Jan
27
800 000 gardes à vue en France en 2009 ?

Le ministère de l'intérieur a indiqué que les gardes à vue "routières" étaient d'environ 200.000 en 2009 et que les chiffres de l'Outre-mer n'étaient "pas encore connus".

"Il y a deux comptabilités distinctes" des gardes à vue, a fait valoir le porte-parole de l'Intérieur, pour qui il "n'est pas anormal" que des personnes interpellées sur les routes, en état d'ébriété par exemple, soient "placées en garde à vue".

L'outil statistique de la délinquance fera "mieux ressortir" à l'avenir ces chiffres, a promis M. Gachet, niant toute "dérive" des gardes à vue en France. M. Gachet a ajouté ne pas vouloir se livrer à une "bataille de chiffres" et que la question des gardes à vue routières est "posée pour la première fois".

"Je suis très inquiet qu'on nous cache les chiffres depuis des années et que de 600.000 on arrive à un tel chiffre. C'était déjà beaucoup trop mais là c'est encore pire et ça démontre qu'il faut absolument faire cette réforme de la garde à vue que tout le monde attend", a déclaré Christophe Régnard, président de l'USM (majoritaire).

La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a répété ces dernières semaines qu'elle souhaitait mieux encadrer la garde à vue dans le cadre de la réforme de la procédure pénale. La limiter aux délits passibles d'une peine d'emprisonnement est une des pistes envisagées.

"C'est de la blague. Le nombre de délits dans lesquels une peine de prison n'est pas encourue est devenu infinitésimal", a estimé M. Régnard, qui a plaidé pour un meilleur contrôle de la garde à vue par les juges d'instruction et le parquet. Il s'est dit également favorable à une présence accrue de l'avocat en garde à vue, réforme vigoureusement réclamée par les barreaux français depuis plusieurs mois.

La-dessus il faut savoir quelle répression nous voulons. Aux Etats-Unis par exemple les forces de police répriment quasi-systématiquement toutes les infractions routières. L'arrestation est également systématique à la moindre incartade, violence verbale ou non, refus d'obtempérer, alcoolémie légère ou pas etc.... Dans ce pays tout est filmé grâce à des caméras embarquées et par conséquent les dérives sont rares. Je me souviens d'une anecdocte concernant un ami touriste qui dans sa voiture de location a été victime d'un tout petit accrochage par un camion sur un autoroute. Celui-ci s'est arrêté dès que possible et il a fait venir la police. Pas question d'envisager un délit de fuite. Il a fallu attendre des heures l'arrivée du shériff alors que mon ami n'avait rien à demander sauf à reprendre la route. Le camioneur n'en revenait pas. Tout américain bien né aurait envisagé de réclamer une colossale indemnité pour la frayeur supportée. Le policier commence à faire son constat et à ce moment là une voiture passe derrière lui très près. Ce qui doit constituer une conduite dangereuse ou une offense, bref le shériff remonte en voiture pour poursuivre le conducteur imprudent sirène hurlante après avoir notifié à mon ami et au camioneur qu'ils devaient attendre son retour pour terminer son constat. Il est revenu deux heures plus tard. Puis tout le monde s'est séparé heureux de constater que la victime ne donnerait pas de suite judiciaire. Ah ces français...nation de sauvages.En tous les cas je suis pour les caméras dans les voitures des policiers comme pour la présence de l'avocat pendant la garde à vue. J'en ai particulièrement assez d'entendre des plaintes pour des contrôles de police fait uniquement à l'encontre de femmes seules dans leur voiture sous prétexte qu'elles sont jeunes ou/et jolies dans un véhicule de forte cylindrée. Ce doit être une provocation pour certains représentants des forces de l'ordre. C'est un comportement dont les gendarmes s'abstiennent en général. Vive l'armée ?

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA