Jul
27
Attractivité économique de la France ?

Résumé par les dépêches du Jurisclasseur (http://www.lexisnexis) l'édition 2010 du « Tableau de bord de l'attractivité de la France », vient d'être réalisée sous la coordination du Centre d'analyse stratégique, institution d'expertise et d'aide à la décision placée auprès du Premier Ministre et du Secrétariat d État chargé de la prospective. Il s'agit d'une évaluation des forces et des faiblesses de l'économie française et des moteurs de la croissance à moyen et long terme. Pour cela, sont rassemblés des données économiques concernant les investissements, les activités productives et stratégiques et les compétences attirés sur le territoire national, ainsi que sur les principaux déterminants des choix de localisation des entreprises étrangères. Pour chacun de ces indicateurs, la France est comparée à onze pays qui ont le plus souvent un poids important dans les investissements internationaux et des relations économiques soutenues avec la France.

Celle-ci apparaît comme un pays carrefour de l'investissement international : 3ème pays d'accueil de l'investissement direct étranger dans le monde et seconde destination européenne des investissements étrangers créateurs d'emplois. Les filiales de groupes étrangers contribuent largement à l'activité du secteur manufacturier en France : elles réalisent 30 % de la valeur ajoutée, emploient un salarié sur quatre et sont à l'origine de 20 % de la recherche et développement conduite sur notre territoire. Les compétences étrangères sont également à l'honneur en France : avec près de 250 000 étudiants accueillis, la France est le 4ème pays mondial d'accueil des étudiants en mobilité internationale.

Les indicateurs relatifs aux déterminants de la localisation donnent une image diversifiée et équilibrée des points forts et des points faibles du territoire français. Les principaux atouts de la France résident dans la taille et le dynamisme de son marché, la densité et la performance de ses infrastructures, le niveau de qualification et de productivité de sa main d'oeuvre et la qualité de vie. Si la France affiche une bonne maîtrise de ses coûts de production et bénéficie d'avantages comparatifs en termes de coûts d'implantation des entreprises, sa position en matière de fiscalité et d'environnement administratif reste à améliorer. Dans une perspective de plus long terme, le renforcement des capacités de recherche et d'innovation et le positionnement sur les énergies renouvelables seront des éléments clés pour l'attractivité du site France.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA