Nov
25
Après la descente de police dans un Khébab...

Les langues se délient et les blagues fusent sur les services d'action anti-terroristes. Un juge me raconte ce qui se colportait, et bien sûr n'est plus d'aucune actualité, sous Nicolas Sarkozy ; alors ministre de l'Intérieur .

" Il veut savoir qui des trois organismes qu'il finance, la DST, le GIGN et la police nationale,est le plus efficace pour attraper les criminels.

On lâche dans 3 bois différents un lapin. Charge à chacun de retrouver le sien.

Les espions de la DST placent des micros, engagent des lapines bien roulées, soudoient des renards, truffent des carottes, font de l'intox dans les clairières, interrogent discrètement les plantes et les cailloux.

Après un mois d'enquête, ils concluent : "L'affaire est close, ce lapin n'a jamais existé".

Le GIGN arrive, encercle le bois, fait une sommation rapide et mitraille tout, fout le feu au bois, saccage toute trace de vie.

Tous fiérots et sans s'excuser (alors qu'une certaine presse prétend avoir les photos du lapin les bras en l'air) les ninjas rapportent le cadavre carbonisé du lapin et déclarent : "Mission accomplie".

La police arrive avec son panier à salade, fait une rafle dans une clairière et se ramène le lendemain matin avec un sanglier bien amoché qui dit :"Ok, Ok, d'accord, je suis un lapin"."

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA