Mar
01
Covid-19 - vaccination en entreprise par les médecins du travail : comment ça marche ?

A compter du 25 février 2021, les services de santé au travail peuvent vacciner certains salariés.

Suite à la recommandation de la Haute Autorité de Santé (HAS) du 2 février 2021 intitulée « Stratégie de vaccination contre la Covid-19 – Place du Covid-19 Vaccine Astra Zeneca » [1], la Direction Générale du Travail a publié le 16 février 2021 un Protocole pour la vaccination par les médecins du travail au moyen du vaccin AstraZeneca (AZ).

Rappel de l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) du 2 février 2021

La Direction Générale du Travail (DGT) commence par rappeler un extrait de l’avis de la HAS du 2 février 2021 en rappelant que :
« Le vaccin AZ est recommandé préférentiellement aux professionnels du secteur de la santé ou du médico-social de moins de 65 ans et aux personnes de moins de 65 ans, en commençant par les personnes âgées de 50 à 64 ans et qui présentes des comorbidités.

Ces populations correspondent aux populations priorisées en phase 3 de la stratégie vaccinale qui comprend également les 18 – 49 ans avec comorbidités et les opérateurs essentiels et professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays qui devront donc également être vaccinés dès que les doses seront disponibles » [2].

Rappel de la liste des pathologies présentant des risques de comorbidités

La Direction Générale du Travail prévoit en annexe la liste des pathologies présentant des risques de comorbidités :
 Pathologies cardio-vasculaires : hypertension artérielle (HTA) compliquée (avec complications cardiaques, rénales ou vasculo-cérébrales), antécédent d’accident vasculaire cérébral, antécédent de coronaropathie, antécédent de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
. Diabète non équilibré ou compliqué ;
. Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale : broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment ;
. Obésité avec indice de masse corporelle (IMC) ≥ 30 ;
. Cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
. Cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
. Immunodépression congénitale ou acquise ;
. Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
. Maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive ;
. Cancers et maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
. Maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
. Personnes transplantées d’organes solides ;
. Personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
. Poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
. Certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste établie par les filières de santé des maladies rares) ;
. Trisomie 21.

Les salariés de 50 à 64 ans atteints de ces pathologies sont ainsi le public ciblé par cette phase de la campagne de vaccination.

Pour lire l’intégralité de la brève, cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.village-justice.com/articles/covid-vaccination-entreprise-par-les-medecins-travail-comment-marche,38297.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter&utm_campaign=RSS

Frédéric CHHUM avocat et membre du conseil de l’ordre des avocats de Paris (mandat 2019-2021)

Annaelle ZERBIB juriste DPRT Paris Saclay

CHHUM AVOCATS (Paris, Nantes, Lille)

e-mail: chhum@chhum-avocats.com

www.chhum-avocats.fr

https://www.instagram.com/fredericchhum/?hl=fr

.Paris: 4 rue Bayard 75008 Paris tel: 0142560300

.Nantes: 41, Quai de la Fosse 44000 Nantes tel: 0228442644

.Lille: 25, rue Gounod 59000 Lille tel: 0320135083

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA