Jul
21
Assiette anglaise. Prenez donc un cornichon.

Dans une rue dégueulasse de Paris, des hommes rodent et des prostituées de sexe indeterminable sont au coin à partir de 23 h. Déjà un camion dans un état d'épave avait été signalé car il était là depuis des mois. Depuis quelques temps un nouveau camion moins délabré l'a remplacé, pratiquement à la même place. Il est là à son tour depuis des mois. Un riverain finit par alerter la police de cette étrangeté en usant de l'adresse mail appropriée. En bonne logique, ce 3 tonnes 5 ventouse devrait attirer l'attention. Réponse quasi immédiate du GDX chargé d'évacuer les problèmes: ce n'est pas de notre ressort, saisissez la Mairie.
Lorsque cette anecdote m'a été rapportée, je me suis dit qu'il y a une aberration dans ce système permanent relevant du "ce n'est pas moi, c'est l'autre". En bonne logique, ce camion ventouse a dû écoper d'un nombre incalculable de PV pour stationnement sans paiement toutes les deux heures.
Ce qui devrait alerter les services verbalisateurs. Que nenni. Quant à la Police, vu le quartier, un camion qui reste sur la voie publique dans ces conditions devrait conduire à savoir s'il n'a pas été volé ou à quoi il sert. Mais elle a autre chose à faire. Sauf que les habitants se demandent quoi et où dans leur quartier vu la quantité d'incivilités, de petits trafics en tout genre à la vue et à la barbe de tous. Dans la même rue et aux environs, il est régulièrement trouvé par terre des papiers jetés de portefeuilles ou de sacs à main volés dans lesquels seul l'argent ou des cartes de crédit étaient intéressants. Si je le sais, c'est que le "caneton" qui me relate cela est venu me confier le sort de deux cartes professionnelles d'avocat établies à un mois d'intervalle et trouvées dans le jardinet, devant son immeuble, transformé en dépotoir par les passants. Je les ai déposé sous enveloppe à la toque de l'infortuné confrère, après l'avoir rassuré d'un mail auquel il n'a pas répondu. Renseignements pris, son Cabinet est une sous location à laquelle il ne vient pas pour la bonne raison qu'il ne dispose pas de bureau. Le numéro de téléphone est un renvoi automatique à un confrère qui ne sait pas ce qu'il a fait de son "06".
Je trouve que tout va de mieux en mieux partout. Personne n'est épargné par l'air du temps. Mais nous ne pouvons pas accepter que des avocats se trouvent dans une telle situation économique sans nous poser des questions et sans y répondre.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA