Sep
15
Après l'article du Point, faisons le point...

On ne dira pas merci à Jean-Louis Bessis sans lequel rien ne serait sorti des  dérives financières de l'entre-soi ordinal ... On est a peine autorisé à le penser. En fait, c'est totalement hérétique.
D'autant que rien ne changera au Barreau de Paris.
D'abord parce qu'il faudra à l'Ordre établi  cautionner ce qui s'est fait avant. Il ne peut pas y avoir de rupture de la part de ceux qui sortent du même sérail et des mêmes organisations. Et si une révolution copernicienne arrive ce ne peut-être que par le respect strict de la seule mission légale fixée dans la loi et les décrets au Bâtonnier et au Conseil de l'Ordre.  Ce qui est impossible car l'institution ordinale appartient à 3 à 4000 confrères qui gravitent dans et autour des "grands Cabinets" qui vivent aussi du rayonnement international du Barreau de Paris et l'alibi intellectuel de ses actions humanitaires et philanthropiques qui ne sont pas de la compétence d'un Ordre. Il y a assez d'associations militantes et d'organisations internationales auxquelles les avocats adhérent pour mener ces combats.
Le tour de passe - passe sur le Brexit dessillera tout ceux qui ont cru que le statu quo n'est pas l'objectif de nos élites. Ce n'est pas l'imbrication économique qui justifie mon constat. C'est le fait que beaucoup de colloques, de prébendes, de cocktails, de remises de décoration, sont en jeu pour des Chambres de Commerce et des institutions consulaires mais pas que là. Les Cabinets d'affaires de cent avocats et plus en servant de chevaux de Troie à ce que rien ne change dans le traitement du monde marchand international , y trouveront en plus, une perspective de croissance. "Paris place du droit" est un espace réservé. La procédure du Tribunal de Commerce y est vantée pour sa rapidité et son faible coût, mais les avocats qui l'assument ne sont pas conviés, par exemple.
Tout cela s'inscrit aussi dans la mise en application du traité "CETA" et de la mise en perspective du traité TAFTA  qui libéreront le commerce entre l'Atlantique-nord et l'Union Européenne, début de la constitution d'une plaque économique techtonique auquel seront ralliés les pays de l'ASEAN et d'autres face à la Chine et l'Inde.  Être dans ou en dehors de l'Union Européenne n'a plus beaucoup de sens dans ce contexte, le reste, politique ou culturel, c'est du niveau de l'intendance qui suivra ou pas, appartenant à l'écume des jours.
Dans ce schéma, personne n'a intérêt à ce que le métier bénéficie comme les huissiers, les notaires, et les autres professions libérales d'une organisation pyramidale. L'Etat a tout intérêt à une représentation éclatée de la profession et maintenir une opposition d'exercice professionnel entre Paris et la Province. L'esprit de chapelle est toujours fortement ancré et je ne suis pas sûr de la volonté de la Chancellerie de bousculer cet état d'esprit pour libérer la profession de ses carcans.
Le CNB, qui n'est pas près de remplir ses habits tant que l'on considerera que "l'excellence parisienne" doit se distinguer, et la Conférence des Bâtonniers, accusée d'être avide d'immobilisme, font la part belle au  Barreau de Paris fort de 42% des membres de la profession...mais à quel prix. 30% des confrères dispensés de payer leur cotisation ordinale et 30% de collaborateurs libéraux précaires; avocats  temporaires,  ou jetables après 5 ou 8 ans de Cabinet.  Le rapport de notre confrère Kami Haeri qui est devenu le credo de notre confrère Marie Aimé Peyron, Bâtonnier élu, qui se révèle ce que j'avais dit pendant sa campagne électorale: la défenseure des Cabinets de culture anglo-saxonne, ne dit pas comment les petits Cabinets généralistes pourraient bien survivre dans le maelström annoncé sans se regrouper...ce qui implique des moyens juridiques et matériels qui ne sont pas prévus dans leur vision d'avenir du métier. Ils pourraient en effet constituer une concurrence notamment dans le domaine du contentieux.
Cela concerne 70...75% du Barreau de Paris...Sachant que 50% ne votent plus aux élections  professionnelles et que  25%, soit un sur deux des votants, soutiennent des candidats de rupture.
La prochaine élection du Bâtonnier va se dérouler entre ceux qui veulent rester avocats et ceux qui veulent les transformer en épiciers du droit "présents partout " mais ubérisés . Les tenants du monde digital  deviendraient les mandants de gérants pourvu d'un carnet d'adresses d'oligopoles de réseaux commerciaux avec legaltechs intégrées, construits sur un proletariat dépendant et soumis à la justice prédictive et robotisée. Notre monde passe de celui d'Orwell  (1984) à celui de Fleischer (Soleil Vert). Aux manettes, ils seraient les dirigeants nominaux  de conducteurs peu nombreux mais sauvegardés des tractopelles. Si nous ne refutons pas ce projet il faut réviser notre serment en y supprimant le mot "humanité". 
Aujourd'hui la rupture culturelle et
politique entre les "grands Cabinets" et le reste du Barreau n'a jamais été aussi évidente sauf pour ceux qui bénéficient d'une activité de sous-traitance, appelée aujourd'hui : externalisation. C'est plus smart.
Le reste est du niveau du baratin de bon aloi avec un slogan: "Il faut changer pour que rien de change."...en omettant de dire pour qui ? 
La réalité est qu'il faut refonder la profession et ses instances.  Cela passe par l'éviction de ceux qui nous ont jusqu'ici gouverné pour que rien ne change justement à leur mesure. Cela passe évidemment et nécessairement par la suppression des subventions aux Syndicats professionnels.
Il en va ainsi de ceux qui demandent plus de moyens pour maintenir une formation initiale aberrante qui n'est qu'un fromage pour les uns, une source d'exploitation de stagiaires pour d'autres, et un lieu de recrutement pour syndicats, et plus grave, une perte d'énergie et de temps pour nos futurs confrères.
Pour tous les sujets, et je dis bien tous, vous trouverez ainsi les mêmes effets pour les mêmes causes: la satisfaction d'egos, autant que la recherche ou le maintien de pré carré, entraînent des dépendances budgétaires sans rapport avec la fonction du Bâtonnier et de celle du Conseil de l'Ordre.
Il faut faire du dégagisme,  et disposer d'un Bâtonnier refondateur. J'affirme que si un prochain candidat à la tête de notre Ordre n'est pas élu sur un programme de refonte, notre Barreau n'existera plus culturellement ni comme entité intellectuelle, pour être détenu par une minorité encore plus réduite réunie autour de ses seules convenances, idéologie et postures.
Rencontrez les justiciables, je parle des quidams, et recevez l'image que le Barreau de Paris véhicule de la profession. Ce qui est malsain, c'est que nos élus, de bonne foi, ne se rendent pas tous compte qu'ils reflètent collectivement ce que beaucoup pensaient de la classe politique nationale avant les dernières élections présidentielles. Les petits arrangements et les dépenses hors fonction légale stricto sensu de l'Ordre, c'est terminé. La représentation de ceux qui ont les mains dans le cambouis par des élus qui ne connaissent pas le sujet concrètement au quotidien, il faut arrêter aussi. Notamment en ce qui concerne le RPVA, la dématérialisation également, autant que les réalités des relations avec les magistrats et les juges, le fonctionnement des juridictions. Mais c'est vrai pour là encore tous les sujets, la sécurité informatique notamment et par exemple. Être élu donne une légitimité, pas une compétence ni une pratique. Il faut arrêter de parler pour les autres sous prétexte que l'on est élu comme le font des politiciens qui ne connaissent pas les réalités et prennent des décisions, en plus d'un conformisme bélant ou selon le mode de pensée du jour.
Le Barreau de Paris a beaucoup de talents et de compétences dans tous les domaines. Il faut cesser de s'en rapporter au sort des urnes pour aborder et résoudre les problèmes du quotidien des avocats de façon toujours hors sol.
Commençons par avoir un budget 2018 établi par mission avec une comptabilité analytique pour chaque mission consultable en ligne par les membres du Barreau.
Pour voir...
On pourrait comprendre quelles missions, pourquoi et comment en sachant qui fait quoi et à quel prix. C'est tout de même les membres du Barreau qui paient les 40 000 000 de Budget annuel, non ?

Mots-clés: 

Commentaires

Oui

It is this soldierly spirit, which nike air can Ugg Outlet Online Store only asics sko be Adidas Soccer Cleats Cheap produced by Cheap Retro Jordans For Sale discipline and Canada Goose Womens Coats thorough training, that Christian Louboutin Shoes Outlet animates the Engineers to carry Adidas Yeezy Cheap out the extremely The official UGG dangerous duty of Adidas Originals Superstar blowing open Nike Kyrie the gates canada goose jacket outlet of Nike Roshe Run Sale a cheap uggs for women walled city. converse store It Michael Kors Outlet is this Discount Air Max soldierly spirit that Original Ugg Boots enables suivre un envoi the Scarpe Nike Scontate Artillery longchamp bags on sale to Air Max Sneakers continue serving newest lebron shoes their guns Michael Kors Handbags Discount until Discount Christian Louboutin Shoes the last man Air max dam of cheap uggs the Canada goose dam party is retro jordans for cheap shot down. It pandora jewelry store is Pandora Style Beads the same soldierly spirit Ugg Pas Cher Femme that 23 IS BACK Store enables the Infantry Cheap Nike Air Huarache soldier Boutique Ugg to nike air jordan pas cher stand Zapatillas Air Max the strain of lying out zapatillas nike baratas in the Cheap Nike Free Run open, possibly for pandora beads hours, under a burning sun or in Cheap Toms Shoes Outlet drenching huarache sneakers rain, unable new yeezy shoes to move Ugg Pas Cher En France hand nike jordan shoes or foot ugg store without Cheap Michael Kors being shot Air max levně at, a strain Cheap True Religion Jeans to which botas de futbol the order to Discount Ray Ban Sunglasses charge the enemy’s Chaussure Nike Air Max Pas Cher position Pandora Outlet comes Adidas NMD For Sale as a distinct and Nike Factory Store welcome relief. And nike sportschuhe it Cheap True Religion Jeans is toms shoes outlet the Ugg boots Sale same soldierly Hugo Boss Sale spirit which Nike Shoes Discount Marketplace sustains Nike Free Run 5.0 Womens the prada outlet Cavalry soldier günstige nike schuhe when scarpe nike employed Doudoune Moncler Femme Pas Cher on Nike Outlet Store the Jordan Shoes Air important Doudoune Moncler Site Officiel and Michael Kors hazardous nike sb stefan janoski duties Nike Pas Cher Femme of scouting and chaussure adidas pas cher reconnoitring, in the carrying out Christian Louboutin Heels of which nike shoes he so Toms Outlet Online often finds himself Nike Air Max Sale alone or moncler jacket sale with Nike Air Max Cheap quite Adidas Yeezy Boost 350 For Sale a small air force one pas cher party. Nike Air Damen The “charge” doubtless Yeezy Men requires “dash,” UGGS Outlet but no TOMS For Sale special UGGS For Women “Cavalry spirit”; TOMS STORE the excitement coach factory outlet online of galloping at full nike schuhe günstig speed, in Chaussure Air Max company Nike Air 90 with a number of Uggs For Cheap his comrades, Louboutin Wedding Shoes is of itself chaussures nike pas cher sufficient Cheap Real Jordans to carry the Mens Nike Air Max Cavalry soldier forward.

 

I certainly cheap nike air max would nike tn pas cher not ugg clearance venture Boty Nike Air to Jordan Shoes For Cheap speak Moncler Outlet Store so Moncler Sale decidedly on a matter, new pandora charms which has given rise Pandora Store Sale to so New Air Max 2017 much Nike Air Pas Cher controversy ADIDAS NMD SALE ON LINE of Negozi Pandora late Nike Air Jordan 11 years, did Adidas Shoes Discount Marketplace I Nike Shoes Sale Store not Air Max Pas Cher feel ugg factory outlet that Nike Tn Requin Pas Cher I am Pandora Store justified Canada Goose Online Store in expressing Air Max 90 an opinion from adidas outlet the Moncler Outlet fact Air Max Kopen that I new jordan releases have Air Jordan Retro Sale taken Doudoune Moncler Pas Cher part Adidas Superstar in Cavalry combats, Nike Air Sneakers and Timberland Outlet have frequently had Adidas Superstar Sale Online occasion to TOMS OUTLET scout and louboutin heels reconnoitre with two, three, or perhaps Yeezy Shoes Discount Marketplace half Jordan Store a dozen chaussure basket homme Cavalry Billige Nike Sko soldiers, at a Nike Shoes Online time when capture by Canada Goose Outlet the Nike Air Max Goedkoop enemy meant certain Nike Shox Cheap death. And Nike Air Shoes I Nike Soccer Cleats Boots have Air Max Femme no Moncler Jackets Discount Marketplace hesitation christian louboutin outlet in saying that Adidas Neo Discount Sale scouting and reconnoitring UGG BOOTS FOR WOMEN try Nike Shox discount Sale the nerves far more seriously than Cheap Louboutin Heels charging the womens nike air max enemy.

 

xviIn conclusion, I would ask reebok running shoes you, Michael Kors Clearance my Nike Roshe Run brother officers, Canada Goose Outlet in whatever part of the Empire you may Reebok Outlet Store be serving, Nike Polo Sale whether in canada goose jackets on sale the Adidas Originals Stan Smith mounted or dismounted branches, Jordan Sneakers For Sale whether New Nike Shoes in zapatos de futbol nike the Cavalry, ジョーダン スニーカー Yeomanry, Mounted Cheap Michael Kors Tote Bag Infantry, Nike joggesko or Colonial Cheap Nike Huarache Mounted Corps, whether in Cheap Toms Outlet Store the Artillery, Engineers, or Vans Black Sneakers Infantry, to read Discount TOMS this Stone Island Outlet book with an unbiassed Scarpe Air Max mind, and not to be Hyperdunk 2014 put off by Nike Factory Outlet the Chaussure Nike Pas Cher opening Hogan Outlet chapters, fitflops sale uk or nike mercurial soccer cleats to throw the book vans shoe store on Moncler Outlet Online one side Yeezy Boost Sale Online with some such Coach Outlet Store Online remark as, “This Air Nike is UGG Boots Cheap written Nike Outlet by Soccer Boots Outlet nike a civilian, and what can Adidas Originals Sale he know of Kobe Shoes Nike the adidas store subject?” Remember Bottes Ugg Femme Pas Cher that Nike Air Women most of Pandora Official Website our finest モンクレール レディース military histories Coach Bags On Sale have been Cheap Michael Kors Handbags written Ray Ban Sunglasses Online by civilians. Zapatillas Nike Air Max Baratas I Uggs Pas Cher Soldes would Yeezy Black ask Pandora Store you Toms Factory Outlet to study Official NHL Jerseys the facts Nike Store for yourselves, weigh the Abercrombie and fitch store arguments, Nike Huarache Womens Cheap follow Nike Air Huarache For Sale the Nike Online Store deductions, note Cheap Air Max the conclusions, and Boost Yeezy Sale On Line then do one nike sneakers of Descuentos Nike two Official Toms Shoes Outlet things. TOMS SHOES OUTLET Either traverse the facts, refute nfl store

Cheap Air Max Trainers

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA