Par frederic.kieffer le 09/02/10

Cest sur France Culture, c'est Le bien commun...cette semaine, Les droits de l'animal, avec Jean-Marie Coulon. Ancien premier président de la cour d'appel de Paris, auteur de Les droits de l'animal chez Dalloz en 2009.

Pour écouter l'émission, voici le site http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/bien_commu...

Pourquoi pas ?

Par frederic.kieffer le 22/10/08

L'assassinat a eu lieu le 20 octobre 2008 vers 7h00, heure locale, dans le quartier Ouest de Kaboul, la capitale afghane. Deux hommes armés, qui circulaient à moto, ont tiré sur cette femme, britannique d'origine sud-africaine, alors qu'elle sortait de chez elle à pied.

La victime était déjà décédée lorsque la police est arrivée sur les lieux. Les deux assassins sont toujours en fuite.

L'assassinat de la jeune femme a eu lieu dans un quartier résidentiel de la ville, réputé pour sa tranquillité et où vivent beaucoup d'expatriés.

C'est la première fois qu'une telle attaque se déroule en plein jour dans les rues de Kaboul.

La victime travaillait pour l'organisation humanitaire britannique Serve Afghanistan, une association caritative chrétienne qui conduit notamment des projets en faveur des handicapés.

C'est de nouveau Zabiullah Mujahid qui a revendiqué l'assassinat: «Nous avons assassiné cette femme étrangère à Kaboul, nous en assumons la responsabilité. Nous l'avons tuée car elle travaillait pour une organisation qui prêchait le christianisme en Afghanistan», a-t-il déclaré.

Serve Afghanistan est une ONG chrétienne enregistrée en Grande-Bretagne, spécialisée dans l'aide aux infirmes. D'après son site internet, elle a aidé les réfugiés afghans au Pakistan à partir de 1980, avant d'installer ses locaux à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, puis à Kaboul en 2001. «Notre but est de témoigner de l'amour de Dieu et de répandre l'espoir, en servant le peuple afghan», précise l'ONG.

Certes, il ne s'agit pas d'une information sur la crise financière, certes celle-ci pourrait paraître à certains un peu partial...cependant, au XXI ème siècle, assassiner une jeune personne d'une trentaine d'année en revendiquant cet acte et en le motivant parce qu'elle prêchait le christianisme - ce que le quotidien de cette humble personne semble démentir - témoigne de la barbarie et de l'obscurantisme de notre espèce...

Cet acte intervient dans un climat bien étrange, après l'assassinat il y a quelques années, du père Andrea Santoro en Turquie, les chrétiens massacrés et les églises brûlées au Niger, l'existence des communautés chrétiennes au Proche-Orient se fait pas chaque jour plus périlleuse.

La République des barbus est bien effrayante et fait peur à tout le monde, et cette peur est déjà, en soi, une victoire de l'obscurantisme.

Peu de commentaire dans nos journaux pour condamner cet acte, pourquoi tant de lacheté...car il n'est pas de bon ton de critiquer l'Islam même lorsque qu'il fait preuve de barbarie !

Même en littérature, il n'est pas de bon ton de soutenir ceux qui osent une critique...Souvenez-vous en 2002, combien le milieu littéraire français avait été lâche lorsque cinq associations islamistes avaient traîné Michel Houellebecq devant la Justice.

Seuls quelques écrivains avaient alors soutenu Michel Houellebecq et son avocat Emmanuel Pierrat à la XVIIème Chambre correctionnelle.

Aujourd'hui encore, devant un acte abject, c'est le silence qui règne...et plus que l'acte, c'est là ce qui est révoltant.

Par frederic.kieffer le 01/10/08

Lors de la présentation du budget de la Justice pour 2009 à la presse le 26 septembre, Rachida Dati a annoncé une progression des crédits de la justice de 177 millions d'euros pour atteindre 6,66 milliards d'euros (+ 2,65 %). Un millier d'emplois supplémentaires seront financés en 2009.

Concernant la politique pénitentiaire, afin d' « améliorer les conditions de détention », 7 établissements ouvriront, soit 5 130 places neuves. « L'administration pénitentiaire sera renforcée par 1 087 agents, dont 917 surveillants », a ajouté le garde des Sceaux. La future loi pénitentiaire, a-elle rappelé, vise à amplifier la politique d'aménagement des peines (JCP G 2008, act. 465. - JCP G 2008, I 181, obs. A. Maron). Le budget prévoit à cet effet : la création de 500 emplois de conseillers d'insertion et de probation d'ici 2012, dont 170 en 2009 et la mise en service de 2 500 bracelets électroniques en 2009 (12 000 au total en 2012).

Par ailleurs, Rachida Dati a précisé que la réforme de la carte judiciaire couterait au total 427 millions d'euros dont 20 pour les avocats, 21,5 pour les primes de restructuration, versées aux magistrats et fonctionnaires et 385 pour l'immobilier, dont 70 en 2009. « Le calendrier sera tenu, il sera même anticipé dans certains cas, alors même que le terme prévu est le 31 décembre 2010 », a annoncé le garde des Sceaux.

Enfin, Rachida Dati a confirmé que des infractions et des actes civils de la vie courante seront déjudiciarisés. Elle a cité : l'instauration du divorce par consentement mutuel sans audience ; la création d'un barème national pour fixer les pensions alimentaires ; la médiation obligatoire pour les conflits familiaux de l'après divorce ; des procédures simplifiées pour les primo-délinquants et les petits délits routiers. Les tribunaux de grande instance seront réorganisés, « par exemple en créant un pôle famille ».

Le ministre a indiqué que juge des victimes, créé le 1er janvier 2008, avait fait l'objet de 300 saisines. Les crédits de l'aide aux victimes s'établiront à 11 millions d'euros en 2009, soit une progression de 15,8 % depuis 2007.

Une réforme de l'aide juridictionnelle est annoncée pour 2009.

Source

Min Justice, 26 sept. 2008, conf. de presse

Par frederic.kieffer le 23/07/08

Depuis des mois, les choix de la Commission de classification chargée d'interdire les films à certains publics soulève de plus en plus de controverses et de protestations à l'intérieur du cinéma français.

Cette crise intervient notamment après les affaires Baise Moi (Virginie Despentes), Ken Park (Larry Clark) ou encore Quand l'embryon part braconner (film érotique sixties de Koji Wakamatsu exhumé l'année dernière).

Le cas de Martyrs, la sensation ultraviolente du dernier festival de Cannes menacée par une interdiction aux moins de 18 ans, vient tout juste d'être révisé. Etat des lieux ...ici

Par frederic.kieffer le 06/05/08

De retour de Marrakech, j'ai visité à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, rue Pavée, une exposition de photos prises sous l'occupation par le photographe André Zucca. La photo de la piscine Deligny, qui date de 1943, m'a vivement ému, ce qui n'étonnera pas mes lecteurs qui savent la place que ce lieu enchanteur occupa dans ma vie de 1957 à 1993, ainsi que le rôle qu'il joue dans trois de mes romans. M'a également touché celle du guignol des Champs-Elysées, car ce guignol, sous l'occupation, j'y suis allé très souvent, et peut-être suis-je un des blondinets que Zucca a photographiés de dos, assis sur les bancs.

Certains visiteurs ont, me dit-on, été choqués par la sensation de calme, d'insouciance, qu'expriment ces photos prises à une des périodes les plus tragiques de l'histoire de Paris. Le maire lui-même aurait exprimé une semblable émotion. En vérité, ils n'ont rien compris. Ces photos sont précieuses, cher Bertrand Delanoë, précisément parce qu'elles fixent sur la pellicule les instants fugitifs où le malheur suspend son vol, où, tel un fugace soleil perçant de gros nuages noirs, la vie reprend ses droits.

Cet homme qui fume tranquillement une cigarette à la terrasse d'un bar, c'est peut-être un résistant qui, une demi-heure plus tard, lorsqu'il rentrera chez lui, sera arrêté par la Gestapo, torturé, assassiné ; ces femmes qui regardent les vitrines et ont l'air de se la couler douce, vont peut-être dans quelques minutes se précipiter dans un abri, les sirènes les ayant averties d'un imminent bombardement.

Aujourd'hui, à Bagdad, c'est l'occupation étrangère, la guerre, la désolation ; à chaque instant, la mort peut frapper. Cependant, à la terrasse des bistrots, de vieux moustachus sirotent un café en fumant leur pipe. Dans trente secondes, ils seront pulvérisés par l'éclat d'une grenade, mais en cet instant tout est calme et ils sirotent paisiblement un café en fumant leur pipe. Cela ne fait pas d'eux des collabos, des traîtres indifférents au malheur de la patrie. A la piscine Deligny, sous l'occupation, les gens se doraient au soleil, mais mon vieil ami Jean-Marie Baudrier1 y venait surtout parce que, recherché par les Allemands, il pensait, non sans raison, que c'était le dernier endroit où ceux-ci auraient l'idée de le pincer, et il n'était pas le seul dans ce cas.

Cher Bertrand Delanoë, au lieu de caresser dans le sens du poil vos administrés prompts à s'indigner de cette magnifique exposition, vous devriez leur apprendre à pratiquer la suspension du jugement, à se donner la peine de réfléchir.

Gabriel Matzneff

Printemps 2008

www.matzneff.com

Par frederic.kieffer le 28/04/08

Bravo à Nicolas Creisson et ses doutes.

En réalité, la photo date de 2003. Lors du tournage d'un film, les moines ont refusé de jouer les figurants. Ce sont donc des soldats qui en ont été chargés, et ils reçoivent ici leurs uniformes de figurants. Pratique courante là-bas, semble-t-il. En tout cas, rien à voir avec les récentes images TV montrant des moines exercer des violences et détruire des magasins à Lhassa.

Bon, ça semblait tellement gros qu'il fallait quand même vérifier. Eh bien, en fait, vous pouvez trouver confirmation sur... le site pro-indépendantiste qui diffuse la photo 'accusatrice' :

La photo y est sous-titrée : This is not an uncommon 'tactical move' from the Chinese government, as could be seen on the back-cover of the 2003 annual TCHRD Report. This photo was apparently made when monks refused to play as actors in a movie, so soldiers were ordered to put on robes. (Ceci n'est pas un 'mouvement tactique' inhabituel de la part du gouvernement chinois, comme on peut le voir sur la couverture arrière du rapport 2003 du Tibetan Centre for Human Rights and Democracy. Cette photo semble avoir été prise lorsque des moines ont refusé de jouer dans un film, de sorte que des soldats ont reçu instruction de porter ces robes.)

Interrogé sur cette manipulation, le webmaster du site a répondu qu'il a quand même associé la photo au texte accusant les Chinois « afin de montrer le genre de leurres que les Chinois ont utilisé dans les émeutes récentes ». Chacun appréciera cette déontologie journalistique.

Ensuite, toutes sortes de groupements ont purement et simplement supprimé ce commentaire pour faire croire que la photo était récente et qu'il s'agissait d'une conspiration de l'armée chinoise. Depuis, la photo fait le tour du monde...

"Photos - satellites" ? Ce n'est pas la première fois...

1. Ce n'est pas la première fois qu'on prétend nous démontrer la vérité avec des photos - satellites. En 1990, les Etats-Unis ont prétendu disposer de photos - satellites (qu'ils n'ont jamais montrées) « prouvant » que Saddam Hussein allait envahir l'Arabie Saoudite. Ce truc de diabolisation a joué un grand rôle pour manipuler l'opinion. J'ai analysé ce médiamensonge dans mon livre Attention, médias ! (page 21)

2. En 2003, les Etats-Unis ont diffusé des photos - satellites « prouvant » que l'Irak possédait des armes de destruction massive.

3. Plus récemment, ils ont récidivé contre l'Iran (taisant le fait qu'Israël possède deux cents têtes nucléaires illégales).

Une image peut-elle mentir ?

C'est donc le moment de rappeler qu'on peut mentir avec des images. Sans parler des techniques graphiques actuelles, de grands cinéastes comme Chris Marker ont brillamment démontré comment un commentaire peut faire dire n'importe quoi à une image et sembler crédible. En fait, l'image elle-même ne nous dit pas :

1. Quand et où elle a été prise.

2. Ce qu'elle montre vraiment.

3. Ce qu'elle cache (à côté, avant, après...)

Tous, nous nous sommes déjà fait piéger par de telles images dans le passé. Certes, chacun se fera son opinion sur la question du Tibet en essayant de vérifier les deux versions, en étudiant les intérêts en jeu des deux côtés, notamment de George Bush que le Dalaï Lama admire tant. Mais en tout cas nous avons droit à une info non manipulée. Nous suggérons aux personnes qui ont diffusé cette image de diffuser aussi le rectificatif. Merci pour votre attention.

Par frederic.kieffer le 28/04/08

VOILA LES MOINES QUI ONT CAUSE DES VIOLENCES A LHASSA

A diffuser largement ! Ils sont encore pires que ce que l'on pensait. Et pourtant on a de l'imagination !

Comment la Chine fait de la désinformation...

Vous trouverez ci-dessous une photo des militaires chinois s'apprêtant à revêtir des robes de bonzes....Il s'agit d'une photo satellite prise le 20 mars par une Agence de communication de Grande Bretagne

C'est donc à juste titre que les moines de Lhassa ont dit qu'ils étaient enfermés et n'étaient pour rien dans les manifesations. Certains le savaient depuis le 20 mars grâce à cette photo prise par satellite dans des conditions de contrôle irréfutables.

La photo est passée par l'Italie et revient vers nous.

Il faut avoir l'espoir qu'elle franchira toutes les frontières et sera vue dans le monde entier.

Il faut faire vite, Yahoo filtre même nos messages en France !

Par frederic.kieffer le 01/04/08

Les adaptations dessinées d'oeuvres littéraires se multiplient...sacrilège ou nouvelle chance de faire connaître des oeuvres majeures à un lectorat différent ?

Par frederic.kieffer le 01/04/08

Qu'est-ce que le BCBG ? C'est le BALLON CLUB DU BARREAU DE GRASSE, l'équipe de mon barreau, créee par feu le Bâtonnier René Bompard (décédé en 1993 après un match en corse) mais surtout mon équipe puisque, dans le seul but de rester titulaire, j'en occupe le poste d'entraineur joureur depuis près d'une décennie. Champion de France des avocats en 2001 à Aix-en-Provence (victoire contre le barreau de Lyon en finale), après trois défaites en demi-finales à Lyon (1992), Bordeaux (1996 et 2000), deuxième du premier tournoi européen à Strasbourg en 2005 (défaite en finale aux tirs aux buts contre le barreau de Murcia, j'en pleure encore, j'ai raté mon tir au but), nous sommes actuellement leader de notre petit championnat. Depuis octobre 2007, nous jouons en rose à la grande joie de nos adversaires...prochainement une photo ?

Par frederic.kieffer le 01/04/08

Une bien passionnante émission à écouter