Mar
20
Au point où l'on en est...

nous pourrions me semble-t-il parfaitement concevoir que la Chambre Sociale de la Cour de Cassation constate que les conditions de rémunération des travailleurs pauvres constituent une violation des dispositions de la C.E.D.H. et qu'elle en tire les conséquences en fixant le salaire minimun décent qui permet de vivre dans la dignité.

Compte-tenu de l'évolution de sa jurisprudence en ce qui concerne le calcul du salaire minimal légal nous pouvons nous demander ce qui l'arrête... Peut-être que la question ne lui a pas été tout bonnement pas été posée. A l'occasion elle pourra se saisir d'office de la question au détour d'un arrêt.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA