Jul
29
« Les quatre cavaliers de l'intelligence »

...est le titre d’un article de Stéphane Marchand publié ce jour dans le journal l’Opinion, qui nous rappelle que tout progrès détruit des emplois pour en créer d’autres, souvent inaccessibles à ceux qui étaient pourvus avant, et surtout ailleurs.  C’est le cas des robots industriels et des ordinateurs  qui excellent dans les domaines du stockage, la récupération et la manipulation de l’information, l’exécution avec précision des processus de fabrication.

L’histoire, nous dit l’auteur, s’accélère plus vite que nous pouvons le concevoir. Les « Big Data » sont sur le point selon les analyses de nous faire perdre de 100 à 140 millions d’emplois dans le monde.

Les « victimes » seront, et c’est un phénomène nouveau, les membres de la classe moyenne des pays développés.

Les avancées de l’intelligence artificielle sont considérables du fait de sa capacité d’apprendre en profondeur et d’accéder à une autonomie totale, utilisant des données brutes pour apprendre sans supervision humaine.

Nous abordons le temps de l’avènement de système générant de la pensée.

Il nous est impossible de ne pas rapprocher cette information de trois autres. La première est l’augmentation du chômage que nous ne savons plus endiguer faute de volonté politique de faire table rase des blocages sociaux, la seconde est l’augmentation de la violence, qui se développe notamment au guichet de Pôle Emploi, la troisième est l’accroissement de la fragilité des sociétés modernes.

La violence s’empare des exclus et si nous croyons les auteurs de science-fiction nous pourrons constater sous peu des actions des victimes de la marginalisation sociale contre les installations et les équipements qui détruits, puniraient la société dont ils ont été rejetés par la crise économique.  Les câbles d’alimentation, les caténaires, nous l’avons vu, sont des cibles accessibles, et sans électricité ou communication il n’y a plus d’activité d’aucune sorte dans un pays développé. Quelle réussite, pour les parias de notre société en dislocation sociale, de semer le chaos !

Sommes-nous prêts à faire face à ce nouveau terrorisme d'origine social que les auteurs ont annoncé ?

Une nouvelle est par ailleurs passé inaperçue pour beaucoup.d'entre-nous.

Un vent solaire important est passé pas très loin de la terre il y a peu. Si elle avait été touchée, le champ magnétique aurait été tel que toutes les installations électroniques seraient tombées en panne. Retour immédiat au XVIIIième siècle.

Sommes-nous prêts également  ?

 

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA