Oct
30
Vichy 27. Note du maréchal Pétain du 11 août 1944 sur la condamnation à mort du général de Gaulle

Dans une note manuscrite rédigée le 11 août 1944, reproduite par Louis Noguères, dans son ouvrage « Le véritable procès du maréchal Pétain », précité, page 647, le maréchal Pétain, ajustant sa théorie du bouclier, avait cherché à s'expliquer par un plaidoyer assez misérable, qui établit surtout son implication personnelle dans les secondes poursuites engagées contre Charles de Gaulle :

« Le jugement du général de Gaulle s'est imposé :

« 1°. – Par une nécessité de discipline militaire ;

« 2°. – Comme valeur d'exemple afin d'arrêter un mouvement d'exode d'officiers français vers l'étranger ;

« 3°. – Il est évident que ce jugement par contumace ne peut être que de principe. Il n'a jamais été dans ma pensée de lui donner suite ;

« 4°. – Je suis prêt, au contraire, à m'associer aux actes qui faciliteront le retour de l'ordre en France et l'union des cœurs de tous les Français.

* * *

Charles de Gaulle accordera sa grâce au Maréchal Pétain, et la refusera à Pierre Laval. Et dans ses Mémoires, il impute la responsabilité de la condamnation au ministre de la Justice Raphael Alibert, alors qu'elle résulte d'un initiative politique du Maréchal Pétain, que celui-ci reconnaît.

Commentaires

Nom: 
independance
Site: 
http://

Il sera pour longtemps impossible de gloser sur cette période ; tout est cadenassé, les esprits comme les écrits. La balance a définitivement penché, la justice est passée, la même, rendue par les mêmes magistrats qui avaient préalablement prêté serment.....au Maréchal Pétain. Certain Procureur Général est sorti tout noir dans sa robe rouge, mais qu'importe, la vérité est inattaquable. Et tous les commentaires vengeurs, toutes les vertus indignées sont là, en masse, pour foudroyer le contrevenant. Aucun argument ne peut prospérer, aujourd'hui voudrait dire hier. Alors, pourquoi ressasser ces histoires, cher monsieur, en un mot, allez vous faire lanlaire sur le sujet. De Gaulle avait une occasion douloureuse de ne pas en ouvrir la boîte, il ne l'a pas fait, laissant flatuler doucement la France dans une expectative frileuse. Regrettant peut-être aujourd'hui, ou s'en réjouissant, d'avoir fait de ce pays, pour longtemps, celui où il est dangereux de penser, au nom même de la liberté muselée par une mauvaise loi, de mauvais acteurs persistent à jouer sans arrêt la même pièce, alors que le public est parti depuis longtemps.

Nom: 
mulb
Site: 
http://aime@free.fr

Pétain n'est pas coupable - un grand soldat commelui ne peut avoir trahi la France.

de Gaulle était l'otage des communistes.

Ce sont les 569 députés et sénateurs qui ont voté les pleins pouvoirs au Maréchal qui auraient du rendre des comptes en 45. Et, s'il y a eu collaboration, c'est pour tenter de faire libérer les prisonniers français en Allemagne, et obtenir des conditions moins couteuses pour la France. En 1958, de Gaulle disait "comment vioulez-vous qu'a 67 ans, je commence une carrière de dictateur". Alors comment le Maréchal Pétain peut-il être accusé d'avois commencé

une carriere de dictateur à 84 ans. C'est à rire ou à pleurer?

Lorsque le Vainquer de Verdun a été condamné à mort en 45, les Allemands ont du rigoler ou se frotter les mains, en apprenant que Philippe Pétain a été condamné à mort; à près de 90 ans d'age. Belle revanche n'est

ce pas Herr General von Luddendorf ! et Herr Kronprinz de Prusse

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA