Aug
31
La vérité nue

D'habitude, j'aime bien la rentrée. Le sentiment de ces jours qui patinent, comme si le bel éloignement du mois d'août pouvait durer. Puis le retour dans l'arène, les amis, le moteur qui redémarre... Ajoutez une dose de terrasse au soleil de la fin d'été. C'est justement là que les choses se sont gâtées. Depuis, c'est le doute. Je vous explique.

A la recherche de la meilleure information, synthétique, moderne et tout et tout, je lisais Paris-Match. Et je découvre le coup des bourrelets. Bourrelets ? Mais non, pauvres bougres... Des poignées d'amour ! Supprimer les poignées d'amour... Ce n'est plus Paris-Match, c'est vraiment devenu Petit-Paris, Petit-Match.

C'est à ce moment qu'un rire joyeux me sort de ma perplexité. Une délicieuse amie, toujours au courant de tout, vient partager mon soleil et me raconte l'histoire de notre premier ministre. Drôle d'histoire ! Sur le site officiel du gouvernement, une photo genre gravure, du chef du gouvernement inaugurant une usine à Tourcoing, entouré de personnalités. Que du bon. Non ! Que du mauvais m'explique la belle ! La photo a été rectifiée. Christian Vanneste, l'honorable député, condamné pénalement pour ses propos homophobes, ex-UMP devenu CNI, figurait sur la photo d'origine, la vraie, et a été supprimé avant de figurer sur le site du premieir ministre. L'ordinateur a encore frappé, comme par un soubresaut du savoir-faire stalinien. On n'est pas malin.

Bref, rien n'est simple et tout se complique, comme disait le Petit Nicolas de Sempé. Et moi, un peu perturbé. Car pour ne rien vous cacher, ma belle amie, harmonieusement dotée par la nature, avait décidé ce matin-là de vivre sans artifice, à tout le moins sans l'attribut vestimentaire que, gamins, nous appelions le lance-pierre. Disons la vérité : je n'étais pas fondamentalement éloignée de ce truc aussi bizarre que sympathique qui s'appelle l'émotion.

Mais grand malaise quand, revenu au bureau, la lecture de la presse m'apprend que Wonderbra a inventé le soutien-gorge Nipples (je vous laisse vérifier la traduction) : invisible, équipé de droite et de gauche d'une sorte de capsule plastique, disposée sur le textile à l'emplacement idoine, pour que le regard extérieur puisse croire que..., alors que rien du tout. Important recul de l'émotion.

Alors, où est la vérité ? Pas facile pour l'avocat, son joyeux fantassin, qui se trouve les jarrets coupés alors qu'il s'apprêtait à sortir de la tranchée du mois d'août.

Bien sûr, j'entends encore notre vieux copain Lacan nous parler de la varité, cette vérité variable. Je sais aussi que sept personnes assises en cercle et regardant ensemble le même objet verront des choses différentes. C'est çà aussi la vérité.

Mais un être raisonnable ne peut rester dans le flou. Il faut décider.

D'abord, je résilie mon abonnement à Petit-Paris, Petit Match. Ensuite, je me rendrais personnellement à toutes les réceptions du premier ministre. Quant à mon amie, et au doute qui me taraude, si un internaute à une idée, je suis preneur.

Avec mes remerciements anticipés.

Commentaires

Nom: 
christophe pacific
Site: 
http://

comment résister à ne pas répondre à cette angoisse existentielle de la façon suivante : Pourquoi ne pas laisser au doute la magie quil contient ...? La philosophie a cela de plus que le droit qu'elle n'a pas besoin de comprendre les choses pour accéder au bonheur. Je vous avoue, Maître, que si d'une part je vous rejoins sur le fait de résilier votre abonnement à petit-paris... D'autre part, je ne pourrai pas me rendre à la prochaine réception du Premier Ministre, je suis mal garé et j'ai un sanglier sur le feu ! enfin et surtout, mon optimisme naturel et la confiance à priori que je porte en l'humanité me laisserai opter, en ce qui concerne votre amie, pour le bénéfice du doute ! En effet le doute permet de suspendre notre jugement (l'épochè disent les grecs) et honnêtement, pousser plus avant les investigations risquerait de vous désappointer... Alors, voilà ce que je vous propose : un peu de sceptissisme ! ça ne mange pas de pain ! le doute a surtout le bénéfice de laisser voilés des trésors que notre imagination sait nourrir. La vraie question serait pour moi : y-a-t-il une intention (de la part de votre amie) de nourrir le doute ? Je n'aborderai pas le concept d'intention qui risquerait de rendre trivial mon propos que je souhaite garder philosophique bien entendu; Et puis bon, tout le monde n'a-t-il pas quelque chose à cacher ? La transparence totale n'aurait-elle pas un arrière gout de totalitarisme ? Aristote avait vraiment raison : la juste mesure est une vertu qui mène au bien suprême, alors un voile transparent serait quelque part un premier pas vers le bonheur à n'en pas douter !!!

Merci pour ce texte si bien écrit et qui engage à la légèreté du monde. à bientôt sur votre blog, sur lequel nous pourrions prendre des habitudes...

Nom: 
homo erectus
Site: 
http://

Avons nous avancé en disant cela ?

Pour ma part je n'en suis pas certain. En effet, et à défaut d'avoir fait preuve de télotisme en voulant répondre à votre interrogation, je partage pourtant votre point de vue : il faut décider.

A mon avis Maître, votre amie vous "bleuffe" !!

Son thélotisme me parait trop joli pour être honnête.

Mais après tout, peut être vaudrait-il mieux requérir l'avis d'un autre internaute...s'il en est, expert celui là !!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA