Jul
18
FRAUDE FISCALE SUISSE-JUSTICE-ESCROQUERIE BANDE ORGANISEE-ALERTES-PRESIDENCE NORMALE-FRANCE ECOEUREE-MAIS OU EST LA CROISSANCE?

Parmi la dizaine de parlementaires présents à cette conférence

de presse, figuraient le sénateur communiste Eric Bocquet,

rapporteur de la commission d'enquête sur l'évasion fiscale,

sa collègue centriste Nathalie Goulet, le député François de Rugy,

co-président du groupe écologiste, ou bien encore le député

divers droite Nicolas Dupont-Aignan.

"L'affaire est symbolique, si la France ne s'élève pas contre

l'arrestation et l'emprisonnement d'un de nos ressortissants,

cela veut dire que la France aura choisi son camp",

a estimé ce dernier, président de Debout la République.

Pour Yann Galut, "il ne peut pas y avoir d'injonction de la part du

gouvernement français" à l'égard de la Suisse.

"L'intervention du gouvernement français ne peut être qu'une

intervention de dialogue, de concertation en rappelant à la

Suisse qu'elle s'est engagée publiquement à faire évoluer

le secret bancaire, a-t-il dit.

Vingt parlementaires saisissent Ayrault

Des députés et sénateurs de plusieurs partis adressent

une lettre au premier ministre lui demandant d'intervenir

après l'incarcération en Suisse du financier Pierre

Condamin-Gerbier.

Dans une conférence de presse avec le journaliste Antoine

Peillon et Mediapart, ils insistent sur l'extrême urgence

de lutter contre la fraude fiscale.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA