Sep
17
"RISK MANAGER"

« On ne sait pas comment traduire ? »

Je propose Gestionnaire de risques ...

De quoi s'agit-il ? D'abord il ne faut pas confondre principe de précaution ou principe de conformité et gestion des risques car les domaines ne se superposent pas bien que le fait de ne pas réaliser un projet consiste à ne pas réaliser un risque et que la conformité aux lois, règlements, us, coutumes et normes, a pour but de suivre des protocoles qui permette d'éviter des dommages.

La gestion des risques c'est imaginer tout ce qui peut arriver à une société, dans sa gestion, et à l'entreprise dans son fonctionnement qui peut survenir alors même que personne ne croit à priori que le risque peut survenir. C'est ce qui fait un Haut commandement militaire : mettre en place des plans de bataille si... Exemple : Pendant la guerre froide le Haut Commandement Militaire annonce au président REAGAN que les "rouges" attaquent : Son chef d'Etat-Major lui pose la question : Que fait-on ? Et le président répond après un temps de réflexion: « on met les charriots en cercle ». Bien sûr c'est une blague mais elle illustre bien la question: l'imprévisible arrive, qu'avons-nous prévu ?

A côté du Comité de gestion, du Secrétaire Général, du Service Juridique, du Président ou du Directeur Général le Risks Manager ( si vous le dites en français vous serez déconsidéré) va trouver sa place dans l'organigramme, qu'il soit issu du Pôle emploi ou d'une Ecole de Commerce, il lui faut une culture transversale.

Il faut à ce poste donc prévoir ce qu'il doit être fait si le directeur commercial décède brutalement, l'usine flambe, le siège social s'effondre, la Cour de Cassation chambre social rend un nouvel arrêt de principe... Les réponses dépendront naturellement des priorités et des moyens. Si l'on accepte le risque, quels effets à quel prix... L'identification des risques est un travail d'imagination.

C'est une boîte de Pandore. Je suis sûr que les compagnies d'assurances et les juges vont utiliser toutes les obligations de la gouvernance pour les retourner contre ceux qui auront joué le jeu complément. La Compagnie d'assurance demandera à l'entreprise si elle a pris toute les précautions, si son activité est conforme et si elle a évalué les risques et mis en place des options en cas de survenance des risques identifiés. Vous ne l'avez pas fait ou mal, demain, ce sera une cause de non couverture. Toute victime d'un fait juridique tiers à un contrat vous reprochera de ne pas avoir identifié le risque dont elle est victime. Pire si vous avez identifié et évalué le risque mais que vous avez fait l'impasse par choix financier ou stratégique. A la suite d'une perquisition le juge d'instruction découvre les études ou/et rapports internes, mails, correspondances... Idem dans le cadre d'une saisie de documents sur requête.

Nous sommes à la veille d'un monde légal nouveau. Seul l'avocat peut assurer grâce à la confidentialité garantie par la loi de faire échapper à toute investigation les échanges et documents.

Demain l'avocat aura donc la possibilité d'une nouvelle activité : Risk Manager indépendant...avec la responsabilité qui ira avec.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA