeth.guerin le 20/12/09

à travers deux films de Michael HANEKE:

- " Caché" ( 2005)

- " Le ruban blanc" ( 2009)

____________

Dans " Caché" un couple d'intellectuels aisés, Georges ( Daniel AUTEUIL) et Anne ( julliette BINOCHE) est harcelé

par l'arrivée à leur domicile de cassettes intimes et significatives.

Angoissé, Georges, qui est visé,voit ressurgir dans sa mémoire, un souvenir refoulé de son enfance, avec un sentiment

de culpabilité, qu'il repousse.

Injustice, et le spectre du massacre du 17 octobre 1961, lors de la manifestation, à PARIS, de la Fédération de Libération Nationale de l'Algérie.

Dans " Le ruban blanc", l'ancien instituteur raconte.

C'était juste avant la guerre de 1914, dans un village allemand protestant, un village hiérarchisé, avec le baron ( Ulrich TUKUR) et son domaine, le régisseur, le pasteur ( Burghart KLAUSSNER)paysans, médecin et sage-femme.

Des évènement étranges, criminels,et inexpliqués,

Une société rigide, cruelle, une éducation répressive et humiliante, sévices,viol, inceste...

Le film, dans un splendide noir et blanc, est sobre et élégant.

Admirables scènes pour suggérer détresse, résignation, révolte.

______

Ces deux films, glacial ( Caché), froid ( Le ruban blanc) laissent au spectateur la liberté d'interprétation

Ils lui confèrent, aussi, un sentiment de malaise.

déc
19

VINCERE

Par elisabeth.guerin le 19/12/09

de Marco BELLOCHIO ( 2009)

un film, comme un opéra, avec des accents wagnériens.

Rêves, réalité, images d'archives, actualités cinématographique, extraits de films...

La marche irrésistible de Benito MUSSOLINI( Filippo TIMI) vers le fascisme, vers le pouvoir,

A ses côtés, la femme qui l'aime éperdument, Ida DALSER ( Giovanna MEZZOGIORNO).

Elle vend tous ses biens pour lui permettre de fonder le journal il POPOLO di ITALIA;

Elle lui donne un fils,Benito Albino qu'il reconnait, d'abord.

La guerre éclate; Les amants sont séparés.Benito MUSSOLINI a épouse Rachele GUIDI dont il a eu une fille, Eda.

Filippo TIMI, l'acteur, s'efface au profit du DUCE, qui apparaît dans les manifestations officielles.

Et Ida DALSER, seule contre tous, inlassablement, marche pour crier, en vain, qu'elle est la femme de MUSSOLINI.

Un film extraordinaire,

Un monument,

Trés sombre.

Par elisabeth.guerin le 22/10/09

Cédric KAHN est un réalisateur talentueux, formé au montage par Maurice PIALAT, dans "SOUS LE SOLEIL DE SATAN."

" Trop de bonheur" ( Prix Jean VIGO 1994) était un film enthousiasmant empli de la force de la jeunesse.

" L'Ennui" d'après MORAVIA ( Prix Louis DELLUC 1998) était un film rigoureux sur une passion sexuelle.

Cédric KAHN a déclaré que son dernier film " Les Regrets" avec Yvan ATTAL ( Mathieu) et Valeria BRUNI TEDESCHI( Maya) était un film totalement sentimental.

Le film est sobre et dynamique, plus mécanique que sentimental.

La mort de la mère de Mathieu suscite l'émotion.

Mais l'aventure sentimentale faite d'ébats,de disputes, de courses poursuites, mensonges ne passionne pas,agace parfois,amuse rarement.

.

Par elisabeth.guerin le 17/09/09

cigarettes, whisky...et le soulier de Cendrillon,

la guerre de 1940 et l'occupation revue par Quentin TARENTINO dans " Inglorious Basterds"

Un colonel SS " chasseur de juifs" à la méchanceté raffinée, cultivée,implacable incarné par Christoph WALTZ , récompensé à CANNES

Moments réussis de tension extrême, surtout dans la première scène.

Des scènes de violences avec scalp assez désagréables.

Quentin TARENTINO est un virtuose, et son film est distrayant.

Mais cette période tragique de l'histoire,si proche encore, peut elle prêter à la blague?

Par elisabeth.guerin le 08/09/09

rigoureux, précis, du grand cinéma,

" Un prophète" de Jacques AUDIARD,

une plongée dans le monde carcéral... avec permissions de sortie

une fiction passionnante, plus vraie que nature

une extrême violence, un rapport de force qui annihile l'autorité.

" L'administration c'est ici", c'est la réponse musclée et sans appel que reçoit Malik ( Tahar RAHIM) lorsque, de sa cellule il demande à parler au Directeur ou à un gardien.

On voit arriver Malik, sans famille, sans amis, sans argent, analphabète.

Il ressortira,sachant lire et caïd.

Il est, cependant, un héros positif, car il a un sens moral et il a découvert l'amitié et la tendresse.

Les acteurs ,inconnus auparavant, et Tahar RAHIM, le premier, sont stupéfiants.

Un seul acteur connu, Niels ARESTRUP dans le rôle du parrain corse qui impose sa loi, présence massive, douceur et cruauté

Par elisabeth.guerin le 27/08/09

" Fais moi plaisir" de, et avec Emmanuel MOURET

et aussi, Frédérique BEL, Judith GODRECHE, Deborah François et Jacques WEBER.

Une comédie élégante et coccasse.

Marivaudage et malentendus

Un maladroit, et de jolies femmes

Jacques WEBER en Président de la République, père de Judith GODRECHE,est impressionnant et sympathique.

Emmanuel MOURET n'est pas un nouvel arrivant dans l'univers cinématographique.

Cela fait 10 ans qu'il fait des films dans lesquels il joue.

Je ne le connaissais pas.

C'est une bonne surprise.

Par elisabeth.guerin le 14/07/09

ou l'ancien King de MANCHESTER UNITED et le cinéaste du combat des opprimés et de la solidarité.

Dans " Loooking for Eric"on voit des buts de légende.

Eric CANTONA, qui apparait à un supporter, postier dépressif, et lui redonne de la force pour affronter la vie, joue son propre rôle, son meilleur rôle, avec charisme, simplicité, humour.

Le film, cependant,qui insiste sur les malheurs du postier, sur la solidarité de ses collègues, et qui conclut sur une happy end, est un peu trop long, apparait fabriqué.

Et malgré quelques moments d'émotion, il n' emporte pas, à mon sens, totalement l'adhésion

Par elisabeth.guerin le 05/07/09

l'ultime.

Gérard PHILIPPE décédait en novembre 1959, peu de temps aprés avoir achevé le tournage de " La fièvre monte à EL PAO".

En Amérique du Sud, une dictature,un pénitentier, chaleur moite, tension...

Gérard PHILIPPE, évanescent, intellectuel idéaliste, pris dans ses contradictions

Maria FELIX , imposante beauté mexicaine, amoureuse de Gérard PHILIPPE, et convoitée par Jean SERVAIS.

Jean SERVAIS, trés méchant,mais aussi trés classe, et vulnérable.

Le film, dans un trés beau noir et blanc, a des accents tragi-comiques.

Dans un titre de ses derniers films, BUNUEL indique : La liberté est un fantôme. L'homme poursuit ce fantôme, croit l'attraper, et il ne lui reste dans les mains qu'un peu de brouillard.

C'est vrai, dans ce film, pour tous les protagonistes, et, notamment, pour Gérard PHILIPPE.

Fatigué lors du tournage, Gérard PHILIPPE apparait bien seul.

Par elisabeth.guerin le 23/06/09

Au coeur du PORTUGAL, dans la région montagneuse d'ARGANIL, c'est le mois d'aôut " ce cher mois d'aôut" titre d'une chanson et titre du film.

Les " expatriés" reviennent au pays.

Miguel GOMES retrouve le lieu de son enfance pour y tourner une fiction

Pas d'argent, la fiction, c'est pour plus tard.

Place aux poules et au renard, au petit bal, aux chansons.à la procession

Humez l'ambiance, regardez, écouter les personnages.

Et voilà, Tania, l'adolescente, vigile du feu, qui chante des chansons d'amour pour passer le temps;

Voici, Fabio, le jeune hockeyeur surdoué.

L' histoire d'amour peut commencer.

Tania sera Sonia, le producteur du film sera son père,Fabio sera Helder, le cousin de Sonia.

Et tandis que l'histoire se déroule, elle est commentée en chansons, notamment par Sonia, Helder et le père de Sonia.

Ce film,insolite, a de la grâce.